Accueil du site > Des livres importants

Des livres importants

Dernier ajout : 12 juillet.

Tous les articles de cette rubrique

  • La dimension spatiale du pouvoir

    Conclusion de Good Neighbors (Troisième partie)

    par Sylvie Tissot 5 novembre 2015

    Ce livre étudie la manière dont un espace a été réhabilité et approprié par un groupe d’habitants bien plus aisés que ceux qui l’occupaient initialement, et ce sans réduire la gentrification aux logiques contemporaines du capitalisme ou aux pulsions répressives d’un groupe privilégié. Mais il n’a pas seulement pour objectif d’expliquer, en évitant les schémas simplistes, comment les centres-villes se métamorphosent. Partant des pratiques des habitants d’une grande agglomération des Etats-Unis, il s’agissait (...)

  • Les nouvelles élites de la diversité

    Conclusion de Good Neighbors (Deuxième partie)

    par Sylvie Tissot 4 novembre 2015

    Ce livre étudie la manière dont un espace a été réhabilité et approprié par un groupe d’habitants bien plus aisés que ceux qui l’occupaient initialement, et ce sans réduire la gentrification aux logiques contemporaines du capitalisme ou aux pulsions répressives d’un groupe privilégié. Mais il n’a pas seulement pour objectif d’expliquer, en évitant les schémas simplistes, comment les centres-villes se métamorphosent. Partant des pratiques des habitants d’une grande agglomération des Etats-Unis, il s’agissait (...)

  • La formation de la bourgeoisie progressiste

    Conclusion de Good Neighbors (Première partie)

    par Sylvie Tissot 3 novembre 2015

    Good Neighbors étudie la manière dont un espace a été réhabilité et approprié par un groupe d’habitants bien plus aisés que ceux qui l’occupaient initialement, et ce sans réduire la gentrification aux logiques contemporaines du capitalisme ou aux pulsions répressives d’un groupe privilégié. Nous publions ici, en français, la version remaniée pour l’édition anglaise de la conclusion. Dans un contexte historique marqué par l’héritage politique des années 1960, la désindustrialisation puis le retrait de l’Etat, (...)

  • Qui sont les « bons voisins » ?

    Un point de vue de sociologie critique sur la gentrification (Deuxième partie)

    par Sylvie Tissot 3 septembre 2015

    Que dire de la « gentrification » ? Dans la nouvelle introduction de la traduction anglaise de De bons voisins, Sylvie Tissot propose des outils d’analyse critique des transformations, profondément inégalitaires, des grandes villes d’Amérique du nord et d’Europe. Nous la publions ici en français. Première partie De qui se compose donc cette nouvelle élite, dont la culture marque aujourd’hui le paysage des grandes villes occidentales ? Valorisant le mélange à l’échelle du quartier, cosmopolites dans (...)

  • Good Neighbors

    Un point de vue de sociologie critique sur la gentrification (Première partie)

    par Sylvie Tissot 1er septembre 2015

    Que dire de la « gentrification » ? Dans la nouvelle introduction de la traduction anglaise du livre De bons voisins, Sylvie Tissot propose des outils d’analyse critique des transformations, profondément inégalitaires, des grandes villes d’Amérique du nord et d’Europe. Nous la publions ici en français. « Landlords are the real terrorists » : par ces quelques mots rageurs inscrits sur la vitrine, le gérant du diner Life Cafe situé sur Tompkins square à New York mettait la clef sous la porte. Confronté (...)

  • Des différentes formes d’extorsion du travail aujourd’hui

    Préface au livre de Christine Delphy Pour une théorie générale de l’exploitation

    par Isabelle Courcy, Melissa Blais 13 juin 2015

    Au Québec, Christine Delphy est souvent présentée comme l’une des premières féministes à avoir dénaturalisé le « sexe » en France, et, par conséquent, une pionnière dans l’entreprise de la conceptualisation du genre. Moins nombreuses sont les présentations qui soulignent l’apport de Christine Delphy à l’économie politique. Et pourtant. En plus de pointer les écueils des théories de Marx sur l’économie et les rapports d’exploitation, Christine Delphy compte aussi parmi les premières à avoir pensé l’articulation (...)

  • L’industrie de la punition

    Retour sur un livre de Nils Christie

    par Pierre Tevanian 28 mai 2015

    Nils Christie vient de nous quitter. A l’heure où la population carcérale atteint en France un niveau sans précédent (elle est passée de 47000 en février 2001 à près de 67000 en avril 2015), son livre L’industrie de la punition, paru en 2003, constitue un antidote plus qu’utile, qui permet de poser mieux les problèmes liés à "la délinquance" et à la "criminalité", et de mesurer la gravité de ce qu’on nomme depuis plusieurs décennies une "dérive sécuritaire", mais qui est peut-être un changement de (...)

  • « Ils nous traitent comme des sous-hommes »

    Extraits du livre Permis de tuer. Chronique de l’impunité policière

    Les violences policières et les crimes policiers rythment la vie des bidonvilles et des quartiers populaires depuis des dizaines d’années. Avec plus de dix morts connus par an, leur actualité demeure brûlante. Donner un chiffre exact s’avère difficile, mais nous savons que plusieurs centaines de morts ont été recensées au cours des trente dernières années. Le livre collectif Permis de tuer, paru fin 2014 aux éditions Syllepse, revient sur six histoires de luttes récentes pour établir la vérité et (...)

  • Emanciper le travail

    Eloge du salaire socialisé

    par Bernard Friot, Patrick Zech 3 octobre 2014

    Le modèle capitaliste du travail conduit à notre perte : il est urgent de prendre la mesure des dynamiques porteuses d’émancipation. Dans son nouveau livre, Emanciper le travail, Bernard Friot décrit le conflit social qui se poursuit depuis 1945 comme un affrontement entre deux façons contradictoires d’attribuer une valeur économique au travail. Pour le capital, seul un travail soumis aux propriétaires lucratifs et au marché du travail produit de la valeur. Mais les luttes syndicales et les (...)

  • Qui a intérêt à quoi ?

    Réflexions sur l’extension du droit de vote aux résidents étrangers et son urgence

    par Saïd Bouamama 25 mars 2014

    Alors que s’achèvent des élections locales qui auraient dû, promesses obligent, être ouvertes aux électeurs étrangers, mais une fois de plus ne l’ont pas été, alors qu’une fois de plus l’abstention atteint un niveau record parmi les classes populaires et l’électorat de gauche, alors qu’une fois de plus c’est la droite et l’extrême droite la plus raciste qui profitent du jeu électoral, il nous parait utile de republier ce texte de Saïd Bouamama. Extrait de l’indispensable J’y suis j’y vote, publié il y a (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80