Accueil du site > De l’importance des mots > Distribution et redistribution de la parole > La parole confisquée (Quatrième partie)

La parole confisquée (Quatrième partie)

Les résultats complets de l’enquête auprès des élèves d’un lycée de Saint-Denis

par Pierre Tevanian
17 août 2005

Cette enquête a été menée début décembre 2003 [1] auprès de 125 élèves du lycée Eugène Delacroix, à Drancy, en Seine-Saint Denis. L’établissement comptait alors près de 2000 élèves, garçons et filles, parmi lesquels une dizaine de filles portant le foulard. Une seule des classes sondées comptait dans ses rangs une de ces élèves « voilées ». Cinq classes ont été sollicitées, de filières diverses : bac professionnel, bac technique, littéraire, scientifique et sciences économiques et sociales.

Troisième partie

L’enquête a été conduite avec peu de moyens, mais en suivant une méthode rigoureuse : l’anonymat des réponses était garanti, les questions posées étaient assorties d’un large éventail de réponses, n’excluant pas certains positionnements possibles, et n’induisant pas de réponse particulière ; enfin, ces questions n’avaient pas été abordées en classe avant l’enquête. [2]

Cette rigueur méthodologique minimale n’a en revanche pas eu cours à la Commission Stasi, qui n’a entendu les élèves qu’au cours d’une seule séance, en une demi journée, et dans des conditions qui multipliaient les biais et les inhibitions : plus de 200 élèves ont été reçus en même temps (combien d’élèves ont-ils pu dans ces conditions prendre la parole et disposer du temps nécessaire pour exprimer leur point de vue ?). De plus ils avaient « travaillé sur la laïcité » avec leurs professeurs pour préparer l’audition...

Question 1 : Donnez votre appréciation sur les problèmes suivants.

Le nombre d’élèves par classes : C’est un problème très important : 13 %. C’est un problème assez important : 29 %. C’est un problème, mais assez secondaire : 26 %. Ce point ne pose pas de réel problème : 23 %.

Le niveau de formation des professeurs : C’est un problème très important : 41 %. C’est un problème assez important : 28 %. C’est un problème, mais assez secondaire : 16 %. Ce point ne pose pas de réel problème : 11 %.

Le nombre d’heures de cours : C’est un problème très important : 51 %. C’est un problème assez important : 32 %. C’est un problème, mais assez secondaire : 12 %. Ce point ne pose pas de réel problème : 5 %.

L’inégalité des chances entre riches et pauvres : C’est un problème très important : 67 %. C’est un problème assez important : 15 %. C’est un problème, mais assez secondaire : 6 %. Ce point ne pose pas de réel problème : 15 %.

Le manque de respect de certain-e-s professeurs envers les élèves : C’est un problème très important : 51 %. C’est un problème assez important : 16 %. C’est un problème, mais assez secondaire : 25 %. Ce point ne pose pas de réel problème : 6 %.

Le manque de respect de certain-e-s élèves envers les professeurs : C’est un problème très important : 47 %. C’est un problème assez important : 26 %. C’est un problème, mais assez secondaire : 14 %. Ce point ne pose pas de réel problème : 8 %.

La présence d’élèves portant un foulard islamique : C’est un problème très important : 8 %. C’est un problème assez important : 9 %. C’est un problème, mais assez secondaire : 20 %. Ce point ne pose pas de réel problème : 58 %.

L’absence de soutien individualisé pour les élèves en difficulté : C’est un problème très important : 45 %. C’est un problème assez important : 39 %. C’est un problème, mais assez secondaire : 12 %. Ce point ne pose pas de réel problème : 3 %.

Le nombre de CPE et de surveillants : C’est un problème très important : 21 %. C’est un problème assez important : 31 %. C’est un problème, mais assez secondaire : 26 %. Ce point ne pose pas de réel problème : 21 %.

Le nombre de médecins scolaires et d’assistant-e-s sociaux : C’est un problème très important : 35 %. C’est un problème assez important : 28 %. C’est un problème, mais assez secondaire : 18 %. Ce point ne pose pas de réel problème : 17 %.

