Accueil du site > Études de cas > Le voile et ce qu’il dévoile > Va te faire voiler ! > L’illuminée berbériste

L’illuminée berbériste

Chroniques d’une voilée désabusée (25)

par La Voilée
20 août 2009

Au cours de l’année 2008, un blog aussi éphémère que mémorable a présenté pendant quelques mois les « chroniques d’une voilée désabusée », mêlant avec bonheur, intelligence, drôlerie et colère des anecdotes, analyses et coups de gueule autour d’un même sujet : le quotidien éprouvant pour les nerfs d’une étudiante de vingt ans qui a eu la mauvaise idée, « au pays de Voltaire », d’être musulmane et de couvrir ses cheveux d’un foulard… Interrompu en septembre 2008 et rapidement fermé, ce blog intitulé « Va te faire voiler ! » méritait une nouvelle vie. C’est chose faite, avec l’amical accord de l’auteure qui, retournant le stigmate, a choisi de se nommer, tout simplement, « la voilée ». Nous publierons donc, quotidiennement jusqu’à la fin de l’été, une large sélection de ce que nous estimons être, dans la France de 2009, des mots importants.

Chronique précédente

J’ai une histoire à vous raconter, concernant une zinzin berbériste que j’ai rencontrée (je vous ai pas dit : chuis un aimant à cas soc, et de toutes sortes ! Dans la rue, le métro, la fac, les boutiques, etc. je les attire !! Rien qu’hier dans le métro, ben y a deux cas soc qui nous scrutaient du regard ma soeur, une copine et moi. Mais abusé, c’était indécent quoi, pas honte les bonhommes, ils regardaient avec insistance. Je me suis mise exprès à côté d’eux, et puis j’ai bien dit à ma soeur : j’ai un nez de clown ou bien ? Et malgré ça, ils continuaient à regarder les bougres, comme si devant eux, il y avait des fantômes. Il a fallu que ma soeur dise "Dis-moi *******, on s’explose quand ?" pour qu’ils se cassent de l’autre côté... saligauds !!).

C’était samedi dernier (enfin y a une semaine). J’ai passé un excellent après midi avec Zgougou, une voilée pas comme les autres (hihihi et surtout, une voilée qui vient d’avoir son agrèg de sciences éco youyouyouyou une ovation pour toi ma belle !! Et une bâchée au sein de l’éducation nationale, une !!).

En fin de journée, je rentrais chez moi, toute contente. Le train ne démarrait que dans 25minutes et j’avais décidé de m’occuper en lisant les documents que ma soeur avait photocopiée (ah oui, avant de se quitter Zgougou et moi, on a rejoint ma soeur et mon oncle qui étaient partis faire des recherches à l’IMA, et comme ils allaient quelques part et que moi je rentrais, elle m’a demandé de lui prendre ses documents. C’est pas pour vous raconter ma life, c’est juste que ça explique pourquoi j’avais ces docs dans mon sac... ouais parce que perso, j’ai d’autres lectures de prédilection... la tribune des talibans, le journal de Mickey, le Quotidien des bâchées, ...). Bref, je disais que je voulais m’occuper, et j’ai donc commencé à feuilleter les docs. Chui tombée sur des extraits du bouquin de Marçais (que je ne connaissais que de nom) : la berbérie musulmane et l’Orient au Moyen Age.

Entre temps, une femme au téléphone s’est installée à côté de moi, et je sentais ses yeux rivés sur les feuilles. D’un coup, elle coupe sa conversation et me demande ce que je lis. Moi, agacée par cette manie qu’ont les gens (ou les profs pendant les exams) de lire au dessus de l’épaule, je voulais lui dire : je t’en pose des questions ? Finalement, j’ai préféré lui montrer la couverture du bouquin (j’ai dit que j’avais passé un excellent moment... j’étais donc de bonne humeur:D). Puis elle me dit, super sûre d’elle, qu’elle connait l’ouvrage, et continue sa conversation téléphonique. Le train démarre, la femme regarde toujours au dessus de mon épaule .

