Accueil du site > Études de cas > Racismes > Je représente

Je représente

Le collectif Les mots sont importants vous offre une deuxième part de rêve français

par Collectif Les mots sont importants
24 janvier 2012

Choisir Manuel Valls, le plus sarkozyste des socialistes, l’homme qui expulse les Roms en plein hiver, comme directeur de la communication, dans une campagne présidentielle, ce n’est pas anodin : c’est même ce qu’on appelle un signal fort, en termes de politique économique, mais aussi sécuritaire et d’immigration. Se constituer une équipe de campagne masculine aux deux tiers, une équipe de direction masculine à 80% et un cabinet personnel masculin à 88%, ce n’est pas anodin non plus : cela dit beaucoup de la position réelle d’un candidat sur l’égalité hommes-femmes. A la croisée du racisme et du sexisme, un nouveau signal fort vient de nous être adressé : nous vous laissons, sans plus de commentaire, le découvrir.

1. « ‎ J’ai bien compris que j’inquiétais, que je perturbais, que j’étais une islamophobe, bon ben voilà, j’assume. Qu’est-ce que vous voulez que je vous dise de plus ? »

2. « Je représente François Hollande. »

Propos tenus sur Radio Orient par Françoise Laborde, sénatrice (RDSE : Rassemblement démocratique et social européen), initiatrice de la nouvelle loi anti-voilées, contre les nounous.

P.-S.

Meeting Mamans Toutes Egales

Pour alerter et mobiliser contre la chasse aux voilées et sa récente radicalisation, le collectif MTE (Mamans Toutes Egales) organise, en partenariat avec le Groupe des Associations de Bagnolet, un meeting public le jeudi 9 février 2012 à partir de 19 heures, au Cin’Hoche, 6 rue Hoche 93170 Bagnolet (métro Gallieni), en présence notamment de Clémentine Autain, Jean Baubérot, Esther Benbassa, Saïd Bouamama, Lila Charef, Christine Delphy, Rokhaya Diallo, Joël Roman, Françoise Vergès...