Accueil du site > Des mots importants

Des mots importants

Dernier ajout : 30 avril.

Des mots importants proposera un Dictionnaire critique du discours politique : il s’agira, mot par mot, d’analyser les usages (et mésusages) politiques des mots récurrents dans le discours politique, dans les médias ou ailleurs.

Tous les articles de cette rubrique

  • Vous avez dit « débordement » ?

    Retour sur un poncif journalistique à propos des « banlieues »

    Comme le lait dans la casserole, les jeunes racisés victimes de violences policières seraient toujours sur le point de « déborder ». Toujours au bord du cassage d’abribus et de caillassage de CRS. Comme si rien, dans ce qu’ils faisaient, ne pouvait relever de l’action politique, avec des mots d’ordre, des stratégies et des manières de faire, quelles qu’elles soient. Non : comme l’indique le sens commun façonné au moment de « l’émeute Vaux-en-Velin » en 1990, en conformité avec le vieux schème (...)

  • Un racisme post-colonial

    réflexions sur un passé qui ne passe pas

    par Pierre Tevanian, Saïd Bouamama 17 février 2017

    À l’heure où toute la droite française se scandalise de la reconnaissance, par un candidat à l’élection présidentielle, de l’évident caractère criminel de la colonisation, une reconnaissance pourtant assortie immédiatement d’un « oui mais », à l’heure aussi où les violences policières commises majoritairement contre des descendants de colonisés parviennent enfin sur le devant de la scène médiatique et politique, à l’heure enfin où le vocabulaire colonial le plus caractérisé – et le plus ostensiblement (...)

  • To the question of whether or not we can speak of a postcolonial racism, we ask another : How can we not ? How can we speak of contemporary forms of racism without referring to their primary genealogies : systems of slavery and colonialism ? How can we possibly negate the fact that a deep racism exists, which can be traced back to the French colonial Empire’s institutions, practices, discourse, and forms of representation ? How can we negate it when, for example, opinion polls clearly (...)

  • La banalité du mâle (Post-Scriptum)

    Louis Althusser a tué sa conjointe, Hélène Rytmann-Legotien, qui voulait le quitter

    par Francis Dupuis-Déri 8 février 2017

    En septembre 2015 paraissait un nouveau recueil de textes intimes du philosophe marxiste Louis Althusser, qui a tué sa conjointe Hélène Rytmann, dite Hélène Legotien dans la résistance. Seul témoin du crime, l’assassin a expliqué qu’il massait tranquillement le cou de sa conjointe, dans leur appartement. Il aurait émergé d’une brève rêverie pour constater que sa conjointe était morte, étranglée de ses mains, sans s’être débattue. Ce meurtre est survenu en novembre 1980. L’assassin est mort en 1990, sans (...)

  • Louis Althusser, philosophe à l’Ecole Normale Supérieure, assassine Hélène Legotien, sa femme, le 16 novembre 1980. Dans un article publié initialement dans Nouvelles Questions féministes en 2015, Francis Dupuis-Déri revient sur la thèse qui va s’imposer dans les débats publics, celle de la folie, à grands renforts de cautions intellectuelles empressées de disculper le tueur. Un des intérêt de cet article est de fournir les éléments factuels montrant, de façon implacable, la pertinence d’une autre grille (...)

  • Louis Althusser, philosophe à l’Ecole Normale Supérieure, assassine Hélène Legotien, sa femme, le 16 novembre 1980. Dans un article publié initialement dans Nouvelles Questions féministes en 2015, Francis Dupuis-Déri revient sur la thèse qui va s’imposer dans les débats publics, celle de la folie, à grands renforts de cautions intellectuelles empressées de disculper le tueur. Un des intérêt de cet article est de fournir les éléments factuels montrant, de façon implacable, la pertinence d’une autre grille (...)

  • Louis Althusser, philosophe à l’Ecole Normale Supérieure, assassine Hélène Legotien, sa femme, le 16 novembre 1980. Dans un article publié initialement dans Nouvelles Questions féministes en 2015, Francis Dupuis-Déri revient sur la thèse qui va s’imposer dans les débats publics, celle de la folie, à grands renforts de cautions intellectuelles empressées de disculper le tueur. Un des intérêt de cet article est de fournir les éléments factuels montrant, de façon implacable, la pertinence d’une autre grille (...)

  • Lowie

    Hommage à Low, à « Heroes », à Bowie

    par Pacôme Thiellement 29 janvier 2017

    David Bowie, disparu l’an dernier, sortait il y a quarante ans l’album Low, sans doute son plus beau avec Hunky Dory… Pour fêter cet anniversaire, nous laissons la parole à Pacôme Thiellement. « En 1978, j’ai pris part, à New York, à une conférence pendant laquelle j’ai défendu l’idée que l’artiste était une sorte de chaman contemporain – quelqu’un dont la tâche est de créer une masse critique de confiance, et ce par tous les moyens. La notion sous-jacente ici est que son travail est de convaincre le public – (...)

  • « Symbolique »

    Réflexion d’un Français en sursis

    par Houssam El Assimi 15 janvier 2017

    Il y a maintenant un an, Houssam El Assimi écrivait ce texte pour dénoncer l’odieux projet de loi de déchéance de nationalité pour les binationaux nés Français : si cette réforme n’a finalement pas été adoptée, l’état d’urgence ne cesse d’être prolongé et la brutalité policière n’a fait qu’empirer, réprimant les mobilisations contre la loi Travail et pour l’accueil des migrant-e-s. Aujourd’hui Houssam El Assimi membre du collectif La Chapelle Debout ! risque justement d’aller en prison. Présent lors d’une rafle le (...)

  • « La voix du chasseur est toujours la plus forte »

    Point de vue d’un Comorien sur le roman de Nathacha Appanah, Tropique de la violence

    par Mohamed Nabhane 1er janvier 2017

    Le point de vue qui va suivre, loin de remettre en cause la légitimité d’une auteure parlant d’un pays où elle n’a pas vu le jour, voudrait être celui du lion : Tant que les lions n’auront pas leurs historiens, les histoires de chasse tourneront toujours à la gloire du chasseur . En effet, aucune critique, à notre connaissance, hormis l’article de Fouad Ahamada Tadjiri, « Mayotte en storytelling » paru sur le site du Muzdalifahouse, ne s’est penchée sur le sort – problématique – réservé aux Comoriens (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ...