Accueil du site > Études de cas > Soeur Caroline Fourest et ses ami(e)s > Salir un homme

Salir un homme

Que se passe-t-il à ProChoix ?

par Xavier Ternisien
5 janvier 2004

Xavier Ternisien, journaliste au Monde, réagit ici aux attaques dont il est victime de la part de Caroline Fourest dans le numéro 26 de la revue ProChoix, et qui se fondent sur des "informations" pour le moins douteuses.

Face aux attaques dont je suis l’objet depuis un peu plus d’un an, j’ai pris
jusqu’ici le parti de rire. Qu’importe si toutes les semaines, dans Marianne,
Jean-François Kahn me taxe de "communautarisme". Qu’importe si Jack-Alain Léger,
auteur de Tartuffe fait ramadan, me qualifie de "calomniateur compulsif" et autres
joyeusetés. Qu’importe si le couple Pierre-Patrick et Jeanne-Hélène Kaltenbach
m’accuse de "manipuler" le président de la Fédération protestante de France,
Jean-Arnold de Clermont lui-même. J’en passe et des meilleures. Ma seule réponse à
ces attaques a été mon travail : "Une seule ligne, la ligne de chemin de fer",
disait Albert Londres. Beaucoup de ceux qui me calomnient pillent allègrement mes
enquêtes sur l’islam, souvent sans me citer. C’est peut-être ma meilleure revanche.

Jusqu’ici, donc, je n’ai rien dit. Jusqu’à ce que je découvre le dernier numéro de
la revue Pro-Choix. Jusqu’à ce que je tombe sur un article signé de Caroline Fourest
et intitulé "Le Monde à l’envers. A propos des convictions anti-laïques diffusées
par H. Tincq et X. Ternisien". Il y aurait beaucoup à dire sur le peu de sérieux de
cette enquête à charge. On sourit des erreurs, qui feraient honte à un étudiant en
première année de journalisme. Non, René Rémond n’est pas protestant, mais
catholique. Fouad Alaoui n’est pas président, mais secrétaire général de l’UOIF.
Aucune enquête de terrain, des approximations. Leïla Babès est même décrite comme
"théologienne", ce qui fait rire beaucoup de monde…

Je m’amuse de lire qu’il m’est imputé de soutenir Tariq Ramadan, au détriment de
l’imam de Bordeaux, Tareq Oubrou. Michèle Tribalat dit exactement le contraire, elle
qui m’accuse d’avoir Tareq Oubrou pour "chouchou". Je suggère une commission
d’arbitrage sur ce point, pour départager Caroline Fourest et Michèle Tribalat…

Je n’ai même pas envie de dénoncer le procès d’intention, les citations tronquées,
les montages, les silences… Pourquoi présenter dans un intertitre la formule "les
ayatollahs de la laïcité" comme venant de moi, alors que c’est une citation du père
de Lila et Alma Lévy ? Le reste est à l’avenant.

Il y a plus grave. Caroline Fourest affirme tranquillement que je suis un "ancien
séminariste" (page 43). D’où tient-elle cette information fausse ? Seuls deux sites
ont diffusé sur moi un article abject, intitulé "Xavier Ternisien et ses amitiés
particulières". Il s’agit de sos-racaille, un site raciste d’extrême droite qui
dénonçait "les bougnoules" à longueur de page ; l’autre site est cpiaj.fr.fm, qui
existe toujours et compare les arabes à "des déchets", qu’il faut "faire partir en
fumée noire".

Que disait cette ignominie ? Je ne souhaitais pas descendre dans ces bas-fonds, mais
la mise en cause de Mme Fourest m’oblige à le faire. Je précise que deux plaintes en
diffamation avec constitution de partie civile ont été déposées contre ces sites
racistes et extrémistes. Je cite donc, en me pinçant le nez : "Ternisien est un
ancien séminariste jésuite, défroqué pour raison de mœurs inquiétantes au sein d’une
abbaye de province. Les responsables lui conseillent alors vivement de se retirer
ailleurs afin que le scandale, impliquant un autre jeune prêtre, n’éclate et ne
salisse l’ensemble de la communauté."

