On ne peut pas tout dire

Rencontre à la librairie Envie de lire d’Ivry avec Sébastien Fontenelle et Alex Mahoudeau le jeudi 29 septembre.
par Sebastien Fontenelle
27 septembre 2022

Alors que de véritables opérations de censure, en bonne et due forme, passent largement inaperçues, on ne compte plus les livres, mauvais et méchants, prenant pour cible la supposée « idéologie woke » et la chape de plomb qu’elle ferait peser sur les débats. Pourtant militant-es et chercheur-es peinent toujours, dans ce pays « républicain », à attirer l’attention sur ce qui devrait être au cœur des (...)

lire la suite
  • Laïcité : liberté, égalité ?

    Le point de vue d’une élève portant le voile

    par Zahra Ali 1er janvier 2004

    Zahra Ali, lycéenne et élue au Conseil de la vie lycéenne de Rennes, fait part dans ce texte de son expérience du rejet, pour cause de foulard, et des raisons de fond qui la poussent à refuser la loi qui est anoncée et qui vise à interdire le port de signes religieux "ostensibles" dans les établissements scolaires.
    L’instruction doit être ouverte à tous sans aucune distinction, l’école doit enseigner le respect et être elle-même respectueuse. Il est inadmissible qu’une loi puisse légitimer l’exclusion (...)

  • Éclaircissements (Première partie)

    Un point de vue féministe sur le voile, refusé par la revue Prochoix

    par Pierre Tevanian 14 décembre 2003

    Ce texte a été rédigé en vue d’une publication dans le numéro 26 de la revue Prochoix, publication dont le principe a dans un premier temps été acceptée par la revue. Je reviens, dans un court texte intitulé "Pieux mensonges", sur le processus qui a finalement abouti à sa non-publication. Les passages cités entre guillemets dans les lignes qui suivent sont, sauf mention contraire, des extraits du texte de Caroline Fourest et Fiammetta Venner auquel je réponds (et qui est paru en juin 2003 dans le (...)

  • Éclaircissements (deuxième partie)

    Un point de vue féministe sur le voile refusé par la revue Prochoix

    par Pierre Tevanian 14 décembre 2003

    La fille voilée n’est pas responsable des viols collectifs
    Dans le texte de Fiammetta Venner et Caroline Fourest, l’argument le plus blessant, et surtout le plus dangereux, est sans doute celui selon lequel " accepter le voile, ce serait montrer du doigt les non-voilées ", voire " participer d’un raisonnement " qui aboutit à " justifier les viols collectifs de jeunes filles non voilées au motif qu’elles sont impudiques ". Tout d’abord, ce qui est affirmé ne va pas de soi : sur la totalité des viols (...)

  • Pieux mensonges

    À propos des procédés douteux de Caroline Fourest et Fiammetta Venner

    par Pierre Tevanian 14 décembre 2003

    Le texte qui suit raconte comment Fiammetta Venner et Caroline Fourest, animatrices de la revue Prochoix et auteures d’un essai intitulé Tirs croisés, ont refusé la publication d’une contribution qu’elles avaient dans un premier temps acceptée. Ce récit n’aurait aucun intérêt s’il ne révélait un usage inquiétant de la mauvaise foi et du pieux mensonge, d’autant plus inacceptable qu’il s’autorise des grands principes : lutte contre l’obscurantisme, pour l’émancipation et pour l’égalité des sexes. Je n’aurais (...)

  • Campus ou champ de bataille ?

    Quand Guillaume Durand organise le "choc des civilisations"

    par Pierre Tevanian 6 décembre 2003

    Pour l’émission "Campus", consacrée jeudi 4 décembre 2003 à "la laïcité", et à la loi annoncée interdisant les signes religieux "visibles" ou "ostentatoires" à l’école, l’animateur Guillaume Durand a préparé un plateau d’invités particulièrement significatif du climat idéologique qui règne actuellement en haut lieu.
    On aurait pu penser que dans un débat dont l’enjeu était ni plus ni moins que la déscolarisation forcée des jeunes femmes qui ne sont pas prêtes à enlever leur voile, une ou plusieurs femmes voilées (...)

  • Débat sur le voile au Collectif Droits des femmes

    Un point de vue féministe contre l’exclusion des élèves voilées

    par Christine Delphy 17 novembre 2003

    Ce texte est la version définitive, revue par l’auteure, d’un texte adressé d’abord au Collectif Droit des femmes. Ce texte ayant circulé sur internet avec diverses "étiquettes", Christine Delphy nous demande de préciser qu’il s’agit d’une position personnelle.
    Je trouve très dommage que sur la question du foulard islamique le collectif national des droits des femmes ne parvienne pas à trouver une position commune, et que la somme des interventions tende vers l’appui de l’interdiction. On ne peut (...)

  • Le piège de la "cause des femmes" (Troisième partie)

    Eléments pour un mouvement antisexiste post-féministe

    par Eric Macé 14 novembre 2003

    Sortir du piège commun au néo-féminisme et à l’anti-féminisme : dénaturaliser et repolitiser les catégories "Homme" et "Femme"
    Il me semble qu’au point de confusion mentale et politique où nous en sommes avec cette collusion contemporaine entre le féminisme "pro-femme" et l’antiféminisme, le mieux est de reprendre les termes du débat.
    Je pense que le patriarcat, c’est-à-dire le rapport social de subordination du féminin au masculin, n’a, comme tout rapport social, aucune nécessité historique, pas même de (...)

  • Le piège de la "cause des femmes" (Deuxième partie)

    Eléments pour un mouvement antisexiste post-féministe

    par Eric Macé 14 novembre 2003

    Le tournant régressif ("backlash") : le néo-féminisme "pro-Femme" fait des rapports sociaux de genre des "identités de sexe" et lance les femmes dans le piège de la "conciliation"
    En réponse, et comme alternative à la fois au lesbianisme politique et aux charges antiféministes, un néo-féminisme va se développer en s’appuyant sur deux dimensions. D’un côté, en défendant et en élargissant les acquis du féminisme civique et égalitariste, au nom de l’universalité de la citoyenneté et de l’individuation au sein (...)

  • Le piège de la "cause des femmes" (Première partie)

    Eléments pour un mouvement antisexiste post-féministe

    par Eric Macé 14 novembre 2003

    Le paradoxe contemporain d’une égalité en droit entre les sexes et d’une discrimination sexiste structurelle de fait : un nécessaire questionnement du féminisme
    S’agissant de la question du rapport entre les hommes et les femmes dans nos sociétés, il me semble que le paradoxe est le suivant. D’un côté, à la suite des victoires civiques, législatives et juridiques du féminisme depuis la deuxième moitié du XXe siècle, nous vivons dans une société qui s’organise et s’énonce comme égalitariste. Cela signifie à (...)

  • Des larmes de crocodiles

    À propos d’un article publié dans Libération

    par Laurent Lévy 7 novembre 2003

    Laurent Lévy, père d’Alma et Lila, exclues du lycée Henri Wallon d’Aubervilliers au seul motif qu’elles portaient un foulard islamique, répond ici à un article publié fin octobre 2003 dans Libération. Dans cet article, des professeurs du lycée Henri Wallon s’efforçaient de justifier, auprès de leurs camarades, leur décision d’exclure ces deux jeunes filles.
    Lorsque quatre enseignants d’un lycée se cotisent pour justifier une iniquité qu’ils approuvent, on se prend à espérer que la mauvaise foi de leur (...)

0 | ... | 1720 | 1730 | 1740 | 1750 | 1760 | 1770 | 1780 | 1790 | 1800 | ... | 1830