Derniers articles

« Laissez en repos cette enfant »

Céline, Julie et les fantômes
par Jean Delmas
25 février 2018

Résistant, militant communiste et anticolonialiste (signataire du manifeste des 121), enseignant et critique de cinéma, Jean Delmas est aussi le co-fondateur de la Fédération française des ciné-clubs et de la revue Jeune cinéma. C’est dans cette revue qu’en 1974 il a publié ces réflexions critiques, à l’enthousiasme communicatif, sur le film de Berto, Rivette & Co : Céline et Julie vont en bateau. Il en souligne l’une des dimensions essentielles : à côté de l’émancipation féminine, celle de (...)

Lire la suite de « Laissez en repos cette enfant »
  • Pieux mensonges

    À propos des procédés douteux de Caroline Fourest et Fiammetta Venner

    par Pierre Tevanian 14 décembre 2003

    Le texte qui suit raconte comment Fiammetta Venner et Caroline Fourest, animatrices de la revue Prochoix et auteures d’un essai intitulé Tirs croisés, ont refusé la publication d’une contribution qu’elles avaient dans un premier temps acceptée. Ce récit n’aurait aucun intérêt s’il ne révélait un usage inquiétant de la mauvaise foi et du pieux mensonge, d’autant plus inacceptable qu’il s’autorise des grands principes : lutte contre l’obscurantisme, pour l’émancipation et pour l’égalité des sexes. Je n’aurais (...)

  • Campus ou champ de bataille ?

    Quand Guillaume Durand organise le "choc des civilisations"

    par Pierre Tevanian 6 décembre 2003

    Pour l’émission "Campus", consacrée jeudi 4 décembre 2003 à "la laïcité", et à la loi annoncée interdisant les signes religieux "visibles" ou "ostentatoires" à l’école, l’animateur Guillaume Durand a préparé un plateau d’invités particulièrement significatif du climat idéologique qui règne actuellement en haut lieu. On aurait pu penser que dans un débat dont l’enjeu était ni plus ni moins que la déscolarisation forcée des jeunes femmes qui ne sont pas prêtes à enlever leur voile, une ou plusieurs femmes voilées (...)

  • Finkielkraut se dévoile ! (Première partie)

    Où il est démontré qu’un certain philosophe médiatique raisonne mal, ment effrontément et bafoue les règles les plus élémentaires de la discussion

    par Dominique Liebman 26 novembre 2003

    Est-il possible, lorsqu’on est diplômé de l’École Normale Supérieure, professeur à l’École Polytechnique, philosophe médiatique publié par les éditions Gallimard et animateur d’une émission hebdomadaire sur France Culture, de dire ou d’écrire rigoureusement n’importe quoi ? Oui, bien entendu ! Sans avoir à en répondre ? Oui ! Comment est-ce possible ? À cette question, tout aussi naïve que les précédentes, la réponse est : vous allez voir ! Les lignes qui suivent montrent en effet les prouesses qu’on peut (...)

  • Finkielkraut se dévoile ! (Deuxième partie)

    Où l’on voit notre philosophe médiatique se livrer à un très méchant procès d’intention

    par Dominique Liebman 26 novembre 2003

    Première partie " Je voudrais pour finir évoquer une pétition initiée par un certain nombre d’intellectuels (24) dont Étienne Balibar, Saïd Bouamana, Françoise Gaspard, Catherine Lévy intitulée "Oui, à la laïcité, non aux lois d’exception". " 24. " Intellocentrisme " Si Alain Finkielkraut avait fait davantage que lire Libération, s’il était allé à la source (l’adresse internet indiquée dans le quotidien), ou s’il avait croisé ses sources et pris en compte l’article du Monde consacré à la pétition qu’il (...)

