Derniers articles

Hommage à Brahim Bouarram

Retour sur un crime raciste et son effacement
par Pierre Tevanian
29 avril 2016

Le dimanche 1er mai 2016 à 11h00 au Pont du Carrousel (Paris, Métro Saint Michel), plusieurs associations appellent à un hommage à Brahim Bouarram, assassiné par noyade il y a tout juste vingt ans par un militant du Front national. Le texte qui suit est une réflexion à partir de cet assassinat et de son invisibilisation politique. Dédié à Brahim Bouarram et à toutes les victimes de crimes racistes, il se veut une contribution à la réflexion et à la lutte pour que de tels crimes ne se reproduisent (...)

Lire la suite de Hommage à Brahim Bouarram
  • Le gouvernement avance trois objectifs pour le CPE (Contrat Première Embauche) : des créations d’emplois pour les plus jeunes, une meilleure prise en compte des difficultés des entreprises face à l’incertitude, une intégration plus forte des jeunes au marché du travail mais aussi à la vie sociale. Ces objectifs ont-ils des chances d’être atteints ? D’abord, le CPE est-il vraiment un Contrat Pour l’Emploi ? Contrairement à ce que l’on peut souvent lire ou entendre, il n’y a pas de consensus parmi les (...)

  • Cité de laïcité

    Pièce en un acte et une scène unique

    par Lamia Terir 15 mars 2006

    Les élèves entrent. Brouhaha dans la classe. Chacun rejoint sa place, mais reste debout... Le prof : Bonjour à tous. Vous pouvez vous asseoir. Je m’appelle Jacques Lefèbvre. Pour cette année scolaire, vous aurez le plaisir ou peut-être la désillusion de m’avoir comme professeur de français, mais aussi comme professeur principal. Autant vous dire que les questions de discipline seront réglées par mes soins. Je vous conseille donc de rester discrets, de faire preuve d’un travail acharné et de vous (...)

  • Nouvelles Questions féministes aborde dans sa dernière livraison une question centrale pour la recherche et la lutte féministes : l’imbrication des divers systèmes d’oppression. La nécessité de monter deux numéros sur cette question (le suivant paraîtra à la fin de l’année) nous a été en quelque sorte imposée par le débat qu’a suscité « l’affaire du foulard » en France et la mise en place d’une loi interdisant aux élèves de porter tout signe religieux « ostentatoire » dans les écoles publiques. Sous une (...)

  • Non au projet de loi « CESEDA » sur l’immigration !

    Pétition contre une loi liberticide

    11 mars 2006

    La nouvelle réforme du Code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile (CESEDA) conduit à une négation radicale des droits fondamentaux de la personne. Elle restreint encore plus radicalement le droit au séjour pour les familles, les conjoints, les enfants, de toutes celles et ceux qui construisent leur vie en France. Elle entérine la quasi-disparition de cet outil d’" intégration " qu’était la carte de résident. Elle s’attaque au séjour des malades étrangers. Si ce projet est (...)

  • Y a-t-il un « racisme anti-blanc » ?

    Oppression raciste et « racisme » des opprimés : une différence de nature

    par Sadri Khiari 10 mars 2006

    Bien des « Français d’origine française » - des Blancs - peuvent se sentir agressés par mon propos. Et je le regrette. Il n’est nullement dans mon intention, pas plus que dans celle du Mouvement des indigènes, de suggérer une culpabilité collective. Cependant, le fait de se sentir ainsi agressés ne révèle-t-il pas un problème ? Lorsqu’il est dit qu’un individu qui consomme et travaille, participe à la reproduction du capital, qu’il le veuille ou non, qu’il soit de droite ou de gauche, cet individu se (...)

  • « Tous ensemble » ?

    Réflexions sur les ambivalences de « l’internationalisme prolétarien »

    par Sadri Khiari 9 mars 2006

    L’universalisme peut être raciste en ce que, déterminé par l’histoire de l’expansion occidentale, il a pu justifier la « mission civilisatrice » et les horreurs qui l’ont accompagnée. Mais l’internationalisme prolétarien, lui, peut-il être raciste ? Oui, l’internationalisme prolétarien peut être raciste. De même que le slogan « Travailleurs français-immigrés : même patron, même combat » est faux et juste à la fois, le mot d’ordre « Prolétaires de tous les pays, unissez-vous » est lourd d’ambivalences. Il est (...)

  • « Même patron, même combat » ?

    Remarques sur les limites d’un slogan

    par Sadri Khiari 8 mars 2006

    Le slogan « Travailleurs français-immigrés, même patron, même combat » masque une réalité : les travailleurs immigrés ne sont pas seulement des travailleurs ; ils sont aussi des postcolonisés. Les travailleurs français ne sont pas seulement des travailleurs ; ils sont des travailleurs blancs. Qu’ils le veuillent ou non, ceux qui ne sont pas issus de la colonisation, s’ils sont exploités, en tirent tout de même quelques avantages matériels, politiques, symboliques ou autres. Ne serait-ce que le fait de (...)

  • Fragments sur le champ politique blanc

    Introduction : Le PS, un « parti blanc » ?

    par Sadri Khiari 8 mars 2006

    Le texte qui suit est le premier d’une série de quatre extraits du livre de Sadri Khiari, Pour une politique de la racaille.Immigré-e-s, indigènes, jeunes de banlieue, que nous recommandons vivement. Il est extrait, comme les trois textes suivants, du chapitre III, intitulé : « Le champ politique blanc ». Un militant du MRAP a eu la malencontreuse idée d’employer la formule « PS blanc », déchaînant une gigantesque campagne de dénonciation au sein de l’association antiraciste. Il n’y a pourtant nulle (...)

  • Pour une politique de la racaille

    Un livre de Sadri Khiari

    par Sadri Khiari 7 mars 2006

    Le texte qui suit reprend l’essentiel de l’introduction du dernier livre de Sadri Khiari : Pour une politique de la racaille. Immigré-e-s, indigènes, jeunes de banlieue, qui paraît en avril aux éditions Textuel, et que nous recommandons vivement. L’Appel dit : « Le traitement des populations issues de la colonisation prolonge, sans s’y réduire, la politique coloniale. (...) La figure de l’« indigène » continue à hanter l’action politique, administrative et judiciaire ; elle innerve et s’imbrique à (...)

  • Quand le sociologue se fait écrivain public

    Présentation d’un livre d’Abdelmalek Sayad

    par Pierre Bourdieu 7 mars 2006

    Le texte qui suit a été rédigé par Pierre Bourdieu en 1991 pour la préface du livre d’Abelmalek Sayad, L’immigration ou les paradoxes de l’altérité. Les éditions Raisons d’Agir rééditent aujourd’hui, en plusieurs volumes et avec des chapitres inédits, ce livre pionnier, dont la richesse et la finesse ont rarement été égalées. Nous en recommandons vivement l’achat et la lecture. Avec Abdelmalek Sayad, le sociologue se fait écrivain public. Il donne la parole à ceux qui en sont le plus cruellement dépossédés, (...)

... | 1120 | 1130 | 1140 | 1150 | 1160 | 1170 | 1180 | 1190 | 1200 | ...