Derniers articles

La banalité du mâle

Louis Althusser a tué sa conjointe, Hélène Rytmann-Legotien, qui voulait le quitter (Première partie)
par Francis Dupuis-Déri
18 octobre 2017

La lamentable Une offerte la semaine passée par Les Inrockuptibles à Bertrand Cantat n’a rien d’une anomalie : elle s’inscrit au contraire dans une longue tradition française de complaisance face à la violence sexiste, jusque dans ses formes les plus extrêmes, en particulier quand elle est le fait d’un « grand artiste » ou d’un « grand penseur ». Une longue tradition d’occultation, de dénégation, de relativisation et d’hyper-euphémisation notamment du viol ou du meurtre, dont a déjà pu bénéficier un autre « (...)

Lire la suite de La banalité du mâle
  • Extension du vocabulaire, extension de notre empathie

    Extrait de Les animaux ne sont pas comestibles

    par Martin Page 18 mars 2017

    Dans ce chapitre extrait de son dernier ouvrage, Martin Page nous propose un lexique des mots du veganisme, « une philosophie consistant à ne consommer aucun produit issu des animaux ou de leur exploitation, et à se battre pour leur libération ». En revenant sur le changement de regard qu’ils lui ont permis d’opérer, il montre que ces mots sont des outils dans la lutte contre l’exploitation animale. Ce chapitre est précieux, mais nous recommandons l’ensemble de l’ouvrage, plaidoyer joyeux pour un (...)

  • Catach-race

    Réflexions sur la relaxe de Georges Bensoussan

    par Faysal Riad, Pierre Tevanian 12 mars 2017

    Sidérant : l’énoncé suivant, « dans les familles arabes, en France, l’antisémitisme, on le tète avec le lait de sa mère », n’est pas raciste ! Il s’agit, selon les juges qui viennent de relaxer Georges Bensoussan , d’une pure et simple – et innocente – figure de style, en l’occurrence une « catachrèse »... Tranquillement, l’année dernière, un arrêt du Conseil des Prud’hommes de Paris nous avait expliqué que traiter quelqu’un de « PD » n’avait rien d’homophobe puisqu’il était « reconnu que les salons de coiffure (...)

  • Quelle «  crise migratoire  » ?

    Rhétorique de l’urgence et traitements d’exception

    Au cours de l’été 2015, l’ouverture provisoire de possibilités concrètes d’arriver et de demander l’asile sur son territoire a fait entrer en « crise » une Union européenne qui avait depuis longtemps renoncé à prévoir l’accueil des réfugiés et des migrants. Le terme de « crise migratoire » ou de « crise des migrants » s’est ainsi imposé dans les médias et les déclarations politiques à partir de l’été 2015. Emmanuel Blanchard et Claire Rodier, tous deux membres du Gisti, questionnent l’idée d’une arrivée de masse, (...)

  • Violeur au-delà du périph’, séducteur en deçà

    Racisme et sexisme dans l’affaire DSK

    par Najate Zouggari 8 mars 2017

    "Parties fines", "libertinage", ces formules euphémisantes continuent d’avoir cours dans la presse à l’occasion de la couverture du procès de Dominique Strauss-Kahn et de 13 autres hommes accusés de proxénétisme aggravé. Dans cette affaire dite du Carlton comme dans celle du Sofitel à New York, c’est toujours l’abjecte violence, celle dont faisait preuve (et aimait faire preuve) Dominique Strauss-Kahn, qui est ainsi niée. Violence dont témoignent les prostituées, et à leur insu les camarades de DSK, (...)

  • Généalogie de la « Beurette »

    Stop aux insultes sexistes et racistes

    par Al Majnouna 8 mars 2017

    Se présentant lui-même comme un Groupe féministe arabo-berbère intersectionnel et décolonial, le Collectif Mouqawamet (Les Résistantes) propose depuis peu de passionnantes productions de tous formats, dont cette analyse à la fois conceptuelle, historique, et bien entendu critique, du mot Beurette et de ses usages sociaux et politiques. Passée cette entrée en matière, republiée ici avec l’amicale autorisation de l’auteure et de son collectif, c’est au site de Mouqawamet lui-même qu’il faut se connecter, (...)

  • Antisexisme ou antiracisme ? Un faux dilemme (Quatrième partie)

    Prendre en compte le racisme : condition nécessaire à la continuation de la lutte anti-patriarcale

    par Christine Delphy 8 mars 2017

    On commémorera le 15 mars prochain les treize ans de la loi sur les « signes religieux ostensibles », interdisant le port du foulard dit islamique à l’école, sous peine d’exclusion définitive. À cette occasion, il convient de revenir sur le bilan que le collectif Une école pour tou-te-s avait réalisé en septembre 2005, concernant les effets les plus immédiats et concrets de cette loi : comment s’est-elle appliquée dans les écoles ? Quelles ont été les conséquences pour les élèves - les voilées, les (...)

  • Antisexisme ou antiracisme ? Un faux dilemme (Troisième partie)

    Les luttes antisexiste et antiraciste sont-elles compatibles ou contraires ?

    par Christine Delphy 8 mars 2017

    On commémorera le 15 mars prochain les treize ans de la loi sur sur les « signes religieux ostensibles », interdisant le port du foulard dit islamique à l’école, sous peine d’exclusion définitive. À cette occasion, il convient de revenir sur le bilan que le collectif Une école pour tou-te-s avait réalisé en septembre 2005, concernant les effets les plus immédiats et concrets de cette loi : comment s’est-elle appliquée dans les écoles ? Quelles ont été les conséquences pour les élèves - les voilées, les (...)

  • Antisexisme ou antiracisme ? Un faux dilemme (Deuxième partie)

    Les arguments des féministes anti-voile et pro-loi

    par Christine Delphy 8 mars 2017

    On commémorera le 15 mars prochain les treize ans de la loi sur sur les « signes religieux ostensibles », interdisant le port du foulard dit islamique à l’école, sous peine d’exclusion définitive. À cette occasion, il convient de revenir sur le bilan que le collectif Une école pour tou-te-s avait réalisé en septembre 2005, concernant les effets les plus immédiats et concrets de cette loi : comment s’est-elle appliquée dans les écoles ? Quelles ont été les conséquences pour les élèves - les voilées, les (...)

  • Antisexisme ou antiracisme ? Un faux dilemme

    Retour sur la chasse aux voilées

    par Christine Delphy 8 mars 2017

    On commémorera le 15 mars prochain les treize ans de la loi sur sur les « signes religieux ostensibles », interdisant le port du foulard dit islamique à l’école, sous peine d’exclusion définitive. À cette occasion, il convient de revenir sur le bilan que le collectif Une école pour tou-te-s avait réalisé en septembre 2005, concernant les effets les plus immédiats et concrets de cette loi : comment s’est-elle appliquée dans les écoles ? Quelles ont été les conséquences pour les élèves - les voilées, les (...)

  • La haine de soi comme fondement du gauchisme féminin

    Nos amis et nous (Quatrième partie)

    par Christine Delphy 8 mars 2017

    Nous republions, à l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, ce texte important qui a été écrit entre 1974 et 1975 et publié dans le premier n° de la revue Questions féministes. Il a été republié en 1998 dans le livre L’ennemi principal, Economie politique du patriarcat, Paris : Syllepse. Troisième partie C’est dans ce contexte qu’il faut comprendre les débats de conscience de certaines tendances des mouvements de libération des femmes et la « politique » adoptée par certains (...)

... | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90 | 100 | ...