Accueil du site > Études de cas

Études de cas

Dernier ajout : 24 juillet.

Tous les articles de cette rubrique

  • « Mais avec ces histoires de voile... »

    Brève réflexion d’une femme / issue de l’immigration / fille d’ouvrier / issue de banlieue...

    23 septembre 2016

    Le texte qui suit, une fois n’est pas coutume, se passe de commentaire. Paru initialement sur Facebook, il revient ici avec l’amicale autorisation de son auteure anonyme, et comptant bien le rester. « Mais avec ces histoires de voile, de burkini, de domination de la femme... Les Arabes devraient être plus discrets. On n’avait pas ça avec les autres vagues d’immigration, avec des gens comme toi quoi - Moi ? - Oui les Espagnols, les Portugais, les Italiens... Enfin tu es quoi toi ? - Moi ? (...)

  • Soumission bien assumée

    Plages, tissus et fantaisies

    par Ndella Paye 12 septembre 2016

    Donc, en France, on voudrait nous faire croire que seules les femmes portant le burkini, ou le foulard, seraient soumises par leurs différents choix vestimentaires. Et qu’inversement, l’absence de foulard serait un choix libre et libérateur. Mais qui détient donc le pouvoir d’attribuer les certificats de liberté aux femmes ? Qui donc a la légitimité de décréter qui est libre ou pas ? Des mecs bien mecs et bien blancs qui refusent le partage du pouvoir avec les femmes ? Parce que moi, j’attends (...)

  • Les conditions du pogrome

    De l’attentat de Nice à l’Affaire Burkini : leçons et conséquences d’un été révélateur

    par Saïd Bouamama 11 septembre 2016

    L’été 2016 a été marqué par trois faits de nature différente : un ignoble attentat endeuille le pays le 14 juillet, une loi détruisant le code du travail massivement rejetée par la population et les travailleurs est votée le 21 juillet et un arrêté municipal interdisant l’accès à la plage pour les femmes portant un « burkini » est pris à Cannes, déclenchant en quelques jours une véritable épidémie d’arrêtés similaires dans d’autres villes. Les réactions sociales et les commentaires politiques et médiatiques qui (...)

  • « les bienfaits de la culture française »

    Retour sur la lepénisation de Jacques Julliard

    par Pierre Tevanian 6 septembre 2016

    Comment faut-il appeler la – si petite – frange de la gauche qui, dans la France de 2016, sauve l’honneur en résistant à l’islamophobie montante ? Un certain Jacques Julliard vient de donner, dans l’hebdomadaire Marianne , une réponse singulière : ceux qu’il nomme les tenants du “pas d’amalgame”, du “vivre ensemble”, ceux qui jugent utile de “contextualiser” les cas de “radicalisation” en invoquant le “racisme ambiant”, ceux qui tissent des liens entre ce racisme et le “colonialisme”, ceux qui voient dans le (...)

  • du choc des civilisations dans les salles de cours

    Réflexions critiques sur le film « Profs en territoires perdus de la République ? », utilisé pour la formation des enseignants

    par NiTo 6 septembre 2016

    Cet article a été rédigé par un professeur-stagiaire en Histoire-Géographie, très étonné que sa formatrice en didactique lui suggère, durant sa première année de master, d’aller visionner ce film qui, selon ses mots, « fait froid dans le dos » . Il s’agit d’un documentaire passé presque inaperçu, diffusé un jeudi soir d’octobre 2015 sur France 3. Un de ces crachats – au visage des habitants des quartiers populaires et de culture musulmane – dont on se passerait bien. « Une autre question mérite d’être soulevée (...)

  • « Patrie et progrès »

    Quelques rappels sur le parcours politique de l’actuel Tuteur des musulmans de France

    par Pierre Tevanian 5 septembre 2016

    Ce n’est pas seulement une imposture, mais bien une offense, un crachat, que constitue la création, par l’actuel gouvernement socialiste, d’une Fondation destinée à « encadrer » l’Islam de France. Pas seulement une atteinte caractérisée au principe de laïcité, défini précisément comme séparation des autorités religieuses et politiques, mais aussi une réactivation de la logique coloniale de mise sous tutelle. Odieuse en soi, cette institution l’est un peu plus encore lorsqu’on apprend qu’elle est présidée par (...)

  • Excluding Muslim women

    Fom hijab to niqab, from school to public space.

    par Sylvie Tissot 26 août 2016

    Six years after banning pupils from wearing a hijab in public high schools, in July 2010, French deputies passed a law that forbids women from wearing the “integral veil” (or niqab, an outfit hiding the entire face except the eyes) in public spaces. This article examines why such a repressive policy toward Muslim women was unanimously embraced by the conservative majority and some left-wing leaders with so little protest. It aims at underscoring the specific phenomena that, on the basis of a (...)

  • Mars 2004 : loi sur les signes ostensibles, interdisant le port du foulard à l’école publique. Septembre 2010 : loi anti-burqa. Avril 2011 : offensive de Luc Chatel contre les mères voilées accompagnatrices de sorties scolaires ; « débat sur la laïcité » et « 26 propositions » de l’UMP légalisant notamment la discrimination à l’embauche contre les femmes portant le foulard, y compris dans le secteur privé… Janvier 2012 : loi « anti-nounous » (interdisant le voile dans les crèches et les garderies), adoptée (...)

  • Quand des féministes soutiennent des lois racistes

    Retour sur dix ans de dérives idéologiques

    par Christine Delphy 17 août 2016

    L’attitude française majoritaire à l’égard du « hijab », c’est-à-dire du foulard porté par certaines femmes musulmanes, est incompréhensible pour le reste de la planète. Pas seulement incompréhensible : elle est répréhensible. C’est ce qu’explique Christine Delphy dans une tribune publiée dans The Guardian. Nous publions ici la traduction en français du texte original. La première mesure ouvertement anti-musulmane a été le passage d’une loi en 2004 qui interdit aux jeunes filles d’aller à l’école en portant (...)

  • Communiqué de la famille d’Adama

    Suite à la manifestation du 30 juillet 2016

    Adama Traoré, 24 ans, est mort dans des conditions plus que suspectes entre les mains de la gendarmerie, le mardi 19 juillet. Alors que la famille du défunt vient de déposer plainte pour dissimulation de preuves, nous republions un communiqué concernant la manifestation pour la vérité et la justice qui a eu lieu samedi 30 juillet. Nassée au bout d’à peine quelques dizaines de mètres, la marche pour Adama n’a pas eu lieu mais au delà des interrogations multiples, c’est avant tout la solidarité que (...)

... | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90 | 100 | 110 | ...