Derniers articles

Sexualités féminines dans les séries françaises

Préface de Geneviève Sellier à Sex and the Series de Iris Brey
par Geneviève Sellier
29 juillet 2016

Comment la sexualité féminine est-elle montrée dans les séries ? Quels sont les mots autorisés et les mots interdits pour en parler ? Comment les violences ou encore les sexualités queer sont-elles représentées ? Pour Iris Brey, c’est une véritable révolution télévisuelle qu’ont opérée certaines séries étasuniennes en mettant en scène la sexualité et le plaisir féminins. L’intérêt de son livre est d’attirer l’attention non pas sur les séries consacrées par les cinéphiles, et leurs habituels héros masculins. Elle (...)

Lire la suite de Sexualités féminines dans les séries françaises
  • Nouvelles Questions féministes aborde dans sa dernière livraison une question centrale pour la recherche et la lutte féministes : l’imbrication des divers systèmes d’oppression. La nécessité de monter deux numéros sur cette question (le suivant paraîtra à la fin de l’année) nous a été en quelque sorte imposée par le débat qu’a suscité « l’affaire du foulard » en France et la mise en place d’une loi interdisant aux élèves de porter tout signe religieux « ostentatoire » dans les écoles publiques. Sous une (...)

  • Non au projet de loi « CESEDA » sur l’immigration !

    Pétition contre une loi liberticide

    11 mars 2006

    La nouvelle réforme du Code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile (CESEDA) conduit à une négation radicale des droits fondamentaux de la personne. Elle restreint encore plus radicalement le droit au séjour pour les familles, les conjoints, les enfants, de toutes celles et ceux qui construisent leur vie en France. Elle entérine la quasi-disparition de cet outil d’" intégration " qu’était la carte de résident. Elle s’attaque au séjour des malades étrangers. Si ce projet est (...)

  • Y a-t-il un « racisme anti-blanc » ?

    Oppression raciste et « racisme » des opprimés : une différence de nature

    par Sadri Khiari 10 mars 2006

    Bien des « Français d’origine française » - des Blancs - peuvent se sentir agressés par mon propos. Et je le regrette. Il n’est nullement dans mon intention, pas plus que dans celle du Mouvement des indigènes, de suggérer une culpabilité collective. Cependant, le fait de se sentir ainsi agressés ne révèle-t-il pas un problème ? Lorsqu’il est dit qu’un individu qui consomme et travaille, participe à la reproduction du capital, qu’il le veuille ou non, qu’il soit de droite ou de gauche, cet individu se (...)

  • « Tous ensemble » ?

    Réflexions sur les ambivalences de « l’internationalisme prolétarien »

    par Sadri Khiari 9 mars 2006

    L’universalisme peut être raciste en ce que, déterminé par l’histoire de l’expansion occidentale, il a pu justifier la « mission civilisatrice » et les horreurs qui l’ont accompagnée. Mais l’internationalisme prolétarien, lui, peut-il être raciste ? Oui, l’internationalisme prolétarien peut être raciste. De même que le slogan « Travailleurs français-immigrés : même patron, même combat » est faux et juste à la fois, le mot d’ordre « Prolétaires de tous les pays, unissez-vous » est lourd d’ambivalences. Il est (...)

  • « Même patron, même combat » ?

    Remarques sur les limites d’un slogan

    par Sadri Khiari 8 mars 2006

    Le slogan « Travailleurs français-immigrés, même patron, même combat » masque une réalité : les travailleurs immigrés ne sont pas seulement des travailleurs ; ils sont aussi des postcolonisés. Les travailleurs français ne sont pas seulement des travailleurs ; ils sont des travailleurs blancs. Qu’ils le veuillent ou non, ceux qui ne sont pas issus de la colonisation, s’ils sont exploités, en tirent tout de même quelques avantages matériels, politiques, symboliques ou autres. Ne serait-ce que le fait de (...)

  • Fragments sur le champ politique blanc

    Introduction : Le PS, un « parti blanc » ?

    par Sadri Khiari 8 mars 2006

    Le texte qui suit est le premier d’une série de quatre extraits du livre de Sadri Khiari, Pour une politique de la racaille.Immigré-e-s, indigènes, jeunes de banlieue, que nous recommandons vivement. Il est extrait, comme les trois textes suivants, du chapitre III, intitulé : « Le champ politique blanc ». Un militant du MRAP a eu la malencontreuse idée d’employer la formule « PS blanc », déchaînant une gigantesque campagne de dénonciation au sein de l’association antiraciste. Il n’y a pourtant nulle (...)

  • Pour une politique de la racaille

    Un livre de Sadri Khiari

    par Sadri Khiari 7 mars 2006

    Le texte qui suit reprend l’essentiel de l’introduction du dernier livre de Sadri Khiari : Pour une politique de la racaille. Immigré-e-s, indigènes, jeunes de banlieue, qui paraît en avril aux éditions Textuel, et que nous recommandons vivement. L’Appel dit : « Le traitement des populations issues de la colonisation prolonge, sans s’y réduire, la politique coloniale. (...) La figure de l’« indigène » continue à hanter l’action politique, administrative et judiciaire ; elle innerve et s’imbrique à (...)

  • Quand le sociologue se fait écrivain public

    Présentation d’un livre d’Abdelmalek Sayad

    par Pierre Bourdieu 7 mars 2006

    Le texte qui suit a été rédigé par Pierre Bourdieu en 1991 pour la préface du livre d’Abelmalek Sayad, L’immigration ou les paradoxes de l’altérité. Les éditions Raisons d’Agir rééditent aujourd’hui, en plusieurs volumes et avec des chapitres inédits, ce livre pionnier, dont la richesse et la finesse ont rarement été égalées. Nous en recommandons vivement l’achat et la lecture. Avec Abdelmalek Sayad, le sociologue se fait écrivain public. Il donne la parole à ceux qui en sont le plus cruellement dépossédés, (...)

  • L’opinion du Patron

    La liberté d’expression selon Charlie Hebdo

    par Olivier Cyran 4 mars 2006

    Pour un coup de pub, c’est un coup de maître : en consacrant un numéro « spécial liberté d’expression » à l’affaire des crobards danois, Charlie Hebdo a battu tous ses records de vente. Quatre cent mille exemplaires se seraient arrachés durant la seule journée du 8 février, mieux que pour les attentats du 11 septembre ou la mort du pape. Une semaine plus tôt, le moribond France-Soir s’était déjà refait une santé en balançant les fameux dessins sous gros titre à la Une, façon « J’accuse ». Du jour au (...)

  • Nous publions, dans cette nouvelle rubrique « Fictions », un récit que Mustapha Kaouah a écrit à base de faits réels survenus à Vaulx-en-Velin au mois de novembre 2005. Le jour des faits, il avait quitté le lycée pour rejoindre ses copains. Elève en première, ses résultats étaient moyens. L’école n’étant pas son souci principal, Ali préférait la compagnie de ses copains : musique, Play-station, déconnades et parties de fou-rire étaient le quotidien de cette bande de jeunes qui croît dur comme fer en (...)

... | 1140 | 1150 | 1160 | 1170 | 1180 | 1190 | 1200 | 1210 | 1220 | ...