Accueil du site > Études de cas > Le voile et ce qu’il dévoile > Va te faire voiler ! > J’aurais voulu être ébéniste

J’aurais voulu être ébéniste

Chroniques d’une voilée désabusée (28)

par La Voilée
23 août 2009

Au cours de l’année 2008, un blog aussi éphémère que mémorable a présenté pendant quelques mois les « chroniques d’une voilée désabusée », mêlant avec bonheur, intelligence, drôlerie et colère des anecdotes, analyses et coups de gueule autour d’un même sujet : le quotidien éprouvant pour les nerfs d’une étudiante de vingt ans qui a eu la mauvaise idée, « au pays de Voltaire », d’être musulmane et de couvrir ses cheveux d’un foulard… Interrompu en septembre 2008 et rapidement fermé, ce blog intitulé « Va te faire voiler ! » méritait une nouvelle vie. C’est chose faite, avec l’amical accord de l’auteure qui, retournant le stigmate, a choisi de se nommer, tout simplement, « la voilée ». Nous publierons donc, quotidiennement jusqu’à la fin de l’été, une large sélection de ce que nous estimons être, dans la France de 2009, des mots importants.

Chronique précédente

Attention !!! La voilée se dévoile et vous raconte sa life (ça va peut être me rendre plus humaine aux yeux de certains... en réalité, peu me chaut !) :
Allemand, Atelier de lecture, Sociologie du monde contemporain, Macroéconomie régulationniste, Sociologie historique, Histoire contempo : convergences et divergences des sociétés contemporaines de 1880 à 1980, Politiques économiques depuis 1945, Expertise sociale : les mutations dans la fonction publique, Stat, Sociologie des organisations et des entreprises,
Histoire et sociologie de la pensée économique. Des partiels et des dossiers... La voilée est un peu en tigre du Bengale.

J’avoue avoir séché un bon paquet de cours. Je préférais lire pleins de trucs, faire certaines découvertes plutôt que de rester deux heures dans un amphi.
Faut que je m’y mette, ou du moins que j’essaye de m’y mettre, même si les exams ont déjà commencé depuis une semaine... Moi je dis, mieux vaut tard que jamais ! En attendant, je dois rattraper les cours et l’heure est à la stratégie=== travailler les matières à gros coeff !!! Rien à faire du prestige (enfin juste un peu ...).

Tous les ans, j’aspire à devenir une étudiante modèle, aller à tous les cours, faire des fiches, squatter la BU... mais ça ne marche pas. A croire que je n’ai pas l’ethos de l’étudiant type (faut dire aussi que je fréquente une bande d’étudiantes en droit particulièrement flâneuses et flemmardes... :D Mais je vous aime quand même !!!!!!). Il y a peut être une chose qui pourrait m’aider : ne plus avoir cours le matin : on dit que l’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt... mais moi je ne suis pas du matin, ni du soir d’ailleurs. Si on pouvait aménager mes cours et les mettre entre 11H30 à 15H30, ça serait parfait :D

Mais plus sérieusement, il n’y a pas que ça. Certains profs sont exaspérants (Normale sup, London School of economics, Sciences po... à tous ceux qui ont raté les concours, je dis tant mieux ! Quand on voit le résultat :s) Sans parler des étudiants... Enfin bref !

Voilà ce qui explique la rareté des billets ! Mais je promets que d’ici deux semaines, je posterai pleins de billets marrants, caustiques et magiques (ça veut rien dire, mais je voulais une rime !).

La voilée souhaite bon courage à tous les étudiants en période d’exams...

PS : Pour le titre, ... c’est que j’aime bien le travail manuel et qu’à une période (en première année en fait), j’avais commencé à faire des recherches pour les formations en ébénisterie. Quand j’en ai parlé chez moi, la plus grande de mes soeurs ma regardé et m’a dis : "quand t’aura un DEA ou un DESS en poche, tu pourras même être pêcheur !"

J’ai jamais vraiment su ce que je voulais faire. Petite, je voulais être botaniste (mon allergie au pollen m’en a dissuadé), ensuite égyptologue (mon dictionnaire hiéroglyfique m’a ennuyé), journaliste (aaaahhhhhhh), politologue (charlatannnnn), travailler dans les RH (ou comment moderniser l’esclavagisme), et plus récemment chercheur en sociologie du salariat ou en économie sociale.

Finalement, je pense que voilée est un emploi à plein temps...

Sinon, j’ai failli oublier :

N3al bou la France :)))))))

Chronique suivante

P.-S.

Ce texte est paru pour la première fois sur le blog « Va te faire voiler ! » le 24 janvier 2008