L’exploitation domestique

Avant-propos de la traduction du livre de Christine Delphy et Diana Leonard.
par Christine Delphy
13 juin 2019

Dès leurs premières apparitions, les mouvements féministes se sont heurtés à une résistance inouïe au sein de la gauche, française notamment, au nom de la soit disant primauté de la lutte des classes. La longue histoire de ce déni a déjà quasiment 50 ans, et semble ne pas avoir de fin – en témoignent les récentes offensives contre ceux-lles qui « défendent les minorités » (entendez les Noirs, les Arabes, (...)

lire la suite
  • Un renforcement des frontières coloniales ?

    Réflexions sur la départementalisation de Mayotte :

    par Emmanuel Blanchard, Marie Duflo 6 juillet 2018

    Le texte qui suit, publié initialement en 2009, nous propose un aperçu du contexte politique très particulier dans lequel ont eu lieu, ces derniers mois, les manifestations de mécontentement à Mayotte. Nous le publions avec l’amicale autorisation des auteurs.
    Pendant plusieurs semaines, les mobilisations aux Antilles ont fait la une de l’actualité. Cette longue épreuve de force a notamment débouché sur l’annonce par le président de la République de l’organisation prochaine « d’états-généraux de (...)

  • Mayotte n’est plus une colonie

    Récit d’un enseignant arrivé de métropole

    par Jean-Louis Grasso 6 juillet 2018

    Voilà presque quatre ans que je vis à Mayotte. Je m’apprête à en partir et je ressens aujourd’hui le besoin de dresser le bilan. Non pas pour la postérité ni pour donner une leçon de morale, ce serait bien trop prétentieux et malvenu. Mais peut-être plutôt pour retrouver mon honnêteté intellectuelle. Pour dépasser un cas de conscience. Le fait de partir m’a enfin permis d’ouvrir les yeux sur ce qu’il se passe ici. La grève générale qui paralyse l’île actuellement y est aussi certainement pour quelque chose, (...)

  • Un îlot de pauvreté dans un océan de misère

    Réflexions sur l’œuvre négative du colonialisme français à Mayotte

    par Saïd Bouamama 6 juillet 2018

    L’idée que le colonialisme est une affaire du passé est fréquente dans le débat médiatique et politique. Des polémiques peuvent surgir sur « l’œuvre positive » ou au contraire sur le caractère de « crime contre l’humanité » de ce colonialisme, mais elles concernent des séquences historiques du passé. Le mouvement social qui a secoué Mayotte à partir de mars 2018 rappelle que le colonialisme français est encore une réalité contemporaine.
    Rappelons que sur les 17 « territoires non autonomes » c’est-à-dire que (...)

  • Robert et les bouenis

    Racisme et sexisme en milieu hospitalier... et colonial

    par Saadia Samra 6 juillet 2018

    « Le droit seigneurial de donner des noms s’étend si loin qu’on devrait s’autoriser à considérer l’origine même du langage comme une manifestation de la puissance des seigneurs ; ils disent : “C’est ainsi et pas autrement”, ils scellent toute chose et tout évènement par un son et prennent ainsi possession, en quelque sorte. ». Ainsi parlait Friedrich Nietzsche ...
    Centre Hospitalier de Mayotte. Mamoudzou. 8H00 : heure du staff. Robert , un des médecins du service, s’est inscrit à une formation destinée (...)

  • La violence est-elle politique ?

    Partie 3 : Why She Doesn’t Give a Fuck About Your Insurrection.

    par Francis Dupuis-Déri 3 juillet 2018

    Comme les réactions aux interventions des Black Blocs à la manifestation du 1er mai à Paris l’ont montré, la violence militante semble susciter – presqu’autant que la violence d’Etat, y compris dans les rangs militants – une réprobation généralisée. Cette réprobation va-t-elle de soi ? Dans la préface au livre de Peter Gelderloos récemment paru en français Comment la non violence protège l’Etat : Essai sur l’inefficacité des mouvements sociaux, Francis Dupuis-Deri (auteur du livre Les Black Blocs : quand la (...)

  • La violence est-elle politique ?

    Partie 2 : L’apport de Peter Gelderloos

    par Francis Dupuis-Déri 2 juillet 2018

    Comme les réactions aux interventions des Black Blocs à la manifestation du 1er mai à Paris l’ont montré, la violence militante semble susciter – presqu’autant que la violence d’Etat, y compris dans les rangs militants – une réprobation généralisée. Cette réprobation va-t-elle de soi ? Dans la préface au livre de Peter Gelderloos récemment paru en français Comment la non violence protège l’Etat : Essai sur l’inefficacité des mouvements sociaux, Francis Dupuis-Deri (auteur du livre Les Black Blocs : quand la (...)

  • La violence est-elle politique ?

    Partie 1 : Critique de la règle de la non violence comme stratégie politique.

    par Francis Dupuis-Déri 1er juillet 2018

    Comme les réactions aux interventions des Black Blocs à la manifestation du 1er mai à Paris l’ont montré, la violence militante semble susciter – presqu’autant que la violence d’Etat, y compris dans les rangs militants – une réprobation généralisée. Cette réprobation va-t-elle de soi ? Dans la préface au livre de Peter Gelderloos récemment paru en français Comment la non violence protège l’Etat : Essai sur l’inefficacité des mouvements sociaux, Francis Dupuis-Deri (auteur du livre Les Black Blocs : quand la (...)

  • Végan/végétarien : « un truc de bobo » ?

    Contre-argumentaire en 6 points

    par Sylvie Tissot 29 juin 2018

    Plusieurs articles sont sortis récemment, dans des journaux de la gauche, y compris critique, comme dans des magazines de droite, pour dénoncer la cause animale, sur la base d’arguments d’une bêtise, il faut le dire, confondante : les antispécistes nieraient que les hommes sont différents des animaux, ils feraient le jeu d’un secteur alimentaire aux mains des fonds de pensions et des start-up. Suppôts du grand capital, anti-humanistes, en proie à l’émotion, pire encore la morale, ils viendraient (...)

  • L’économie de la haine

    Retour sur une panique morale et ses effets sociaux

    par Pauline Delage, Renaud Cornand 26 juin 2018

    Au départ il y a, comme souvent, l’intervention sur les réseaux sociaux d’un certain Laurent Bouvet. Un tweet de ce représentant médiatique de la réaction identitaire déclenche une série de commentaires allant jusqu’à transformer un non-événement en affaire d’État : une représentante de l’UNEF à Paris IV, Maryam Pougetoux, intervient publiquement contre Parcoursup et la loi sur l’Orientation et le Réussite des Étudiants (ORE). Ou plutôt une étudiante qui porte un foulard musulman intervient publiquement en (...)

  • Quand Macron nous crache au visage

    Réflexions sur le génocide des Arméniens, la maison de Pierre Loti, le devoir de mémoire et les politiques du patrimoine

    par Pierre Tevanian 20 juin 2018

    Démantèlement du droit du travail, du service public, de tout l’Etat social. Liquidation du droit d’asile. La liste est longue des raisons de détester Emmanuel Macron et d’entrer, contre l’ensemble de sa politique, en résistance. Une nouvelle raison vient de s’y ajouter : la politique mémorielle du nouveau président, et la manière, plus précisément, dont il vient de cracher à la figure des Arméniens, les 1500000 qui furent massacrés, les rescapés et leurs descendants, dont une bonne part vit aujourd’hui en (...)

0 | ... | 60 | 70 | 80 | 90 | 100 | 110 | 120 | 130 | 140 | ... | 1620