La femme a fini sa conversation. Elle sort de son sac des chewing- gums et m’en propose un. Je refuse poliment, et en fait, il s’agissait d’un chewing gum créateur de lien social. Je m’explique. La bonne femme commence par me demander si je suis berbère. Je lui réponds que oui. Et je n’aurais jamais dû dire oui ! S’en suit un monologue... comment dire ? Le monologue le plus scélérat que j’ai entendu de toute ma vie. Je vous raconte.

Elle commence a m’expliquer que "nous" les berbères au Maroc, on était victime des arabes, de ces "chiens d’arabes". La faute à qui ? A l’islam !!

"Moi au Maroc, je sens le racisme anti-berbère, je le sens" dit-elle bhal une majnouna (possédée).

Autre phrase hilarante : "si l’arabe, c’est la langue du paradis, ben moi je veux aller en enfer" (m’ziane !! gheeeeeeir déblatère tes bêtises, y a les anges qui disent amine, gnaaaa hahahahahaha :D).

Encore plus stupide : "y a des mosquées partout au Maroc, dans tous les coins de rue. Moi je les raserais si je pouvais, je les raserais !! Moi je veux un Maroc laïc !! L’Islam, c’est l’aliénation, l’Islam, c’est ce qui cause notre malheur. L’Islam, c’est ce qui cause notre malheur à nous les berbères". Le pire, c’est qu’elle était sérieuse et qu’elle parlait avec conviction et ferveur.

Franchement, un conseil aux voilées : porter des pantalons carottes, des boléros ou des tropeziennes... il semblerait que ça efface votre voile et votre islamité... Je sais pas si elle louchait, mon voile était pourtant visible, noir en plus... elle a peut être cru que j’étais une bonne soeur ?

Encore plus à l’ouest : "moi mes enfants, je leur donnerai des prénoms berbères !!"

Kikh kikh kikh kikh (onomatopée bougnoule du rire). Si mes parents m’avaient appelée "tafoukt" c’est à dire soleil, j’aurai été dégoutée !!

"hey soleil, soleil, bien ou bien ? Soleil, soleil, réponds, fait pas ta crapule".

Aaaaahhhhhhhhhhhhhhhh. Franchement, mon prénom est arabe, et je ne m’en plains pas !! Bien au contraire, jle kiffe :D

Mieux : "les arabes, ils dominent le Maroc, ils nous dominent !!"

C’est vrai que là... on peut en discuter...

Mais le "nous", j’ai pas compris... Encore une fois, moi= pas Marocaine, t’as vu ! Enfin j’ai la carte nationale quoi, mais ça ne va pas plus loin :D (et encore, c’est mon père qui a insisté parce qu’à la douane, je vous raconte pas !) .

Que faire face à la folie personnifiée ? Hein, que faire ? Je connaissais déjà un peu, mais là... je pense qu’on a atteint le summum !!

Perso, j’étais morte de rire, et vous n’imaginez pas à quel point ! Je me suis même tournée plus d’une fois pensant qu’il y avait une caméra cachée. Obligé, TF1, 2M peut être ?!?!?! C’était tellement comique et absurde. Et en plus, c’était pour moi une première : le monologue d’une berbériste déchainée.

Au bout d’un moment, ça m’a saoulée. Je lui ai fait comprendre qu’elle racontait n’importe quoi (enfin je lui ai dit clairement "tu t’égares et pars en vrille"). Et puis d’un coup, elle a prononcé des mots qu’il ne fallait pas prononcés, des mots qui ont tendance à me rendre, moi aussi, majnouna. Et j’ai pété un cable. Pourquoi ?

"Moi j’ai connu Azaykou, paix à son âme (mon père aurait dit attidourirare !) et il m’a raconté des choses sur ces arabes là. Ben d’ailleurs Ben barka par exemple, ben lui là, il aimait pas les berbères lui, ce chien. Il a bien fait Oufkir de nous débarasser de ce chien".

