Accueil du site > Études de cas > Racismes > « La Terre – qui, elle, ne ment pas – n’est pas un jardin bio »

« La Terre – qui, elle, ne ment pas – n’est pas un jardin bio »

Le collectif Les mots sont importants vous offre un consensus nationaliste et raciste

par Collectif Les mots sont importants
27 juillet 2011

Parce qu’Eva Joly, en mettant en cause la pertinence d’un défilé militaire le 14 juillet, n’a fait qu’énoncer une évidence ; parce que ce défilé s’accompagne, au fil des ans, d’une propagande militariste éhontée ; parce que la légitimité de « nos troupes » et de leur « présence », en Afrique ou au Moyen-Orient, est loin d’aller de soi ; parce qu’il faut s’appeler (Soeur) Caroline Fourest pour stigmatiser la « la partition gauchiste » d’Eva Joly, et accuser la candidate écologiste de lancer « des débats inutiles et douteux » [1] ; parce qu’il faut aussi s’appeler Caroline Fourest pour ne voir dans la réponse viscéralement raciste de François Fillon qu’un numéro de « coq gaulois » ; et parce qu’enfin il faut s’appeler, comment déjà, Caroline Fourest, pour passer sous silence le déferlement de propos xénophobes dont a fait l’objet ladite « gauchiste norvégienne », il nous a semblé opportun de rendre hommage à Eva Joly et de garder une trace de ce qui a pu se dire, en juillet 2011, sur notre douce et belle terre de France.

« Eva Joly ne comprend strictement rien au lien extrêmement profond qui existe entre le peuple français et son armée. » (Marine Le Pen, FN)

« Je pense que cette dame n’a pas une culture très ancienne des traditions françaises, des valeurs françaises, de l’histoire française. » (François Fillon, Premier ministre, UMP)

« Il est temps pour elle de rentrer en Norvège. » (Lionel Tardy, UMP)

« Madame Joly confond sans doute le 14 Juillet et le 1er avril (…) Ce serait bien qu’elle apprenne l’histoire de France. » (Lionel Luca, UMP)

« Eva Joly ne comprend rien à la sensibilité française, elle est complètement déconnectée de la réalité de notre pays. » (Jean-Marie Bockel, La Gauche Moderne)

« Je trouve cela pathétique (...). Elle rêve, comme beaucoup de militants de son parti, de ce monde aseptisé et sans guerre dans lequel on a totalement occulté la dimension tragique de l’Histoire, je pense que c’est parfaitement irresponsable, parfaitement inconscient. » (Henri Guaino, Conseiller de Nicolas Sarkozy)

« Eva Joly est à côté de la plaque. Le jour de la fête nationale, au moment où nos troupes sont exposées sur de nombreux théâtres d’opération, c’est une phrase maladroite et une expression de mauvais goût. » (Manuel Valls, PS)

« Le 14 juillet, c’est d’abord un hommage donné à la République donc à notre armée, qui se bat aujourd’hui sur beaucoup de terrain. » (Martine Aubry, PS)

« C’est une très mauvaise idée. Toutes les formes de polémique sur les rites de la République ne sont pas souhaitables. » (Ségolène Royal, PS)

« Ceux qui n’ont pas de réflexe patriotique élémentaire me laissent sans voix. Je ne veux pas lui faire un mauvais procès. La nature de la France lui échappe sans doute. Peut-être lui faut-il encore un peu d’accoutumance. Elle vient du Nord. Il faut accepter que la France soit une grande nation politique. » (Jean-Pierre Chévènement, MRC)

« Supprimer le défilé militaire du 14 juillet ? Avec tout le respect qu’on lui doit, il faut dire à Eva Joly que cette idée respire la naïveté inconséquente et que la candidate écologiste aurait mieux fait, ce jour-là, d’aller s’occuper de son jardin bio. » (Laurent Joffrin, directeur du Nouvel Observateur)

Notes

[1] Caroline Fourest, Chronique du 18 juillet 2011, France Culture