Derniers articles

Hamida Ben Sadia

Hommage à une militante
par Pierre Tevanian, Sylvie Tissot
29 octobre 2014

Il y a cinq ans aujourd’hui qu’Hamida Ben Sadia nous a quittés, et son énergie, sa clairvoyance, sa droiture nous manquent plus que jamais. Voici donc, en souvenir et en hommage à une soeur de lutte, un texte qui fut publié le jour où nous avons appris sa disparition. Lorsqu’elle prenait la parole, lors des nombreux meetings et manifestations qui ont rythmé sa vie politique, que ce soit, dernièrement, contre la loi anti-voile, contre le Traité européen, contre la répression des émeutiers de 2005 ou (...)

Lire la suite de Hamida Ben Sadia
  • La production d’un racisme respectable

    Retour sur la loi antifoulard du 15 mars 2004

    par Saïd Bouamama 13 mars 2014

    Un rassemblement commémorera, samedi 15 mars 2014 à 15H00, Fontaine des Innocents à Paris (Châtelet), le sinistre anniversaire des dix ans de la loi sur les « signes religieux ostensibles », interdisant le port du foulard dit islamique à l’école, sous peine d’exclusion définitive. À l’occasion de ce sinistre anniversaire, nous avons republié le bilan que le collectif Une école pour tou-te-s avait réalisé en septembre 2005, concernant les effets les plus immédiats et concrets de cette loi : comment (...)

  • Alors qu’approche, le 15 mars 2014, le dixième anniversaire de la loi anti-foulard, il nous a paru utile, en plus d’appeler au rassemblement de samedi, de redonner la parole à celles qui en ont été les premières victimes : les lycéennes qui ont dû affronter cette loi dans leur propre école, et « choisir » entre le dévoilement forcé et la déscolarisation. Dans le texte qui suit, initialement paru en 2008 dans le recueil Les filles voilées parlent, la parole est à Mariame , rebaptisée Marianne pendant trois (...)

  • « Marianne, ta tenue n’est pas laïque ! » (Deuxième partie)

    La loi de 2004 et son application

    par Mariame 12 mars 2014

    Alors qu’approche, le 15 mars 2014, le dixième anniversaire de la loi anti-foulard, il nous a paru utile de redonner la parole à celles qui en ont été les premières victimes : les lycéennes qui ont dû affronter cette loi dans leur propre école, et « choisir » entre le dévoilement forcé et la déscolarisation. Dans le texte qui suit, initialement paru en 2008 dans le recueil Les filles voilées parlent, la parole est à Mariame , rebaptisée Marianne pendant trois ans à la suite d’une erreur jamais corrigée de (...)

  • « Marianne, ta tenue n’est pas laïque ! » (Troisième partie)

    Sciences-po, l’hypokhâgne, la fac et les grèves étudiantes

    par Mariame 12 mars 2014

    Alors qu’approche, le 15 mars 2014, le dixième anniversaire de la loi anti-foulard, il nous a paru utile de redonner la parole à celles qui en ont été les premières victimes : les lycéennes qui ont dû affronter cette loi dans leur propre école, et « choisir » entre le dévoilement forcé et la déscolarisation. Dans le texte qui suit, initialement paru en 2008 dans le recueil Les filles voilées parlent, la parole est à Mariame , rebaptisée Marianne pendant trois ans à la suite d’une erreur jamais corrigée de (...)

  • De quoi Fukushima est-il le nom ?

    Réflexions sur la catastrophe du 11/3 et son exotisation

    par Chikako Mori 11 mars 2014

    Il y a trois ans, le 11 mars 2011, un séisme, de magnitude 9 survenu au large de l’île de Honshu fut suivi d’un tsunami qui a provoqué 21000 morts et disparus. Puis, un accident nucléaire, le plus grave depuis celui de Tchernobyl en 1986, se produisit dans la centrale Fukushima. Le texte qui suit revient sur cet événement, et sur les enjeux de sa nomination : "11 Mars" au Japon, "Fukushima" partout ailleurs... Si le débat sur le nucléaire n’occupe qu’une place modeste dans la campagne (...)

