Accueil du site > Études de cas > Le voile et ce qu’il dévoile > Va te faire voiler ! > La mise en scène de la vie quotidienne… d’une voilée

La mise en scène de la vie quotidienne… d’une voilée

Chroniques d’une voilée désabusée (9)

par La Voilée
4 août 2009

Au cours de l’année 2008, un blog aussi éphémère que mémorable a présenté pendant quelques mois les « chroniques d’une voilée désabusée », mêlant avec bonheur, intelligence, drôlerie et colère des anecdotes, analyses et coups de gueule autour d’un même sujet : le quotidien éprouvant pour les nerfs d’une étudiante de vingt ans qui a eu la mauvaise idée, « au pays de Voltaire », d’être musulmane et de couvrir ses cheveux d’un foulard… Interrompu en septembre 2008 et rapidement fermé, ce blog intitulé « Va te faire voiler ! » méritait une nouvelle vie. C’est chose faite, avec l’amical accord de l’auteure qui, retournant le stigmate, a choisi de se nommer, tout simplement, « la voilée ». Nous publierons donc, quotidiennement jusqu’à la fin de l’été, une large sélection de ce que nous estimons être, dans la France de 2009, des mots importants.

Chronique précédente

La voilée que je suis, et les voilées en général, ont droit dans les métros, RER, bus et trains à un certain nombre de paroles et regards débordants d’amabilité. Mais comme tout le monde le sait, trop de courtoisie tue la courtoisie. A force de gentillesse avec les tchadorisées, ces ingrates finiront par croire qu’elles sont chez elles...

Trêve d’ironie, la voilée est à deux doigts de craquer ! Sérieux, j’en ai ras le foulard des affreux .

Mes territoires du moi sont bafoués et mon Umwelt est constamment dans le rouge !
C’est pour ça qu’aujourd’hui, je propose ce guide pratique, à l’usage de toutes les voilées de France et de Navarre, dont les principes sont à suivre à la lettre. Pas besoin d’une bombe lacrymo ou d’un chassé, j’ai testé pour vous leur efficacité sur le terrain (parfois à mes risques et périls ! Mais la voilée est une amie du genre humain ;)).

Conseil n°1 : Ayez des écouteurs

Quoi de mieux que des écouteurs pour éviter d’entendre les déchets verbaux débités à la vitesse de la lumière ? La voilée que je suis n’a pas encore franchi le pas de sa porte que déjà, les écouteurs sont sous son hijab, et à fond les ballons, cela va de soi !

Il vous suffit de mettre What of it de Toufic Faroukh, ou encore Land of milk and money. Marchez telle une princesse. Et je vous assure qu’aucune réflexion ne pourra vous atteindre. Si vous vous trouvez dans le RER, le métro ou encore le train, et que certains vous agacent, la voilée à quelques astuces redoutables pour faire flipper ces affreux. En effet, ces derniers entendent parfois ce que vous écoutez... mettez donc quelque chose de saisissant. Me concernant, j’ai opté pour :

- Al Mounfarija de Bel Khayat, avec le refrain Allah Allaaaaaaaah

- un morceau de Karim Ziad avec l’qraqb et le guembri, ...musique de jam3 el fna quoi...

- Al Adane (l’appel à la prière) === hi hi hi, plus flippant, tu meurs !

Conseil n°2 : Gardez la tête haute

J’ai tendance à fixer les chaussures d’autrui quand je suis dans les transports (ne me demandez pas pourquoi... il paraît que j’ai des toc). Ma soeur qui aime la France plus que moi (mais vraiment... c’est plus que de l’affection !) me dit tout le temps :

"Lève la tête ou je te fais porter un collier pour femme-girafe !".

Je ne comprenais pas pourquoi elle tenait absolument à ce que je garde la tête haute. Jusqu’au jour où un affreux dans le métro dise :

"regarde moi ça, elle baisse même les yeux"...

Bien entendu, la voilée (que vous connaissez désormais) ne s’est pas laissée faire :

"Je baisse mes yeux parce que j’ai pas envie de faire des cauchemars cette nuit, espèce de moche !"

Conseil n°3 : Lisez un livre

J’ai été choqué de voir qu’une voilée avec un livre pouvait provoquer l’étonnement.

"les ratonnes savent lire... Mais je croyais qu’on avait pu les exclure des écoles ?!?!?!"

La dernière fois, j’étais dans un train grande ligne. Il restait une place près d’un homme d’une cinquantaine d’années, assez BCBG. Je me suis assise à côté de lui. Au début, il me scrutait du regard, assez durement... Comme j’ai l’habitude, je n’ai pas trop fait attention. J’avais mes écouteurs (:D) et j’ai sorti un bouquin. D’un coup, le monsieur a changé de visage et s’est mis à me fixer. Comme j’ai senti un regard, j’ai levé la tête et enlevé mes écouteurs :

- Y-a un problème ?

- Non, non, c’est juste que... vous lisez D... ?!?

Je voulais lui dire : oui effectivement ! J’en avais un peu marre de Picsou magazine, et je me suis dit qu’il fallait peut être penser à relever le niveau ! Mais je me suis retenue. Il m’a souri, a été aimable. A quoi bon l’envoyer promener ? En plus, la voilée respecte les vieux... les seniors pardon !

Conseil n°4 : Faites l’ingénue... voire la folle

En fin de journée, après avoir eu un cours pourri de macroéconomie avec une prof pourrie, imaginez la voilée dans les transports en commun... Elle n’a plus la force d’être sarcastique, elle ne pense qu’à rentrer chez elle et chausser ses pantoufles ! Mais avant, elle doit se confronter aux affreux.

Une dame vous regarde d’un air horrifié, sortez un "bou" ( like Casper le p’tit fantôme) de votre bouche...

Un monsieur vous dévisage, louchez...

Vous êtes devant la porte du métro ou du RER, et c’est à vous que revient la lourde tâche de toucher "la manivelle" aux milles microbes... prenez votre temps, histoire de bien vous venger. Au pire, on croira que c’est normal. C’est connu, Zoubida ne sort jamais de chez elle...

Le fait d’utiliser les transports en commun peut relever de la gageure pour une voilée. Mais à force, on finit par s’y faire ! Une fois, j’étais avec deux potes dans le métro (pas musulmans, ni arabes... un "gaulois" et un "noir"). En sortant, l’un deux me dit :"Je suis choqué. J’ai jamais vu autant de haine dans le regard des gens. Comment tu fais pour le supporter ?"

La foi mon vieux... la foi !

PS : j’ai décidé de clore tous mes billets par mon leitmotiv favori : N3al bou la France !

Chronique suivante

P.-S.

Ce texte est paru pour la première fois sur le blog « Va te faire voiler ! » le 19 janvier 2008