"Moi, ma meilleure copine est juive, mais elle dit que son identité est a-ma-zigh. Elle s’est mariée à la synagogue et le rabin, il a lu la Thora en amazigh. Elle s’est une vraie amazigh, même si elle est juive. D’ailleurs, nous les amazigh, on est pro-israeliens. Ben ouais, les arabes ils ont déjà la Mecque, qu’est-ce qu’ils veulent Jérusalem en plus ? Ces chiens d’arabes"

Ouak ouaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaak al kabina (= lieu d’aisance humaine). Je n’ai jamais entendu autant de bêtises et de paroles dégueulasses prononcées à la vitesse de l’éclair. Même si certains sont convaincus que je suis une sauvage, j’ai tendance à écouter avant d’agir, à tenter de comprendre mes interlocuteurs. Mais là, franchement, si j’avais pu lui casser la gueule (désolée immé...), ben je m’en serais donné à coeur joie. Encore aujourd’hui, je regrette, vraiment... une droite une fois de temps en temps...

Le pire, c’est qu’elle me balance ça, en se levant, au moment où le train s’arrête à sa station. Et avant de me quitter, elle me lance :

La zinzin : thla rougayounme ! (= prends soin de toi)

Moi : allah ikhlikm guissent a yamddouz (équivalent de casse toi tu pues et marche à l’ombre en fait... enfin presque)

Elle a réussi à m’énerver !! Chui rentrée chez moi, mais j’étais super mal. J’étais choquée !! Tellement choquée que dès que je suis arrivée à la maison, je racontais l’histoire à tout le monde. Même le chat quoi (nan j’exagère...). J’attends juste le retour de mon père pour lui raconter, parce que lui, les berbéristes, il les connait bien ! Il suffit de lui dire "berbériste" pour qu’ aussitôt, il réponde "tajelkhit" (la flemme de traduire :D) et enchaîne sur leurs revendications, leur historique, et certains personnages qu’il exècre au plus haut point.

Effectivement, je suis berbère. Chez moi, on parle berbère (même si tous, on sait parler arabe). On mange berbère, on écoute ahwach (hihihi) et plein d’autres choses ayant trait à la "culture" berbère. Mais on est avant tout des musulmans (quoi ? J’ai dit un gros mot), avec tout ce qui va avec (dont l’arabe). On a jamais eu de difficulté à concilier islamité, berbérité et arabité. Quand on me demande d’où je suis au Maroc, je réponds spontanément chelha du sud et basta. Je ne supporte pas le pseudo-chauvinisme qu’on retrouve chez un certain nombre de berbéristes à deux balles (rifains, chleuhs et j’en passe). Généralement, les plus virulents (je parle des chleuhs que je connais plus) sont issus de "bleds" à mauvaise réputation chez les chleuhs eux mêmes (je ne cite pas de villages ni de coins, parce que je risquerai de froisser certains :D. L’illuminée, qui se veut être une vraie amazigh, est elle même issue d’un de ces patelins. Et vraiment, comme dirait mon père : tajelkhit !! Parole d’Aznag !! :D

