Derniers articles

Can We Speak of A Postcolonial Racism ? (1961-2006)

par Pierre Tevanian, Saïd Bouamama
16 avril 2014

To the question of whether or not we can speak of a postcolonial racism, we ask another : How can we not ? How can we speak of contemporary forms of racism without referring to their primary genealogies : systems of slavery and colonialism ? How can we possibly negate the fact that a deep racism exists, which can be traced back to the French colonial Empire’s institutions, practices, discourse, and forms of representation ? How can we negate it when, for example, opinion polls clearly (...)

Lire la suite de Can We Speak of A Postcolonial Racism ? (1961-2006)
  • « Marianne, ta tenue n’est pas laïque ! » (Troisième partie)

    Sciences-po, l’hypokhâgne, la fac et les grèves étudiantes

    par Mariame 12 mars 2014

    Alors qu’approche, le 15 mars 2014, le dixième anniversaire de la loi anti-foulard, il nous a paru utile de redonner la parole à celles qui en ont été les premières victimes : les lycéennes qui ont dû affronter cette loi dans leur propre école, et « choisir » entre le dévoilement forcé et la déscolarisation. Dans le texte qui suit, initialement paru en 2008 dans le recueil Les filles voilées parlent, la parole est à Mariame , rebaptisée Marianne pendant trois ans à la suite d’une erreur jamais corrigée de (...)

  • De quoi Fukushima est-il le nom ?

    Réflexions sur la catastrophe du 11/3 et son exotisation

    par Chikako Mori 11 mars 2014

    Il y a trois ans, le 11 mars 2011, un séisme, de magnitude 9 survenu au large de l’île de Honshu fut suivi d’un tsunami qui a provoqué 21000 morts et disparus. Puis, un accident nucléaire, le plus grave depuis celui de Tchernobyl en 1986, se produisit dans la centrale Fukushima. Le texte qui suit revient sur cet événement, et sur les enjeux de sa nomination : "11 Mars" au Japon, "Fukushima" partout ailleurs... Si le débat sur le nucléaire n’occupe qu’une place modeste dans la campagne (...)

  • « On est pas des Nordiques ! »

    Réflexions éparses d’un enseignant qui fut naguère élève, sur la nature, la culture, l’éducation, l’instruction, l’école, le sexe, le genre, les études, la théorie, les études de genre, la théorie du genre, la théorie du genre à l’école, l’identité, la famille et un formidable documentaire intitulé Alberomio

    par Pierre Tevanian 11 mars 2014

    Textes officiels réécrits , conférences ou sorties scolaires annulées , livres retirés des programmes : voici donc qu’obéissant aux diktats de Jean-François Copé , lui même aligné sur des activistes situés à l’extrême droite de l’extrême droite (Civitas, Egalité & Réconciliation, Journée du Retrait de l’Ecole), et obéissant aussi à la plus stricte orthodoxie patriarcale et raciale, les hommes blancs qui nous gouvernent (messieurs Hollande, Ayrault, Valls, Moscovici, Bartolone, Dray) ont sifflé la fin de la (...)

  • Travail, famille, partouze

    Vichy revisité par Patrick Buisson

    par Sylvie Tissot 9 mars 2014

    A l’heure où l’actualité judiciaire nous rappelle l’existence d’un personnage particulièrement inquiétant, par ses options idéologiques mais aussi et surtout par son entregent, ses méthodes, et l’emprise qu’il a eue et qu’il continue d’avoir sur les plus hautes autorités de l’Etat, il nous a paru opportun de revenir, quelques années en arrière, sur un livre fort instructif publié par ledit inquiétant personnage... Une nation « femelle », des femmes plongées dans l’adultère, des Français humiliés par la (...)

