Derniers articles

En finir avec l’adulte

Réflexions sur la domination adulte (Cinquième partie)
par Yves Bonnardel
27 juin 2016

La domination adulte opprime profondément les jeunes. Les "enfants" sont aujourd’hui réputés particulièrement vulnérables et vivent sous l’emprise d’un statut de "mineur" qui, sous prétexte de protection, leur retire l’exercice des droits fondamentaux qui sont reconnus aux majeurs, aux "adultes". Ce statut de mineur entérine en fait de nombreuses sujétions et finalement de nombreuses violences. La famille est ainsi l’institution sociale la plus criminogène qui soit, mais l’école est aussi un lieu (...)

Lire la suite de En finir avec l’adulte
  • « Même patron, même combat » ?

    Remarques sur les limites d’un slogan

    par Sadri Khiari 8 mars 2006

    Le slogan « Travailleurs français-immigrés, même patron, même combat » masque une réalité : les travailleurs immigrés ne sont pas seulement des travailleurs ; ils sont aussi des postcolonisés. Les travailleurs français ne sont pas seulement des travailleurs ; ils sont des travailleurs blancs. Qu’ils le veuillent ou non, ceux qui ne sont pas issus de la colonisation, s’ils sont exploités, en tirent tout de même quelques avantages matériels, politiques, symboliques ou autres. Ne serait-ce que le fait de (...)

  • Fragments sur le champ politique blanc

    Introduction : Le PS, un « parti blanc » ?

    par Sadri Khiari 8 mars 2006

    Le texte qui suit est le premier d’une série de quatre extraits du livre de Sadri Khiari, Pour une politique de la racaille.Immigré-e-s, indigènes, jeunes de banlieue, que nous recommandons vivement. Il est extrait, comme les trois textes suivants, du chapitre III, intitulé : « Le champ politique blanc ». Un militant du MRAP a eu la malencontreuse idée d’employer la formule « PS blanc », déchaînant une gigantesque campagne de dénonciation au sein de l’association antiraciste. Il n’y a pourtant nulle (...)

  • Pour une politique de la racaille

    Un livre de Sadri Khiari

    par Sadri Khiari 7 mars 2006

    Le texte qui suit reprend l’essentiel de l’introduction du dernier livre de Sadri Khiari : Pour une politique de la racaille. Immigré-e-s, indigènes, jeunes de banlieue, qui paraît en avril aux éditions Textuel, et que nous recommandons vivement. L’Appel dit : « Le traitement des populations issues de la colonisation prolonge, sans s’y réduire, la politique coloniale. (...) La figure de l’« indigène » continue à hanter l’action politique, administrative et judiciaire ; elle innerve et s’imbrique à (...)

  • Quand le sociologue se fait écrivain public

    Présentation d’un livre d’Abdelmalek Sayad

    par Pierre Bourdieu 7 mars 2006

    Le texte qui suit a été rédigé par Pierre Bourdieu en 1991 pour la préface du livre d’Abelmalek Sayad, L’immigration ou les paradoxes de l’altérité. Les éditions Raisons d’Agir rééditent aujourd’hui, en plusieurs volumes et avec des chapitres inédits, ce livre pionnier, dont la richesse et la finesse ont rarement été égalées. Nous en recommandons vivement l’achat et la lecture. Avec Abdelmalek Sayad, le sociologue se fait écrivain public. Il donne la parole à ceux qui en sont le plus cruellement dépossédés, (...)

  • L’opinion du Patron

    La liberté d’expression selon Charlie Hebdo

    par Olivier Cyran 4 mars 2006

    Pour un coup de pub, c’est un coup de maître : en consacrant un numéro « spécial liberté d’expression » à l’affaire des crobards danois, Charlie Hebdo a battu tous ses records de vente. Quatre cent mille exemplaires se seraient arrachés durant la seule journée du 8 février, mieux que pour les attentats du 11 septembre ou la mort du pape. Une semaine plus tôt, le moribond France-Soir s’était déjà refait une santé en balançant les fameux dessins sous gros titre à la Une, façon « J’accuse ». Du jour au (...)

  • Nous publions, dans cette nouvelle rubrique « Fictions », un récit que Mustapha Kaouah a écrit à base de faits réels survenus à Vaulx-en-Velin au mois de novembre 2005. Le jour des faits, il avait quitté le lycée pour rejoindre ses copains. Elève en première, ses résultats étaient moyens. L’école n’étant pas son souci principal, Ali préférait la compagnie de ses copains : musique, Play-station, déconnades et parties de fou-rire étaient le quotidien de cette bande de jeunes qui croît dur comme fer en (...)

  • Nous remercions la France de nous avoir colonisés !

    Un communiqué des Indigènes de la République à propos de la loi du 23 février 2005

    Un après avoir été votée, la loi de valorisation de « l’oeuvre » de la France dans ses colonies a été partiellement abrogée. Partiellement car le retrait de son article 4 laisse subsister d’autres articles insultants pour les colonisés et leurs descendants - et tout simplement pour la vérité historique. C’est ce que rappelle le texte qui suit. Nous remercions la France de nous avoir colonisés ! N’est ce pas cela que nous devrions crier à la lecture d’une loi dont le premier article dit : « La nation (...)

  • Rio Bravo ou la masculinité retrouvée

    Lecture féministe d’un film de Howard Hawks

    par Sylvie Tissot 22 février 2006

    Rio Bravo occupe une place de premier plan dans le Panthéon des cinéphiles. De nombreuses analyses lui ont été consacrées, célébrant à juste titre la mise en scène de Howard Hawks autant que la morale « humaniste » du réalisateur ; mais le rapport hommes-femmes tel qu’il est problématisé dans ce film sorti en 1958 a rarement été pris en compte, alors qu’il joue un rôle essentiel. C’est ce que montre Sylvie Tissot dans ce texte, qui souligne l’ambivalence de cet humanisme, indissociable d’un ordre symbolique (...)

  • « L’affaire des dessinateurs de Charlie »

    À propos de Philippe Val et de son rapport très changeant à la liberté d’expression

    par CQFD 22 février 2006

    Parmi les surprises qu’a réservées « l’affaire des caricatures de Mahomet », il y a eu l’attitude de Charlie Hebdo. L’islamophobie de son directeur et de certains de ses collaborateurs n’est certes pas un scoop ; la surprise réside plutôt dans l’attachement viscéral à la liberté d’expression qui a servi de prétexte à la republication, dans cet hebdomadaire satirique, de deux dessins racistes assimilant le prophète lui-même aux extrêmistes qui posent des bombes et manient le sabre au nom de l’Islam. Cet (...)

  • Les grands esprits pensent comme Val

    À propos d’un chansonnier libertaire reconverti en patron de presse libéral

    par PLPL 22 février 2006

    À califourchon sur Montaigne et Spinoza, Philippe Val cultive le racisme social. Son engrais ? Le pédantisme. Troubadour libertaire qui chantonnait L’Autogestion avec Patrick Font en 1977, Philippe Val pense à présent qu’« il ne peut y avoir de démocratie sans marché » . Le dictateur du NEM (Non-Événement du mercredi, alias Charlie hebdo) œuvre à « légitimer le titre aux yeux des gens qui constituent le milieu de l’information et avec qui j’entretiens des rapports cordiaux ». Une réussite. Mais qui fut (...)

... | 1140 | 1150 | 1160 | 1170 | 1180 | 1190 | 1200 | 1210 | 1220 | ...