Accueil > Études de cas > Sexismes et transphobies

Sexismes et transphobies

Dernier ajout : 3 octobre.

Tous les articles de cette rubrique

  • DSK et l’art de la requalification

    Le premier film du goudron et des plumes

    13 décembre 2011

    Librement inspiré du hilarant Miso et Maso vont en bateau de Nadja Ringart, Carole Roussopoulos, Delphine Seyrig & Ioana Wieder, Du goudron et des plumes nous présente leur premier film. Une occasion de revoir, sur un mode moins déprimant, l’affreuse "interview" de DSK par Claire Chazal en septembre 2011.
    Voir le film.

  • Two Species of Sexual Violence ?

    Y a-t-il deux types de violences sexuelles ?

    par Miriam Ticktin 3 décembre 2011

    Dans cet article, que nous publions en anglais, Miriam Ticktin remet en perspective l’affaire Dominique Strauss-Kahn/Nafissatou Diallo avec la redéfinition des politiques d’immigration aux Etats-Unis et en Europe. Elle explique comment une nouvelle voie d’accès au droit d’asile a été créée dans les dernières années, parallèlement à sa restriction. Elle consiste à mettre en avant la violence subie par les femmes du Sud. Seulement, en même temps que la catégorie « violences faites aux femmes » (...)

  • Les couilles du capitaine

    Le front de gauche, les pédalos et le hussard blanc de la république

    Une « petite phrase » assassine de Jean-Luc Mélenchon contre un concurrent socialiste, des échanges téléphoniques entre Dominique Strauss-Kahn et ses compagnons de partouze : quoi de commun ? Pas grand-chose, sinon une certaine idée de la masculinité, du pouvoir… et de la république !
    Dans un article récent, Baptiste Nicolino, Alice Romerio et Arthur Vuattoux mettaient en évidence le sous-texte sexué des commentaires entendus lors de la campagne des primaires. François Hollande peut-il être un (...)

  • Erections présidentielles

    Le dur et le mou en politique

    par Alice Romerio, Arthur Vuattoux 11 novembre 2011

    « Mou ! » l’accusation est partout. Nous sommes à Saint-Denis, quelques jours après la fin de la primaire socialiste, et l’adjectif-insulte s’étale un peu partout sur les visages de François Hollande, qui ont été placardés sur le bord du tramway.
    La primaire socialiste aura été l’occasion d’assister en avant-première au spectacle de l’année : le combat du dur et du mou. Dans le camp du dur : Martine Aubry, dans le camp du mou : François Hollande.
    Pour les défenseurs de l’opposition mou-dur, il est (...)

  • Bonnes mœurs

    « L’affaire Sinclair » ou quand le magazine Elle vient à la rescousse pour déminer l’affaire DSK

    par Pierre Tevanian, Sylvie Tissot 7 octobre 2011

    Depuis plusieurs décennies maintenant, Elle adopte une posture féministe aussi light que les yaourts qu’elle recommande à ses lectrices : la femme de Elle est émancipée, travaille, a des idées, mais sans oublier de faire des enfants, d’être une bonne épouse et de rester « féminine ». Pour donner des gages de ce vague progressisme, le journal n’hésite pas à « s’engager » périodiquement contre les violences faites aux femmes, à condition toutefois que les victimes se situent à distance respectable du monde (...)

  • Le viol des putes, et leur parole

    Réflexions sur l’affaire DSK

    par Thierry Schaffauser 22 septembre 2011

    Je ne sais pas ce qui s’est exactement passé dans la chambre d’hôtel du Sofitel de New York. Mais nous savons que le stigmate de putain est devenu une arme de la défense dans le procès qui s’en suit. La plaignante nie le fait d’être prostituée, or malgré tout, c’est un des arguments entendus pour disqualifier sa parole.
    Le message est clair : une prostituée ne peut être crédible car elle serait prête à faire n’importe quoi pour de l’argent. Si elle est prête à « vendre son corps », elle est sans doute (...)

  • Même pas drôle !

    Élement linguistique pour l’étude de l’argumentation réactionnaire

    par Faysal Riad 1er juillet 2011

    Certains énoncés ministériels déconcertent par leur capacité à dire l’inverse de ce qu’ils prétendent dire. Comme des sortes de prétéritions structurelles, envahissant totalement la logique de leurs discours. Souvent, les bras nous en tombent et nous demeurons stupéfaits par la bêtise, la malhonnêteté ou la folie de certains propos…
    Cet étonnement révèle en réalité une certaine naïveté : nous les prenons malgré tout pour ce qu’ils prétendent être, à savoir des propos sérieux, de gens sérieux disant sérieusement (...)

  • Arrogance, made in France !

    Réflexions sur la solidarité masculine

    par Yeun l-y 17 juin 2011

    Les « affaires politico-sexuelles » sont devenues une banalité médiatique française. Les révélations s’enchaînent les unes après les autres. Qu’elles concernent DSK, Georges Tron ou « un ancien ministre », elles illustrent toutes ce que certains souhaitent dissimuler : le pouvoir des hommes et l’oppression sexuelle subie par les femmes. En France, chaque année plus de 12 000 femmes sont violées sur leur lieu de travail (soit 4,7% du nombre total de viols) .
    On peut alors se réjouir que des politiciens (...)

  • « Féminisme à la française »

    Réflexions sur l’affaire Strauss-Kahn

    par Joan W. Scott 15 juin 2011

    Dans les débats qu’a ouverts l’affaire DSK, celles et ceux qui ont pris le parti de ce dernier ont insisté (une fois de plus) sur le fait que les Américains confondaient les charmes de la séduction et la violence du viol. Bernard-Henri Lévy, par exemple, a dit de Dominique Strauss-Kahn qu’il était « un séducteur, un charmeur », pas un « violeur »...
    Parmi les spéculations sur le déroulement exact des faits eux-mêmes, le doute a été jeté sur la véracité du témoignage de la femme qui s’est déclarée (...)

  • Qui montre son vrai visage ?

    Du voile intégral à l’affaire DSK

    par Les TumulTueuses 26 mai 2011

    Du printemps dernier jusqu’à l’automne, on a entendu presque à l’unisson des hommes (et des femmes) toutes tendances confondues, s’émouvoir du sort de femmes portant le niqab ou le voile intégral. On les a vu s’ériger en défenseurs de « pauvres victimes » qui, pourtant, ne leur demandaient rien. Bien blancs et bien nés, ils (et elles) parlaient de « féminisme » ou « d’égalité homme-femme » et de « laïcité » et de « République » pour justifier de leur mettre des amendes et leur infliger des stages de (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70