Ce qui m’a aussi troublée, c’est qu’elle parle du Maroc comme si elle parlait de son pays. Je lui ai fait la remarque avant qu’elle parte en vrille. D’ailleurs, ce n’est pas la seule qui pense de cette manière, sans parler des Marocains eux-mêmes qui nous renvoient à notre marocanité. Perso, je le répète encore une fois, je n’ai de marocain que la culture de mes parents et de mes ancêtres, quelques semaines de vacances, des babouches et des robes et puis peut être deux, trois bijoux... Plus sérieusement, le Maroc n’est pas MON pays. La mentalité générale du bled= très peu pour moi. Les Marockains= c’est peut être l’espèce humaine qui m’horripile le plus (avant les laïcards, c’est vous dire à quel point ils m’exaspèrent...). De toute manière, que ce soit les Marockains et les autres (les Marocains), dès qu’on est chez eux, ils nous considèrent nous, les enfants de MRE comme des étrangers, tellement étrangers qu’à côté d’un gros porc de Français ou d’Allemand (du club med ou entrepreneur fraîchement installé), on fait pas le poids. Et quelque soit l’issu de l’immigration. Qu’il s’agisse du banlieusard qui vient passer ses vacances au bled, du père de famille (qui soit dit en passant consomme allègrement... tout comme le premier et les suivants), de l’étudiant qui vient pour un stage, ou du jeune entrepreneur qui cherche des unités de production... que des "zmagris", des "safarianes" qu’on prend de haut. Pas grave, la roue tourne, et à la vitesse grand V !! Engraissez l’homme blanc, il vous le rendra bien !!

Les Marocains partent un peu en vrille hein ?

Autre chose, la semaine dernière, je regardais une émission sur 2M (mon baromètre de la marockonnerie), Eclairages je crois. Et c’était sur la déco, du style Capital version de-ble. Mais franchement, honteux quoi !! Ils montraient des intérieurs cossus, des enseignes d’ameublement franchisées, le design marocain en plein essor, et plein d’autres choses, en expliquant que la déco d’intérieur était une tendance générale qui touchait de plus en plus de Marocains... Nass saknine fel karianes, et on nous parle de tendance générale ??? No comment ! En mars dernier, j’ai pas arrêté de voir des gens fouiller dans les poubelles pour chercher à manger. Et c’était pas dans les rues de Taroudant, nan. C’était à Rabat et à Casa. Ouais, me direz-vous, des SDF, y en a partout, notamment sous les ponts parisiens. Effectivement, sauf qu’au Maroc, le juste milieu, ça n’existe pas. Soit tu roules en Cayenne, soit t’as rien (ah si !! La Logan... à crédit). Soit tu fais du shopping chez Darel au Mega Mall, soit tu vas te brosser dans jotiya.

Avant hier sinon, toujours sur 2M, j’enchaîne les clips de l’été. Et quelle fut ma surprise lorsque j’ai découvert le Bénabar du bled (Bénabar = musique du cadre trentenaire attardé), qui chante en FRANçAIS "avec son sac à dos". Le chanteur dans le clip, à l’accent 3ribbane, était tout palichon. Ma soeur qui débarque dans le salon me sort avec sérieux : "c’est un clip pour la mucoviscidose ?" MDR sur le coup, mais abusé après coup.

C’est quoi ces vendus ? S’en suit un autre clip tout pourrave, et ma soeur me sort encore une phrase choc : "aaah l’mgharba, vraiment en perte de repères !" Et franchement ouais, gravement en perte de repères !!

Je sais que certains vont encore venir taper leur crise en me disant : "qu’est-ce que t’as contre les bourgeois hein ??? C’est pas le fait qu’ils soient bourgeois qui me dérange, c’est le fait qu’ils soient vendus (c’est la même avec les bougnouls de France qui se sont embourgeoisés et qui renient leurs origines prolo et bougnoules !!). Elite francophone à la con, qui ne fait que vendre son pays aux blancs qui reviennent (sont-ils vraiment partis ?) coloniser LEUR pays. Je suis choquée quand je me promène dans Marrakech (d’ailleurs j’évite, je déteste cette ville) et choquée par un tas d’autres choses. Choquée des vendus et des berbéristes en fait. Parce qu’après tout, c’est le même combat. Un seul ennemi et bouc émissaire : l’Islam. Pour les premiers, il inhibe la modernité, pour les seconds, ils tue à petit feu la culture berbère. En gros, décapitons les islamistes et faisons péter le Ricard !!

Chronique suivante

P.-S.

Ce texte est paru pour la première fois sur le blog « Va te faire voiler ! » le 9 juillet 2008