Les spectatrices émancipées

Céline et Julie ou comment ne pas se laisser mener en bateau
par Pierre Tevanian
15 janvier 2022

À l’occasion d’une projection du film ce lundi 17 janvier à 19h, en présence de Dominique Labourier, et dans le cadre plus large d’une rétrospective Jacques Rivette qui vient de débuter à la Cinémathèque de Paris-Bercy, le Département itinérant de Celine & Julie Studies vous propose, en partenariat avec le Mouvement des Céliniens de Gauche, quelques réflexions sur ce chef d’oeuvre signé Jacques (...)

lire la suite
  • Save the babies, save the babies (Quatrième partie)

    L’Evangile de Marvin & John

    par Pierre Tevanian 21 mai 2021

    Il y a cinquante ans, le 21 mai 1971, paraissait What’s Goin’ On, le chef d’oeuvre de Marvin Gaye, auquel est consacré le texte qui suit. Il propose plus précisément un parallèle entre la vie et l’oeuvre de Marvin Gaye et celle de de John Lennon, qui ont connu à peu près au même moment et au même âge le même destin atroce, tragique au sens exact du terme : la mise à mort par un être censé les aimer – John Lennon abattu par un fan, Marvin Gaye par son propre père. Leur vie et leur oeuvre sont pleines d’autres (...)

  • Gayfriendly

    Enquête sur les formes contemporaines de l’acceptation de l’homosexualité

    par Sylvie Tissot 17 mai 2021

    Que veut dire être gayfriendly ? Avoir des amis gais ? Soutenir le « mariage pour tous » ? Envisager sans effroi que sa fille devienne lesbienne ? Sortir dans des bars gais et même renouveler ses propres pratiques sexuelles ? Il n’y a pas de « bonne » gayfriendliness, mais des attitudes différentes, en France et aux États-Unis, variables selon les âges, le sexe et les parcours de vie. L’acceptation de l’homosexualité, qui progresse indéniablement, n’est pas non plus réservée aux plus riches : ces (...)

  • Napoléon gayfriendly ?

    Retour sur l’extravagant pinkwashing d’une icône présidentielle

    par François Atreyu 16 mai 2021

    À en croire un récent entretien que le magazine Têtu a réalisé avec un des commissaires de l’exposition « Napoléon » au Grand Palais/La Villette, Napoléon Bonaparte aurait été « gayfriendly ». Après avoir tenté d’exonérer l’empereur de son bellicisme, de son esclavagisme et de son antisémitisme, la vulgate révisionniste semble désormais chercher à en faire le pinkwashing. Les lignes qui suivent sont consacrées à la déconstruction de cette fiction homobonapartiste.
    Les célébrations voulues par Emmanuel Macron (...)

  • Vers un lac immobile où deux bateaux se croisent

    Quelques réflexions sur Céline et Julie, Camille et Sophie, la maison, le lac et, bien sûr, le bateau

    par Marie-France Pisier 16 mai 2021

    Il y a dix ans, le 24 avril 2011, disparaissait Marie-France Pisier, dans des conditions dramatiques et non encore élucidées. En hommage à une artiste unique, qui fut aussi une militante féministe et une personne intègre, nous publions, en partenariat avec le Département itinérant de Céline & Julie Studies, le beau texte qu’elle avait rédigé pour un petit dossier de presse bleu aujourd’hui disparu, ou presque .
    Céline et Julie est une comédie d’aventures, le choc d’une rencontre. Son action se (...)

  • Une liberté à deux vitesses

    Pour ouvrir une école confessionnelle, mieux vaut être riche et catholique que riche et musulman·e

    par Anna Lochard 13 mai 2021

    Alors que le mouvement catholique d’extrême droite se faufile sans peine entre les règlements pour faire vivre ses écoles, les établissements musulmans sont empêchés de fonctionner. Grâce à une enquête menée au sein de plusieurs écoles, Anna Lochard a établi la réalité de ce choquant deux poids-deux mesures - un traitement discriminatoire qui disqualifie l’État dans sa prétention à incarner les « valeurs de la République ». L’article qui suit est le résultat de cette enquête. Il fait partie du dernier numéro (...)

  • La croisière s’abuse

    Dix jours en mer avec trois astres de la pensée française

    par Sebastien Fontenelle 6 mai 2021

    Pour avoir déclaré qu’avec trois mille euros mensuels de retraite, il ne peut évidemment pas vivre, l’inénarrable Luc Ferry défraie à nouveau la chronique. Une occasion rêvée pour le retrouver, quelques années en arrière, pour un délicieux moment de luxe, calme et céphalées. Tel pourrait être en effet le mot d’ordre des croisières organisées par certains journaux pour des lecteurs désireux d’allier la réflexion à la détente – et de savourer l’entre-soi de ces voyages d’agrément qui firent fureur à la Belle (...)

  • Le complotisme comme boussole

    Napoléon, Darmanin et la grammaire antisémite (Troisième Partie)

    « Napoléon Bonaparte est une part de nous-même » déclare aujourd’hui Macron, alors qu’il célèbre l’empereur. Dans son hommage, il déclare « ne rien [vouloir] céder à ceux qui prétendent effacer le passé au motif de l’idée qu’il se font du présent ». Parce que nous ne voulons justement pas effacer le passé, nous proposons de revenir sur une des nombreuses controverses provoquées par la mémoire de l’Empereur esclavagiste : ses propos sur les Juifs, repris sans la moindre réserve critique par le ministre de (...)

  • Ingérence gallicane

    Napoléon, Darmanin et la grammaire antisémite (Deuxième partie)

    « Napoléon Bonaparte est une part de nous-même » déclare aujourd’hui Macron, alors qu’il célèbre l’empereur. Dans son hommage, il déclare « ne rien [vouloir] céder à ceux qui prétendent effacer le passé au motif de l’idée qu’il se font du présent ». Parce que nous ne voulons justement pas effacer le passé, nous proposons de revenir sur une des nombreuses controverses provoquées par la mémoire de l’Empereur esclavagiste : ses propos sur les Juifs, repris sans la moindre réserve critique par le ministre de (...)

  • Napoléon, Darmanin et la grammaire antisémite

    Retour sur la nouvelle idole de nos actuels dirigeants

    « Napoléon Bonaparte est une part de nous-même » déclare aujourd’hui Macron, alors qu’il célèbre l’empereur. Dans son hommage, il déclare « ne rien [vouloir] céder à ceux qui prétendent effacer le passé au motif de l’idée qu’il se font du présent ». Parce que nous ne voulons justement pas effacer le passé, nous proposons de revenir sur une des nombreuses controverses provoquées par la mémoire de l’Empereur esclavagiste : ses propos sur les Juifs, repris sans la moindre réserve critique par le ministre de (...)

  • Contre l’hégémonie de la classe

    Extrait du livre Pour l’intersectionnalité

    « Née dans le chaudron des luttes sociales, l’intersectionnalité nourrit la démarche contre-hégémonique des sciences sociales » : c’est ainsi que les autrices présentent l’objet de ce livre publié aux éditions Anamosa - tout aussi précis, juste, efficace que le précédent de Sarah Mazouz. Parce que « l’intersectionnalité » est devenu un épouvantail, un fantasme, et sa dénonciation le cri de ralliement des forces les plus obscurantistes, nous recommandons vivement la lecture de ce court ouvrage, et signalons (...)

0 | ... | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90 | 100 | 110 | ... | 1790