Derniers articles

Hommage à Brahim Bouarram

Retour sur un crime raciste et son effacement
par Pierre Tevanian
29 avril 2016

Le dimanche 1er mai 2016 à 11h00 au Pont du Carrousel (Paris, Métro Saint Michel), plusieurs associations appellent à un hommage à Brahim Bouarram, assassiné par noyade il y a tout juste vingt ans par un militant du Front national. Le texte qui suit est une réflexion à partir de cet assassinat et de son invisibilisation politique. Dédié à Brahim Bouarram et à toutes les victimes de crimes racistes, il se veut une contribution à la réflexion et à la lutte pour que de tels crimes ne se reproduisent (...)

Lire la suite de Hommage à Brahim Bouarram
  • Alors que le nouveau projet de loi sur l’immigration fait de l’ « utilité » économique une condition de plus en plus stricte de l’accès aux droits (et notamment au droit au séjour) , il nous a paru utile de revenir sur cet autre critère à partir duquel la République française entend définir les étrangers « méritants », celui du « sang versé ». Daniel Lochak s’interroge, dans cet article, sur la reconnaissance manifestée aux étrangers qui ont risqué leur vie ou « versé leur sang pour la France ». Elle montre que (...)

  • Sarkozy et la double peine : une réforme de dupes

    La double peine n’a jamais été abrogée !

    par Stéphane Maugendre 23 janvier 2006

    La « nouveauté » du discours de Nicolas Sarkozy sur « l’immigration » est très relative. L’actuel ministre de l’Intérieur se contente en réalité de radicaliser le double registre qui caractérise la rhétorique gouvernementale la plus traditionnelle sur le sujet : une « fermeté » bien réelle d’un côté (brutalité, outrages ou injustice seraient des termes plus appropriés), une « générosité » plus ou moins factice de l’autre (à défaut de respect et de droits, notions peu appliquées lorsqu’il est question d’immigrés (...)

  • Policiers poursuivis

    Quelques enseignements d’un cas isolé

    par Laurent Lévy 22 janvier 2006

    On a fait grand bruit, en novembre 2005, des poursuites diligentées contre des policiers ayant brutalisé un jeune homme à La Courneuve, dans le cadre de la répression de ce que l’on a appelé la « révolte des banlieues ». Un policier avait même été placé en détention - très - provisoire. Pourtant, les faits reprochés à ces hommes - avoir commis des brutalités ou les avoir laisser commettre, puis avoir falsifié les procès-verbaux d’interpellation - sont hélas d’une effrayante banalité : ils se sont bornés à (...)

  • Derrière le mot « camp »

    À propos d’une controverse sur la caractérisation des lieux d’enfermement des étrangers

    par Réseau Migreurop 16 janvier 2006

    L’usage du terme « camp » continue de faire débat pour désigner les formes contemporaines d’enfermement et d’exclusion des étrangers. Pourtant,contrairement à ce que soutiennent certains, ce terme permet de conjuguer rigueur sémantique, analytique et dénonciation militante. Avec les déclarations d’Otto Schily et Giuseppe Pisanu, ministres allemand et italien de l’Intérieur, qui, le 12 août 2004, ont appelé à la création de « portails » en Afrique du nord pour les migrants souhaitant atteindre les rivages (...)

  • Les mots sont importants, les images aussi

    Réflexions féministes et anticolonialistes sur la couverture d’un magazine féministe québécois

    Un véritable événement a secoué la communauté féministe québécoise en octobre dernier : après 18 ans d’absence, un numéro hors-série du magazine féministe d’actualité La Vie en rose sort pour faire le point sur les combats féministes et souligner les 25 ans d’un magazine ayant profondément marqué les années 80 au Québec. Fidèle à sa tradition de séduction et de provocation, La Vie en rose a choisi de faire figurer sur sa couverture une image à nos yeux problématique... mais qui n’a pourtant pas empêché le magazine (...)

  • La haine de la démocratie

    Un livre de Jacques Rancière

    par Jacques Rancière 10 janvier 2006

    « Rappel à l’ordre », « droitisation », « nouveaux réactionnaires », « néo-libéraux », « néo-conservateurs », « nationaux-républicains »... Quels que soient les courants et les noms qu’on leur donne, les dernières années ont vu prospérer un ensemble de discours autorisés déplorant le déclin de « l’élitisme républicain » et stigmatisant l’ « individualisme » et le « consumérisme » des nouvelles générations, l’ « irrationalité » des mouvements sociaux, le « corporatisme » des grévistes, « les excès du droit à la (...)

  • Première partie Les productions françaises en matière d’immigration ou de relations interethniques permettent de formaliser trois paradigmes distincts, porteurs d’enjeux et de pratiques sociales tout aussi différents. Chacun de ces paradigmes peut ensuite se décomposer en plusieurs grilles explicatives s’intéressant à tel ou tel facteur jugé prédominant. Il reste cependant que l’état du débat en France et la domination massive d’un des paradigmes sur les autres rendent nécessaire une (...)

  • Les polémiques qui ont traversé la scène politique et médiatique cette dernière année à propos de l ’affaire dite du « foulard islamique » à l’école sont significatives et révélatrices de la grille explicative dominante pour rendre compte de la diversité culturelle des sociétés contemporaines. Elles constituent en cela un excellent analyseur : du rapport de la société française à la différence, des freins que celui-ci pose au développement d’une sociologie des relations inter-ethniques, des (...)

  • Sur la séparation raciale

    Ségrégation, discrimination et association

    par W. E. B. DuBois 31 décembre 2005

    W.E.B. DuBois (1868-1963) est l’un des plus importants intellectuels afro-américains. Historien, sociologue, militant des droits civiques, littérateur, théoricien de l’émancipation des Noirs, il est en outre l’un des fondateurs du panafricanisme. Son maître livre, Les âmes du peuple noir, paru en 1903, un grand classique plus de cent fois réédité aux États-Unis, a été traduit en français avec un peu plus d’un siècle de retard en 2004. DuBois est mort à près de 96 ans, peu après avoir émigré au Ghana, (...)

  • Pas de médaille d’or pour le racisme !

    Lettre au Président de la République italienne, Carlo Azelio Ciampi

    29 décembre 2005

    Cette lettre a été rédigée par des universitaires et des militants antiracistes italiens en réaction à la remise d’une "médaille d’or" (sic) à la journaliste Oriana Fallacci, auteure de plusieurs pamphlets racistes. Elle est adressée au président de la République d’Italie, Carlo Azelio Ciampi, qui a remis lui même cette distinction à la journaliste. Le titre "Pas de médaille d’or pour le racisme !" est rajouté par le Collectif Les mots sont importants, qui soutient sans réserves cette pétition. Nous (...)

... | 1140 | 1150 | 1160 | 1170 | 1180 | 1190 | 1200 | 1210 | 1220 | ...