Accueil du site > Appels, hommages et fictions > Appels, actions, manifestes > Une école pour tous et toutes ! > Appel à la mobilisation, par le Collectif Rennais contre les lois (...)

Appel à la mobilisation, par le Collectif Rennais contre les lois d’exclusion

par Collectif Rennais contre les lois d’exclusion
28 janvier 2004

Citoyens de toutes origines, croyants ou non-croyants, nous disons notre opposition
à la loi Ferry-Stasi sur la laïcité. Nous pensons que la loi de 1905 constitue un
cadre de principes et de garanties correct.

Nous militons pour la liberté de conscience et l’égalité des droits.

Notre intention n’est pas de prendre parti pour ou contre le voile, mais de dire
clairement que nous refu-sons toute diabolisation, toute forme de chasse aux
sorcières.

La loi Ferry sur la laïcité est une loi de circonstance, qui surfe sur les vagues
les plus troubles : un racisme latent - héritage honteux du passé colonial - la peur
de ce que l’on ne connaît pas, de ce que l’on ne comprend pas, le fantasme relooké
de l’ennemi intérieur (selon l’équation musulman = islamiste = terroriste)...Elle
s’inscrit dans la logique sécuritaire orchestrée par Sarkozy, la droite et l’extrême
droite, qui stigmatise pèle-mêle, les étrangers, les jeunes, les chômeurs... Elle ne
peut que renforcer les replis communautaires.

Le grand battage médiatique autour du voile sert surtout à faire oublier la
responsabilité de l’Etat et des gouvernements de ces vingt dernières années dans la
casse économique et sociale qui ruine peu à peu notre pays, réduisant des millions
de personnes au chômage et à la précarité, brisant le lien social et les
solidarités. C’est pourtant sur ce terreau que se développe l’adhésion aux discours
identitaires et démagogiques de tous poils.

La polémique sur le voile et la laïcité a également pour but de masquer la
dégradation lente mais régulière du service public d’éducation : suppression
massives de postes, remise en cause des statuts, des diplômes et des cadres
nationaux de référence, précarisation des emplois, " libéralisation ",
déréglementation, privatisation de services, remise en cause de fait de l’accès des
personnels à la formation continue... Elle divise opportunément les parents, les
personnels et les étudiants à l’heure où au contraire ceux-ci devraient agir dans
l’unité !

Gardons nous d’oublier que certains, prenant appui sur le prétexte du voile, rêvent
aussi d’interdire plus largement aux élèves toute forme d’expression, syndicale,
politique, toute possibilité d’engagement.

Pour nous, l’école laïque, doit garantir le droit pour tous à l’éducation, ainsi que
l’accès aux savoirs. Elle doit rassembler, pas exclure, ni séparer les enfants les
uns des autres selon des critères sociaux, religieux ou politiques.

Cette école doit être le lieu d’une véritable éducation à la citoyenneté, de
l’apprentissage du débat et de l’argumentation, du respect des différences. Elle
doit permettre à chaque enfant de construire sa personnalité, son identité à travers
la reconnaissance de l’autre. Elle doit promouvoir des valeurs universelles,
permettre l’épanouissement, l’accomplissement de chacun et garantir l’égalité des
chances pour tous, garçons et filles. Elle doit affronter les préjugés, les
simplismes, la démagogie.

Cela implique, comme le voulait la loi de 1905, une neutralité de l’institution
scolaire et de ses personnels ainsi qu’une indépendance par rapport aux puissances
financières, conditions de la liberté de pensée et d’expression des élèves.

Or la loi Ferry-Stasi consolide le mythe d’une école sanctuaire, à l’écart des
contradictions et des crises de la société : on sait bien pourtant que celle-ci
n’échappe pas à la marchandisation, à la ghettoïsation, à la ségrégation sociale, à
la promotion des " héritiers ". Qui oserait sérieusement affirmer que la nature des
savoirs enseignés, que le contenu des programmes sont vierges de choix idéologiques
 ? Qui prétendrait que l’école est à l’abri du lobbying des monopoles de
l’informatique et de l’édition par exemple ?

La loi Ferry est d’autant plus dangereuse qu’elle enfermera l’école publique dans
une logique d’exclusion, en laissant par contre les mains totalement libres aux
écoles privées.

N’oublions pas, par ailleurs, que ces Tartuffes qui soudain se découvrent laïcs,
féministes et égalitaires, de l’Etat aux collectivités territoriales encouragent et
financent généreusement l’enseignement privé confessionnel ainsi que la formation et
la rémunération de ses enseignants.

Rappelons que cette loi, sans que cela suscite apparemment la moindre contestation,
continuerait à autoriser l’implantation d’aumôneries dans les établissements
scolaires publics... Nulle intention non plus de remettre en cause le Concordat en
Alsace et en Lorraine... Ainsi, comme souvent, les voleurs crient au voleur !

Ensemble, refusons toutes les formes d’exclusion, de division. Contre les
intégrismes et le racisme, contre la ségrégation sociale, contre la pensée unique,
affirmons des valeurs de progrès et de solidarité !

Refusons la lepénisation rampante des esprits, épargnons à nos enfants le cauchemar
du réveil, un certain matin brun !

Oui à la laïcité ! Non aux replis identitaires ! Non à la loi liberticide !

P.-S.

Réunion tous les mardi 19h salle F de Rennes 2 (préfa).

Contact :contrelesloisdexclusion@yahoo.fr

Rassemblement du 4 février 15h place de la mairie

Manifestation 14 février 15h place de la mairie