Derniers articles

En finir avec l’adulte

Réflexions sur la domination adulte (Cinquième partie)
par Yves Bonnardel
27 juin 2016

La domination adulte opprime profondément les jeunes. Les "enfants" sont aujourd’hui réputés particulièrement vulnérables et vivent sous l’emprise d’un statut de "mineur" qui, sous prétexte de protection, leur retire l’exercice des droits fondamentaux qui sont reconnus aux majeurs, aux "adultes". Ce statut de mineur entérine en fait de nombreuses sujétions et finalement de nombreuses violences. La famille est ainsi l’institution sociale la plus criminogène qui soit, mais l’école est aussi un lieu (...)

Lire la suite de En finir avec l’adulte
  • De la banalité du sexisme et du racisme

    Retour sur les événements de Cologne et leur traitement médiatique

    par Hanane Karimi 29 février 2016

    Les violences et agressions sexuelles faites aux femmes lors de la nuit du nouvel an à Cologne sont une tragique illustration de la manière dont l’espace public demeure le théâtre de domination qui vulnérabilise les femmes.Dans toutes les sociétés aujourd’hui, orientales ou occidentales, du nord au sud, des hommes se permettent de violenter des femmes dans les sphères privée et publique. A mon sens, le constat de la banalité du sexisme aurait du être la trame des débats au lendemain de ce drame. (...)

  • Des cérémonies de dégradation

    À propos des contrôles d’identité au faciès

    par Emmanuel Blanchard 26 février 2016

    En juin dernier, pour la première fois un tribunal avait condamné l’État français pour des contrôles de police réalisés « en tenant compte de l’apparence physique et de l’appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie ou une race ». En se pourvoyant en Cassation, sur la base d’un mémoire révélé par Mediapart, qui soutient explicitement le bien-fondé des contrôles au faciès, le gouvernement a donné un véritable blanc-seing aux forces de l’ordre : à l’heure de l’état d’exception institutionnalisé et de la déchéance (...)

  • « les bienfaits de la culture française »

    Retour sur la lepénisation de Jacques Julliard

    par Pierre Tevanian 21 février 2016

    Pas de violence islamophobe en France, et pas de racisme au Front national. Le propos n’est pas vraiment étonnant, mais il marque tout de même le franchissement d’un nouveau seuil – pendant longtemps on nous a expliqué que les électeurs du FN n’étaient évidemment pas racistes même si, tout aussi évidemment, les dirigeants du parti l’étaient... L’auteur, qui n’est pas un inconnu, se nomme Jacques Julliard. Amateur de croisières de luxe, il est aussi l’un de nos éditocrates les plus consacrés, les plus (...)

  • Ma Chère Mélinée

    Une lettre importante

    par Missak Manouchian 21 février 2016

    Le 21 février 1944, Missak Manouchian et vingt-et-un membres de son groupe de Résistance, le FTP-MOI (Francs-Tireurs Partisans, Main d’Oeuvre Immigrée), étaient arrêtés et fusillés sur le Mont-Valérien. Olga Bancic, arrêtée elle aussi, était décapitée quelques mois plus tard. En hommage à Manouchian, à son groupe et à tou-te-s les résistant-e-s, d’hier et d’aujourd’hui, nous publions aujourd’hui la lettre d’adieux qu’il rédigea, le jour de son exécution, à sa femme Mélinée. Ma Chère Mélinée, ma petite (...)

  • Justice à deux vitesses

    À propos d’un non-lieu incompréhensible

    Le texte qui suit vient d’être rédigé par le collectif Vérité et Justice pour Ali Ziri, après une incompréhensible et injustifiable décision de non-lieu définitif rendue par la Cour de Cassation. Mardi 16 février, la Cour de cassation a décidé de valider le non-lieu, dans l’affaire Ali Ziri, prononcé par la Cour de Rennes en décembre 2014, contrairement à sa première décision du 18 février 2014, où elle avait cassé le non-lieu confirmé par la Cour d’appel de Versailles. Cette décision est incompréhensible, (...)

  • Les reconversions militantes

    Analyse sociologique de trajectoires politiques

    par Sylvie Tissot 15 février 2016

    Du col Mao au Rotary Club, de Sartre à Rothschild : nombreux sont les ex militants, parfois issus des cercles les plus radicaux, qui, prenant des chemins souvent sinueux, sont venus rejoindre les cercles du pouvoir. Depuis le remaniement ministériel de jeudi dernier, le passage d’Act Up à Manuel Valls constitue une nouvelle figure, très rentable et particulièrement odieuse, de ce qu’on peut appeler une reconversion militante. Pour comprendre plutôt que sombrer dans la colère et l’écoeurement, nous (...)

  • « L’étude qui (évidemment) accuse »

    Réflexions critiques sur une n-ième campagne académique, médiatique et politique contre les musulman-e-s

    par Renaud Cornand 9 février 2016

    Le 3 février 2016, Le Nouvel Observateur publiait un article titré « Exclusif. Ces collégiens qui placent la religion avant l’école : l’étude qui accuse ». Le texte est censé reprendre certains des résultats d’une enquête sur les collégiens des Bouches-du-Rhône organisée par le CNRS et Sciences-Po Grenoble, dirigée par Sebastian Roché et faisant l’objet d’un partenariat entre le journal et France Inter qui y consacra un numéro de son émission « Le téléphone sonne ». Les résultats présentés, comme les débats (...)

  • Ni guerre ni état d’urgence

    Un appel collectif

    9 février 2016

    Après l’Europe centrale, l’Afrique subsaharienne et le Moyen-Orient, c’est maintenant en Syrie et à nouveau en Irak que la France mène la guerre en attendant d’intervenir en Libye. Il est vrai qu’en cinq cents ans, la France a été engagée 110 fois dans un conflit armé. La France est perpétuellement en guerre. Même si les médias en parlent peu, la guerre continue. Elle tue des civils qui n’ont droit qu’au silence. Car aucune frappe n’est chirurgicale. Les civils tués sous nos bombes valent-ils moins que les (...)

  • Vous avez dit « toxique » ?

    Réflexions critiques d’un travailleur social

    par Pascal Seynave 5 février 2016

    Les mots sont importants et plus encore dans le champ des interventions des travailleurs sociaux. En effet les mots que l’on va poser sur les usagers et leurs situations vont toujours influer sur leur devenir. De plus ces mots seront donnés à voir et constitueront la façade visible de notre travail, laissant dans l’ombre la réalité de nos efforts et de notre investissement. Dans ma pratique professionnelle déjà longue de travailleur social et de formateur, qui allie l’action sur « le terrain », la (...)

  • Discriminer par la langue

    Réflexions sur une violence sociale peu étudiée : la glottophobie

    par Philippe Blanchet 2 février 2016

    Le langage est dans notre société un instrument de domination et de discrimination puissant et méconnu. Imposer sa langue comme la seule convenable, estimable, raisonnable, et mépriser, disqualifier, rejeter une personne pour sa façon de parler, son accent ou son vocabulaire, c’est aussi illégitime que la rejeter pour sa religion, sa couleur de peau ou son orientation sexuelle – autant de discriminations plus ou moins reconnues et punies par la loi en France. Les discriminations fondées sur la (...)

... | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90 | 100 | ...