Accueil du site > Études de cas > Le voile et ce qu’il dévoile > Va te faire voiler ! > Introduction au Ramadan ou tout savoir sur le Ramadan quand on n’est pas (...)

Introduction au Ramadan ou tout savoir sur le Ramadan quand on n’est pas un(e) bédouin(e)

Chroniques d’une voilée désabusée (26)

par La Voilée
21 août 2009

Au cours de l’année 2008, un blog aussi éphémère que mémorable a présenté pendant quelques mois les « chroniques d’une voilée désabusée », mêlant avec bonheur, intelligence, drôlerie et colère des anecdotes, analyses et coups de gueule autour d’un même sujet : le quotidien éprouvant pour les nerfs d’une étudiante de vingt ans qui a eu la mauvaise idée, « au pays de Voltaire », d’être musulmane et de couvrir ses cheveux d’un foulard... Interrompu en septembre 2008 et rapidement fermé, ce blog intitulé « Va te faire voiler ! » méritait une nouvelle vie. C’est chose faite, avec l’amical accord de l’auteure qui, retournant le stigmate, a choisi de se nommer, tout simplement, « la voilée ». Nous publierons donc, quotidiennement jusqu’à la fin de l’été, une large sélection de ce que nous estimons être, dans la France d’aujourd’hui, des mots importants.

Chronique précédente

Dans quelques semaines, la musulmanie (groupe ethni... socia... enfin je sais pas trop comment le définir ! Mais si vous êtes des barbus et/ou des voilées et /ou des consommateurs de produits halals et/ou bien typé(e)s bougnoules ou tout simplement des parias, y a pas de doutes : vous en faites partie ! Et j’en suis navrée...) dans son entier va commencer à jeûner, durant tout le mois de Ramadan.

Qu’est-ce que le Ramadan ? Il s’agit d’un mois du calendrier lunaire (le 9ème plus exactement), calendrier bédouin que nous autres islamistes arriérés suivons. Mois de spiritualité, il provoque chez les civilisés (élite ou beaufs d’ailleurs) qui composent le pays du fromage qui pue deux réactions tout à fait opposées.

La première : "c’est hyper con de pas manger, quoi" (alors généralement, lorsqu’on me traite de conne (c’est rare... il paraît que j’impose le respect) ben je tape... Ramadan ou pas d’ailleurs. Comme le dit si bien mon papa adoré, ramdan= chhar l’maghfira... o t’boqila !)

La seconde : "la pauuuuuuuuuuuuuuvre, tu peux pas manger ? Franchement je sais pas comment tu fais... ça te dérange pas si je mange devant toi ? Sors pas ton chocolat, elle fait le Ramadan !!!!" en choeurs : "la paaaaaaaauuuuuuuuuuuuuuvre !!!!!!!!"

Ramadan rime aussi avec ripaille nocturne, soirées chicha/danse du ventre/raï à gogo (cf. la nuit du Ramadan sur France 2...)

Il est également synonyme de bonne occas pour avoir "des pâtisseries arabes" (pas avec moi ! Les seules personnes n’appartenant pas à la musulmanie a qui j’en ai apporté, c’est des potes grosses bouffes à qui j’aurais pu apporter une tarte au citron ou des macarons... je veux dire des gens qui ne sont pas en quête "d’exotisme", compris ? Mais pour éviter les palabres avec les colons du gâteau, ben je dis : "désolée, chui pas arabe" (tu te fiches de nous la bâchée ou bien ?)

Il suscite bon nombre de questionnements. Ces derniers commencent tous de la même manière : "comment tu fais ???" Et c’est prouvé empiriquement, en faisant une enquête auprès de mon entourage de confession islamiste (qui constitue certes une bonne partie de mon entourage mais n’ayez crainte, je fréquente aussi... des mécréants ! moua hahahahaha)

Un civilisé : Tu fais le ramadan ?

Moi : ouais, je fais le mois de septembre, pourquoi ?

Et là, s’enchaînent toutes les questions relatives à la ramadanerie (limite une maladie le machin), à commencer par le fameux "comment tu fais ?"

Les plus traumatisantes pour moi datent de mes années dans le secondaire, surtout ... en sport. Mon Dieu ! Le niveau des questions était violent. Quoique ça ne s’est pas amélioré les années suivantes.

“Comment tu fais quand t’es malade ?”

C’est simple... ben tu le fais quand même... ouais ! Parce que sinon, c’est la géhenne et Lucifer qui t’attendent, tu comprends ? Nan je plaisante !! (quoique...)

Il existe un système de "dérogation" (comme quand t’as pas envie d’aller dans le collège ZEP qui est dans ton secteur, et que ta mille-fa fait des pieds et des mains pour pas que t’y ailles... justement en faisant une dérogation). Et donc, cette dérogation ramadanesque, elle te permet de ne pas jeûner ! Bon, si ta maladie est incurable, ben tu jeûneras jamais ! Si c’est juste passager, ben tu rattrapes les jours "que tu as mangé" (traduction de l’arabe "nhar li kliti" MDR)... ça s’appelle un crédit, mais sans intérêt !
Nan nan, c’est pas de la finance islamique...

“Comment tu fais avec ton copain ?”

C’est simple : je fais pas parce que y en a pas ! J’ai jamais fait, et je ferai jamais !!! (et là, au lieu de me taire, ben j’ai ouvert un nouveau débat, qui finit vraiment par m’exaspérer tellement mes interlocutrices (souvent des filles... oui parce que les garçons c’est plutôt un "ah ouais ??????") sont choquées, ce qui fait qu’elles débitent des bêtises à n’en plus finir... De "la pauvre" elle mange pas, on passe à "la pauvre, elle est en galère d’affection !!!")

“Comment tu fais pour ne pas sentir de la bouche ?”

Question souvent accompagnée de : "T’as le droit de te brosser les dents ?"

Ramadan, synonyme d’haleine de fauves ? Ça voudrait donc dire que certains de mes profs, de la primaire jusqu’à la fac, que ma voisine I et j’en passe sont musulmans, et de surcroît hyper pieux car jeûnant toute l’année ??? On m’aurait donc menti ??? Nan je m’interroge parce qu’ils... pu(ai)ent tous de la gueule ! Si j’avais su... ben j’aurais peut être apportée des gâteaux (d’) arabes hein !

“Comment tu fais pour faire les gâteaux au miel ?”

Suivi de : "Tu nous en apporteras hein ?"

Moi : Les gâteaux au miel... lesquels ?

L’impie : ben tu vois, ceux que j’ai mangé à Marrakech et en Tunisie, ils étaient triangulaires !!

Moi : ahhhh, tu veux parler des "briouates" ?

L’impie : ouaiiiiiiis, les Barry White !!

Moi : Barry White ? Paix à son âme al hayawane, paix à son âme !

“Comment tu fais pour ne manger que le soir ? Punaise, mais vous devez faire trop de bouffe ? T’as pas peur de grossir ?”

Trop de bouffe ? Grossir ? C’est sûr qu’être prolo (et donc tout ans la bouffe) et en plus musulmane, ben ça aide pas ! Trop de bouffe ? Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii, d’ailleurs, on organise même des concours à l’américaine :

le premier qui ingurgite son couscous aura le droit de choisir les saveurs du tajine de demain !

Pour ce qui est de grossir, tout le monde sait que le top du top en matière de beauté chez les bougnoules, c’est d’être bien en chair ! Donc festoyons, festoyons !! (pour trouver un Mahmoud)

Méchouions, méchouions !!

Le saviez-vous ?

Rabelais était un musulman jeûneur (cf. Pantagruel... seul un musulman jeûneur obsédé par la bouffe pouvait créer un personnage grosse bouffe, n’est-ce pas ?)

Sourire Colgate :D

(faites attention, je jeûne... je risque de vous asphyxier !)

Chronique suivante

P.-S.

Ce texte est paru pour la première fois sur le blog « Va te faire voiler ! » le 16 août 2008