L’exploitation domestique

Avant-propos de la traduction du livre de Christine Delphy et Diana Leonard.
par Christine Delphy
13 juin 2019

Dès leurs premières apparitions, les mouvements féministes se sont heurtés à une résistance inouïe au sein de la gauche, française notamment, au nom de la soit disant primauté de la lutte des classes. La longue histoire de ce déni a déjà quasiment 50 ans, et semble ne pas avoir de fin – en témoignent les récentes offensives contre ceux-lles qui « défendent les minorités » (entendez les Noirs, les Arabes, (...)

lire la suite
  • Réflexions sur la violance symbolique (5)

    Le prestige déclinant de l’argument d’autorité

    par Igor Reitzman 15 septembre 2004

    Cette rubrique reprend, en plusieurs parties, le chapitre VIII du livre d’Igor Reitzman : Longuement subir, puis détruire. De la violance des dominants à la violence des dominés, publié aux éditions Dissonances en 2003. Le sens du mot "violance", avec un a, est expliqué dans un texte d’Igor Reitzman publié sur ce site, dans la rubrique "Des mots importants", à l’entrée "Violence".
    Pour "imposer des significations et les imposer comme légitimes", l’argument d’autorité fut longtemps considéré comme (...)

  • Réflexions sur la violance symbolique (4)

    Décourager par l’étiquette

    par Igor Reitzman 14 septembre 2004

    Cette rubrique reprend, en plusieurs parties, le chapitre VIII du livre d’Igor Reitzman : Longuement subir, puis détruire. De la violance des dominants à la violence des dominés, publié aux éditions Dissonances en 2003. Le sens du mot "violance", avec un a, est expliqué dans un texte d’Igor Reitzman publié sur ce site, dans la rubrique "Des mots importants", à l’entrée "Violence".
    Ceux qui détiennent une parcelle du pouvoir de violance symbolique peuvent faire obstacle à une conduite honorable, en (...)

  • Réflexions sur la violance symbolique (3)

    La confiscation des termes socialement valorisés

    par Igor Reitzman 14 septembre 2004

    Cette rubrique reprend, en plusieurs parties, le chapitre VIII du livre d’Igor Reitzman : Longuement subir, puis détruire. De la violance des dominants à la violence des dominés, publié aux éditions Dissonances en 2003. Le sens du mot "violance", avec un a, est expliqué dans un texte d’Igor Reitzman publié sur ce site, dans la rubrique "Des mots importants", à l’entrée "Violence".
    Il est stratégiquement avantageux de maintenir la confusion autour de certains termes à forte résonance émotionnelle. (...)

  • Réflexions sur la violance symbolique (2)

    La contribution discrète des dictionnaires

    par Igor Reitzman 13 septembre 2004

    Cette rubrique reprend, en plusieurs parties, le chapitre VIII du livre d’Igor Reitzman : Longuement subir, puis détruire. De la violance des dominants à la violence des dominés, publié aux éditions Dissonances en 2003. Le sens du mot "violance", avec un a, est expliqué dans un texte d’Igor Reitzman publié sur ce site, dans la rubrique "Des mots importants", à l’entrée "Violence".
    "Imposer des significations et les imposer comme légitimes" peut avoir comme utile complément le camouflage de (...)

  • Réflexions sur la violance symbolique (1)

    Imposer des significations

    par Igor Reitzman 13 septembre 2004

    Cette rubrique reprend, en plusieurs parties, le chapitre VIII du livre d’Igor Reitzman : Longuement subir, puis détruire. De la violance des dominants à la violence des dominés, publié aux éditions Dissonances en 2003.
    "Quand j’emploie un mot, dit Humpty Dumpty avec un certain mépris, il signifie ce que je veux qu’il signifie, ni plus ni moins. La question est de savoir, dit Alice, si vous pouvez faire que les mêmes mots signifient tant de choses différentes La question est de savoir, dit (...)

  • Réflexions sur la violance symbolique

    Présentation

    par Igor Reitzman 13 septembre 2004

    Cette rubrique reprend, en plusieurs parties, le chapitre VIII du livre d’Igor Reitzman : Longuement subir, puis détruire. De la violance des dominants à la violence des dominés, publié aux éditions Dissonances en 2003.
    Si une violance est une conduite qui a pour but de contraindre un sujet (individuel ou collectif) à penser, agir ou se comporter d’une certaine façon, à subir une expérience qu’il n’a pas choisie, une violance symbolique sera une action qui a pour but de contraindre dans la sphère du (...)

  • De Chevènement à Sarkozy (Cinquième partie : 2003-2004)

    Généalogie du consensus sécuritaire

    3 septembre 2004

    La chronologie ci-dessous, qui est loin d’être exhaustive, se veut un outil de travail et une machine de guerre contre l’amnésie collective qu’entretiennent les grands médias quant à la genèse du consensus sécuritaire que nous vivons aujourd’hui. Comme le rappelle l’introduction qui figure dans cette rubrique, ce n’est pas une "demande de sécurité" émanant spontanément de la "France d’en bas" qui a amené les grands médias et la classe politique à se préoccuper des "violences urbaines" et à mener des (...)

  • De Chevènement à Sarkozy (Quatrième partie : 2002)

    Généalogie du consensus sécuritaire

    3 septembre 2004

    La chronologie ci-dessous, qui est loin d’être exhaustive, se veut un outil de travail et une machine de guerre contre l’amnésie collective qu’entretiennent les grands médias quant à la genèse du consensus sécuritaire que nous vivons aujourd’hui. Comme le rappelle l’introduction qui figure dans cette rubrique, ce n’est pas une "demande de sécurité" émanant spontanément de la "France d’en bas" qui a amené les grands médias et la classe politique à se préoccuper des "violences urbaines" et à mener des (...)

  • De Chevènement à Sarkozy (Troisième partie : 2001)

    Généalogie du consensus sécuritaire

    2 septembre 2004

    La chronologie ci-dessous, qui est loin d’être exhaustive, se veut un outil de travail et une machine de guerre contre l’amnésie collective qu’entretiennent les grands médias quant à la genèse du consensus sécuritaire que nous vivons aujourd’hui. Comme le rappelle l’introduction qui figure dans cette rubrique, ce n’est pas une "demande de sécurité" émanant spontanément de la "France d’en bas" qui a amené les grands médias et la classe politique à se préoccuper des "violences urbaines" et à mener des (...)

  • De Chevènement à Sarkozy (Deuxième partie : 1999-2000)

    Généalogie du consensus sécuritaire

    16 août 2004

    La chronologie ci-dessous, qui est loin d’être exhaustive, se veut un outil de travail et une machine de guerre contre l’amnésie collective qu’entretiennent les grands médias quant à la genèse du consensus sécuritaire que nous vivons aujourd’hui. Comme le rappelle l’introduction qui figure dans cette rubrique, ce n’est pas une "demande de sécurité" émanant spontanément de la "France d’en bas" qui a amené les grands médias et la classe politique à se préoccuper des "violences urbaines" et à mener des (...)

0 | ... | 1430 | 1440 | 1450 | 1460 | 1470 | 1480 | 1490 | 1500 | 1510 | ... | 1620