Macron, Maurras et Pétain

Rretour sur une singulière politique mémorielle
par Pierre Tevanian
17 juillet 2021

Le 16 juillet 1995, le président Jacques Chirac profitait de la commémoration officielle de la rafle du Vel d’Hiv pour prononcer un discours désormais historique, reconnaissant pour la première fois l’écrasante responsabilité de l’État français dans l’arrestation, la déportation et la mise à mort des Juifs de France. Le 16 juillet 2021, la politique mémorielle d’Emmanuel Macron s’est à nouveau distinguée (...)

lire la suite
  • Opportunité

    Brève réflexion sur l’instrumentalisation de la mort de Samuel Paty

    par Najate Zouggari 24 octobre 2020

    En guise de présentation de ce court texte, Najate Zouggari nous rappelle un célèbre impératif moral formulé par Immanuel Kant : « Agis de telle sorte que tu traites l’humanité, aussi bien en toi qu’en autrui, toujours comme une fin et jamais simplement comme un moyen ».
    D’un homme mort, ils font une opportunité. Le corps à peine froid de l’enseignant assassiné, ils l’érigent en martyr et se bousculent sur les plateaux de la désinformation continue pour déverser leur vomi intellectuel et éructer leurs (...)

  • Je suis prof

    Seize brèves réflexions contre la terreur et l’obscurantisme, en hommage à Samuel Paty

    par Pierre Tevanian 22 octobre 2020

    Les lignes qui suivent ont été inspirées par la nouvelle atroce de la mise à mort de mon collègue, Samuel Paty, et par la difficile semaine qui s’en est suivie. En hommage à un enseignant qui croyait en l’éducation, en la raison humaine et en la liberté d’expression, elles proposent une quinzaine de réflexions appelant, malgré l’émotion, à penser le présent, et en débattre, avec raison. Ces réflexions ne prétendent évidemment pas incarner la pensée de Samuel Paty, mais elles sont écrites pour lui, au sens où (...)

  • Pour Alice Coffin

    Et pour un livre qu’il faut lire en entier, au-delà de la (super) page 39

    par Sylvie Tissot 22 octobre 2020

    Dans notre société patriarcale, « il nous faut des cottes de femmes […], des escouades et des brigades pour nous défendre », écrit Alice Coffin. Et d’enchaîner sur la nécessité, pour nous protéger encore plus efficacement, de faire un vrai travail mental : sortir les hommes de nos esprits et de nos représentations, les éliminer de nos lectures et de nos habitudes.
    Tout un programme qui ouvre d’immenses perspectives : ne pas être façonnées par des visions masculines du monde, ne pas tenir pour normale (...)

  • Sociogenèse d’un crime d’état

    17 octobre 1961 : chèque en blanc à Maurice Papon

    par Emmanuel Blanchard 17 octobre 2020

    Alors que l’on commémore, ce samedi 17 octobre 2020 (à Paris, Pont Saint-Michel à 18H00), le cinquante-septième anniversaire du massacre d’octobre 1961, il nous paraît utile de revenir sur le travail d’Emmanuel Blanchard. Dans son livre La police parisienne et les Algériens (1944-1962), paru en 2011, l’historien restitue les résultats d’une longue enquête sur la police parisienne. Il montre comment, de 1947 à 1958, la préfecture de police, en réponse à ce qu’elle perçoit comme le « problème nord africain (...)

  • Stop !

    Brève réflexion sur un parti fasciste, une chaine télévisée et leur intellectuel organique

    par Pierre Tevanian 1er octobre 2020

    C’était le 23 octobre 2019, sur CNews : “Quand le général Bugeaud arrive en Algérie, il commence à massacrer les musulmans, et même certains juifs. Eh bien moi, je suis aujourd’hui du côté du général Bugeaud. C’est ça être Français !” . Un an après, à peine condamné pour ces propos et quelques autres du même tonneau, reconnus par les juges comme une incitation caractérisée à la haine et à la violence, le prédicateur d’extrême droite, maintenu à l’antenne, continue de creuser son sillon. Ce mercredi 30 septembre, (...)

  • Eric Zemmour ou le dissident omniprésent (Deuxième partie)

    De la misogynie à l’islamophobie

    par Sebastien Fontenelle 1er octobre 2020

    L’appel à la haine la plus atroce et la plus déchaînée que LCI a relayé en septembre 2019 en retransmettant l’intervention d’Eric Zemmour à la « Convention de la droite » a choqué. Ses propos du 30 septembre 2020, qualifiant les mineurs étrangers d’assassins et de violeurs, aussi. Heureusement. Mais le racisme d’Eric Zemmour ne date pas d’hier – et il n’est pas d’ailleurs pas cantonné à ce sinistre personnage. Comme beaucoup s’attachent depuis des années à le dénoncer, il est largement partagé, dans des (...)

  • Eric Zemmour ou le dissident omniprésent (Première partie)

    De la misogynie à l’islamophobie

    par Sebastien Fontenelle 1er octobre 2020

    L’appel à la haine la plus atroce et la plus déchaînée que LCI a relayé en septembre 2019 en retransmettant l’intervention d’Eric Zemmour à la « Convention de la droite » a choqué. Ses propos du 30 septembre 2020, qualifiant les mineurs étrangers d’assassins et de violeurs, aussi. Heureusement. Mais le racisme d’Eric Zemmour ne date pas d’hier – et il n’est pas d’ailleurs pas cantonné à ce sinistre personnage. Comme beaucoup s’attachent depuis des années à le dénoncer, il est largement partagé, dans des (...)

  • Même pas peur ?

    Sur le mépris des geignards, des faibles, des malades, des vieux, et sur l’exaltation suspecte de la liberté, du courage et du face-à-face avec la mort

    par Sebastien Fontenelle, Sylvie Tissot 1er octobre 2020

    Vivre sans masques, mais vivre intensément, quitte à en mourir : c’est le projet de vie que nous propose Nicolas Bedos, dans une déclaration contre les « pisse froid » et les « donneurs de leçon ». Où se fait à nouveau entendre une petite musique apparue pendant le confinement qui, alors que l’épidémie reprend et que les restrictions se multiplient cet automne, cherche à orchestrer les mouvements de révolte contre le gouvernement. Parce qu’il y a beaucoup d’autres manières, plus percutantes et surtout (...)

  • L’économie de la haine

    Retour sur une panique morale et ses effets sociaux

    par Pauline Delage, Renaud Cornand 20 septembre 2020

    Une fois de plus, le foulard et les femmes qui le portent se retrouvent sur la sellette. Une fois de plus, la victime expiatoire est une femme engagée, assumant des responsabilités syndicales, associatives ou politiques : en l’occurrence Maryam Pougetoux, jetée à la vindicte populaire par des députés de droite, mais aussi par Ségolène Royal et même Philippe Martinez de la CGT, au seul motif qu’elle a prétendu faire ce qu’aucun principe et aucune loi laïque ne lui interdit : représenter un syndicat dans (...)

  • Une révolution conservatrice dans la laïcité

    Retour sur la loi antifoulard du 15 mars 2004

    par Pierre Tevanian 20 septembre 2020

    À l’heure où la droite dure par la voix de son groupe parlementaire, Christian Jacob, mais aussi une députée LREM et une ancienne candidate de gauche à l’élection présidentielle (Ségolène Royal), relayés par toutes les chaines d’info en continu, relancent la chasse aux voiles et aux voilées, au travers cette fois-ci de la vice-présidente de l’UNEF Maryam Pougetoux, à l’heure où même le secrétaire général de la CGT (Philippe Martinez) se joint à la meute islamophobe, au prix d’un manquement caractérisé à la (...)

0 | ... | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90 | 100 | 110 | 120 | ... | 1760