Accueil du site > Appels, hommages et fictions > Appels, actions, manifestes > Appel au soutien des caissières de carrefour Grand Littoral

Appel au soutien des caissières de carrefour Grand Littoral


21 mars 2008

Durant 16 jours du 1er au 18 février 2008, et pour la première fois dans l’histoire de la grande distribution, les caissières de Carrefour Grand Littoral à Marseille ont fait une grève épuisante pour dire leur ras- le- bol du temps partiel non voulu, de leurs salaires ( à 50 ans, avec 12 ans d’ancienneté : 950E. par mois), de leurs horaires, de la manière dont elles sont traitées par la direction, alors qu’elles font un métier difficile, sans cesse en butte aux agressions verbales ou physiques de la clientèle. A l’occasion du week-end de mobilisation des employé-e-s de la grande distribution, nous publions cet appel à soutien : les conditions dans lesquelles travaillent les caissières montrent bien que la dérégulation néolibérale s’appuie sur, et entretient, l’oppression des femmes.

Certaines d’entre elles font 60 à 70 kms par jour pour se rendre à leur travail, et leur budget « essence » avoisine les 200E. par mois.
Aujourd’hui, contraintes par les problèmes financiers auxquels il faut faire face, elles ont repris leur travail, avec 16 jours de grève à « éponger » et sans avoir gagné grand chose. La presse s’est fait largement l’écho de ce mouvement.

Il faut à présent terminer le mois et faire face au quotidien.

Qui n’imagine pas ce que c’est ?

Personne ne peut ignorer aujourd’hui, grâce aux travaux nombreux des chercheurs sur ce sujet, ce que sont ces emplois de la grande distribution, faiblement rémunérés, assortis d’horaires imprévisibles, de temps partiel contraint, et bien souvent réservés aux femmes. Des femmes courageuses qui veulent travailler, être libres et indépendantes, élever leurs enfants en leur donnant les meilleures chances de réussite.

Solidaires avec ces femmes fières de leur mouvement, fières d’avoir résisté – et avec les hommes aussi, moins nombreux, qui ont participé à la grève - nous appelons tous les citoyens de bonne volonté, membres d’associations, travailleurs, retraités, syndicalistes, militant-e-s qui ont été attentifs à leur combat, à les aider à passer le cap difficile des jours qui viennent.

Vous qui mesurez ce que représente un mouvement de courage semblable, nous vous proposons d’adresser votre aide* au Collectif- 13 Droits des femmes, 13 boulevard des frères Godchot 13005 Marseille. Le Collectif- 13 fera parvenir les sommes perçues aux responsables du mouvement.

A quelques jours du 8 mars où nous allons honorer les femmes et en particulier les femmes résistantes, nous avons aux portes de notre ville des femmes courageuses auxquelles nous voulons dire notre admiration et notre solidarité.

Ce mouvement est né de la rencontre de responsables associatives féministes marseillaises avec les représentant-e-s du mouvement.
D’avance merci à tous.

Geneviève COURAUD, Nicole THUET,
responsables associatives.

P.-S.

Envoyez vos chèques à l’ordre du Collectif- 13 Droits des femmes et indiquez « caissières- Carrefour » au dos.