Accueil du site > Des livres importants

Des livres importants

Dernier ajout : 21 décembre 2018.

Tous les articles de cette rubrique

  • Le spectre du communautarisme

    Un livre de Laurent Lévy

    par Laurent Lévy 11 novembre 2005

    Le texte qui suit est extrait du livre que Laurent Lévy vient du publier aux éditions Amsterdam : Le spectre du communautarisme. Ce livre est une critique implacable, à la fois radicale, intelligente, précise et drôle, du discours anti-« communautariste » qui s’est élaboré et diffusé à grande échelle ces dernières années. Dans le sillage des analyses de Christine Delphy, Philippe Mangeot, Louis-Georges Tin ou Sylvie Tissot, qu’il prolonge, complète et approfondit, Laurent Lévy démasque le pseudo-« (...)

  • « Politique des espaces urbains. Penser, classer, administrer la pauvreté »

    Un numéro de la revue Actes de la recherche en sciences sociales

    par Franck Poupeau, Sylvie Tissot 14 septembre 2005

    Le numéro 159 de la revue Actes de la recherche en sciences sociales vient de paraître. Intitulé « Politique des espaces urbains. Penser, classer, administrer la pauvreté », il a été coordonné par Sylvie Tissot et Franck Poupeau. Le texte qui suit présente le numéro, il est suivi d’un résumé des cinq principaux articles. Comment analyser les politiques urbaines et leurs recompositions les plus récentes ? Un certain nombre de travaux portent depuis quelques années un regard plus critique sur les (...)

  • Les féministes et le garçon arabe

    Un livre de Nacira Guénif-Souilamas et Eric Macé

    par Sylvie Tissot 24 mars 2005

    Les débats récents sur le sexisme en banlieue et le port du foulard à l’école ont suscité, parmi les intellectuels, les journalistes, les politiques ou les militants, de nombreuses professions de foi féministes. Nacira Guénif-Souilamas et Eric Macé incitent, dans ce livre, à ne pas se réjouir trop vite face à ce qu’ils appellent le « féminisme républicain ». Le terme donne en effet à réfléchir. Car la République, loin d’entretenir avec le féminisme une connivence « naturelle », cimentée par un même désir (...)

  • Ce que voile le voile... et ce qu’il dévoile

    À propos d’un livre de Saïd Bouamama

    par Pierre Tevanian 30 juin 2004

    Le texte de présentation qui suit constitue la préface du livre de Saïd Bouamama, L’affaire du voile, ou la production d’un racisme respectable, paru en 2004 aux Éditions du Geai Bleu, et que nous recommandons vivement. Contrairement à ce qui a souvent été affirmé, notamment à gauche, par toutes celles et ceux qui sentaient confusément le caractère suspect de la campagne menée autour du " voile islamique ", sans pour autant se résoudre à se solidariser avec des jeunes filles voilées, le (...)

  • Lutter contre les discriminations

    Un livre collectif coordonné par Daniel Borrillo

    par Pierre Tevanian 15 juillet 2003

    La discrimination a longtemps été un tabou, notamment en France. Un certain dogme républicaniste veut en effet que la France soit "le pays des Lumières et des Droits de l’homme", et que le racisme soit absolument étranger à "nos mœurs et nos traditions". On s’est donc longtemps contenté d’euphémismes délicats, en parlant de "problèmes d’intégration" ou de "difficultés d’insertion", renvoyant par là-même une part importante de la responsabilité sur les victimes du racisme ! Dans le débat public, et plus (...)

  • Les petits soldats du journalisme

    Une (vraie) enquête de François Ruffin, aux éditions Les Arènes

    par Java 5 mars 2003

    « L’actualité, c’est l’actualité. Le journalisme, c’est le journalisme. Voilà pour la théorie. Maintenant, on passe à la pratique. » Un responsable. Naïvement, un aspirant journaliste pourrait attendre d’une école prétendument prestigieuse qu’elle lui apprenne à analyser, comprendre, enquêter, se documenter pour ensuite formuler, vulgariser, rendre accessible à tous les différents thèmes sociopolitiques qui les concernent en tant que citoyens. Mais ce journaliste plein de bonnes intentions, lorsqu’il franchit (...)

  • La double absence

    Un livre d’Abdelmalek Sayad

    par Sylvie Tissot avril 2001

    Abdelmalek Sayad, Liber, 1999 Ce livre se présente comme un recueil de textes divers, mis en forme par P. Bourdieu après la mort du sociologue A. Sayad. On y trouve le résultat d’enquêtes sociologiques - souvent à base d’entretiens - sur les conditions sociales et économiques de l’émigration : quelles sont les raisons qui déterminent les départs et orientent les trajectoires ? quelle est la vie des immigrés à leur retour ? Mais ce livre est plus encore un questionnement radical de la perspective (...)

  • Le droit de résistance, XIIè-XXè siècle

    Un livre collectif coordonné par Jean-Claude Zankarini,

    par Pierre Tevanian janvier 2001

    « Liberté, propriété, sûreté et résistance à l’oppression ». Tels sont les quatre droits fondamentaux que pose la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, sur laquelle est fondée la République française. Le livre dirigé par Jean-Claude Zancarini interroge ce droit paradoxal qu’est le droit de désobéir au droit : « pourquoi a-t-on jugé nécessaire de définir comme un droit ce qui était, de toute évidence, de l’ordre de la possibilité réelle ? » Et comment a-t-on réglementé la désobéissance : à qui, contre (...)

  • Les nations européennes ne datent pas de la nuit des temps, mais sont au contraire des créations très récentes. Ce qui fait les identités nationales - les ancêtres fondateurs, l’histoire, les héros, la langue, les monuments et le folkore - est inventé en fait au XVIIIè et au XIXè siècle. Ce que Anne-Marie Thiesse veut nous faire comprendre dans ce livre, c’est que la naissance d’une nation correspond au moment où des individus, assez nombreux, déclarent qu’elle existe, et surtout, entreprennent de le (...)

  • Sociologie de la bourgeoisie

    Un livre de Michel et Monique Pinçon-Charlot

    par Sylvie Tissot décembre 2000

    Les discours enthousiastes sur les « starts up » et la démocratisation des placements en bourse tendent à escamoter l’existence et le rôle de la bourgeoisie. Pourtant, estiment Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot, « aucun groupe social ne présente à ce degré, unité, conscience de soi et mobilisation ». Si depuis vingt ans on se plaît à répéter que le marxisme est mort, il est une classe sociale qui est, elle, bien vivante : la bourgeoisie. C’est le grand mérite des deux sociologues de s’être penchés (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90