Les locaux, les équipements : C’est un problème très important : 29 %. C’est un problème assez important : 31 %. C’est un problème, mais assez secondaire : 16 %. Ce point ne pose pas de réel problème : 20 %.

Le coût du matériel scolaire : C’est un problème très important : 22 %. C’est un problème assez important : 42 %. C’est un problème, mais assez secondaire : 20 %. Ce point ne pose pas de réel problème : 11 %.

L’orientation (manque de conseils) : C’est un problème très important : 66 %. C’est un problème assez important : 17 %. C’est un problème, mais assez secondaire : 13 %. Ce point ne pose pas de réel problème : 3 %.

Question 2 : En laissant de côté les questions « interdire ou pas », « exclure ou pas », dites simplement votre sentiment personnel sur le fait qu’il y ait des élèves qui portent un foulard dans des établissements scolaires (cocher une seule case).

Réponses de l’ensemble des élèves (en %)

Cela me réjouit de voir qu’il y a encore des filles pudiques : 7

Cela me réjouit car cela met de la diversité dans le lycée : 5

Cela ne me fait ni chaud ni froid (chacun s’habille comme il veut) : 62

Cela me met un peu mal à l’aise (car c’est un symbole d’inégalité entre hommes et
femmes) : 12

Cela me met vraiment mal à l’aise (car c’est un symbole d’inégalité entre hommes et femmes) : 5

Je me sens agressé-e, je trouve cela insupportable
(pour cette raison ou une autre, à préciser) : 1

Autre Réponses
(préciser) : 8

Total  : 100

Réponses des filles issues d’une famille « où la référence musulmane est présente » [3] (en %)

Cela me réjouit de voir qu’il y a encore des filles pudiques : 8

Cela me réjouit car cela met de la diversité dans le lycée : 6

Cela ne me fait ni chaud ni froid (chacun s’habille comme il veut) : 62

Cela me met un peu mal à l’aise (car c’est un symbole d’inégalité entre hommes et femmes) : 12

Cela me met vraiment mal à l’aise (car c’est un symbole d’inégalité entre hommes et femmes) : 4

Je me sens agressé-e, je trouve cela insupportable
(pour cette raison ou une autre, à préciser) : 2

Autre Réponses
(préciser) : 6

Total  : 100

Réponses des garçons issus d’une famille « où la référence musulmane est présente » (en %)

Cela me réjouit de voir qu’il y a encore des filles pudiques : 11

Cela me réjouit car cela met de la diversité dans le lycée : 18

Cela ne me fait ni chaud ni froid (chacun s’habille comme il veut) :71

Cela me met un peu mal à l’aise (car c’est un symbole d’inégalité entre hommes et femmes) : 0

Cela me met vraiment mal à l’aise (car c’est un symbole d’inégalité entre hommes et femmes) : 0

Je me sens agressé-e, je trouve cela insupportable
(pour cette raison ou une autre, à préciser) : 0

Autre Réponses : 0
(préciser)

Total : 100

Réponses des filles issues d’une famille « où la référence musulmane n’est pas présente » (en %)

Cela me réjouit de voir qu’il y a encore des filles pudiques : 5

Cela me réjouit car cela met de la diversité dans le lycée : 19

Cela ne me fait ni chaud ni froid (chacun s’habille comme il veut) : 58

Cela me met un peu mal à l’aise (car c’est un symbole d’inégalité entre hommes et femmes) : 19

Cela me met vraiment mal à l’aise (car c’est un symbole d’inégalité entre hommes et femmes) : 10

Je me sens agressé-e, je trouve cela insupportable : 0
(pour cette raison ou une autre, à préciser)

Autre Réponses : 7
(préciser)

Total 100

Réponses des garçons issus d’une famille « où la référence musulmane n’est pas présente » (en %)

Cela me réjouit de voir qu’il y a encore des filles pudiques : 6

Cela me réjouit car cela met de la diversité dans le lycée : 0

Cela ne me fait ni chaud ni froid (chacun s’habille comme il veut) : 65

Cela me met un peu mal à l’aise (car c’est un symbole d’inégalité entre hommes et femmes) : 9

Cela me met vraiment mal à l’aise (car c’est un symbole d’inégalité entre hommes et
femmes) : 0

