Derniers articles

Hommage à Brahim Bouarram

Retour sur un crime raciste et son effacement
par Pierre Tevanian
29 avril 2016

Le dimanche 1er mai 2016 à 11h00 au Pont du Carrousel (Paris, Métro Saint Michel), plusieurs associations appellent à un hommage à Brahim Bouarram, assassiné par noyade il y a tout juste vingt ans par un militant du Front national. Le texte qui suit est une réflexion à partir de cet assassinat et de son invisibilisation politique. Dédié à Brahim Bouarram et à toutes les victimes de crimes racistes, il se veut une contribution à la réflexion et à la lutte pour que de tels crimes ne se reproduisent (...)

Lire la suite de Hommage à Brahim Bouarram
  • Nos bombes tuent aussi

    Réflexions sur la défense de notre « style de vie »

    par Dinaïg Stall 24 novembre 2015

    Depuis quelques jours, on voit beaucoup une image être partagée sur Facebook, un dessin qui, en quelques lignes et quelques mots, résume pas mal à lui seul les problèmes que pose toute la rhétorique – qui se propage à toute vitesse et dans tous les médias depuis les attentats du 13 novembre à Paris – selon laquelle ’c’est à notre liberté de bons vivants qu’ils s’attaquent’. Il s’agit d’un dessin de femme avec pour tout habillement un bonnet phrygien et une cocarde tricolore, accompagné de ce commentaire : (...)

  • la première des libertés ?

    Réflexions sur la décadence sécuritaire

    Comment la « tolérance zéro », d’importation américaine, s’est-elle imposée dans la pratique judiciaire française ? Comment l’idéologie techno-sécuritaire a-t-elle remplacé la notion du juste par celle du rendement chiffré de la justice ? Pourquoi le nouveau système pénal doit-il développer des cycles de plus en plus courts pour ramener dans les filets judiciaires – en « temps réel » – les inscrits dans les fichiers de suspects ? Comment en arrive-t-on à punir des infractions qui n’existent pas, comme les (...)

  • Ce que les attentats nous font et ce que nous en faisons

    Réflexions sur la semaine de l’après 13 novembre 2015

    par Clément L 21 novembre 2015

    Ce 17 novembre, dans le lycée dans lequel je travaille, un gosse d’une quinzaine d’année est entré à la vie scolaire, le regard grave, la mine complètement défaite. Il est d’abord resté silencieux un long moment. Puis, en sanglotant, il a fait référence aux attentats et a alors prononcé cette phrase : « Je ne rêve que d’une seule chose, c’est de tous les exterminer » … Ce gosse n’a pas de proches qui sont morts dans l’attentat. Il vit à plus de 300 kilomètres de Paris, dans une ville de taille modeste où l’on (...)

  • Le ver et le fruit

    Lettre ouverte à mon collègue Abdennour Bidar, marchand de fascisme à visage spirituel

    par Pierre Tevanian 20 novembre 2015

    Une fois n’est pas coutume, j’enfile ma casquette de professeur de philosophie, puisque c’est cette panoplie, assortie de quelques médailles académiques (normalien, agrégé), que vous arborez, Monsieur Abdennour Bidar, dans chacune de vos prestations journalistiques, radiophoniques ou télévisuelles. Je vais donc vous parler en collègue. Monsieur Bidar, En ouverture d’une tribune publiée simultanément dans Le Figaro et "plusieurs quotidiens de toute l’Europe", ce vendredi 20 novembre 2015, vous nous (...)

  • On n’a pas besoin d’un autre héros

    Une Histoire d’exceptions

    par M. L. - Cases Rebelles 18 novembre 2015

    « Pourquoi Cases Rebelles ? Parce qu’il s’agit de relier dans la mesure des nos moyens toutes les cases (dans le sens de maison, kaz en créole) en lutte pour toutes nos libérations d’afro-descendantEs. » Cases Rebelles, qui se présente lui même comme un collectif politique de femmes et d’hommes noir-e-s, africain-e-s et caribéen-ne-s, et dont l’auto-présentation complète figure ici, existe depuis Janvier 2010. L’une de ses principales activités est la web-émission radiophonique mensuelle du même nom, mais (...)

  • Penser face à l’horreur

    Un monde immonde engendre des actes immondes

    par Saïd Bouamama 16 novembre 2015

    À l’heure où nous publions ce texte, le bilan des tueries parisiennes est de 129 morts et de 300 blessés. L’horreur de cette violence injustifiable est absolue. La condamnation doit l’être tout autant, sans aucune restriction et/ou nuance. Les acteurs et/ou commanditaires de ces meurtres aveugles ne peuvent invoquer aucune raison légitime pour justifier ces actes immondes. La tragédie que nous vivons débouchera sur une prise de conscience collective des dangers qui nous menacent ou au contraire sur (...)

  • « Pourvu que ce ne soient pas des musulmans »

    Du cauchemar d’une femme visiblement musulmane après chaque attentat

    par Ndella Paye 16 novembre 2015

    À chaque fois qu’une attaque terroriste a lieu en France, c’est le cauchemar pour moi, mais également je crois pour tou-te-s les personnes visiblement musulmanes ou supposées l’être dans ce pays... Je n’ai réellement pas dormi la nuit du 13 novembre 2015. La première question que se pose toute personne ou presque vivant sur un territoire attaqué, ou du moins le souhait qu’elle formule en premier, est en général « j’espère que je n’ai pas de proches touchés ». Mais moi, la première chose qui me vient à (...)

  • Lu dans Le Monde : "Pourquoi Emmanuel Macron fascine-t-il autant ?" Pas lu dans Le Monde : "Pourquoi Emmanuel Macron nous fascine-t-il autant ?" Lu dans Le Monde : « Il bouscule la droite et surtout la gauche, notamment en raison de la loi à laquelle il a donné son nom » Pas lu dans Le Monde : « Il met à terre les acquis de plus de 100 ans de droit du travail ». Lu dans Le Monde : « Certains voient en lui un possible renouveau de la politique française, beaucoup n’y croient pas. » Pas lu (...)

  • Sex, city and class

    Conclusion de Good Neighbors (Quatrième partie)

    par Sylvie Tissot 6 novembre 2015

    Ce livre étudie la manière dont un espace a été réhabilité et approprié par un groupe d’habitants bien plus aisés que ceux qui l’occupaient initialement, et ce sans réduire la gentrification aux logiques contemporaines du capitalisme ou aux pulsions répressives d’un groupe privilégié. Mais il n’a pas seulement pour objectif d’expliquer, en évitant les schémas simplistes, comment les centres-villes se métamorphosent. Partant des pratiques des habitants d’une grande agglomération des Etats-Unis, il s’agissait (...)

  • La dimension spatiale du pouvoir

    Conclusion de Good Neighbors (Troisième partie)

    par Sylvie Tissot 5 novembre 2015

    Ce livre étudie la manière dont un espace a été réhabilité et approprié par un groupe d’habitants bien plus aisés que ceux qui l’occupaient initialement, et ce sans réduire la gentrification aux logiques contemporaines du capitalisme ou aux pulsions répressives d’un groupe privilégié. Mais il n’a pas seulement pour objectif d’expliquer, en évitant les schémas simplistes, comment les centres-villes se métamorphosent. Partant des pratiques des habitants d’une grande agglomération des Etats-Unis, il s’agissait (...)

... | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90 | 100 | 110 | 120 | ...