Derniers articles

« L’étude qui (évidemment) accuse »

Réflexions critiques sur une n-ième campagne académique, médiatique et politique contre les musulman-e-s
par Renaud Cornand
9 février 2016

Le 3 février 2016, Le Nouvel Observateur publiait un article titré « Exclusif. Ces collégiens qui placent la religion avant l’école : l’étude qui accuse ». Le texte est censé reprendre certains des résultats d’une enquête sur les collégiens des Bouches-du-Rhône organisée par le CNRS et Sciences-Po Grenoble, dirigée par Sebastian Roché et faisant l’objet d’un partenariat entre le journal et France Inter qui y consacra un numéro de son émission « Le téléphone sonne ». Les résultats présentés, comme les débats (...)

Lire la suite de « L’étude qui (évidemment) accuse »
  • Première partie Les productions françaises en matière d’immigration ou de relations interethniques permettent de formaliser trois paradigmes distincts, porteurs d’enjeux et de pratiques sociales tout aussi différents. Chacun de ces paradigmes peut ensuite se décomposer en plusieurs grilles explicatives s’intéressant à tel ou tel facteur jugé prédominant. Il reste cependant que l’état du débat en France et la domination massive d’un des paradigmes sur les autres rendent nécessaire une (...)

  • Les polémiques qui ont traversé la scène politique et médiatique cette dernière année à propos de l ’affaire dite du « foulard islamique » à l’école sont significatives et révélatrices de la grille explicative dominante pour rendre compte de la diversité culturelle des sociétés contemporaines. Elles constituent en cela un excellent analyseur : du rapport de la société française à la différence, des freins que celui-ci pose au développement d’une sociologie des relations inter-ethniques, des (...)

  • Sur la séparation raciale

    Ségrégation, discrimination et association

    par W. E. B. DuBois 31 décembre 2005

    W.E.B. DuBois (1868-1963) est l’un des plus importants intellectuels afro-américains. Historien, sociologue, militant des droits civiques, littérateur, théoricien de l’émancipation des Noirs, il est en outre l’un des fondateurs du panafricanisme. Son maître livre, Les âmes du peuple noir, paru en 1903, un grand classique plus de cent fois réédité aux États-Unis, a été traduit en français avec un peu plus d’un siècle de retard en 2004. DuBois est mort à près de 96 ans, peu après avoir émigré au Ghana, (...)

  • Pas de médaille d’or pour le racisme !

    Lettre au Président de la République italienne, Carlo Azelio Ciampi

    29 décembre 2005

    Cette lettre a été rédigée par des universitaires et des militants antiracistes italiens en réaction à la remise d’une "médaille d’or" (sic) à la journaliste Oriana Fallacci, auteure de plusieurs pamphlets racistes. Elle est adressée au président de la République d’Italie, Carlo Azelio Ciampi, qui a remis lui même cette distinction à la journaliste. Le titre "Pas de médaille d’or pour le racisme !" est rajouté par le Collectif Les mots sont importants, qui soutient sans réserves cette pétition. Nous (...)

  • Féminisme et laïcité : non aux amalgames

    Quelques rappels historiques sur la réalité des relations entre féminisme et laïcité

    par Monique Crinon 30 novembre 2005

    Monique Crinon s’oppose dans ce texte à une thèse propagée depuis deux ans par les partisans de l’interdiction du voile dit islamique : l’idée selon laquelle laïcité et féminisme seraient deux concepts jumeaux, quasi-synonymes. La laïcité serait par essence féministe, et le féminisme laïque par essence. Monique Crinon montre que cette conception revient en réalité méconnaître la spécificité et l’intérêt du combat laïque, et plus encore du combat féministe. Ce dernier se retrouve en effet totalement (...)

  • État de l’opinion ou opinion de l’État ?

    Quand Le Parisien manipule « l’opinion » en prétendant l’ « enregistrer »

    Quoi qu’on pense des faits, certainement complexes, et sans doute divers quant à leurs auteurs, leurs motivations, leur signification sociale et leurs débouchés politiques, on est forcé de constater que les « émeutes » de novembre 2005 ont, pendant plusieurs jours, bousculé l’agenda et les habitudes journalistiques, au point de transformer de manière sensible le regard porté sur les banlieues populaires et sur ses habitants... avant que tout revienne dans l’ordre. En dépit de nombreuses critiques (...)

  • Nous assistons depuis le début du mois de novembre 2005 à la publication de dizaines de communiqués, de tracts , d’analyses et de commentaires sur la révolte de la banlieue, qui n’a jamais suscité autant d’intérêt sur une période aussi courte. Ne me dites pas que c’est seulement par amour et altruisme pour cette banlieue ou pour ses habitants... Toutes ces organisations ou personnalités, viennent parfois dans nos quartiers, au mieux pour une conférence ou un débat public et au pire (et malheureusement (...)

  • En 1995 Khaled Kelkal, un jeune lyonnais soupçonné d’activités terroristes, était poursuivi (à la manière d’une chasse à courre) par 800 gendarmes et abattu délibérément dans les monts du Lyonnais alors qu’il aurait pu être arrêté et jugé. Nous avons tous en mémoire les propos de l’officier de gendarmerie qui criait à ses hommes : « finis-le ». Nous ne saurons donc jamais à quel degré Khaled Kelkal aurait été impliqué dans la vague d’attentats de 1995, et s’il « roulait » pour lui et ses copains ou s’il était (...)

  • Le spectre du communautarisme

    Un livre de Laurent Lévy

    par Laurent Lévy 11 novembre 2005

    Le texte qui suit est extrait du livre que Laurent Lévy vient du publier aux éditions Amsterdam : Le spectre du communautarisme. Ce livre est une critique implacable, à la fois radicale, intelligente, précise et drôle, du discours anti-« communautariste » qui s’est élaboré et diffusé à grande échelle ces dernières années. Dans le sillage des analyses de Christine Delphy, Philippe Mangeot, Louis-Georges Tin ou Sylvie Tissot, qu’il prolonge, complète et approfondit, Laurent Lévy démasque le pseudo-« (...)

  • Jeunesse, autorité et conflit

    Un regard sociologique sur les "violences urbaines"

    par Saïd Bouamama 11 novembre 2005

    Dans ce texte rédigé en 1998 mais toujours d’actualité, Saïd Bouamama propose une analyse sociologique des "violences" et "incivilités" que les pouvoirs politiques et les grands médias ne cessent de stigmatiser : celles des "jeunes" issus des classes populaires. Au lieu de porter un jugement moral ou prophétique sur l’avènement d’une "nouvelle" violence, marquée par la démesure et l’irrationnel, il pointe l’impact de la déstabilisation des processus de socialisation en milieu populaire, et met en cause (...)

... | 1120 | 1130 | 1140 | 1150 | 1160 | 1170 | 1180 | 1190 | 1200 | ...