Derniers articles

L’obligatoire « présence masculine »

Chronique de la lesbophobie ordinaire au cinéma
par Aude Fonvieille
25 septembre 2016

Contrecarrer les assignations à l’invisibilité, résister au dénigrement et à la négation de nos identités par les tenant-es zélé-es de la norme dominante hétérosexiste, c’est le sort commun aux Lesbiennes, Gays, Bi-es et Trans. Quelles que soient nos vies, nous partageons cette expérience : qu’à n’importe quel moment la domination hétéropatriarcale peut se rappeler à nous avec toute sa violence. Il suffit par exemple d’une banale séance de cinéma : la Projection-débat du film La danseuse, en présence de la (...)

Lire la suite de L’obligatoire « présence masculine »
  • La colonie pénitentiaire pour enfants

    Quelques rappels historiques sur l’enfermement des mineurs

    par Alexis Violet 10 mai 2006

    En hommage à Alexis Violet, qui vient de disparaître, nous publions ce texte qu’il avait écrit en 2002 pour le livre collectif La fabrique de la haine. Lionel Jospin était alors Premier ministre, Daniel Vaillant ministre de l’Intérieur, et l’on parlait de « sauvageons » plutôt que de « racailles » ou de « voyous », mais déjà la surenchère sécuritaire était lancée, et déjà l’idée barbare de réouvrir des lieux d’enfermement et de « redressement » pour mineurs était remise à l’ordre du jour. Le climat politique (...)

  • Hommage à Alexis Violet

    A.k.a. Jean-Michel Mension

    La mort de Jean-Michel Mension, plus connu sous son pseudonyme Alexis Violet, est, pour nous qui l’avons cotoyé, une immense tristesse. Nous nous associons donc sans limites à l’hommage que rendent les Indigènes de la République à ce grand militant qui fut, entre autres choses, un anti-colonialiste exemplaire. Jean-Michel Mension, plus connu sous son pseudonyme Alexis Violet, s’est éteint à 70 ans. Sa formidable autobiographie, « Le Temps gage » (Editions Noesis), témoigne d’une vie riche en (...)

  • Les étudiants et la racaille

    À propos de l’exigence d’amnistie et de la hiérarchie des évidences

    par Laurent Lévy 1er mai 2006

    C’est devenu une évidence pour un grand nombre de gens, et cela est bien : il faut amnistier les faits commis à l’occasion du mouvement social qui s’est développé contre le CPE en mars et avril 2006 - et a abouti à son retrait. Cette évidence va croissant, et prend la forme d’une exigence politique. Une pétition lancée par le journal L’Humanité, par exemple, recueille des milliers de signatures à cette fin. Militant-e-s syndicalistes ou politiques, actrices et acteurs du mouvement social de divers (...)

  • Le génocide arménien et l’enjeu de sa qualification (Première partie)

    Réflexions sur "l’affaire Veinstein"

    par Pierre Tevanian 24 avril 2006

    Les réflexions qui suivent ne porteront pas sur le génocide de 1915 en tant que tel , mais sur ce qui s’en dit aujourd’hui dans le débat public. Ou plus précisément sur ce qui s’en est dit à l’occasion de ce qu’on a appelé “l’affaire Veinstein” - une controverse qui a eu lieu à la fin de l’année 1998 à propos de la nomination, au Collège de France, d’un historien mettant en doute l’existence d’un génocide des Arméniens “À notre époque, les discours et les écrits politiques sont pour l’essentiel une défense (...)

  • Depuis son premier succès médiatique - l’opération « Nouveaux philosophes » en 1977 - l’imposture Bernard-Henri Lévy a maintes fois été analysée. De grands philosophes comme Gilles Deleuze ou Jacques Rancière ont très tôt su trouver les mots justes pour dénoncer la profonde « nullité » de la « Pensée-BHL », mais aussi pour comprendre les ressorts du « système » qui rend possible son succès. Mais il a fallu attendre ces dernières années pour que des enquêtes sérieuses soient menées sur « l’homme », qui apportent un (...)

  • La « nouvelle société » est en marche

    À propos de la « loi sur l’égalité des chances »

    par Gilles Sainati 14 avril 2006

    À l’heure où le retrait du Contrat Première Embauche semble acquis, Gilles Sainati revient sur l’ensemble de la loi dite « sur l’égalité des chances », dont le retrait est aussi demandé par les coordinations étudiantes et lycéennes. Il propose dans le texte qui suit un rappel - édifiant - des différentes mesures qui figurent dans cette loi, il souligne leur caractère liberticide, et il en retrace la généalogie, en montrant qu’elles s’inscrivent dans un projet de société qui se dessine de plus en plus (...)

  • Un Monty Python contre « la guerre au terrorisme »

    À propos du livre de Terry Jones, Ma guerre contre la « guerre au terrorisme »

    À l’heure où grands médias et dirigeants socialistes nous invitent à nous rallier au « blairisme », le brulôt que Terry Jones consacre à la Croisade américaine contre « le terrorisme » constitue une formidable alternative : un « autre modèle anglais », « notre modèle anglais à nous ». Ce livre est en effet exemplaire à plus d’un titre : composé de chroniques courtes et d’une lecture aisée, il propose une analyse de la novlangue « bushienne », aussi minutieuse que celle d’un Viktor Klemperer ou d’un George (...)

  • Powell a la langue fourchue

    Le « courage » selon George Bush et Colin Powell

    par Terry Jones 13 avril 2006

    Dans cette chronique, publiée le 23 février 2003 dans le Guardian et reprise aujourd’hui dans l’excellent recueil Ma guerre contre la « guerre au terrorisme », Terry Jones analyse la novlangue que les dirigeants américains ont élaborée pour justifier les bombardements, l’invasion et l’occupation de l’Irak. Il s’interroge notamment sur l’étonnant usage que cette rhétorique fait des mots courage, guerre et communauté internationale. Il est fascinant d’entendre Colin Powell accuser la France et l’Allemagne (...)

  • À l’heure où le Contrat Première Embauche, et plus largement la loi dite pour l’égalité des chances, est fortement contesté, nous reproduisons ce texte d’Alain Bihr et Roland Pfefferkorn, qui critique la notion même d’égalité des chances. Une notion dont le fondement est précisément une philosophie anti-égalitariste, qui postule l’inégalité des capacités et justifie l’inégalité des conditions d’existence. Depuis la révolution de 1789, l’énoncé « Liberté, égalité, fraternité » a sa place sur le fronton des (...)

  • Pourquoi il faut retirer le CPE et le CNE

    Eléments d’analyse et argumentaire

    par Pierre Concialdi 5 avril 2006

    1. La flexibilité ne crée pas d’emplois Un des arguments avancés par le gouvernement pour imposer le CPE et le CNE est que davantage de flexibilité pour les entreprises (c’est-à-dire côté salariés davantage de précarité) permettrait de créer des emplois supplémentaires. La flexibilité aurait un effet positif sur le volume global de l’emploi. Il faut d’abord rappeler que les instruments de flexibilité existent déjà avec l’intérim, les CDD, le temps partiel, les stages et contrats aidés. Ces emplois (...)

... | 1140 | 1150 | 1160 | 1170 | 1180 | 1190 | 1200 | 1210 | 1220 | ...