Je me sens agressé-e, je trouve cela insupportable
(pour cette raison ou une autre, à préciser) : 0

Autre Réponses
(préciser) : 20 (des non-réponses pour la plupart)

Total 100

Question 3 : La loi actuelle autorise le port d’insignes religieux, y compris le voile, tant que cela ne s’accompagne pas de comportements troublant le déroulement des cours ou « l’ordre public », et tant que l’élève assiste à tous les cours. Pensez vous que cette loi doit être maintenue, ou qu’une nouvelle loi doit être votée, pour interdire les signes religieux à l’école ? (cocher une seule case).

Réponses de l’ensemble des élèves (en %)

La loi actuelle est juste, il faut la maintenir : 56

Il faut modifier la loi, et interdire tous les signes religieux  : 18

Il faut modifier la loi, dans un autre sens (préciser votre Réponses ) : 3

Je n’ai pas vraiment d’opinion sur ce point : 23

Total  : 100

Réponses des filles issues d’une famille « où la référence musulmane est présente » (en %)

La loi actuelle est juste, il faut la maintenir : 68

Il faut modifier la loi, et interdire tous les signes religieux  : 18

Il faut modifier la loi, dans un autre sens (préciser votre Réponses ) : 6

Je n’ai pas vraiment d’opinion sur ce point : 8

Total  : 100

Réponses des garçons issus d’une famille « où la référence musulmane est présente » (en %)

La loi actuelle est juste, il faut la maintenir : 69

Il faut modifier la loi, et interdire tous les signes religieux : 6

Il faut modifier la loi, dans un autre sens (préciser votre Réponses ) : 0

Je n’ai pas vraiment d’opinion sur ce point : 25

Total : 100

Réponses des filles issues d’une famille « où la référence musulmane n’est pas présente » (en %)

La loi actuelle est juste, il faut la maintenir : 56

Il faut modifier la loi, et interdire tous les signes religieux : 22

Il faut modifier la loi, dans un autre sens (préciser votre Réponses ) : 3

Je n’ai pas vraiment d’opinion sur ce point :19

Total : 100

Réponses des garçons issus d’une famille « où la référence musulmane n’est pas présente » (en %)

La loi actuelle est juste, il faut la maintenir : 29

Il faut modifier la loi, et interdire tous les signes religieux : 12

Il faut modifier la loi, dans un autre sens (préciser votre Réponses ) : 0

Je n’ai pas vraiment d’opinion sur ce point : 59

Total : 100

Question 4 : En faisant abstraction de la loi actuelle, ou des autres projets de loi, répondez à la question suivante : lorsqu’une élève porte un foulard dans un établissement scolaire, quelle attitude pensez-vous que la direction doit adopter ? (cocher une seule case).

Réponses de l’ensemble des élèves (en %)

L’accepter sans rien dire, car cela relève de la liberté de chacun-e : 43

Demander à l’élève de l’enlever, mais ne pas l’exclure si elle refuse : 28

Demander à l’élève de l’enlever, et l’exclure si elle refuse : 5

Je ne sais vraiment pas : 24

Total  : 100

Réponses des filles issues d’une famille « où la référence musulmane est présente » (en %)

L’accepter sans rien dire, car cela relève de la liberté de chacun-e : 46

Demander à l’élève de l’enlever, mais ne pas l’exclure si elle refuse : 32

Demander à l’élève de l’enlever, et l’exclure si elle refuse : 4

Je ne sais vraiment pas : 18

Total  : 100

Réponses des garçons issus d’une famille « où la référence musulmane est présente » (en %)

L’accepter sans rien dire, car cela relève de la liberté de chacun-e : 44

Demander à l’élève de l’enlever, mais ne pas l’exclure si elle refuse : 31

Demander à l’élève de l’enlever, et l’exclure si elle refuse : 6

Je ne sais vraiment pas : 19

Total : 100

Réponses des filles issues d’une famille « où la référence musulmane n’est pas présente » (en %)

