Accueil du site > Appels, hommages et fictions > Appels, actions, manifestes > Une école pour tous et toutes ! > Exclusions au lycée Louise Michel de Bobigny

Exclusions au lycée Louise Michel de Bobigny

par Collectif Une école pour tou-te-s / 93 Nord
16 novembre 2004

Vendredi 5 novembre, un triple Conseil de discipline a exclu de manière expéditive Jasvir, Ranjit et Bikramjit, élèves au lycée Louise Michel.

Le Collectif Une école pour tou-t-es tient à remercier les 500 élèves [1] qui ont manifesté leur solidarité avec leurs camarades en signant une pétition demandant au Conseil de discipline de se prononcer contre l’exclusion.

La pétition a été remise par des élèves aux membres du Conseil de discipline. Mais la voix des élèves n’a pas été entendue. Les arguments des élèves sikhs et de leur avocat n’ont pas été davantage écoutés : ils ont eu beau expliquer que leur turban est discret et qu’il ne marque pas “ ostensiblement ” l’appartenance à une religion, cela n’a rien changé.

Bilan : trois élèves sont à la rue, sans école.

Les responsables sont d’abord les hommes politiques qui ont lancé artificiellement “ l’affaire du voile ”, ont stigmatisé les filles voilées et voté une loi qualifiée par le monde entier de discriminatoire et de contraire à la liberté d’expression. La Fédération Internationale des Droits de l’Homme et Human Rights Watch, ainsi que la Commission des Droits de l’enfant de l’ONU ont dénoncé cette loi.

Les responsables sont aussi les enseignants du lycée Louise Michel, qui auraient pu concilier tolérance et application de la loi, mais qui ont préféré l’acharnement : ils ont décidé d’inscrire au règlement scolaire l’interdiction de tous les couvre- chefs, ce que la nouvelle loi n’ imposait pas. D’autres établissements ont choisi de simplement appliquer la loi, c’est-à-dire de tolérer les couvre-chefs qui ne sont pas des “ signes ostensibles ”, comme les bandanas ou les turbans discrets.

Les responsables sont enfin les professeurs et les personnels de direction qui siégeaient vendredi dernier au Conseil de discipline et qui ont voté pour l’exclusion.

Les exclueurs doivent s’expliquer !

Pour nous le combat ne s’arrête pas. Nous restons aux côtés des élèves exclus, qui ont décidé de faire appel de l’exclusion auprès du rectorat, et porteront plainte au Tribunal administratif en cas de confirmation de l’exclusion.

Nous demandons solennellement à la direction du lycée Louise Michel d’avoir le courage d’organiser dans l’établissement un débat contradictoire en présence des élèves du lycée, au cours duquel les adultes qui ont voté l’exclusion donneraient leurs raisons, et répondraient aux questions des élèves sikhs et de notre collectif :

-  pourquoi cette exclusion alors que tout se passait bien les années précédentes qu lycée Louise Michel avec les élèves voilées ou en turban ?

-  pourquoi avoir voté l’interdiction de tout couvre-chef alors que la nouvelle loi ne l’imposait pas ?

-  qu’y a-t-il de si grave dans le fait de refuser d’enlever un turban ou un bandana ?

-  cela mérite-t-il une exclusion définitive ?

-  qui se soucie de l’avenir scolaire et professionnel de Jasvir, Ranjit et Bikramjit ?

Si les autorités du lycée n’ont pas le courage d’organiser ce débat, nous le ferons nous même à une date et en un lieu que nous vous préciserons. Les enseignants seront invités à venir s’expliquer.

Nous envisageons d’organiser très prochainement sur Bobigny une projection du film “ Un racisme à peine voilé ”, qui dénonce la stigmatisation des filles voilées et leur exclusion de l’école. La projection sera suivie d’un débat, où nous pourrons ensemble faire le point sur cette exclusion, et sur l’avenir de Jasvir, Ranjit et Bikramjit.

P.-S.

Tou(te)s celles et ceux qui souhaitent nous aider à organiser ces débats sont les bienvenus :
entrez en contact avec nous, aux adresses suivantes.

Mail : ecolepourtous.93@laposte.net

Téléphone : 0622545213 (Marie )

Notes

[1] Nous tenons cette liste à disposition des journalistes qui souhaiteraient vérifier l’infiormation