Accueil du site > Appels, hommages et fictions > Appels, actions, manifestes > Les femmes, l’art et les flux : l’exposition "100% mâle" de Beaubourg (...)

Les femmes, l’art et les flux : l’exposition "100% mâle" de Beaubourg (suite)


13 avril 2005

Les artpies vous donnent rendez-vous pour une action à Beaubourg ce
mercredi 13 avril 2005 à 19H15 pour le colloque "Dionysiac : Esthétique de
l’altermonde" (sic) au niveau moins un. En avant-première, voici le tract.

« 100% mâle », Dionysiac n’est pas pour vous,
Christine Macel vous l’explique en 8 points.

Les phrases entre guillemets et en italiques sont toutes extraites du texte de Christine Macel, commissaire de l’exposition Dionysiac, dans le livre éponyme « qui n’est pas un catalogue » :

1) Les artistes femmes parlent trop d’elles :

« Beaucoup de jeunes artistes travaillent cependant aujourd’hui la fiction
personnelle ou la « narrativité », à la suite de Sophie Calle... »

2) Elles n’ont pas le bon flux :

« Certaines dans une mesure qui n’exclue pas le flux en soi »

3) Elles n’ont pas suffisamment d’excès de flux :

« Mais, d’excès de flux, proprement dit, on ne trouve point. »

4) Il n’y a que les vieilles qui en ont -et encore ! :

« .Les années 1970 (.) Avec les excès d’une Carolee Schneemann , d’une
Valie Export ou d’une Adrian Piper. Les plus contemporaines des artistes
dionysiaques sont sûrement Louise Bourgeois ou Cindy Sherman, dans
certaines séries »

5) Il y a une autre exposition à New York et dans un an, qui nous
débarrasse du problème ici et maintenant :

« On attend donc beaucoup de l’exposition en préparation de Linda Nochlin
et Maura Reilly au sujet des femmes artistes, au Brooklyn Museum de New
York en 2006 »

6) Il n’y a pas non plus de mexicains ou de lituaniens :

« L’ honnête refus de choisir à priori des artistes mexicains ou
lituaniens pour respecter les quotas, se trouve d’ailleurs contrebalancé
par la très forte et nécessaire attention du Centre Pompidou à l’art en
Chine, en Afrique, et au Brésil »

7) Cherchez « la » femme :

« il reste à penser la question de la femme et de l’énergie dionysiaque »

8) On comprend qu’en 4 années de recherches, Christine Macel ne l’ait pas
trouvée.

« la question reste ouverte sous forme d’un défi »

Vous n’êtes pas pour « Dionysiac » ,
le colloque « esthétique de l’altermonde » le démontre :

Vous n’hésitez pas à revendiquer « le plaisir de la destruction ou
l’exaltation de la vie jusque dans l’excès »

Vous êtes dans le sillage des mouvements altermondialistes

Vous vous reconnaissez dans l’héritage des situationnistes, la postérité
de mouvements artistiques tels que Fluxus, l’actionnisme ou les néo-dadas

Le cynisme des stratégies marketing vous emmerde

Vous êtes féministes

Et de toute façon, l’exposition n’a aucun rapport avec tout ça.

N’hésitez pas à le diffuser autour de vous.
A partir de lundi vous trouverez la version imprimable sur notre site=

http://artpies.samizdat.net/.

Argneusement vôtre,

Caroline Rocher

Avril 2005