Accueil du site > Études de cas > Le voile et ce qu’il dévoile > De la tondue à la dévoilée

De la tondue à la dévoilée

Réflexion à propos de deux boucs-émissaires

par Laurent Lévy
7 juillet 2005

Les Français semblent s’être fait une spécialité de la bonne conscience à bon marché. Le meilleur des rapports qualité / prix. Et de toutes façons, ce sont les femmes qui payent.

Soit une première insomnie : Nous avons collaboré avec les occupants nazis. Nous avons chanté « Maréchal nous voilà » avec des trémolos dans la voix. Nous avons regardé sans réagir déporter les juifs. A l’occasion, nous avons profité de la confiscation de leurs biens. Et puis voilà que les Allemands ont perdu, et que Pétain est en prison, et que De Gaulle est à Paris.

Alors, pour soigner l’insomnie de notre mauvaise conscience, nous nous construisons une âme de résistants. Et nous méprisons les collaborateurs, et tout particulièrement ce qui constitue la lie des collaborateurs : les femmes qui ont aimé un allemand. Mais ça ne va pas se passer comme ça. Il y a des limites à tout ! Les salopes ! Tondue, la salope ! Ha, ha, regardez là ! Ça lui apprendra à coucher avec les boches ! Et le voilà bien fier de lui, le bon Français. Il peut dormir en paix. Il s’est acheté, au prix d’un accroche-cœur, une bonne conscience.

Soit une deuxième insomnie : Nous avons battu nos femmes. Parfois, un soir d’ivresse, nous les avons tuées. Nous en avons violé quelques unes. Nous les laissons faire la cuisine, la vaisselle, le ménage. Nous leurs pinçons à l’occasion les fesses dans le métro. Nous lançons ici ou là des blagues salaces qui nous font rire d’un rire gras. Et puis voilà que les progrès du féminisme nous culpabilisent.

Alors, pour soigner l’insomnie de notre mauvaise conscience, nous nous construisons une âme de féministes. Et nous méprisons les sexistes, et tout particulièrement ce qui constitue la lie des sexistes : les indigènes arabo-musulmans. Qu’ils sont méchants, avec leurs femmes ! Ils les bâchent sous de hideux tissus, mais nous allons les libérer, qu’elles le veuillent ou non ! Dévoilée, la Fatma ! Il est temps qu’elle bénéficie des Lumières et de l’Universalisme ! Et le voilà bien fier de lui, le bon Français. Il peut dormir en paix. Il s’est acheté, au prix d’un foulard, une bonne conscience.