  • Échappées belles

    Un genre de théorie

    par Lalla Kowska-Régnier 8 mars 2014

    Lalla Kowska Régnier a été activiste dans la lutte contre le sida aux débuts des 90’s puis a collaboré aux entreprises de divertissement industriel. Depuis une petite dizaine d’année, elle tente de démêler les enjeux politiques et sociaux auxquels elle est confrontée avec son corps de femme transexuée. Nous avions envie de revenir avec elle en automne 2012, autour de l’Existrans, « la marche (parisienne) des personnes trans et de celles et ceux qui les soutiennent » et dont le mot d’ordre a empêché (...)

  • Un Islam Bon Chic Bon Genre ?

    Quelques réflexions atterrées sur la Vieille France homophobe et ses quelques supplétifs musulmans, sur l’élitisme et l’arrivisme en milieu militant, et sur une tendance du moment : l’intégration par la droite et l’extrême droite

    par Faysal Riad 7 mars 2014

    Alors que l’infâme loi antifoulard du 15 mars 2004 fête ses dix ans, que les actes islamophobes se multiplient et que l’urgence d’une réflexion, d’une lutte et d’une union sur des bases saines de tous les opposants au racisme se fait de plus en plus sentir, les débats sur le mariage pour tous-tes au début de l’année 2013 et sur la théorie du genre cet hiver ont révélé de graves contradictions. De positionnements stupides en compromissions, ce sont autant de divisions et de contretemps pour un combat qui (...)

  • Inch Allah l’égalité ! (Première partie)

    Entretien avec Cécilia Baeza, Ismahane Chouder et Malika Latrèche, du Collectif des Féministes Pour l’Égalité

    « Un féminisme non pas contre, mais avec l’Islam – et pourquoi pas ? ». Cette formule de Christine Delphy peut résumer la démarche des femmes musulmanes, voilées ou non, qui, comme Ismahane Chouder ou Malika Latrèche, se retrouvent avec des « non-musulmanes » au sein du Collectif des féministes pour l’égalité. A l’occasion des dix ans de la loi d’exclusion du 15 mars 2004 (et des rassemblements pour son abrogation, notamment à Paris le samedi 15 mars 2014 à 15h, Fontaine des Innocents), et auparavant de la (...)

  • Inch Allah l’égalité ! (Deuxième partie)

    Entretien avec Cécilia Baeza, Ismahane Chouder et Malika Latrèche, du Collectif des Féministes Pour l’Égalité

    « Un féminisme non pas contre, mais avec l’Islam – et pourquoi pas ? ». Cette formule de Christine Delphy peut résumer la démarche des femmes musulmanes, voilées ou non, qui, comme Ismahane Chouder ou Malika Latrèche, se retrouvent avec des « non-musulmanes » au sein du Collectif des féministes pour l’égalité. A l’occasion des dix ans de la loi d’exclusion du 15 mars 2004 (et des rassemblements pour son abrogation, notamment à Paris le samedi 15 mars 2014 à 15h, Fontaine des Innocents), et auparavant de la (...)

  • Le parcours d’une combattante

    Nadia, 20 ans, musulmane « voilée »

    par Nadia 4 mars 2014

    Alors qu’approche, le 15 mars 2014, le dixième anniversaire de la loi anti-foulard, il nous a paru utile de redonner la parole à celles qui en ont été les premières victimes : les lycéennes qui ont dû affronter cette loi dans leur propre école, et « choisir » entre le dévoilement forcé et la déscolarisation. Dans le texte qui suit, initialement paru en 2008 dans le recueil Les filles voilées parlent, Nadia évoque les obstacles qui se sont dressés dans sa scolarité, à partir de 2005, du seul fait qu’elle (...)

  • Le sexe de la pensée politique

    Protestation contre l’entre soi masculin dans les rencontres militantes

    Trois rencontres politiques, deux passées et l’une à venir, se font l’écho de justes causes auxquelles nous adhérons : la lutte contre l’islamophobie en décembre 2013, la pensée de l’émancipation en février 2014 et enfin la dénonciation de la loi d’exclusion des filles portant le foulard du 15 mars 2004. Quelques rapides calculs cependant, et l’affaire était entendue. Aux deux premières rencontres, nous n’allions pas aller, et nous n’irons pas à la troisième. Le forum international contre l’islamophobie (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ...