Mots et maux d’une décennie 2010-2020

Dix années, trente auteur.ice.s, cinquante textes
par Pierre Tevanian, Sylvie Tissot
7 août 2020

Le collectif « Les mots sont importants » fête cet été ses vingt ans en publiant un recueil à plusieurs voix (une trentaine) revenant sur quelques temps forts de ces deux décennies, ou plus précisément de la seconde : 2010-2020, pour déboulonner, comme à notre habitude, les mots, les amalgames, les rhétoriques toxiques. L’occasion aussi de poser quelques jalons pour la décennie qui s’ouvre, toujours sur (...)

lire la suite
  • Rendez-vous au 35 bis

    Un livre de Christelle Hamel et Diane Lemoine

    Dans la multitude des livres consacrés aux « politiques d’immigration », ce livre se distingue avant tout par sa méthode : préférant la description à la dénonciation, les auteurs, doctorants en anthropologie sociale et culturelle, se sont rendus régulièrement au tribunal dit « 35 bis », où se décide le sort des étrangers interpellés en situation irrégulière. Ils décrivent minutieusement les lieux et les différents acteurs (juge, avocat, représentant de la préfecture, étranger interpellé, inteprète), leur marge (...)

  • pasféministemais

    par Fil 4 février 2000
  • Retour sur la condition ouvrière

    Enquête aux usines Peugeot de Sochaux-Montbéliard. Stéphane Beaud, Michel Pialoux

    Il y a une « idée reçue sociologique » largement répandue depuis vingt ans, qui consiste à dire que la classe ouvrière a disparu au profit d’une large classe moyenne, avec, aux deux extrêmes de l’échelle sociale, les classes supérieures et les exclus. Pourtant les ouvriers constituent toujours le groupe social le plus important de la société française.
    « Pourquoi le groupe ouvrier s’est-il rendu, en quelque sorte, invisible dans la société française ? », s’interrogent Stéphane Beaud et Michel Pialoux. En (...)

  • Tolérance

    Histoire d’une notion controversée

    par Madeleine Rebérioux janvier 1999

    Le mot tolérance s’est aujourd’hui banalisé au point que presque personne ne pourrait aujourd’hui se dire intolérant. Pourtant, le mouvement antiraciste, en d’autres temps (pendant la Révolution française) et d’autres lieux (aux Etats-Unis) s’en est souvent méfié, le jugeant très insuffisant : la tolérance, n’est-ce pas la simple indulgence pour ceux qu’on ne reconnaît pas complètement égaux ? Madeleine Rebérioux nous incite à préférer à ce terme d’autres mots d’ordre, et notamment l’exigence de liberté, (...)

0 | ... | 1620 | 1630 | 1640 | 1650 | 1660 | 1670 | 1680 | 1690 | 1700 | 1710