Accueil > Des mots importants > Laïcité

Laïcité

Dernier ajout : 19 novembre.

Tous les articles de cette rubrique

  • 5. " Les jeunes filles de banlieue, dans leur immense majorité, ne portent pas le foulard, et ne veulent pas le porter. Le mouvement "Ni putes ni soumises" l’a montré : elles nous demandent de les soutenir contre ceux qui veulent les forcer à le porter. En affirmant qu’il est interdit à l’école, nous prenons position pour ces jeunes filles, et nous leur apportons notre aide. Au contraire, en acceptant le foulard à l’école, nous les abandonnons aux mains des "barbus" "
    Réponse :
    Comme précédemment à (...)

  • 4. " Les femmes algériennes nous mettent en garde : elles savent, elles, ce que c’est que l’intégrisme "
    Réponse :
    Cet argument est construit sur le même modèle que le précédent, et il pose le même type de problèmes. Tout d’abord, les femmes algériennes ne forment pas un bloc homogène. Si, pour des raisons aisément compréhensibles, elles sont sûrement plus nombreuses que les hommes à percevoir la régression que constituent les idées du FIS, il ne faut malgré tout pas les essentialiser, les uniformiser, (...)

  • 3. " En Iran, les femmes ont porté le voile comme signe de protestation contre le régime du Shah, et elles ont voté oui au projet de constitution islamique de Khomeiny ; aujourd’hui, elles regrettent ce manque de vigilance sur le danger islamiste, et elles nous appellent à ne pas commettre la même erreur "
    Réponse :
    Cet appel doit effectivement nous interpeller : effectivement, il ne faut jamais sous-estimer le danger qu’il y a à soutenir, voire à s’identifier à des idées, des symboles ou des (...)

  • 2. " Derrière le foulard, il y a l’oppression de la femme, l’interdiction de poursuivre ses études, le mariage forcé, l’enfermement dans le foyer conjugal... L’école ne peut pas cautionner tout cela "
    Réponse :
    Que l’école ne doive pas cautionner tout cela, et qu’elle doive même le combattre, voilà au moins un point d’accord. Mais comment combattre tout cela ? Cette question est la plus importante. Or, il n’est pas certain qu’en renvoyant hors de l’école les élèves qui portent un foulard, on arrange (...)

  • 1. " Derrière les filles voilées, il y a les barbus. Pourquoi combattrait-on les intégristes et les fascistes "bien français" et catholiques, et pas leurs équivalents musulmans " ?
    Réponse :
    Tout d’abord, il faut se garder de tout amalgame. Si certains courants intégristes peuvent avoir effectivement un discours semblable, sur bien des aspects de la vie sociale, à celui de l’extrême droite française, ce n’est pas le cas de toutes les organisations musulmanes. Certaines s’apparentent davantage à ce (...)

  • Laïcité, communautarisme et foulard

    Vrais et faux débats

    par Jean Baubérot, Jocelyne Cesari 4 septembre 2003

    Le port du foulard islamique vient encore une fois agiter l’opinion publique française. Nombre de voix s’élèvent pour dénoncer la "dérive communautariste" contenue dans le port de ce signe religieux. Or dès que l’appartenance religieuse est en jeu, il convient de différencier société laïque et communautarisme. Le second terme, désigne un mode d’organisation politique conférant des droits spécifiques à des groupes ou communautés fondés sur la religion, la culture, la race ou l’ethnicité. Cela est impossible (...)

  • Oui à la laïcité, non aux lois d’exception

    Appel d’acteurs de l’éducation et de militants associatifs laïques et féministes contre toute loi d’exclusion des élèves voilées et pour une véritable politique éducative

    1er juin 2003

    Il est à nouveau question, dans le débat public, d’une loi très " stricte " visant à " redéfinir " l’application du principe de laïcité à l’école. Cette loi s’apparente à une loi d’exception, construite sur mesure autour du foulard islamique. Personne n’est dupe : c’est le foulard qui est à l’origine du débat, et c’est lui qui serait seul touché par une loi, même si celle-ci se présentait comme " générale ".
    Ce foulard recouvre des réalités diverses, et nous avons des appréciations diverses, voire divergentes, (...)

  • De Creil à Flers : anatomie d’un scandale

    À propos d’une exclusion

    par Pierre Tevanian 26 février 2003

    En confirmant l’exclusion de deux collégiennes de Flers, le 15 octobre 1999, le tribunal administratif de Caen a porté un coup redoutable à la loi d’obligation scolaire, sans qu’aucune personnalité politique ou intellectuelle ne manifeste sa désapprobation. Tout se passe donc comme si, désormais, l’exclusion était unanimement considérée comme allant de soit.
    Il n’en a pourtant pas toujours été ainsi, loin s’en faut. Au début des années 1980, les élèves portant le foulard étaient acceptées en cours au même (...)

0 | 10 | 20