Accueil du site > Études de cas

Études de cas

Dernier ajout : 9 décembre.

Tous les articles de cette rubrique

  • Morceaux d’anthologie

    Le discours de la droite parlementaire sur l’immigration

    par Danièle Lochak 15 juillet 2003

    En janvier 1997, Le projet de loi Debré est ressorti du Parlement plus musclé encore qu’il n’y était entré. Mais en dehors des amendements adoptés, il y a aussi la masse des amendements proposés qui, s’ils ont été rejetés, n’en méritent pas moins d’être tirés de l’obscurité des colonnes du Journal Officiel où ils resteront consignés pour l’éternité. Au-delà du sottisier qu’ils permettent de constituer (sur le mode du "mieux vaut en rire, de peur d’avoir à en pleurer"), ils sont en effet révélateurs des fantasmes (...)

  • Une gestion néo-coloniale de la contestation politique

    À propos de propos diffamatoires tenus par diverses autorités à propos de citoyens de Dammarie les Lys

    Quelques remarques à propos de la mort de Mohammed Berrichi, et du mépris manifesté à cette occasion par les autorités judiciaires, politiques et policières (juin 2002). Les déclarations des autorités judiciaires, préfectorales et municipales, suite à la mort de Mohamed Berrichi et aux manifestations politiques qu’elle a provoquées à Dammarie-les-Lys en juin et juillet 2002, appellent quelques commentaires . Le procureur de la République affirme que la mort de Mohamed est "accidentelle pour cause de (...)

  • Article envoyé au Monde, mais non publié, par des militants d’Act Up et du MIB en juin 2002 Dans un portrait publié dans le Monde du 13 juin 2002, Malek Boutih a donné une vision très personnelle de la banlieue, du racisme et des jeunes qui nous a terriblement choqués. Nous tenons ici à répondre au président de Sos Racisme, association dont l’objet est de combattre le racisme et les préjugés, et non les entretenir. Pourtant, à lire ces propos, on croirait reconnaître les discours les plus sécuritaires, (...)

  • Topiques du discours gouvernemental

    Quand Sami Naïr fait l’éloge des "lois Chevènement"

    par Pierre Tevanian 15 juillet 2003

    Aux noms d’oiseaux que nous donne Sami Naïr ("belles âmes", "intelligentsia de gauche ou réputée telle"), il serait facile d’opposer d’autres noms d’oiseaux. Mais on se contentera ici de corriger les erreurs manifestes contenues dans la réponse qu’il nous a adressée . L’intelligence du conseiller du ministre a été de répondre en quinze pages à un texte de six pages, et dans ces quinze pages de répondre en sept pages à une parenthèse de quelques lignes. L’essentiel de notre lettre ouverte portait en effet (...)

  • Pourquoi mentir aux enfants ?

    lettre ouverte à la fille de Sami Naïr, à propos de la double peine

    Chère Mademoiselle Naïr, L’idée de vous écrire ne nous serait pas venue si votre père ne vous avait mise en scène dans un livre récent, qui lui sert de profession de foi électorale, puisqu’il vient d’être nommé vice-président du Mouvement Des Citoyens, et investi tête de liste pour les élections européennes. Ce livre s’inscrit dans une collection grand public lancée aux éditions du Seuil par des intellectuels pour la plupart proches de Jean-Pierre Chevènement ou du courant "national-républicain" (Régis (...)

  • Un singulier changement de discours

    Lettre ouverte à Sami Naïr, conseiller du ministre de l’Intérieur (1998)

    par Pierre Tevanian 15 juillet 2003

    Monsieur le conseiller du ministre , Tout d’abord croyez en notre respect pour votre oeuvre de penseur politique, en particulier pour sa partie la plus engagée : votre Lettre ouverte à Charles Pasqua, rééditée sous un titre sans équivoque : Contre les lois Pasqua. Sachez, ensuite, que nous pouvons admettre, chez un intellectuel, le choix de participer au pouvoir et d’en affronter les difficultés, quitte à passer des compromis. Si nous rappelons à votre mémoire vos écrits passés, ainsi que vos (...)

  • Une prof d’en haut dans un collège d’en bas

    À propos du livre de Mara Goyet, Collèges de France

    par Stéphane Beaud 15 juillet 2003

    Stéphane Beaud, maître de conférence en sociologie à l’université de Nantes, propose une lecture critique d’un livre qui a bénéficié d’une couverture médiatique très importante. Voici comment la bourgeoisie "éclairée", qui ne connait de la banlieue, de ses lycées et de ses lycéens, que ce qu’en disent les grands médias et les best sellers, se sent désormais autorisée à voir les choses. Collèges de France. Le titre est un clin d’œil ironique au lecteur. Il ne s’agit pas de la prestigieuse institution de la rue (...)

  • Les trois textes qui vont suivre ont pour point de départ l’étonnement devant le singulier virage intellectuel et politique de Sami Naïr. Mais il ne s’agit pas de faire de sa personne l’incarnation du traître, ni de déplorer la perte d’un allié irremplaçable ; il s’agit plutôt de tirer de ce virage un certain nombre d’enseignements quant aux rapports entre politiques et intellectuels, et quant aux relations entre le discours qu’on tient et la position sociale qu’on occupe - car, sur ces questions, (...)

  • Malek Boutih et le camembert

    Entre Malek Boutih et la philosophe Chantal Delsol : un accord presque parfait sur l’intégration

    Le texte qui suit est un article de Nicolas Weill paru dans le Journal Le Monde. À nos yeux, il peut se passer de commentaires. Même en période d’intense recomposition intellectuelle et politique, la rencontre entre Chantal Delsol et Malek Boutih, président de SOS-Racisme, avait de quoi surprendre. Organisée par l’Institut Montaigne et HEC-Débats, mercredi 13 novembre, au siège d’Axa, à Paris, sous la houlette de Claude Bébéar, président du conseil de surveillance de la compagnie d’assurances, elle a (...)

  • Pour ne pas être réduites au rang de simples réactions épidermiques face à des " dérapages " personnels, les textes présents dans cette rubrique appellent au moins une courte introduction, afin que soit re-situé le rôle joué depuis de nombreuses années dans la stigmatisation des immigrés ou des "jeunes issus de l’immigration" par une association censée défendre ces derniers. Cette association, SOS Racisme, a une longue histoire (1), dont on se bornera ici à rappeler les très grandes lignes. Il y a eu (...)

... | 610 | 620 | 630 | 640 | 650 | 660 | 670 | 680 | 690 | 700