Derniers articles

Profondeur républicaine

Ou comment la Justice française, face à certains coupables, et au dépens de certaines victimes, sait dépasser « l’analyse sémantique superficielle »
par Collectif Les mots sont importants
19 mai 2015

Ce sont véritablement les grandes profondeurs, on peut même dire le fond du fond, l’abyssable bassesse, dans lesquelles s’enfonce notre Justice quand elle a à juger des délits ou des crimes dont les auteurs sont de respectables éditocrates ou de valeureux policiers, et les victimes de simples banlieusards pas vraiment catholaïques – et pas vraiment blancs... Ci dessous : deux exemples récents, qui se passent de commentaire. Du premier on peut encore sourire – amèrement. Le deuxième est simplement (...)

Lire la suite de Profondeur républicaine
  • « Une sexualité plus rude »

    Le collectif Les mots sont importants vous offre des aveux de viols en série

    Après le « libertinage », les « affaires de moeurs » et les « parties fines », le « séducteur » ou « l’homme qui aimait les femmes », mais de préférence « à la hussarde », la France d’en haut nous propose une nouvelle appellation, tout aussi distinguée, tout aussi euphémisée, pour sa violence sexiste : voici donc la « sexualité rude »... Nous reproduisons donc les témoignages de deux prostituées ayant fait l’expérience de cette sexualité dite rude, et l’aveu hallucinant de celui qui, en toute tranquillité, déclare (...)

  • La justice court-circuitée

    Les lois et procédures antiterroristes en France

    par Human Rights Watch 12 février 2015

    Depuis le milieu des années 1980, époque où elle a subi une vague d’attentats terroristes, la France a mis au point une approche préventive qui se caractérise par des poursuites judiciaires agressives à l’encontre de réseaux terroristes présumés et qui repose sur une étroite collaboration entre la justice et les services de police et de renseignement, conjuguée à des restrictions aux garanties procédurales appliquées aux infractions de droit commun. Au coeur de cette approche préventive se trouve un délit (...)

  • L’opium du peuple de gauche

    Quelques réflexions sur la religion et l’athéisme, la foi et l’engagement, la croyance et l’héritage

    par Pierre Tevanian 9 février 2015

    La religion, nous dit un texte de Marx souvent évoqué, rarement lu et compris, est, entre autres formules, « la théorie générale de ce monde, sa logique sous forme populaire, son point d’honneur spiritualiste, son enthousiasme, sa sanction morale, son complément solennel, sa consolation et sa justification universelles »... Elle est « la réalisation imaginaire de l’être humain, parce que l’être humain ne possède pas de réalité vraie ». Elle est encore « le soupir de la créature opprimée, l’âme d’un monde (...)

  • L’homme qui aimait les femmes

    Le collectif Les mots sont importants vous offre une (belle) leçon de solidarité masculine

    Sans commentaires, car cela s’en passe. « Dominique Strauss-Kahn aime les parties fines, la débauche. Il est libertin et c’est une manière d’aimer les femmes. » « Je me sens solidaire de Dominique Strauss-Kahn. » Alain Finkielkraut, Forum « Happy end pour l’amour », Lyon, 26 novembre 2011

  • Violeur au-delà du périph’, séducteur en deçà

    Racisme et sexisme dans l’affaire DSK

    par Najate Zouggari 8 février 2015

    "Parties fines", "libertinage", ces formules euphémisantes continuent d’avoir cours dans la presse à l’occasion de la couverture du procès de Dominique Strauss-Kahn et de 13 autres hommes accusés de proxénétisme aggravé. Dans cette affaire dite du Carlton comme dans celle du Sofitel à New York, c’est toujours l’abjecte violence, celle dont faisait preuve (et aimait faire preuve) Dominique Strauss-Kahn, qui est ainsi niée. Violence dont témoignent les prostituées, et à leur insu les camarades de DSK, (...)

  • La religion, une affaire privée ?

    Réfutation d’une idée reçue

    par Christine Delphy 3 février 2015

    Parce qu’entre autres régressions intellectuelles, éthiques, politiques, nous assistons depuis les massacres des 7, 8 et 9 janvier au retour en force d’un néo-laïcisme autoritaire, brutal et – disons-le – focalisé sur les musulman-e-s, parce que ce néo-laïcisme subvertit radicalement tout ce que la pensée et la législation laïque ont pu avoir d’émancipateur depuis 1880 et 1905, parce qu’en particulier nous ré-entendons aujourd’hui partout l’absurde rengaine sur la nécessité, prétendument laïque, d’une (...)

  • Il y a un poème de Victor Hugo, « Melancholia » (dans Les Contemplations), qui dénonce l’exploitation des enfants – « ces filles de huit ans » notamment – par des adultes qui les forcent à exécuter des activités impropres à leur âge. On peut y lire deux vers qui deviendront peut-être embarrassants pour les thuriféraires du catéchisme laïciste aujourd’hui prôné dans les officines de l’Education Nationale : ces enfants « semblent dire à Dieu : petits comme nous sommes, notre Père, voyez ce que nous font les (...)

  • Charlie Hebdo ou le Check Point symbolique

    Retours sur une sidération

    par Hassina Mechaï 30 janvier 2015

    Très vite après l’attentat contre Charlie Hebdo, un Check Point Charlie a été érigé symboliquement, sorte de point de passage obligé pour franchir le mur qui sépare le bien du mal. À ce mur, préférons le no man’s land de la réflexion, cette zone étroite où nul homme ne peut prétendre imposer sa seule vérité… Le 11 janvier, il était entendu que nous étions tous Charlie, ou presque. Certes, mais lequel ? Est-ce le Charlie héritier de Hara Kiri, sans Dieu ni maître, anarchiste, libertaire, tirant à boulets rouges (...)

  • À bonne école ?

    Élèves barbares versus enseignant-e-s civilisé-e-s ?

    par Jemma Bent Seghir 30 janvier 2015

    Depuis deux semaines, des enseignant-e-s, mes collègues donc, abondamment relayé-e-s par les médias, construisent la figure de l’élève supposé-e musulman-e et qui serait réti-f/ve aux « valeurs de la République », complice du terrorisme, antisémite et foncièrement obscurantiste . Tous ces témoignages visent à construire aussi en creux, par différence, l’image d’une institution scolaire et de ses membres qui seraient, eux, du bon côté de la frontière civilisationnelle, à savoir humanistes, éclairé-e-s, (...)

  • « Je crois qu’il est fondamental que ces génocides ne soient pas occultés pour montrer jusqu’où peut amener la haine, les discriminations… alors ça commence très doucement en général, par de simples discriminations pour des postes, des fonctions, la carte d’identité des choses comme ça, et puis de montées en montées on convainc la population qu’il faut s’en débarrasser : s’en débarrasser c’est d’abord dans des camps simplement, et puis ensuite c’est de tuer. » Simone Veil « Attendez un peu et l’impensable (...)

... | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90 | ...