Accueil du site > Études de cas > Le voile et ce qu’il dévoile > Va te faire voiler ! > Aaaaahhhhh !!!!!!

Aaaaahhhhh !!!!!!

Chroniques d’une voilée désabusée (17)

par La Voilée
14 août 2009

Au cours de l’année 2008, un blog aussi éphémère que mémorable a présenté pendant quelques mois les « chroniques d’une voilée désabusée », mêlant avec bonheur, intelligence, drôlerie et colère des anecdotes, analyses et coups de gueule autour d’un même sujet : le quotidien éprouvant pour les nerfs d’une étudiante de vingt ans qui a eu la mauvaise idée, « au pays de Voltaire », d’être musulmane et de couvrir ses cheveux d’un foulard… Interrompu en septembre 2008 et rapidement fermé, ce blog intitulé « Va te faire voiler ! » méritait une nouvelle vie. C’est chose faite, avec l’amical accord de l’auteure qui, retournant le stigmate, a choisi de se nommer, tout simplement, « la voilée ». Nous publierons donc, quotidiennement jusqu’à la fin de l’été, une large sélection de ce que nous estimons être, dans la France de 2009, des mots importants.

Chronique précédente

SOS, SOS, je me suis assagie !

Ma mère dirait : al hamdoulilah, 3la slamtek t’as grandi !

Mais moi je dis :

Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaahhhhhhhhhhhhhhhhhh !!!

Je crois que c’est ce blog exutoire qui est à l’origine de cette catastrophe, j’ai nommé : le sang-froid avec les affreux. Je vous explique.

J’étais ce matin avec mon acolyte Y, alias Pépin le Bref (fallait pas me chercher sorcière !) chez un opticien situé dans le forum des Halles. Je voulais essayer une paire de lunettes de soleil, et je demande à l’opticienne si je peux me "servir" (en temps normal, c’est l’opticien qui vient vers toi, sans que tu lui demandes, avec une sorte de boîte dans laquelle tu poses toutes les paires que tu désires essayer... en tout cas, celui chez qui je vais habituellement procède de cette manière). Elle me répond que oui. Je les prends, et commence à retirer l’antivol qui se trouve sur l’une des branches de la paire (je ne suis pas Oliver Twist (même si mskine, il avait des circonstances atténuantes). C’est juste que ce machin est gênant lorque l’on veut poser la branche sur son oreille, car n’oubliez pas, je suis une voilée ! Et c’est pas très pratique avec mon voile).

L’opticienne : là par contre non, il faut laisser l’antivol.

Moi, étonnée car squattant l’opticien tous les ans depuis que j’ai 11 ans : ah bon ? Je l’ai retiré parce que ça me gêne...

L’opticienne, avec un soupçon de condescendance : oui... en France, on ne retire pas les antivols.

Moi, à l’Ouest : non mais je le fais toujours chez Krys...

L’optcienne : oui mais Krys est une petite structure, ici vous êtes au forum des halles (ouais, une petite structure qui a + de 800 magasins ! Ben quoi ? C’est sur leur site :D).

Moi, reposant les lunettes : très bien

Et là... je pars.

Chui trop bête, chui trop bête, chui trop bête ! Pourquoi j’ai pas réagi ?!?!?!?! En temps normal, c’est soit un déglinguage verbal, soit une pièce de théâtre (oui... il m’arrive, notamment à la banque et au supermarché, de prendre l’accent "blédard" quand on commence à me parler en haussant la voix et en faisant des gestes pour m’expliquer quelque chose... tête d’illettrée j’vous dis ! Et au final, c’est marrant, parce que je demande de répéter 5 fois la même phrase, l’interlocuteur finit par en avoir marre, et je reprends normalement, mais morte de rire...)

Et ça veut dire quoi : en France, on ne retire pas les antivols ? Boufonne, t’as cru que je venais de Jupiter ?!?! De bougnouland peut être ?

Aaaaaaaaaaaaaaaahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh !

On était tellement choquées, Pépin le Bref et moi même que sur le coup, on a même pas réagi.
Aaaaaaaaaaaaaaaaaahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh !

Je me suis assagie ! Désormais, je supporte la bêtise. C’est grave ! Sérieux, j’ai que 20 ans ! (enfin, bientôt 21...) Le flegme, c’est pour les vieux (entendez les plus de 25 ans... :D ze plaisannnnte)

"Mais non, t’as réagi avec intelligence... c’est bien, tu mûris" (ça c’est une de mes soeurs, alias Câlinours, championne de l’indifférence)

Si j’avais eu un parpaing entre les mains... et hop, dans sa vitrine !

Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh !

Ps : z’vous ai offusqué ? Tant mieux !

Chronique suivante

P.-S.

Ce texte est paru pour la première fois sur le blog « Va te faire voiler ! » le 26 avril 2008