Accueil du site > Études de cas > Politiques sécuritaires et antisécuritaires

Politiques sécuritaires et antisécuritaires

Dernier ajout : 19 mai.

Tous les articles de cette rubrique

  • Policiers poursuivis

    Quelques enseignements d’un cas isolé

    par Laurent Lévy 22 janvier 2006

    On a fait grand bruit, en novembre 2005, des poursuites diligentées contre des policiers ayant brutalisé un jeune homme à La Courneuve, dans le cadre de la répression de ce que l’on a appelé la « révolte des banlieues ». Un policier avait même été placé en détention - très - provisoire. Pourtant, les faits reprochés à ces hommes - avoir commis des brutalités ou les avoir laisser commettre, puis avoir falsifié les procès-verbaux d’interpellation - sont hélas d’une effrayante banalité : ils se sont bornés à (...)

  • L’intolérable

    À propos des événements de Clichy-sous-Bois et de la réaction du ministre de l’Intérieur

    par Laurent Lévy 1er novembre 2005

    On sait aujourd’hui que les jeunes gens qui ont tragiquement trouvé la mort dans un transformateur électrique à Clichy-sous-Bois n’étaient pas, pour reprendre l’expression consacrée, « bien connus des services de police ». C’étaient des jeunes gens tranquilles et sans histoire. Mais la réciproque n’était à l’évidence pas vraie. Ils connaissaient bien, eux, les services de police. Ils savaient que s’ils avaient à subir un de ces contrôles d’identité aussi classiques et vexatoires qu’inutiles, ils risquaient (...)

  • Les pyromanes de l’insécurité

    Retour sur la construction médiatique du « problème de l’insécurité » (1997-2001)

    par PLPL 29 juin 2005

    À l’heure où le gouvernement de droite, massivement désavoué dans la rue, dans les sondages et dans les urnes, rejoue à nouveau la sempiternelle carte sécuritaire, à l’heure où Nicolas Sarkozy, redevenu ministre de l’Intérieur, instrumentalise des faits divers sordides et prononce à leur propos quelques formules-choc lourdes de sous-entendus racistes : allusion aux « sauvages » de Perpignan, amalgame entre un meurtre et la présence de « clandestins » à la Courneuve, annonce d’un « nettoyage » du (...)

  • Les « tournantes » : mythes et réalités

    Dérives médiatiques, contre-enquête sociologique

    par Laurent Mucchielli 13 juin 2005

    Invisibles pendant des années, les viols collectifs ont à partir de l’année 2001 fait une entrée fracassante sur l’écran médiatique. Depuis, journaux télévisés, reportages et plateaux-débats nous rappellent régulièrement que ces viols sont un phénomène nouveau, en pleine expansion, concentré dans les banlieues populaires, commis principalement par des enfants d’immigrés et motivés par un machisme d’inspiration musulmane. Chacune de ces affirmations est réfutée par l’enquête sociologique menée par Laurent (...)

  • De Chevènement à Sarkozy (Cinquième partie : 2003-2004)

    Généalogie du consensus sécuritaire

    3 septembre 2004

    La chronologie ci-dessous, qui est loin d’être exhaustive, se veut un outil de travail et une machine de guerre contre l’amnésie collective qu’entretiennent les grands médias quant à la genèse du consensus sécuritaire que nous vivons aujourd’hui. Comme le rappelle l’introduction qui figure dans cette rubrique, ce n’est pas une "demande de sécurité" émanant spontanément de la "France d’en bas" qui a amené les grands médias et la classe politique à se préoccuper des "violences urbaines" et à mener des (...)

  • De Chevènement à Sarkozy (Quatrième partie : 2002)

    Généalogie du consensus sécuritaire

    3 septembre 2004

    La chronologie ci-dessous, qui est loin d’être exhaustive, se veut un outil de travail et une machine de guerre contre l’amnésie collective qu’entretiennent les grands médias quant à la genèse du consensus sécuritaire que nous vivons aujourd’hui. Comme le rappelle l’introduction qui figure dans cette rubrique, ce n’est pas une "demande de sécurité" émanant spontanément de la "France d’en bas" qui a amené les grands médias et la classe politique à se préoccuper des "violences urbaines" et à mener des (...)

  • De Chevènement à Sarkozy (Troisième partie : 2001)

    Généalogie du consensus sécuritaire

    2 septembre 2004

    La chronologie ci-dessous, qui est loin d’être exhaustive, se veut un outil de travail et une machine de guerre contre l’amnésie collective qu’entretiennent les grands médias quant à la genèse du consensus sécuritaire que nous vivons aujourd’hui. Comme le rappelle l’introduction qui figure dans cette rubrique, ce n’est pas une "demande de sécurité" émanant spontanément de la "France d’en bas" qui a amené les grands médias et la classe politique à se préoccuper des "violences urbaines" et à mener des (...)

  • De Chevènement à Sarkozy (Deuxième partie : 1999-2000)

    Généalogie du consensus sécuritaire

    16 août 2004

    La chronologie ci-dessous, qui est loin d’être exhaustive, se veut un outil de travail et une machine de guerre contre l’amnésie collective qu’entretiennent les grands médias quant à la genèse du consensus sécuritaire que nous vivons aujourd’hui. Comme le rappelle l’introduction qui figure dans cette rubrique, ce n’est pas une "demande de sécurité" émanant spontanément de la "France d’en bas" qui a amené les grands médias et la classe politique à se préoccuper des "violences urbaines" et à mener des (...)

  • De Chevènement à Sarkozy (Première partie : 1997-1998)

    Généalogie du consensus sécuritaire

    16 août 2004

    La chronologie ci-dessous, qui est loin d’être exhaustive, se veut un outil de travail et une machine de guerre contre l’amnésie collective qu’entretiennent les grands médias quant à la genèse du consensus sécuritaire que nous vivons aujourd’hui. Comme le rappelle l’introduction qui figure dans cette rubrique, ce n’est pas une "demande de sécurité" émanant spontanément de la "France d’en bas" qui a amené les grands médias et la classe politique à se préoccuper des "violences urbaines" et à mener des (...)

  • Il existe, pour justifier le matraquage sécuritaire que nous infligent aujourd’hui gouvernants et grands médias, un récit mythique et idyllique. Au commencement, il y aurait un problème objectif : celui de la montée de la délinquance, de l’insécurité et de la violence, et plus particulièrement de la violence des jeunes. Ce fait indiscutable rendrait obsolètes et inefficaces les dispositifs existant en matière de prévention de la délinquance (notamment l’ordonnance de 1945, et le statut protégé des (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50