L’accepter sans rien dire, car cela relève de la liberté de chacun-e : 47

Demander à l’élève de l’enlever, mais ne pas l’exclure si elle refuse : 25

Demander à l’élève de l’enlever, et l’exclure si elle refuse : 6

Je ne sais vraiment pas : 22

Total : 100

Réponses des garçons issus d’une famille « où la référence musulmane n’est pas présente » (en %)

L’accepter sans rien dire, car cela relève de la liberté de chacun-e : 24

Demander à l’élève de l’enlever, mais ne pas l’exclure si elle refuse : 24

Demander à l’élève de l’enlever, et l’exclure si elle refuse : 6

Je ne sais vraiment pas : 46

Total : 100

Question 5. Six énoncés sont proposés, avec cinq positionnements possibles par rapport à ces énoncés.

Premier énoncé : « Le foulard est un symbole d’oppression des femmes »

Réponses de l’ensemble des élèves (en %)

Je suis tout à fait d’accord : 10

Cela me semble pertinent, à première vue je suis plutôt d’accord : 21

Cela me semble peu convaincant, à première vue je suis plutôt pas d’accord : 15

Je suis en total désaccord avec ce point de vue : 27

Franchement, je n’ai pas d’avis : 27

Total : 100

« Le foulard est un symbole d’oppression des femmes »

Réponses des filles issues d’une famille « où la référence musulmane est présente » (en %)

Je suis tout à fait d’accord 6

Cela me semble pertinent, à première vue je suis plutôt d’accord : 22

Cela me semble peu convaincant, à première vue je suis plutôt pas d’accord : 16

Je suis en total désaccord avec ce point de vue : 40

Franchement, je n’ai pas d’avis : 16

Total : 100

« Le foulard est un symbole d’oppression des femmes »

Réponses des garçons issus d’une famille « où la référence musulmane est présente » (en %)

Je suis tout à fait d’accord : 6

Cela me semble pertinent, à première vue je suis plutôt d’accord : 19

Cela me semble peu convaincant, à première vue je suis plutôt pas d’accord : 31

Je suis en total désaccord avec ce point de vue : 44

Franchement, je n’ai pas d’avis : 0

Total : 100

« Le foulard est un symbole d’oppression des femmes »

Réponses des filles issues d’une famille « où la référence musulmane n’est pas présente » (en %)

Je suis tout à fait d’accord : 24

Cela me semble pertinent, à première vue je suis plutôt d’accord : 22

Cela me semble peu convaincant, à première vue je suis plutôt pas d’accord : 11

Je suis en total désaccord avec ce point de vue : 17

Franchement, je n’ai pas d’avis : 36

Total : 100

« Le foulard est un symbole d’oppression des femmes »

Réponses des garçons issus d’une famille « où la référence musulmane n’est pas présente » (en %)

Je suis tout à fait d’accord : 12

Cela me semble pertinent, à première vue je suis plutôt d’accord : 12

Cela me semble peu convaincant, à première vue je suis plutôt pas d’accord : 12

Je suis en total désaccord avec ce point de vue : 6

Franchement, je n’ai pas d’avis : 58

Total : 100

Second énoncé : « Le foulard peut véhiculer l’inégalité hommes-femmes, mais ce n’est pas son seul sens »

Réponses de l’ensemble des élèves (en %)

tout à fait d’accord : 19

plutôt d’accord : 27

plutôt pas d’accord : 15

en total désaccord : 12

pas d’avis : 27

Total  : 100

« Le foulard peut véhiculer l’inégalité hommes-femmes, mais ce n’est pas son seul sens »

Réponses des filles issues d’une famille « où la référence musulmane est présente » (en %)

tout à fait d’accord : 20

plutôt d’accord : 32

plutôt pas d’accord : 10

en total désaccord : 22

pas d’avis : 16

Total : 100

« Le foulard peut véhiculer l’inégalité hommes-femmes, mais ce n’est pas son seul sens »

Réponses des garçons issus d’une famille « où la référence musulmane est présente » (en %)

tout à fait d’accord : 19

plutôt d’accord : 25

plutôt pas d’accord : 31

en total désaccord : 12

pas d’avis : 23

Total : 100

« Le foulard peut véhiculer l’inégalité hommes-femmes, mais ce n’est pas son seul sens »

Réponses des filles issues d’une famille « où la référence musulmane n’est pas présente » (en %)

tout à fait d’accord : 17

plutôt d’accord : 28

plutôt pas d’accord : 19

en total désaccord : 6

pas d’avis : 30

Total 100

« Le foulard peut véhiculer l’inégalité hommes-femmes, mais ce n’est pas son seul sens »

Réponses des garçons issus d’une famille « où la référence musulmane n’est pas présente » (en %)

tout à fait d’accord : 24

plutôt d’accord : 12

plutôt pas d’accord : 12

en total désaccord : 6

pas d’avis : 46

Total 100

Troisième énoncé : « Le foulard n’a rien à voir avec l’oppression des femmes »

Réponses de l’ensemble des élèves (en %)

tout à fait d’accord : 29

plutôt d’accord : 13

plutôt pas d’accord : 12

en total désaccord : 20

pas d’avis : 26

Total  : 100

« Le foulard n’a rien à voir avec l’oppression des femmes »

Réponses des filles issues d’une famille « où la référence musulmane est présente » (en %)

tout à fait d’accord : 48

plutôt d’accord : 8

plutôt pas d’accord : 10

en total désaccord : 20

pas d’avis : 14

Total  : 100

« Le foulard n’a rien à voir avec l’oppression des femmes »

Réponses des garçons issus d’une famille « où la référence musulmane est présente » (en %)

tout à fait d’accord : 38

plutôt d’accord : 25

plutôt pas d’accord : 25

en total désaccord : 6

pas d’avis : 6

Total : 100

« Le foulard n’a rien à voir avec l’oppression des femmes »

Réponses des filles issues d’une famille « où la référence musulmane n’est pas présente » (en %)

tout à fait d’accord : 24

plutôt d’accord : 24

plutôt pas d’accord : 17

en total désaccord : 25

pas d’avis : 28

Total : 100

« Le foulard n’a rien à voir avec l’oppression des femmes »

Réponses des garçons issus d’une famille « où la référence musulmane n’est pas présente » (en %)

tout à fait d’accord : 18

plutôt d’accord : 12

plutôt pas d’accord : 0

en total désaccord : 17

pas d’avis : 53

Total : 100

Quatrième énoncé : « Quelle que soit la motivation de l’élève qui le porte, il ne faut pas interdire le foulard à l’école, car l’exclusion est la pire des solutions »

Réponses de l’ensemble des élèves (en %)

tout à fait d’accord : 68

plutôt d’accord : 9

plutôt pas d’accord : 1

en total désaccord : 7

pas d’avis : 15

Total  : 100

« Quelle que soit la motivation de l’élève qui le porte, il ne faut pas interdire le foulard à l’école, car l’exclusion est la pire des solutions »

Réponses des filles issues d’une famille « où la référence musulmane est présente » (en %)

tout à fait d’accord : 70

plutôt d’accord : 14

plutôt pas d’accord : 0

en total désaccord : 6

pas d’avis : 10

Total  : 100

« Quelle que soit la motivation de l’élève qui le porte, il ne faut pas interdire le foulard à l’école, car l’exclusion est la pire des solutions »

Réponses des garçons issus d’une famille « où la référence musulmane est présente » (en %)

tout à fait d’accord : 88

plutôt d’accord : 0

plutôt pas d’accord : 0

en total désaccord : 0

pas d’avis : 12

Total : 100

« Quelle que soit la motivation de l’élève qui le porte, il ne faut pas interdire le foulard à l’école, car l’exclusion est la pire des solutions »

Réponses des filles issues d’une famille « où la référence musulmane n’est pas présente » (en %)

tout à fait d’accord : 67

plutôt d’accord : 11

plutôt pas d’accord : 3

en total désaccord : 8

pas d’avis : 11

Total : 100

« Quelle que soit la motivation de l’élève qui le porte, il ne faut pas interdire le foulard à l’école, car l’exclusion est la pire des solutions »

