Derniers articles

Charlie Hebdo ou le Check Point symbolique

Retours sur une sidération
par Hassina Mechaï
30 janvier 2015

Très vite après l’attentat contre Charlie Hebdo, un Check Point Charlie a été érigé symboliquement, sorte de point de passage obligé pour franchir le mur qui sépare le bien du mal. À ce mur, préférons le no man’s land de la réflexion, cette zone étroite où nul homme ne peut prétendre imposer sa seule vérité… Le 11 janvier, il était entendu que nous étions tous Charlie, ou presque. Certes, mais lequel ? Est-ce le Charlie héritier de Hara Kiri, sans Dieu ni maître, anarchiste, libertaire, tirant à boulets rouges (...)

Lire la suite de Charlie Hebdo ou le Check Point symbolique
  • De Chevènement à Sarkozy (Deuxième partie : 1999-2000)

    Généalogie du consensus sécuritaire

    16 août 2004

    La chronologie ci-dessous, qui est loin d’être exhaustive, se veut un outil de travail et une machine de guerre contre l’amnésie collective qu’entretiennent les grands médias quant à la genèse du consensus sécuritaire que nous vivons aujourd’hui. Comme le rappelle l’introduction qui figure dans cette rubrique, ce n’est pas une "demande de sécurité" émanant spontanément de la "France d’en bas" qui a amené les grands médias et la classe politique à se préoccuper des "violences urbaines" et à mener des (...)

  • De Chevènement à Sarkozy (Première partie : 1997-1998)

    Généalogie du consensus sécuritaire

    16 août 2004

    La chronologie ci-dessous, qui est loin d’être exhaustive, se veut un outil de travail et une machine de guerre contre l’amnésie collective qu’entretiennent les grands médias quant à la genèse du consensus sécuritaire que nous vivons aujourd’hui. Comme le rappelle l’introduction qui figure dans cette rubrique, ce n’est pas une "demande de sécurité" émanant spontanément de la "France d’en bas" qui a amené les grands médias et la classe politique à se préoccuper des "violences urbaines" et à mener des (...)

  • Il existe, pour justifier le matraquage sécuritaire que nous infligent aujourd’hui gouvernants et grands médias, un récit mythique et idyllique. Au commencement, il y aurait un problème objectif : celui de la montée de la délinquance, de l’insécurité et de la violence, et plus particulièrement de la violence des jeunes. Ce fait indiscutable rendrait obsolètes et inefficaces les dispositifs existant en matière de prévention de la délinquance (notamment l’ordonnance de 1945, et le statut protégé des (...)

  • 80% au bac... Et après ? (Première partie)

    Dialogue entre un sociologue et un de ses lecteurs

    par Stéphane Beaud, Younès Amrani 10 août 2004

    Stéphane Beaud, sociologue, est l’auteur du livre 80% au bac... et après ?, consacré aux "enfants de la démocratisation scolaire", autrement dit aux nouveaux bacheliers issus des classes populaires et de l’immigration. Younès Amrani est l’un de ces "enfants de la démocratisation scolaire", qui a lu le livre de Stéphane Beaud et s’est reconnu dans les descriptions et les analyses qui y sont développées. Il est alors entré en contact par e-mail avec l’auteur. Le texte qui suit présente des extraits (...)

  • 80% au bac... Et après ? (Deuxième partie)

    Dialogue entre un sociologue et un de ses lecteurs

    par Stéphane Beaud, Younès Amrani 10 août 2004

    Réponse de SB le jour même Oui, tout cela commence à se construire et à prendre sens (sociologiquement)... a) Si j’ai bien compris, vous êtes le dernier de la famille. Comment expliquez-vous que vous ayez eu cette meilleure réussite scolaire que vos frères et sœurs ? Par exemple, comment vous est venu le goût de la lecture ? Aviez-vous des livres chez vous ? alliez-vous à la bibliothèque ? b) l’histoire de vos parents, c’est assez essentiel. De quelle manière le travail de votre père et/ou sa (...)

  • Femmes, féminismes et immigration (Première partie)

    L’expérience de la Caravane des femmes

    Présentation par Abdellali Hajjet, pour le site " Ici et là-bas " : Du 7 au 15 mai 2004, la "Caravane des femmes" est passée par la région Rhône-Alpes pour dénoncer le statut des femmes au Maghreb. Cette initiative a permis de soulever des clivages et des relations de domination insoupçonnés, dont la confrontation entre des féministes colonialistes et des femmes issues de l’immigration postcoloniale qui refusent le "maternalisme" ou le misérabilisme. Pour fournir un avis clair sur ces questions, nous (...)

  • Présentation, par Abdellali Ajjat, pour le site " Ici et là-bas " : Du 7 au 15 mai 2004, la "Caravane des femmes" est passée par la région Rhône-Alpes pour dénoncer le statut des femmes au Maghreb. Cette initiative a permis de soulever des clivages et des relations de domination insoupçonnés, dont la confrontation entre des féministes colonialistes et des femmes issues de l’immigration postcoloniale qui refusent le "maternalisme" ou le misérabilisme. Pour fournir un avis clair sur ces questions, nous (...)

  • Le philosophe, le Député-Maire et les irrécupérables (Introduction)

    À propos de la mort de Youssef Khaïf, de l’acquittement de son assassin, et du singulier commentaire que cela inspire à M. Jacques Heuclin, Maire socialiste de Pontault-Combaut

    par Pierre Tevanian 3 août 2004

    Les textes qui suivent appellent quelques précisions. Leur point de départ est un court article de circonstance que j’ai écrit "à chaud" peu de temps après l’acquittement du policier Pascal Hiblot : "Parlons laxisme" (en ligne sur ce site )... Le but de ce texte était moins de "révéler" un problème méconnu de tous que de "rabâcher" quelque chose que tout le monde sait, au moins confusément, même si beaucoup ne veulent pas savoir. Il s’agissait, en d’autres termes, d’insister, afin de "faire revenir" (...)

  • Le philosophe, le Député-Maire et les irrécupérables (Première partie)

    Quand Jacques Heuclin, élu socialiste, justifie l’impunité d’un homicide policier

    par Pierre Tevanian 3 août 2004

    Une lecture attentive de la " lettre ouverte " de Jacques Heuclin permet de prendre la mesure de deux choses : d’une part de l’aveuglement, de la surdité et de l’incompréhension volontaires de nos élus lorsque certaines questions, comme celle de l’impunité policière, sont posées ; d’autre part, de ce que des élus socialistes sont désormais prêts à dire ou écrire pour gagner les élections. Les dérives démagogiques, racistes et sécuritaires ne datent certes pas d’aujourd’hui ; mais il me semble qu’en ce (...)

  • Le philosophe, le Député-Maire et les irrécupérables (Deuxième partie)

    Quand Jacques Heuclin, élu socialiste, justifie l’impunité d’un homicide policier

    par Pierre Tevanian 3 août 2004

    Le texte intégral de la lettre ouverte de Jacques Heuclin ici commentée est publié en annexe dans cette rubrique Première partie 11. Le pire moment de sa lettre est sans doute celui où Jacques Heuclin affirme qu’il y a dans sa commune une dizaine de jeunes "totalement irrécupérables". Admettons qu’il y a dans sa ville une dizaine de jeunes qui, pour reprendre ses propres termes, volent, agressent, menacent et intimident, ce qui est effectivement condamnable ; mais de là à prononcer un mot (...)

... | 1140 | 1150 | 1160 | 1170 | 1180 | 1190 | 1200 | 1210 | 1220 | ...