Accueil > Études de cas > Le voile et ce qu’il dévoile

Le voile et ce qu’il dévoile

Dernier ajout : 15 avril.

Tous les articles de cette rubrique

  • Inch Allah l’égalité ! (Deuxième partie)

    Entretien avec Cécilia Baeza, Ismahane Chouder et Malika Latrèche, du Collectif des Féministes Pour l’Égalité

    « Un féminisme non pas contre, mais avec l’Islam – et pourquoi pas ? ». Cette formule de Christine Delphy peut résumer la démarche des femmes musulmanes, voilées ou non, qui, comme Ismahane Chouder ou Malika Latrèche, se retrouvent avec des « non-musulmanes » au sein du Collectif des féministes pour l’égalité. Dans l’entretien qui suit, extrait du recueil Les filles voilées parlent, trois présidentes successives du collectif, Ismahane Chouder, Malika Latrèche et Cecilia Baeza (« non-musulmane, mais souvent (...)

  • Dégoûtée

    Chronique d’une exclusion

    par Zahra Gamaleddyn 3 mars 2014

    Alors qu’approche, le 15 mars 2014, le dixième anniversaire de la loi anti-foulard, il nous a paru utile de redonner la parole à celles qui en ont été les premières victimes : les lycéennes qui ont dû affronter cette loi dans leur propre école, et « choisir » entre le dévoilement forcé et la déscolarisation. Dans le texte qui suit, initialement paru en 2008 dans le recueil Les filles voilées parlent, Zahra Gamaleddyn, alors âgée de 15 ans et scolarisée en première S (au Lycée Charlie Chaplin à Décines (...)

  • « Mettre de côté »

    Le collectif Les mots sont importants vous offre une minute de sociopathie légitime

    Sans commentaire particulier, parce que cela s’en passe...
    « Et le fait de mettre de côté ce qui peut nous différencier les uns des autres, sans revendiquer pour soi même une position particulière, eh bien c’est cela qui permet le vivre-ensemble, c’est cela qui permet que les choses avancent en harmonie. »
    Alain Seksig, sociopathe, chasseur de voiles, membre (hyper) actif du Haut Conseil à la (...)

  • Etre ce que l’on est, un devoir citoyen

    L’ontologie politique de Manuel Valls

    par Christine Delphy 11 septembre 2013

    « Etre ce que l’on est », c’est une question compliquée… Christine Delphy nous livre ici les clefs d’interprétation de ce précepte plein de sagacité mais aussi de mystère proposé par notre omniprésent et omniscient ministre de l’intérieur, Manuel Valls.
    Vous êtes une fille, ou bien — pas de bol — un garçon. Vous portez des anneaux dans le nez, ou des pantalons sans ceinture qui vous tombent sur les hanches, ou encore des tenues bleu-marine de pingouin gouvernemental. Est-ce bien raisonnable ? Ne voyez-vous (...)

  • Trente paradoxes

    Retour sur l’opération « burqa »

    par Pierre Tevanian 22 juillet 2013

    Si tout ou presque – et souvent n’importe quoi – s’est déjà dit et écrit sur le « voile intégral » (appelé aussi niqab ou plus improprement burqa) et sur les femmes qui le portent en France, rien ou presque ne peut en être dit sérieusement en l’absence d’enquêtes rigoureuses, fondées notamment sur des entretiens avec un nombre conséquent de ces femmes. Il suffit en revanche d’une heure de peine, de quelques observations, d’un peu de mémoire et d’un peu de réflexion pour entrevoir le caractère (...)

  • Elisabeth, la crèche et la voilée

    Retour sur une exclusion, et sur le délire pseudo-laïque qui la soutient

    par Leila Belkacem 19 mars 2013

    La Cour de cassation a annulé, ce mardi 19 mars 2013, le licenciement en 2008 d’une employée de la crèche privée « Baby-Loup », dans les Yvelines, qui s’était vu reprocher par son employeur de refuser d’ôter son « voile islamique ». Pour fêter, une fois n’est pas coutume, cette victoire du droit sur l’idéologie dominante et le pur rapport de force, nous republions un texte de Leila Belkacem qui expose, avec concision mais avec précision, les tenants et les aboutissants de cette n-ième lamentable histoire de (...)

  • Islam, voile et laïcité : un débat empoisonné

    Anatomie d’un consensus

    par Pierre Tevanian 25 septembre 2012

    À l’heure où, grâce à un relookage pseudo-laïque, triomphe en France la lepénisation des esprits, à l’heure où, dans toute l’Europe, l’extrême droite surfe sur une vague islamophobe initiée et entretenue depuis plus de dix ans par la droite dite modérée et la gauche dite responsable, nous publions un texte consacré à l’un des principaux temps forts de la campagne faussement laïque et vraiment raciste qui s’est déployée, de manière presque ininterrompue, depuis près de dix ans : la loi du 15 mars 2004, (...)

  • L’angoisse du gardien de l’ordre national-laïciste au moment du pénalty

    Quelques réflexions sur la deux-cent-trente-septième affaire du voile

    par Emre Öngün 18 juillet 2012

    Si le voile n’existait pas, il faudrait l’inventer : après la sacro-sainte laïcité, puis une très virile conception du féminisme, c’est désormais « l’universalité du sport » et la splendeur de « l’idéal olympique » qui sont redécouvertes – et elles aussi révisées, repensées, remodelées – pour faire barrage au fâcheux fichu. Au départ, un minuscule événement : une décision de la FIFA (Fédération International de Football Association) frappée au coin du bon sens, consistant à autoriser les joueuses de confession (...)

  • Dialogue presque imaginaire entre Aurélie Filippetti et son double

    Il n’y a que les losers qui ne changent pas d’avis

    Il était une fois une jeune militante des Verts, nommée Aurélie Filippetti. Il était une autre fois, un peu plus tard, une encore jeune ministre de la culture socialiste, nommée, elle aussi, Aurélie Filippetti...
    Il était aussi une fois (c’était en 2004) une loi d’exception ciblant les élèves portant le voile et leur interdisant l’accès à l’école – et il était une fois une pétition contre cette loi d’exception, que l’écologiste Aurélie Filippetti fut l’une des toutes premières personnalités politiques à (...)

  • Les mamans portant le foulard, la gauche et le bon sens

    Réflexions sur la laïcité et son dévoiement

    par Joël Roman 21 février 2012

    On aurait pu croire que la gauche, après avoir obtenu la majorité au Sénat, s’emploierait à préfigurer ce qu’elle compte faire quand elle sera au pouvoir, que les urgences politiques et sociales commanderaient qu’elle examine en priorité des proposition de lois de réformes structurelles touchant à l’impôt, au budget de l’Etat, aux conditions de la négociation sociale. Ou bien que la question des institutions retiendrait son attention, celle des modalités de la décentralisation, de l’instauration du (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70