Accueil du site > Des mots importants

Des mots importants

Dernier ajout : 11 juin.

Des mots importants proposera un Dictionnaire critique du discours politique : il s’agira, mot par mot, d’analyser les usages (et mésusages) politiques des mots récurrents dans le discours politique, dans les médias ou ailleurs.

Tous les articles de cette rubrique

  • Oui à la laïcité, non aux lois d’exception

    Appel d’acteurs de l’éducation et de militants associatifs laïques et féministes contre toute loi d’exclusion des élèves voilées et pour une véritable politique éducative

    1er juin 2003

    Il est à nouveau question, dans le débat public, d’une loi très " stricte " visant à " redéfinir " l’application du principe de laïcité à l’école. Cette loi s’apparente à une loi d’exception, construite sur mesure autour du foulard islamique. Personne n’est dupe : c’est le foulard qui est à l’origine du débat, et c’est lui qui serait seul touché par une loi, même si celle-ci se présentait comme " générale ". Ce foulard recouvre des réalités diverses, et nous avons des appréciations diverses, voire divergentes, (...)

  • De Creil à Flers : anatomie d’un scandale

    À propos d’une exclusion

    par Pierre Tevanian 26 février 2003

    En confirmant l’exclusion de deux collégiennes de Flers, le 15 octobre 1999, le tribunal administratif de Caen a porté un coup redoutable à la loi d’obligation scolaire, sans qu’aucune personnalité politique ou intellectuelle ne manifeste sa désapprobation. Tout se passe donc comme si, désormais, l’exclusion était unanimement considérée comme allant de soit. Il n’en a pourtant pas toujours été ainsi, loin s’en faut. Au début des années 1980, les élèves portant le foulard étaient acceptées en cours au même (...)

  • Droits-de-l’hommisme

    par Antoine Math 24 octobre 2002

    Dans Le Monde daté du 24 octobre, Sarkozy utilise l’expression droits-de-lhommistes pour railler les associations opposées au projet de loi sur la sécurité intérieure. Je ne suis pas certain à 100% que ce néologisme, et l’expression droits-de-lhommisme qui va avec, ait été inventé par Le Pen lui-même, mais c’est ce dernier qui n’a cessé de l’utiliser depuis un certain nombre d’années et qui l’a fait connaître. Que Sarkozy, dans un entretien "relu et amendé par le ministre", utilise cette expression n’est pas (...)

  • La libre circulation : un droit

    Analyse des textes de loi du Droit international

    L’État de Droit est sans cesse invoqué lorsqu’il s’agit de justifier les expulsions forcées ou le principe de la fermeture des frontières. Mais à quel droit fait-on allusion ? N’existe-t-il pas dans le Droit existant, en particulier dans le droit international, des normes distinctes de celles de notre législation sur le séjour des étrangers (et primant sur celles-ci), qui seraient protectrices des droits des étrangers ? C’est à cette question que répond la juriste Monique Chemillier-Gendreau - par (...)

  • Pour se convaincre du caractère arbitrairement répressif de la notion de secte, il suffit d’examiner les critères suggérés à la Commission par les Renseignements Généraux. Ils sont au nombre de dix, mais nulle part il n’est précisé combien il faut en réunir pour être considéré comme un mouvement sectaire. De surcroît, comme le reconnaît la Commission, « chacun pourrait prêter à de longues discussions ». Mais il ne suffit pas d’admettre que les procédés par lesquels on jette l’opprobre sur près de 160 000 (...)

  • En une dizaine d’années, les sectes sont devenues un problème politique, et leur répression fait aujourd’hui l’objet d’un large consensus. Au moment où une nouvelle proposition de loi a été déposée devant le Sénat, il est nécessaire de rappeler comment la notion de secte a été fabriquée pour mieux comprendre en quoi la lutte anti-secte menace tant le monde associatif que les libertés publiques. Une tolérance à bon marché Il y a quelques mois, un spot publicitaire vendant du ’’confort thermique’’, mettait (...)

  • Nous avons vu que, pris un par un, aucun des critères retenus par la Commission d’enquête n’a de consistance réelle. On voit donc d’autant plus mal comment la convergence de ces éléments, dépourvus de la moindre valeur cognitive, pourrait montrer quoi que ce soit du caractère d’une association : le produit de zéro par zéro étant toujours aussi nul. C’est peut-être ce constat qui a poussé la MILS, dans son rapport pour l’an 2000, à produire enfin une définition de la secte, c’est-à-dire de ce qu’elle (...)

  • Au nom de "l’ordre public"...

    La commission d’expulsion des étrangers. Texte de Bernard Aubrée (février 1996)

    par Bernard Aubrée mai 1999

    Cet texte, qui relate l’expérience d’un représentant de la DASS, de novembre 1993 à février 1996, permet de mesurer le rôle extrêmement pervers que joue la notion floue et extensible d’ "ordre public". L’administration préfectorale jouit du monopole de la définition et de l’évaluation des conduites ou des individus qui "risquent" de provoquer un "trouble à l’ordre public", ce qui leur permet, dans les faits, d’expulser du territoire français des étrangers qui sont censés être protégés par des textes de (...)

  • Tolérance

    Histoire d’une notion controversée

    par Madeleine Rebérioux janvier 1999

    Le mot tolérance s’est aujourd’hui banalisé au point que presque personne ne pourrait aujourd’hui se dire intolérant. Pourtant, le mouvement antiraciste, en d’autres temps (pendant la Révolution française) et d’autres lieux (aux Etats-Unis) s’en est souvent méfié, le jugeant très insuffisant : la tolérance, n’est-ce pas la simple indulgence pour ceux qu’on ne reconnaît pas complètement égaux ? Madeleine Rebérioux nous incite à préférer à ce terme d’autres mots d’ordre, et notamment l’exigence de liberté, (...)

... | 270 | 280 | 290 | 300 | 310 | 320 | 330 | 340 | 350 | 360