Accueil du site > Études de cas > Le voile et ce qu’il dévoile > Va te faire voiler ! > Anthropologie du vêtement de la voilée

Anthropologie du vêtement de la voilée

Chroniques d’une voilée désabusée (34)

par La Voilée
29 août 2009

Au cours de l’année 2008, un blog aussi éphémère que mémorable a présenté pendant quelques mois les « chroniques d’une voilée désabusée », mêlant avec bonheur, intelligence, drôlerie et colère des anecdotes, analyses et coups de gueule autour d’un même sujet : le quotidien éprouvant pour les nerfs d’une étudiante de vingt ans qui a eu la mauvaise idée, « au pays de Voltaire », d’être musulmane et de couvrir ses cheveux d’un foulard… Interrompu en septembre 2008 et rapidement fermé, ce blog intitulé « Va te faire voiler ! » méritait une nouvelle vie. C’est chose faite, avec l’amical accord de l’auteure qui, retournant le stigmate, a choisi de se nommer, tout simplement, « la voilée ». Nous publierons donc, quotidiennement jusqu’à la fin de l’été, une large sélection de ce que nous estimons être, dans la France de 2009, des mots importants.

Chronique précédente

Dernièrement, j’ai eu droit à des commentaires bien amusants abordant la question du style vestimentaire d’une voilée en général, et du mien en particulier.

Un courageux anonyme m’a traitée de bâchée

Quelle classe ! Mais comme on dit chez moi, en banlieue : c’est ta reum la bâchée (je sais je sais... je suis encore plus classe que lui mais bon... que Dieu me pardonne... ainsi que ma mère :D).

Un certain Dimitri m’a dit ceci :

Bravo pour avoir le courage de vos opinions, cela dit, la vie en société est toujours une vie de compromis.

(Sans blague !)

Mais est-ce vraiment le voile le problème ou la manière de le porter ?

(ça pourrait être un sujet de thèse ça... en sociologie du "et que j’t’embrouille et que j’tergiverse sur la manière de porter un bout de tissu")

Je m’explique, le voile tel que le portait par exemple Benazir Butho ne m’a jamais choqué ou semblé déplacé.

(Normal, elle était à des bornes de chez toi. C’est comme la barbe du Ché, elle n’a jamais dérangée personne ! D’ailleurs, grrr grrr le barbu !)

Par contre le voile arboré par certaines femmes donnent une impression d’agressivité et d’indécence incroyable

(Hein ? Rien que ça ? Excusez nous de vivre, d’exister et de circuler m’sieur !)

Car je rappelle que la décence est dépendante de la culture également.

(Oh ! Un anthropologue de pacotille ! Oui, nous autres voilées "françaises" sommes de culture bougnoule)

Et vos critères de décences sont ceux qui existaient ici voici près d’un siècle, voire plus

(Carrément ? Appelez moi Dame voilée du Moyen Âge)

PS. Je ne suis pas davantage pour les minijupes ou les ventres à l’air, etc. qui sont vulgaires

(Et alors ?!?! J’ai une cop qui en met, et elle au moins n’a jamais critiqué mon style vestimentaire. Au contraire !)

Un troisième commentateur, bien plus sympathique, différent des deux premiers affreux mais curieux, m’a demandé cela :

J’aimerai savoir quel style de hijab tu portes ?

A- Foulard couvrant le moitié de la tête.

B- Foulard coloré avec jeans.

C- Foulard d’une couleur unique et sombre de préférence.

D- La réponse D (MDR)

Mystère, mystère, mystère !

Que d’interrogations, que d’insultes, que de blagues et de calembours en veux-tu en voilà...

Mais comme tout le monde le sait, la voilée que je suis est une amie du genre humain (hihihi) et accepte donc d’assouvir la curiosité de certains chenapans !

Pas de photos, pas de showroom pour caractériser le style vestimentaire de la voilée désabusée. Faites un mix entre la voilée élégante et la voilée à frange et vous saurez dans quelle catégorie me classer. Depuis le lycée, on m’appelle hajja fashion (sauf que certains jours, rien de mieux qu’un gros sweet gris à capuche, une paire de basket et un coupe droite). Je suis ballerinophile. J’adore les besaces et les "fourre-tout" (surtout la marque au grand singe. D’ailleurs, je me suis tjrs demandée si y avait un lien entre cette marque et Rudyard K ? Euuuuh... ). Mais je ne suis pas non plus une grande "shoppeuse" (Pif me dépasse laaaaargement).

J’ai plus rien à dire... Euh si, j’ai un code couleur. Marron, noir, gris, mauve/bleu (j’ai des options aussi : le vert et le taupe). Tiens, des couleurs austères ! Pas plus de trois à chaque fois, sinon c’est 3achoura...

J’ai plus rien à dire... Enfin si. Le mauvais goût m’exaspère, et plusieurs fois dans la journée, mes yeux sont violentés par la clochardise de certain(e)s, quelque soit la classe sociale d’ailleurs ! C’est pas tout de mettre du Burberry et de porter un parfum qui pue la mort (cf. Boucheron). Si je dis ça, c’est pour une rombière qui m’avait dit à St Lazare "vous n’avez pas chaud comme ça ?" Madame, si tu me lis : ton parfum pue la mort !

J’ai plus rien à dire... Encore une chose, et toujours dans le mauvais goût, c’est vrai que les femmes sont les plus violentes concernant le style vestimentaire des voilées. Mais je tiens à préciser à celle qui ont un look de pythie qu’elles feraient mieux de se voiler. Le voile est d’utilité publique dans ces cas là ! Les cheveux hirsutes, ça ne va qu’à Einstein. Je pense notamment à certaine féministe que j’ai pu rencontrer, des furies je vous jure.
Ouaaaaaaa reviens dans une coiffure et un relooking madame, et on pourra palabrer si tu veux.

Là, je crois que j’ai plus rien à dire !

Chronique suivante

P.S. En parlant de féminité et de voilées, un site a été créé il y a peu :
Hijab & The City/ Cace-dédi les filles, cace-dédie ;D. Un site 100 % femmes, voilées ou non, bien différent (Dieu merci) de tous les torchons nunuches féminins qui ne font que déconsidérer la femme. Et comme dirait le beauf chanteur Julien Clerc, père de la jolie Melissa Métisse d’Ibiza, qui a favorisé l’exotisme (et le racisme qui va avec) au sein de la population française :

Feeeeeeeeeemme, je vous aiiiiiiiiime !!!

P.-S.

Une version plus longue et illustrée de ce texte est parue pour la première fois sur le blog « Va te faire voiler ! » le 10 mai 2008