  • Travail, famille, partouze

    Vichy revisité par Patrick Buisson

    par Sylvie Tissot 9 mars 2014

    A l’heure où l’actualité judiciaire nous rappelle l’existence d’un personnage particulièrement inquiétant, par ses options idéologiques mais aussi et surtout par son entregent, ses méthodes, et l’emprise qu’il a eue et qu’il continue d’avoir sur les plus hautes autorités de l’Etat, il nous a paru opportun de revenir, quelques années en arrière, sur un livre fort instructif publié par ledit inquiétant personnage... Une nation « femelle », des femmes plongées dans l’adultère, des Français humiliés par la (...)

  • Échappées belles

    Un genre de théorie

    par Lalla Kowska-Régnier 8 mars 2014

    Lalla Kowska Régnier a été activiste dans la lutte contre le sida aux débuts des 90’s puis a collaboré aux entreprises de divertissement industriel. Depuis une petite dizaine d’année, elle tente de démêler les enjeux politiques et sociaux auxquels elle est confrontée avec son corps de femme transexuée. Nous avions envie de revenir avec elle en automne 2012, autour de l’Existrans, « la marche (parisienne) des personnes trans et de celles et ceux qui les soutiennent » et dont le mot d’ordre a empêché (...)

  • Un Islam Bon Chic Bon Genre ?

    Réflexions atterrées sur la Vieille France homophobe et ses quelques supplétifs musulmans, sur l’élitisme et l’arrivisme en milieu militant, et sur une tendance du moment : l’intégration par la droite et l’extrême droite

    par Faysal Riad 7 mars 2014

    Alors que l’infâme loi antifoulard du 15 mars 2004 fête ses dix ans, que les actes islamophobes se multiplient et que l’urgence d’une réflexion, d’une lutte et d’une union sur des bases saines de tous les opposants au racisme se fait de plus en plus sentir, les débats sur le mariage pour tous-tes au début de l’année 2013 et sur la théorie du genre cet hiver ont révélé de graves contradictions. De positionnements stupides en compromissions, ce sont autant de divisions et de contretemps pour un combat qui (...)

  • Inch Allah l’égalité ! (Première partie)

    Entretien avec Cécilia Baeza, Ismahane Chouder et Malika Latrèche, du Collectif des Féministes Pour l’Égalité

    « Un féminisme non pas contre, mais avec l’Islam – et pourquoi pas ? ». Cette formule de Christine Delphy peut résumer la démarche des femmes musulmanes, voilées ou non, qui, comme Ismahane Chouder ou Malika Latrèche, se retrouvent avec des « non-musulmanes » au sein du Collectif des féministes pour l’égalité. A l’occasion des dix ans de la loi d’exclusion du 15 mars 2004 (et des rassemblements pour son abrogation, notamment à Paris le samedi 15 mars 2014 à 15h, Fontaine des Innocents), et auparavant de la (...)

  • Inch Allah l’égalité ! (Deuxième partie)

    Entretien avec Cécilia Baeza, Ismahane Chouder et Malika Latrèche, du Collectif des Féministes Pour l’Égalité

    « Un féminisme non pas contre, mais avec l’Islam – et pourquoi pas ? ». Cette formule de Christine Delphy peut résumer la démarche des femmes musulmanes, voilées ou non, qui, comme Ismahane Chouder ou Malika Latrèche, se retrouvent avec des « non-musulmanes » au sein du Collectif des féministes pour l’égalité. A l’occasion des dix ans de la loi d’exclusion du 15 mars 2004 (et des rassemblements pour son abrogation, notamment à Paris le samedi 15 mars 2014 à 15h, Fontaine des Innocents), et auparavant de la (...)

... | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90 | 100 | 110 | 120 | ...