Pour résumer le reste de l’article, je serais pédophile et je participerais à des
ballets bleus avec Tariq Ramadan à Genève.

Est-ce sur ces sites que Mme Fourest, et donc Pro-Choix, prend ses informations ? Je
rougis d’avoir à démentir ces salissures : Non, Madame Fourest, je n’ai jamais été
séminariste, ni jésuite, ni défroqué - pas plus d’ailleurs que je ne suis pédophile ou que je ne couche
avec Tariq Ramadan. Un simple coup de fil, une enquête rapide auraient suffit à
vérifier cette information absurde. Au lieu de cela, on a préféré salir.

Il convient ici de rapprocher la phrase de Mme Fourest avec l’article ignoble que je
viens de citer :

Caroline Fourest : "Autant cet ancien séminariste peut se montrer critique envers
l’intégrisme chrétien, autant certains de ses écrits sont ambigus face au
fondamentalisme musulman"

SOS-Racailles : "De cette vocation contrariée, Ternisien gardera toujours une
certaine rancœur contre l’Eglise ainsi que, d’une manière générale, contre tout ce
que l’occident judéo-chrétien peut représenter, ce qui le conduira à fréquenter
toutes les mouvances ennemies des valeurs judéo-chrétiennes ainsi que nous le
verrons plus loin."

L’argumentation est la même : je serais hostile à l’intégrisme catholique, parce que
j’aurais été renvoyé du séminaire…

Cette mise en cause ignoble conduit à s’interroger sur les orientations de
Pro-Choix. Pourquoi Mme Fourest s’acharne-t-elle à prendre la défense de Rachid Kaci
 : il est simplement "de droite", se contente-t-elle d’indiquer. Passant sous silence
le fait que M. Kaci tient un discours de droite dure, qui se situe à la droite de
l’UMP. Faisant mine d’ignorer que Rachid Kaci participait, en 2000, à un banquet de
l’Action française.

Cachant soigneusement enfin que Rachid Kaci est l’un des meilleurs soutiens
d’Alexandre Del Valle, dont il a préfacé le dernier livre, Le totalitarisme
islamiste. Plusieurs enquêtes fouillées ont montré clairement qui était Del Valle.
Auteur venu de l’extrême droite, il exposait ses livres au salon du Front national à
Toulon, en 1998. Dans l’un de ces articles il compare l’immigration à " un processus
de colonisation de peuplement", "une véritable guerre de conquête, une invasion
déguisée ".

Que se passe-t-il à Pro-Choix ?

P.-S.

Post-Scriptum

Ce texte a également été mis en ligne sur le site Oumma.com, et il a suscité une réponse de la revue ProChoix (consultable sur le site de la revue : http://prochoix.org), disqualifiant le propos de Xavier Ternisien en qualifiant le site Oumma.com de « site ouvertement islamiste et pro-Ramadan ».

La rédaction de ce site a réagi par un communiqué dont voici l’essentiel :

"Visiblement à court d’arguments, ProChoix a sorti de son chapeau le mot magique « islamiste », censé susciter immédiatement chez le lecteur le terrifiant amalgame entre islam et terroriste. Cette accusation risible est d’autant plus surprenante de la part de ProChoix qu’une des animatrices de cette revue, Fiammetta VENNER, a rencontré un des membres du site oumma.com, Saïd Branine, et s’est entretenu avec lui à plusieurs reprises au téléphone. Mme VENNER lui a par la suite remis un exemplaire de son ouvrage, écrit en commun avec Caroline FOUREST "TIRS CROISÉS, La laïcité à l’épreuve des intégrismes juif, chrétien et musulman", au cours d’une rencontre d’une grande courtoisie. En accord avec Fiammetta VENNER, qui était particulièrement enthousiaste, il a été convenu de faire paraître un compte rendu du livre sur oumma.com, ainsi qu’un entretien de Fiammetta VENNER sur OummaTV. A cette date, Oumma.com n’était pas considéré comme "islamiste" par Pro-Choix ! La question est de savoir si, pour les responsables de ProChoix, Oumma devient subitement un site "islamiste", dès lors que la promotion de leur ouvrage n’y est pas relayée comme elles le souhaitent..."