Accueil du site > Appels, hommages et fictions > Appels, actions, manifestes > Non à la culture de la haine

Non à la culture de la haine

Communiqué et appel à manifester contre les déclarations anti-comoriennes de Claude Guéant

par Mahamoud Soilihi, REFOC
16 septembre 2011

Dimanche soir, au Grand Jury RTL/ LCI/ Le Figaro, le ministre de l’Intérieur, Claude Guéant, a jugé que « l’immigration comorienne » était la « cause de beaucoup de violences » à Marseille...

Nous, membres du Rassemblement des élus français d’origine comorienne (REFOC), sommes indignés par les propos de Claude Guéant à l’égard de la communauté comorienne.

Au nom du REFOC, que j’ai l’honneur de présider, j’exprime ma profonde indignation à Monsieur le Ministre de l’intérieur Claude Guéant sur la stigmatisation des comoriens de Marseille. Nous élus français d’origine comorienne vous disons Non, Mr Guéant. Non, les comoriens ne sont ni des délinquants, ni des voyous ni des violents.

Votre discours, je dois peut-être dire votre culture de la haine, ne doit pas trouver un écho dans notre République. Vous cherchez perpétuellement des boucs-émissaires pour justifier l’inefficacité de la politique que vous accompagnez de très près depuis des décennies. Non Monsieur le Ministre, les comoriens ne sont ni les responsables ni les causes des échecs politiques successifs que la France collectionne. Vous vous en êtes pris aux musulmans de France, ensuite aux enfants d’immigrés, puis aux roumains... et maintenant aux Comoriens ! À qui le tour demain, Monsieur le ministre ?

Depuis 1971 vous assurez des fonctions qui vous confèrent les pouvoirs de garantir la sécurité des Français. Autant dire que vous faites parti des principaux artisans de notre situation actuelle. Ne vous dérobez pas, Monsieur le Ministre. Vous ne résoudrez pas les maux dont souffre notre société en incriminant une communauté particulière à chacune de vos sorties. Je me permets de vous rappeler que nous, membres du REFOC, bien que nous n’ayons pas les mêmes origines que vous, ne sommes pas moins français que vous et sommes fiers de servir cette France qu’on aime, cette France qui est la nôtre, cette France multiraciale, multiethnique, multiculturelle, cette France Républicaine.

Monsieur le Ministre, Vos propos et votre comportement récidivistes sont gravement dangereux et inquiétants pour le besoin de vivre ensemble dans la République. Nous les déplorons et les condamnons avec la plus grande fermeté. Et appelons à une grande manifestation ce samedi 17 septembre 2011 dans la cité phocéenne.

P.-S.

Mahamoud Soilihi est président du REFOC (Rassemblement des élus français d’origine comorienne).