  • Annexe : le texte d’Alain Finkielkraut

    "Le foulard et l’espace sacré de l’école" (texte publié dans L’Arche, n°544-545)

    26 novembre 2003

    Je suis favorable à l’interdiction du foulard à l’école. Ce qui m’a paru très grave en 1989, c’est la disparition des principes au profit de la négociation généralisée. C’est la touche jospinienne dans l’histoire du socialisme. Plus de principes, on négocie sur tout. La négociation, ce n’est pas l’éthique de la discussion. C’est le retour du rapport de forces. On négocie jusqu’à quand ? Jusqu’au moment où le plus obstiné impose sa loi . Il est très important de réaffirmer un certain nombre de principes, (...)

  • Par ordre du Mufti

    À propos d’un article paru dans Rouge, et d’une singulière conception du combat politique

    par Laurent Lévy 20 novembre 2003

    Laurent Lévy, père d’Alma et Lila, exclues du lycée Henri Wallon d’Aubervilliers pour avoir refusé de découvrir leurs oreilles cachées par un foulard, commente ici un article paru dans Rouge le 16 octobre 2003, dans lequel deux membres de la LCR, par ailleurs professeurs au lycée Henri Wallon, tentent de justifier cette mesure injustifiable. Il souligne au passage le manque de volonté et d’imagination politiques dont font preuve des militants révolutionnaires qui, pour faire reculer l’emprise de la (...)

  • Débat sur le voile au Collectif Droits des femmes

    Un point de vue féministe contre l’exclusion des élèves voilées

    par Christine Delphy 17 novembre 2003

    Ce texte est la version définitive, revue par l’auteure, d’un texte adressé d’abord au Collectif Droit des femmes. Ce texte ayant circulé sur internet avec diverses "étiquettes", Christine Delphy nous demande de préciser qu’il s’agit d’une position personnelle. Je trouve très dommage que sur la question du foulard islamique le collectif national des droits des femmes ne parvienne pas à trouver une position commune, et que la somme des interventions tende vers l’appui de l’interdiction. On ne peut (...)

  • Le piège de la "cause des femmes" (Troisième partie)

    Eléments pour un mouvement antisexiste post-féministe

    par Eric Macé 14 novembre 2003

    Sortir du piège commun au néo-féminisme et à l’anti-féminisme : dénaturaliser et repolitiser les catégories "Homme" et "Femme" Il me semble qu’au point de confusion mentale et politique où nous en sommes avec cette collusion contemporaine entre le féminisme "pro-femme" et l’antiféminisme, le mieux est de reprendre les termes du débat. Je pense que le patriarcat, c’est-à-dire le rapport social de subordination du féminin au masculin, n’a, comme tout rapport social, aucune nécessité historique, pas même de (...)

  • Le piège de la "cause des femmes" (Deuxième partie)

    Eléments pour un mouvement antisexiste post-féministe

    par Eric Macé 14 novembre 2003

    Le tournant régressif ("backlash") : le néo-féminisme "pro-Femme" fait des rapports sociaux de genre des "identités de sexe" et lance les femmes dans le piège de la "conciliation" En réponse, et comme alternative à la fois au lesbianisme politique et aux charges antiféministes, un néo-féminisme va se développer en s’appuyant sur deux dimensions. D’un côté, en défendant et en élargissant les acquis du féminisme civique et égalitariste, au nom de l’universalité de la citoyenneté et de l’individuation au sein (...)

  • Le piège de la "cause des femmes" (Première partie)

    Eléments pour un mouvement antisexiste post-féministe

    par Eric Macé 14 novembre 2003

    Le paradoxe contemporain d’une égalité en droit entre les sexes et d’une discrimination sexiste structurelle de fait : un nécessaire questionnement du féminisme S’agissant de la question du rapport entre les hommes et les femmes dans nos sociétés, il me semble que le paradoxe est le suivant. D’un côté, à la suite des victoires civiques, législatives et juridiques du féminisme depuis la deuxième moitié du XXe siècle, nous vivons dans une société qui s’organise et s’énonce comme égalitariste. Cela signifie à (...)

... | 1420 | 1430 | 1440 | 1450 | 1460 | 1470 | 1480 | 1490 | 1500 | ...