Accueil du site > Études de cas > Divers > Leçon de novlangue médiatique

Leçon de novlangue médiatique

Des euphémismes à géométrie variable

par Collectif Les mots sont importants
10 janvier 2010

Lu dans la presse :

« Un voleur à l’étalage connu des services de police est mort mardi après avoir été maîtrisé par des vigiles au magasin Carrefour de
la Part-Dieu » (Rue 89, 30 décembre 2009) [1]

« Le cinéaste franco-polonais [Roman Polanski] est assigné en résidence en Suisse sur mandat d’arrêt américain pour une affaire de moeurs qui remonte à plus de 30 ans » (Libération, 7 janvier 2010) [2]

Pas lu dans la presse :

« Un jeune orphelin de 25 ans d’origine martiniquaise vivant en foyer [Michaël Blaise] a été tué par des vigiles pour une affaire de chapardage de canettes de bière à moins de 10 euros »

« [Roman Polanski, ] le violeur d’une mineure de 13 ans (droguée avant d’être sodomisée) est assigné à résidence en Suisse »

Question :

Pourquoi ?

Notes

[1] C’est nous qui soulignons « voleur », « connu des services de police », « mort », « après », « maîtrisé ».

[2] C’est nous qui soulignons « affaire de moeurs » et « qui remonte à plus de 30 ans »