Réponses des garçons issus d’une famille « où la référence musulmane n’est pas présente » (en %)

tout à fait d’accord : 41

plutôt d’accord : 0

plutôt pas d’accord : 0

en total désaccord : 12

pas d’avis : 47

Total : 100

Cinquième énoncé : « Il faut interdire le foulard à l’école, et exclure les élèves qui refusent de l’enlever, car cela permet à celles qui ne veulent pas le porter de résister aux pressions de leur entourage »

Réponses de l’ensemble des élèves (en %)

tout à fait d’accord : 5

plutôt d’accord : 4

plutôt pas d’accord : 16

en total désaccord : 53

pas d’avis : 22

Total 100

« Il faut interdire le foulard à l’école, et exclure les élèves qui refusent de l’enlever, car cela permet à celles qui ne veulent pas le porter de résister aux pressions de leur entourage »

Réponses des filles issues d’une famille « où la référence musulmane est présente » (en %)

tout à fait d’accord : 6

plutôt d’accord : 6

plutôt pas d’accord : 16

en total désaccord : 64

pas d’avis : 8

Total  : 100

« Il faut interdire le foulard à l’école, et exclure les élèves qui refusent de l’enlever, car cela permet à celles qui ne veulent pas le porter de résister aux pressions de leur entourage »

Réponses des garçons issus d’une famille « où la référence musulmane est présente » (en %)

tout à fait d’accord : 6

plutôt d’accord : 0

plutôt pas d’accord : 12

en total désaccord : 69

pas d’avis : 13

Total : 100

« Il faut interdire le foulard à l’école, et exclure les élèves qui refusent de l’enlever, car cela permet à celles qui ne veulent pas le porter de résister aux pressions de leur entourage »

Réponses des filles issues d’une famille « où la référence musulmane n’est pas présente » (en %)

tout à fait d’accord : 6

plutôt d’accord : 6

plutôt pas d’accord : 19

en total désaccord : 47

pas d’avis : 22

Total : 100

« Il faut interdire le foulard à l’école, et exclure les élèves qui refusent de l’enlever, car cela permet à celles qui ne veulent pas le porter de résister aux pressions de leur entourage »

Réponses des garçons issus d’une famille « où la référence musulmane n’est pas présente » (en %)

tout à fait d’accord : 0

plutôt d’accord : 0

plutôt pas d’accord : 6

en total désaccord : 41

pas d’avis : 53

Total : 100

Sixième énoncé : « Il faut exclure les élèves voilées »

Réponses de l’ensemble des élèves (en %)

tout à fait d’accord : 1
plutôt d’accord : 1

plutôt pas d’accord : 6

en total désaccord : 73

pas d’avis : 19

Total : 100

« Il faut exclure les élèves voilées »

Réponses des filles issues d’une famille « où la référence musulmane est présente » (en %)

tout à fait d’accord : 0

plutôt d’accord : 2

plutôt pas d’accord : 6

en total désaccord : 82

pas d’avis : 10

Total : 100

« Il faut exclure les élèves voilées »

Réponses des garçons issus d’une famille « où la référence musulmane est présente » (en %)

tout à fait d’accord : 0

plutôt d’accord : 0

plutôt pas d’accord : 13

en total désaccord : 87

pas d’avis : 0

Total : 100

« Il faut exclure les élèves voilées »

Réponses des filles issues d’une famille « où la référence musulmane n’est pas présente » (en %)

tout à fait d’accord : 6
plutôt d’accord : 0

plutôt pas d’accord : 6

en total désaccord : 75

pas d’avis : 13

Total : 100

« Il faut exclure les élèves voilées »

Réponses des garçons issus d’une famille « où la référence musulmane n’est pas présente » (en %)

tout à fait d’accord : 0

plutôt d’accord : 0

plutôt pas d’accord : 6

en total désaccord : 41

pas d’avis : 53

Total : 100

Cinquième partie

Notes

[1] Donc avant le vote de la nouvelle loi, au moment où le battage médiatique battait son plein, quelques jours avant que la Commission Stasi rende ses conclusions et que le Président annonce une loi

[2] L’intégralité du questionnaire constitue la cinquième partie de ce texte.

[3] N.B. La mention du sexe et de la présence de la référence musulmane dans la famille ont été demandées en fin d’enquête, après que les élèves aient répondu à toutes les questions.