Derniers articles

« Angélique »

Quand Le Monde se hasarde à parler féminisme
par Collectif Les mots sont importants
23 juillet 2016

« Sa peau diaphane et son sourire angélique cachent un tempérament ardent » : c’est la phrase qui introduit un long entretien consacré à Nicole Kidman et à son… féminisme. Surprenant dans les pages d’un journal français quand il ne s’agit ni des Femen, ni de Ni putes ni soumises, le mot « féminisme » ne pouvait venir seul. Il fallait rappeler, avec force clichés (on écrit encore vraiment comme ça ?!), que celle qui le prononce a une « peau », un « sourire » et un « tempérament » et que tout ceci est « (...)

Lire la suite de « Angélique »
  • L’Etat de droit, c’est nous

    Réflexion sur la violence d’Etat contre les réfugiés

    par Mathilde Boudon-Lamraoui 12 juin 2016

    On est en mai 2015. Je tente tant bien que mal de poursuivre mes études de philo à la Sorbonne tout en servant des demis de bière place de l’Olive, près du métro Marx Dormoy. Quelques jours auparavant, j’ai participé à une table ronde avec Hollande, le président qui voulait parler aux jeunes. Il n’a pas répondu à mes questions, je me suis énervée et mon exigence politique commence à me titiller... 8 juin 2015. Il fait beau, il fait chaud. Je suis à la maison avec mon amoureux tout nouveau, tout beau. En (...)

  • Le Titanic

    Sur l’appropriation culturelle dans le « 9-3 »

    par Camilia 11 juin 2016

    Le jeudi 26 mai, au cours de la manifestation parisienne contre la Loi Travail, j’ai pu voir une banderole « le 93 répond au 49-3 » portée par 4 militantes de Saint-Denis, blanches, de classe moyenne / supérieure, et non issue des quartiers populaires. Plusieurs personnes des réseaux militants, et notamment de Nuit Debout de Saint-Denis, défilaient derrière cette banderole, entonnaient des slogans qui prenaient appui sur leur « appartenance au 9-3 ». A cette occasion, j’ai écrit un texte pour (...)

  • La racaille, l’islamiste, le revanchard et le censeur

    Visite guidée dans l’imaginaire raciste républicain

    par Pierre Tevanian 10 juin 2016

    Le texte qui suit propose, sous forme de typologie, une rapide traversée de l’imaginaire raciste républicain, tel qu’il se déploie depuis près de deux décennies, et aujourd’hui plus que jamais, dans la classe politique, les grands médias, les cafés du commerce et les dîners en ville. On y croise différents stéréotypes, différents personnages correspondant aux différents registres du racisme respectable . Les discours pseudo-sécuritaires, pseudo-féministes, pseudo-laïques et pseudo-libertaires qui (...)

  • Le silence en héritage ?

    Les Arméniens et le génocide, entre impératif d’oubli et travail d’anamnèse

    par Nazli Temir Beyleryan 10 juin 2016

    Il y a cent-un ans, le 24 avril 1915, le ministre de l’intérieur ottoman Talât Pacha ordonnait l’arrestation des intellectuels ou notables arméniens à Constantinople : ecclésiastiques, médecins, éditeurs, journalistes, avocats, enseignants, hommes politiques, ce sont plus de 2000 personnes qui furent alors arrêtées en quelques jours, avant d’être déportées puis massacrées. Ces journées marquent le déclenchement officiel d’un génocide planifié et initié plusieurs semaines plus tôt, qui coûtera la vie à plus (...)

  • Aux sources de l’islamogauchisme

    Retour sur un gros concept

    par Laurent Lévy 8 juin 2016

    Invité du « Forum Radio J » le 22 mai 2016, en marge de son déplacement en Israël et dans les Territoires palestiniens, le premier ministre de droite Manuel White a repris à son compte « les mots justes » de son secrétaire d’État aux Relations avec le Parlement, Jean-Marie Le Guen, en évoquant le danger de « l’islamo-gauchisme ». Voici donc consacrée définitivement une notion aussi grotesque que pernicieuse idéologiquement, apparue à l’aube des années 2000 dans les cénacles les plus obtus et les plus (...)

  • Casseurs et prises d’otage

    Retour sur le traitement médiatique du mouvement social

    par Saïd Bouamama 6 juin 2016

    Le mouvement de contestation de la loi El Khomri fait la Une des médias lourds depuis plusieurs semaines. L’inscription dans la durée lui donne une dimension d’analyseur de ces médias qui plus que jamais apparaissent comme remplissant une fonction sociale précise, celle que Serge Halimi a dénommé « nouveaux chiens de garde » par paraphrase de Paul Nizan qui attribuait cette fonction aux « philosophes » au service des classes dominantes. Sans être exhaustif, l’analyse de trois leitmotivs médiatiques (...)

  • Écrire contre la canaille

    À propos des écrivains et de leur « douloureux problème » avec « le peuple »

    « Que l’humanité est une sale et dégoûtante engeance ! Que le peuple est stupide ! C’est une éternelle race d’esclaves qui ne peut vivre sans bât et sans joug. Aussi ne sera-ce pas pour lui que nous combattrons encore, mais pour notre idéal sacré. Qu’il crève donc de faim et de froid, ce peuple facile à tromper qui va bientôt se mettre à massacrer ses vrais amis ! » Ces mots de Leconte de Lisle sont l’un des nombreux exemples que donne Paul Lidsky dans son livre Les écrivains Français contre la Commune. Le (...)

  • Déni de capacité

    Réflexions sur la domination adulte (Quatrième partie)

    par Yves Bonnardel 5 juin 2016

    La domination adulte opprime profondément les jeunes. Les "enfants" sont aujourd’hui réputés particulièrement vulnérables et vivent sous l’emprise d’un statut de "mineur" qui, sous prétexte de protection, leur retire l’exercice des droits fondamentaux qui sont reconnus aux majeurs, aux "adultes". Ce statut de mineur entérine en fait de nombreuses sujétions et finalement de nombreuses violences. La famille est ainsi l’institution sociale la plus criminogène qui soit, mais l’école est aussi un lieu (...)

  • La langue des maîtres et sa fabrique

    Quand le licenciement devient un « plan social », et la grève une « prise d’otage »

    Après plus de dix ans de travail critique au sein du collectif Les mots sont importants, si l’on doit caractériser à grand traits la langue des maîtres, on peut dire qu’elle repose sur une logique binaire au fond très ancienne, déjà à l’œuvre dans la novlangue totalitaire ou coloniale décrite par Orwell : euphémisation de la violence des dominants (État, patronat, pression sociale masculiniste, hétérosexiste et blanco-centré), et hyperbolisation de la violence des dominé-e-s... Ce double mouvement (...)

  • Quand il s’agit des femmes, y a-t-il vraiment des hommes de gauche ?

    Compte-rendu de deux livres sur l’engagement des hommes dans le féminisme

    par Sylvie Tissot 24 mai 2016

    Même si tous deux abordent la question des hommes engagés dans le féminisme, tout semble, au premier abord, distinguer les livres de Léo Thiers-Vidal et d’Alban Jacquemart . D’un côté un recueil d’une dizaine de textes publiés entre 1996 et 2006 sur des supports essentiellement militants. De l’autre la parution d’une thèse soutenue à l’Ecole des hautes études en sciences sociales en 2011 et réalisée sous la direction de Rose-Marie Lagrave. Sylvie Tissot propose une mise en perspective des deux livres, visant (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ...