Séparatisme

Retour critique sur un mot qui fâche
par Françoise Lorcerie
4 décembre 2022

Un jour, un livre : pendant toute la durée du mois de décembre, nous publions chaque jour la présentation et / ou un extrait d’un livre paru cette année, à offrir, s’offrir ou se faire offrir à l’occasion des fêtes de la Saint Nicolas, de Hanoukkah, de Noël, de la Saint Sylvestre, du Noël orthodoxe, du Noël arménien ou à toute autre occasion. Le livre du jour, intitulé Les mots qui fâchent, prend pour objet (...)

lire la suite
  • Manouchian n’est pas un héros de « roman national »

    Quelques réflexions sur la campagne pour l’entrée de Missak Manouchian au Panthéon

    par Pierre Tevanian 23 février 2022

    « Missak Manouchian, à quand la patrie reconnaissante ? ». Tel est le titre d’un appel lancé, en deux temps, dans le quotidien Libération, en janvier et février 2022. Le texte qui suit réagit à cette initiative, qui soulève une vraie question : celle de la « reconnaissance » d’un homme, et autour de lui d’un groupe, et d’une histoire glorieuse et trop longtemps occultée – mais le fait en des termes singulièrement inadéquats : ceux de la « patrie » et du « patriotisme ».
    Mieux vaut tard que jamais, (...)

  • Autres temps, autres lieux

    Retour sur quelques opérations d’auto-congratulations/absolutions

    par Sylvie Tissot 22 février 2022

    On entend beaucoup parler d’« époque », qu’il s’agisse de celle d’avant ou de l’actuelle. Comme ce à quoi renvoient lesdites époques reste mystérieux, nous proposons ici un décryptage des usages souvent farfelus et parfois crapuleux de l’argument : « c’était une autre époque ».
    Farfelu… ou involontairement comique, comme quand Brice Couturier lance à un jeune journaliste éberlué que sa génération à lui était « sans conteste » meilleure que la sienne : « Vous auriez dû venir ! », s’exclame le « boomer fier de (...)

  • Mémoire du groupe des étrangers

    À propos d’une chanson célèbre

    par Laurent Lévy 21 février 2022

    Le 21 février 1944, Missak Manouchian et vingt-et-un membres de son groupe de Résistance, le FTP-MOI (Francs-Tireurs Partisans, Main d’Oeuvre Immigrée), étaient arrêtés et fusillés par les Nazis. Olga Bancic, arrêtée elle aussi, était décapitée quelques mois plus tard. Le texte qui suit leur rend hommage.
    Le 21 février 1944, Missak Manouchian et vingt-et-un membres de son groupe de Résistance, le FTP-MOI (Francs-Tireurs Partisans, Main d’Oeuvre Immigrée), étaient arrêtés et fusillés par les Nazis. Olga (...)

  • Ma Chère Mélinée

    Une lettre importante

    par Missak Manouchian 21 février 2022

    Le 21 février 1944, Missak Manouchian et vingt-et-un membres de son groupe de Résistance, le FTP-MOI (Francs-Tireurs Partisans, Main d’Oeuvre Immigrée), étaient arrêtés et fusillés sur le Mont-Valérien. Olga Bancic, arrêtée elle aussi, était décapitée quelques mois plus tard. En hommage à Manouchian, à son groupe et à tou-te-s les résistant-e-s, d’hier et d’aujourd’hui, nous publions aujourd’hui la lettre d’adieux qu’il rédigea, le jour de son exécution, à sa femme Mélinée.
    Ma Chère Mélinée, ma petite (...)

  • On ne peut pas tout dire

    Introduction d’un petit éloge de la « censure »

    par Sebastien Fontenelle 16 février 2022

    « On ne peut plus rien dire » : le constat, devenu une sorte de sens commun, est répété de plateaux télé en éditos indignés. L’idéologie « woke » serait à l’œuvre, annulant débats et représentations théâtrales, interdisant des livres, baillonnant les esprits libres qui font la France. Dans un ouvrage plus qu’utile, Sébastien Fontenelle revient sur cette curieuse thématique de la censure, les mensonges sur lesquels elle repose et la manière dont certain-es s’en sont tout de même prévalus pour dire tout et (...)

  • Leur faire passer le goût de la parade

    Brève réflexion sur l’impunité

    par Sebastien Fontenelle 16 février 2022

    Parce qu’elle ne supporte plus ce qui se passe au sein de son propre parti, la candidate promet d’« en finir avec l’impunité »...
    Le 6 janvier 2022, Valérie Pécresse, candidate Les Républicains à l’élection présidentielle de dans trois mois, était en visite en Provence. Elle avait, selon les journalistes qui la suivaient, « choisi le thème de la sécurité pour ce déplacement », durant lequel elle a notamment promis de se montrer, si elle est élue, intraitable avec les « délinquants ». À cet effet, elle a (...)

  • « Let’s talk about sex ! »

    Rap féminin et sexualité, entre respectabilité, défi et puissance d’agir

    par Keivan Djavadzadeh 13 février 2022

    Consacré aux rappeuses, le livre de Keivan Djavadzadeh, Hot, Cool & Vicious. Genre, race et sexualité dans le rap états-unien, apporte un démenti aussi implacable que bienvenu à un lieu commun tenace : le rap, dominé par des hommes misogynes, ne laisserait aucune place aux femmes, ou très peu. En deux cent pages remarquablement informées et problématisées, Keivan Djavadzadeh nous rappelle que, de The Sequence à Megan Thee Stallion, en passant par Queen Latifah, MC Lyte, Salt-N-Pepa, Lil’ Kim, (...)

  • De la lepénisation à la zemmourisation des esprits

    Participation du collectif Les mots sont importants à la rencontre d’Acrimed : Médias et extrême-droite

    par Pierre Tevanian, Sylvie Tissot 11 février 2022

    « Trente ans de diabolisation ont montré leurs limites », entend-on de plus en plus, mais la vérité c’est qu’il n’y a jamais eu de diabolisation. Du Diable on ne dit pas qu’il pose les « vraies questions ». Ce qui a amené les fascistes aux portes du pouvoir d’État en 2022 n’est pas une diabolisation mais justement trente-huit ans de dé-diabolisation, de banalisation, de légitimation... bref : de lepénisation. Le texte qui suit revient sur ces décennies de dérive politique, médiatique, culturelle, ainsi que (...)

  • Réinventer l’amour, oui, avec Badiou, non

    A propos d’une solide réorientation patriarcale.

    par Sylvie Tissot 3 février 2022

    Dans un court essai intitulé Remarques sur la désorientation du monde et adressé à « tous ceux que laissent perplexes le désordre évident du monde contemporain, sa complexité et ses embarras multiples, ses prétentions vaines [etc etc je coupe] et bien d’autres détails obscurs », Alain Badiou propose ses lumières. Et face à l’immense désordre, quelques principes bien ordonnés, dont le suivant, en section 6 : assez du « féminisme contemporain ».
    Régulièrement quelques hommes de gauche prennent leur plume (...)

  • Un problème peut en cacher un autre

    Réflexions sur les affaires de voile islamique

    par Pierre Bourdieu 23 janvier 2022

    En hommage à Pierre Bourdieu, disparu il y a tout juste vingt ans, mais aussi en réaction à une actualité et une « vie politique » parasitées, quasi-continuellement depuis deux décennies, par le fameux « problème du voile islamique », nous republions un texte qui fut écrit par le sociologue au moment de la première panique morale autour dudit problème du voile : la lamentable « affaire de Creil », en septembre 1989 . Il nous a paru pertinent, plus que jamais, de le republier, en laissant les lecteurs et (...)

0 | ... | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90 | 100 | 110 | ... | 1840