L’homophobie vient-elle (vraiment, et seulement) d’en bas ?

Partie 1 : L’homophobie comme faute de goût
par Sylvie Tissot
18 mai 2019

Il existe aujourd’hui une condamnation officielle de l’homophobie, et une politique de reconnaissance de l’homosexualité – à travers notamment la légalisation du mariage des couples de même sexe. Cette gayfriendliness institutionnelle résulte en bonne partie de la pression des mouvements sociaux, mais elle a aussi été entérinée et organisée à des fins de diversion – et de stigmatisation parfois explicite (...)

lire la suite
  • Un peuple homophobe contre des élites gayfriendly ? Ce cliché a refait surface en marge du mouvement des gilets jaunes, alors qu’une campagne sur internet plaide pour un référendum sur la loi Taubira et le mariage pour tous. Groupes d’intérêts et personnalités politiques jusque dans les rangs de la France Insoumise se réclament du « peuple » pour justifier – ou tolérer - une démarche qui n’est rien moins qu’homophobe. Que cette question soit très peu mise en avant dans les manifestations des gilets jaunes (...)

  • Calandra censure

    (mais-ce-n’est-pas-une-question-de-personne !)

    Le 2 octobre dernier, le tribunal a décidé de « renvoyer des fins de poursuite » Sylvie Tissot et Rokhaya Diallo, attaquées par Frédérique Calandra, maire du 20ème arrondissement, pour diffamation. Les trois années de procédure, longues et coûteuses (pour les inculpées), qui ont suivi le dépôt de la plainte en 2015 se soldent donc par une relaxe, accompagnée d’une condamnation des quatre autres militant-e-s féministes, elles aussi poursuivies. Nous profitons de ce jugement pour remercier tous ceux et toutes (...)

  • Discriminer par la langue

    Réflexions sur une violence sociale peu étudiée : la glottophobie

    par Philippe Blanchet 20 octobre 2018

    Le langage est dans notre société un instrument de domination et de discrimination puissant et méconnu. Imposer sa langue comme la seule convenable, estimable, raisonnable, et mépriser, disqualifier, rejeter une personne pour sa façon de parler, son accent ou son vocabulaire, c’est aussi illégitime que la rejeter pour sa religion, sa couleur de peau ou son orientation sexuelle – autant de discriminations plus ou moins reconnues et punies par la loi en France. Les discriminations fondées sur la (...)

  • Accueillir les migrants ?

    Bien sûr, une fois qu’on aura fait la révolution.

    par Olivier Cyran 18 octobre 2018

    Ce serait bien qu’un de ces jours Lordon, ou Mélenchon, ou Wagenknecht, ou tout autre représentant de cette gauche teeeeeellement anticapitaliste qu’elle veut d’abord abattre la finance et « organiser la sortie de l’euro » avant de condescendre à défendre le droit des migrant.e.s à ne pas crever noyé.e.s ou fracassé.e.s aux pieds de nos forteresses – ce serait bien, donc, qu’ils nous expliquent ce qu’il convient de faire en attendant.
    Puisqu’ils nous serinent que militer pour la liberté de circulation (...)

  • Une femme indécente

    Lecture du film de Charles Vidor, Gilda

    par Nellie Dupont 18 octobre 2018

    Rita Hayworth aurait aujourd’hui 100 ans. En hommage à une immense artiste, voici une lecture de son fim le plus célèbre, et pourtant le plus incompris : Gilda.
    Gilda est un film éponyme qui, comme dans beaucoup d’oeuvres éponymes, n’a pas pour sujet principal celui ou celle qui lui donne son titre. Il s’agit plutôt, comme la qualifie un des personnages, de « la plus étrange histoire d’amour et de haine » qui soit. Ce qui nous est donné à voir est en fait la résolution d’une histoire qui a commencé et (...)

  • Sociogenèse d’un crime d’état

    17 octobre 1961 : chèque en blanc à Maurice Papon

    par Emmanuel Blanchard 17 octobre 2018

    Alors que l’on commémore, ce mercredi 17 octobre 2018 (à Paris, Pont Saint-Michel à 18H00), le cinquante-septième anniversaire du massacre d’octobre 1961, il nous paraît utile de revenir sur le travail d’Emmanuel Blanchard. Dans son livre La police parisienne et les Algériens (1944-1962), paru en 2011, l’historien restitue les résultats d’une longue enquête sur la police parisienne. Il montre comment, de 1947 à 1958, la préfecture de police, en réponse à ce qu’elle perçoit comme le « problème nord (...)

  • De qui « on » est le nom

    Réflexions d’un Inconsolé

    par Faysal Riad 11 octobre 2018

    Le quotidien Libération vient de consacrer, à un ouvrage qualifié d’ « empathique » sur l’écrivain misogyne, arabophobe et islamophobe nommé Houellebecq, un article lui-même fort empathique, intitulé « Michel Houellebecq, le grand consolateur ». Cet article, signé Emmanuelle Loyer, nous explique que les écrits de Houellebecq constituent « un refuge réconfortant face aux angoisses contemporaines », parce qu’« on s’y reconnaît ». Dans les lignes qui suivent, Faysal Riad critique les implicites redoutables de (...)

  • Après plusieurs décennies de luttes immigrées, anticoloniales, antiracistes, féministes, trans et homosexuelles, un dogme inébranlable continue de structurer la pensée politique de la majeure partie de la gauche française, qu’elle soit libérale, marxiste ou libertaire : l’idée selon laquelle les luttes antiracistes, antisexistes et anti-homophobes sont au fond « sociétales » plutôt que sociales, « identitaires » plutôt qu’égalitaires, qu’elles sont un luxe de riches et qu’elles ont même une fâcheuse (...)

  • Politique de l’histoire

    À propos du « terrorisme » et de la « haine de l’Occident »

    par Pascale Casanova 1er octobre 2018

    En hommage à Pascale Casanova, qui vient de disparaîttre, nous republions un texte d’intervention politique qu’elle avait eu la gentillesse de nous laisser publier il y a plusieurs années – et nous renvoyons bien entendu, en plus de son oeuvre immense mais peu accessible de journaliste littéraire sur France culture, à ses écrits non moins importants, et notamment ses livres : Beckett l’abstracteur. Anatomie d’une révolution littéraire, La République mondiale des Lettres, Kafka en colère et La Langue (...)

  • Sycomore Sickamour

    Un livre de Pacôme Thiellement

    par Pacôme Thiellement 1er octobre 2018

    « Etudiez comme moi plutôt comment donner du plaisir à l’oeil en lui faisant regarder dans la prunelle d’un autre oeil dont l’éclat le transforme en guide stellaire » : un livre de Pacôme Thiellement sur ni plus ni moins que l’amour, ses dévoiements, et les possibilités de vie qu’il peut ouvrir, paraît ce mardi 2 octobre aux Presses Universitaires de France, intitulé Sycomore sickamour. Il y est question, aussi, de Jesus Christ, des Gnostiques, de Nerval, Rivette, Lynch et surtout William Shakespeare et (...)

0 | ... | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90 | ... | 1610