Derniers articles

Sayat Nova

Hommage à Serguei Paradjanov
par Serge Daney
17 avril 2015

Paru il y a plus de trente ans, près de quinze ans après la première sortie de Sayat Nova (La couleur de la grenade) (1968), et quelques années avant les derniers films de Serguei Paradjanov, La Légende de la forteresse de Souram (1985) et Achik Kerib ou le conte d’un poète amoureux (1988), ce texte est une excellente introduction à une oeuvre singulière et merveilleuse. Nous le republions en hommage aux deux Serge – Paradjanian-Paradjanov et Daney – qui nous ont quittés en 1990 et 1992. Et à (...)

Lire la suite de Sayat Nova
  • Folk, sexe, race, classe

    Entretien autour d’un joli site (Deuxième partie)

    par Laurent Lévy, Pierre Tevanian 27 mars 2015

    Un nouveau site a fait, ces derniers mois, son apparition, consacré à ce que l’on appelle communément la chanson folk, dans ses diverses déclinaisons – chanson protestataire, chanson politique, chansons traditionnelles, chansons de marins, chansons de cowboys, blues... Des artistes du revival des sixties (Joan Baez, Tom Paxton, Phil Ochs, Judy Collins, Bob Dylan, Dave Van Ronk) aux ainé-e-s (Woody Guthrie, les Almanac Singers, Pete Seeger, les Weavers, Malvina Reynolds, Odetta), de nombreux (...)

  • La nappe phréatique dans ta face !

    Adresse à Michel Maffesoli

    par Pierre Tevanian 27 mars 2015

    Puisque Michel Maffesoli revient sous les feux de l’actualité, dans les pages Faits divers sordides de la vie académique, par le biais notamment d’un amusant canular qui révèle toute l’imposture du personnage Maffesoli et de sa revue Sociétés, voici une non moins accablante pièce que nous versons au dossier, soulignant le caractère non seulement grotesque, mais aussi idéologiquement dégoûtant de la production maffesolienne. Son objet est l’ahurissant ralliement du soi-disant sociologue à la soi-disante (...)

  • L’imbécile neutralité

    Brève réflexion sur un lieu commun du nouveau catéchisme laïciste

    par Pierre Tevanian 26 mars 2015

    Les lignes qui suivent reviennent brièvement sur le prétendu impératif de « neutralité de l’espace public » – auquel, plus que jamais, en cette période post 7 janvier, il est de bon ton de réduire la notion de laïcité... Elles soulignent l’insondable bêtise de ce lieu commun, son caractère profondément anti-laïque, et ses implications politiques redoutables : liberticides, antidémocratiques, totalitaires. « Il n’y a que le néant qui soit neutre ». Jean Jaurès Accorder les mêmes droits à toutes et tous, (...)

  • La Femme de ma Mort

    Portrait de l’artiste en guerrière blonde nullipare : John Cassavetes, Opening Night (1977)

    par Pacôme Thiellement 25 mars 2015

    Les films sont une conspiration. C’est ce que dit Minnie Moore (Gena Rowlands) à sa copine et co-spectatrice Florence (Elsie Ames) avec qui elle vient de voir Casablanca, dans Minnie & Moscowitz (1971), le premier film de John Cassavetes qui se présente aussi comme un « art poétique » ou comme une tentative consciente d’exorcisme des puissances de mensonge et de mort... Tu sais, je pense que les films sont une conspiration : « You know I think that movies are a conspiracy. I mean it. They are (...)

  • Au nom du féminisme, la secrétaire d’État aux droits des femmes s’est dite favorable à l’interdiction du voile à l’université. Pour lutter contre les inégalités entre les sexes, nous dit-on. Au même moment, une grève peu visible se déroule à l’université Paris 8, à Saint-Denis, depuis bientôt deux mois... Cette grève a pour actrices principales des femmes, secrétaires pour beaucoup, qui appartiennent à la plus basse catégorie de la fonction publique, la catégorie C. Des femmes membres des classes populaires (...)

  • Mésentente

    Le collectif Les mots sont importants vous offre une mauvaise blague, qui est aussi un bon symptôme

    De l’amalgame, de la dénaturalisation symbolique des musulmans français, de la liberté d’expression (dudit amalgame et de ladite dénaturalisation), et de la construction, judiciaire entre autres, d’un racisme respectable... Voici donc les propos édifiants d’un éditocrate manifestement intouchable, suivis du jugement autorisé qui nous dit bien, idiots exagérateurs et paranoïaques que nous sommes, comment nous ne devons pas les entendre... « Ce qui a créé le problème, ce n’est quand même pas les (...)

  • Du droit de niquer la France

    Le devoir d’Insolence devant les tribunaux

    Pour avoir publié ensemble un livre-disque intitulé Nique la France, Saïdou de la ZEP et Saïd Bouamama ont comparu en janvier dernier pour... racisme antifrançais ! Pour fêter aujourd’hui leur relaxe, nous republions un premier hommage rendu, dès sa sortie il y a quelques années, à l’un des objets du litige : une chanson de la ZEP – assorti de quelques réflexions sur la question plus large du droit, pour un non-blanc, de niquer la France... et de le dire. Spéciale dédicace à Sœur Caroline Fourest Il y (...)

  • Purée Muslim

    Réflexions sur le complotisme, le communautarisme, la liberté d’expression et quelques autres fétiches islamophobes

    par Nadia Mokaddem 23 mars 2015

    Il y a des mots lancés dans l’espace public depuis quelques années pour nous faire taire et nous condamner au silence : communautarisme, complotisme, antisémitisme, république, laïcité et…le plus paradoxal liberté d’expression. Lancés tantôt comme des accusations, des injonctions, des carcans à destination spécifique, ils me font raser les murs et taire ma détresse devant tant d’assignations mensongères. Parfois. Mais là c’est fini de raser les murs et de se retrouver englué dans des fariboles qui seraient (...)

  • Folk et politique

    Entretien autour d’un joli site (Première partie)

    par Laurent Lévy, Pierre Tevanian 20 mars 2015

    Un nouveau site a fait, ces derniers mois, son apparition, consacré à ce que l’on appelle communément la chanson folk, dans ses diverses déclinaisons – chanson protestataire, chanson politique, chansons traditionnelles, chansons de marins, chansons de cowboys, blues... Des artistes du revival des sixties (Joan Baez, Tom Paxton, Phil Ochs, Judy Collins, Bob Dylan, Dave Van Ronk) aux ainé-e-s (Woody Guthrie, les Almanac Singers, Pete Seeger, les Weavers, Malvina Reynolds, Odetta), de nombreux (...)

  • Comment se fait-il que les Blancs soient des expatriés alors que nous autres sommes toujours des immigrés ?

    Réflexion sur la hiérarchisation des races et ses formes euphémisées

    par Mawuna Remarque Koutonin 19 mars 2015

    Il semblerait évident que toute personne qui quitte son pays pour aller travailler à l’étranger soit qualifié d’expatrié, et pourtant non : le terme ne s’applique, exclusivement, qu’aux Blancs. Car dans le registre de la migration humaine, il existe encore des termes qui perpétuent une vision hiérarchisée du monde dans laquelle les Blancs sont au-dessus des autres. Le terme d’« expatrié » en est un. Mais d’abord, qu’est-ce qu’un expatrié ? Et qui est expatrié ? Selon Wikipedia, un expatrié (qu’on réduit (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ...