Derniers articles

La langue des maîtres et sa fabrique

Retour sur dix ans de rhétorique réactionnaire
par Pierre Tevanian, Sylvie Tissot
28 août 2015

Après plus de dix ans de travail critique au sein du collectif Les mots sont importants, si l’on doit caractériser à grand traits la langue des maîtres, on peut dire qu’elle repose sur une logique binaire au fond très ancienne, déjà à l’œuvre dans la novlangue totalitaire ou coloniale décrite par Orwell : euphémisation de la violence des dominants (État, patronat, pression sociale masculiniste, hétérosexiste et blanco-centriste), et hyperbolisation de la violence des dominé-e-s... Ce double mouvement (...)

Lire la suite de La langue des maîtres et sa fabrique
  • Une chronologie de la haine

    Le Pape et l’homosexualité de 1978 à 2005 : une anthologie

    par Ethan Jacobs 15 avril 2005

    Alors qu’un deuil mondial est décrété après la mort de Jean-Paul II, beaucoup, au sein de la communauté lesbienne, gay, bisexuelle et transgenre (LGBT), répugnent à se joindre à ce concert de lamentations. Car, depuis son élection en 1978, le pape s’est illustré par une opposition féroce aux droits des homosexuels, et, venant d’une des personnalités religieuses les plus visibles dans le monde, ses déclarations de plus en plus réactionnaires et haineuses au cours du temps n’ont pas été sans effet. Dans un (...)

  • Pétition : "Je n’enseignerai pas le bon temps des colonies"

    Appel à signatures adressé aux professeurs d’histoire

    14 avril 2005

    Le collectif Les mots sont importants" a publié récemment une première version de ce texte, signée Stéphane Delanoë. Il publie auourd’hui la version plus brève qui a été retenue pour donner lieu à une véritable pétition de professeurs d’histoire. Pour signer, envoyer un mail à : loicolonies.secondaire@laposte.net, en indiquant en objet “ pétition loi 23 février ” et en précisant vos noms, prénom, établissement, ville et département d’exercice. La loi du 23 février 2005 provoque un émoi légitime dans les (...)

  • Les artpies vous donnent rendez-vous pour une action à Beaubourg ce mercredi 13 avril 2005 à 19H15 pour le colloque "Dionysiac : Esthétique de l’altermonde" (sic) au niveau moins un. En avant-première, voici le tract. « 100% mâle », Dionysiac n’est pas pour vous, Christine Macel vous l’explique en 8 points. Les phrases entre guillemets et en italiques sont toutes extraites du texte de Christine Macel, commissaire de l’exposition Dionysiac, dans le livre éponyme « qui n’est pas un catalogue » : 1) (...)

  • Une voix de trop

    Quand l’avant-garde révolutionnaire sermonne les indigènes

    par Laurent Lévy 7 avril 2005

    Laurent Lévy analyse ici les grandes lignes d’un texte rendu public par le Bureau politique de la LCR en réaction à "’l’Appel des indigènes de la république" (Le texte complet du Bureau Politique de la LCR, auquel répond Laurent Lévy, figure en ligne sur le site www.toutesegaux.net). Le collectif Les mots sont importants s’associe à l’auteur pour dénoncer la morgue et le paternalisme de ce texte qui fera date, si la LCR en reste là, comme le symbole particulièrement odieux d’un nouveau rendez-vous manqué (...)

  • Sarkozy, les médias et l’invention de la mafia roumaine (Première partie)

    À propos du traitement politique et médiatique de la question tzigane

    par Caroline Damiens 6 avril 2005

    Vendredi 11 février 2005, sur France 5, l’émission quotidienne C dans l’air titrait ainsi le débat du jour : « Délinquance : la route des roms ». On pouvait y entendre un policier (du syndicat Alliance tendance UMP), un criminologue (Xavier Raufer, ancien militant de l’organisation d’extrême droite Occident), un « spécialiste » de l’immigration (Yves-Marie Laulan connu pour ses positions très à droite) et un juge (président du Tribunal pour Enfants de Bobigny) pérorer à l’unisson avec l’animateur Yves Calvi (...)

  • Sarkozy, les médias et l’invention de la mafia roumaine (Deuxième partie)

    À propos du traitement politique et médiatique de la question tzigane

    par Caroline Damiens 6 avril 2005

    Création d’un arsenal juridique anti-tzigane En effet, les 30 et 31 août 2002, soit trois mois après sa prise de fonction, le ministre se rend à Bucarest pour préparer les accords policiers franco-roumains. Le prétexte à ce voyage est encore et toujours la lutte contre la « criminalité organisée » et la « traite des êtres humains ». Pour contrer ces fléaux, le ministre veut développer des « filières positives ». Les accords prévoient la coopération entre les polices des deux pays, la formation de la police (...)

  • Une exigence d’égalité

    À propos de l’appel des "indigènes de la République"

    La récente publication d’un appel pour des « assises de l’anti-colonialisme post-colonial » a suscité controverses et polémiques. Signataires de l’appel, Christine Delphy et Nacira Guénif expliquent leur démarche. Pour les deux sociologues, « la discrimination sociale, en créant des catégories, oblige les individus stigmatisés à lutter en tant que catégorie ». Nous avons été surprises et peinées par la teneur négative des réactions de certains médias à l’appel « Nous sommes les indigènes de la République (...)

  • À toutes celles et ceux qui, comme nous, ont combattu la logique prohibitionniste et dénoncé les inévitables exclusions qu’elle impliquait, les partisans de la loi interdisant le voile à l’école opposent, un an après le vote de cette loi, un bilan très positif. Il n’y aurait eu qu’une très faible minorité de “cas difficiles” : la plupart des élèves ont retiré leur foulard dès les premiers jours de la rentrée de septembre 2004. Cette manière de présenter les choses a pour elle les apparences de l’objectivité (...)

  • Les féministes et le garçon arabe

    Un livre de Nacira Guénif-Souilamas et Eric Macé

    par Sylvie Tissot 24 mars 2005

    Les débats récents sur le sexisme en banlieue et le port du foulard à l’école ont suscité, parmi les intellectuels, les journalistes, les politiques ou les militants, de nombreuses professions de foi féministes. Nacira Guénif-Souilamas et Eric Macé incitent, dans ce livre, à ne pas se réjouir trop vite face à ce qu’ils appellent le « féminisme républicain ». Le terme donne en effet à réfléchir. Car la République, loin d’entretenir avec le féminisme une connivence « naturelle », cimentée par un même désir (...)

  • On aurait tort de penser que "l’affaire Dieudonné" est l’illustration directe et transparente du retour de l’antisémitisme en France. L’inquiétude suscitée par les propos de Dieudonné ne réside pas dans le simple fait d’interroger les usages mémoriaux de la Shoah. Le sujet n’est pas tabou : à la suite des articles précurseurs d’Hannah Arendt consacrés au procès Eichmann, les historiens en ont fait un objet d’études reconnu dans le champ académique comme le prouvent, entre autres, les travaux d’Idith Zertal (...)

... | 1140 | 1150 | 1160 | 1170 | 1180 | 1190 | 1200 | 1210 | 1220 | ...