Garder la main sur le roman national

Réflexions sur un refoulement organisé
par Julien Suaudeau, Mame-Fatou Niang
7 août 2022

Le refrain est connu : l’universalisme, indissociable de « l’esprit français », ferait face à un péril mortel : un « nouvel » antiracisme, « communautariste », dont la grille de lecture serait « racialisante ». Mais de quel universalisme parle-t-on ? Telle est la question que nous posent Mame-Fatou Niang et Julien Suaudeau dans un court et incisif essai, intitulé tout simplement Universalisme. Les (...)

lire la suite
  • 1. " Derrière les filles voilées, il y a les barbus. Pourquoi combattrait-on les intégristes et les fascistes "bien français" et catholiques, et pas leurs équivalents musulmans " ?
    Réponse :
    Tout d’abord, il faut se garder de tout amalgame. Si certains courants intégristes peuvent avoir effectivement un discours semblable, sur bien des aspects de la vie sociale, à celui de l’extrême droite française, ce n’est pas le cas de toutes les organisations musulmanes. Certaines s’apparentent davantage à ce (...)

  • Rassemblement de soutien à Alma et Lila Lévy

    Menacées d’exclusion pour simple port d’un foulard islamique

    2 octobre 2003

    NON AUX EXCLUSIONS
    DROIT À L’ÉDUCATION POUR TOUS ET TOUTES
    Alma et Lila, élèves du lycée Henri Wallon à Aubervilliers viennent d’être exclues provisoirement parce qu’elles portaient le foulard, bien qu’elles acceptent d’assister à tous les cours. Elles ont déjà été privées de près d’un mois de scolarité, alors qu’elles doivent passer des examens en fin d’année (bac et bac français), et elles vont passer en conseil de discipline le 10 octobre. Elles risquent d’être définitivement exclues. Nous pensons que leur (...)

  • Mise au point

    Communiqué du Collectif Les mots sont importants, à propos de la publication d’un de ses textes sur le site de l’UOIF, et de l’utilisation qui en a été faite dans les débats publics sur l’exclusion des élèves voilées

    Nous avons découvert récemment que le site de l’UOIF (Union des Organisations Islamiques de France) avait repris, sur son site, un article signé par le collectif Les mots sont importants intitulé "Un féminisme à visage inhumain".
    Depuis, nous avons, à deux reprises, adressé un message à destination des animateurs du site UOIF. Nous leur avons signalé que cette publication s’était faite sans que nous soyons consultés, et nous avons demandé que notre texte soit retiré. Dans notre second message, nous (...)

  • Pendant que le Président de la République bravait l’empire américain en se faisant le défenseur de la légalité internationale, le gouvernement, chargé de l’intendance, s’affairait à la préparation de la fameuse " réforme " qui comblerait enfin le retard pris sur une société américaine depuis longtemps affranchie des contraintes archaïques de l’État social. Non sans rouerie : comme le Premier ministre diminue les impôts au nom de " la France d’en bas " qui n’en paie pas, comme le ministre de l’Intérieur (...)

  • L’appel a été lancé en mai 2003. La signature en ligne a été interrompue en septembre 2008.
    1100 premiers signataires de l’Appel Oui à la laïcité, Non aux lois d’exception
    (Signatures enregistrées entre mai et septembre 2003)
    SIGNATURES D’ORGANISATIONS ET DE COLLECTIFS :
    Association des Travailleurs maghrébins de France
    CABIRIA
    Citoyennes des deux rives
    Collectif citoyen de Paris XIV
    FCPE (fédération de parents d’élèves)
    Fédération des Tunisiens Citoyens des deux rives
    Femmes publiques
    Femmes (...)

  • Dans un livre d’entretiens avec Jacques Derrida publié il y a deux ans, Elisabeth Roudinesco tentait d’expliquer pourquoi elle avait cessé de soutenir la cause des sans-papiers une fois ses amis du Parti Socialiste arrivés au pouvoir.
    L’argument avancé par cette dame était le suivant : la cause des sans-papiers est instrumentalisée par "l’ultra-gauche", et des propos outranciers sont tenus par certains soutiens des sans-papiers ; on ne saurait cautionner pareille chose.
    Jusque là, rien de bien (...)

  • Dans une lettre périodique qu’ils éditent sur internet, intitulée Respublica, les militants de la "Gauche républicaine" se laissent aller à d’inquiétantes dérives. Ainsi, dans la livraison de septembre 2003, on peut lire ceci :
    " Témoignages bouleversants sur l’oppression des femmes en milieu musulman
    La marche des femmes des quartiers contre les ghettos et pour l’égalité, "Ni putes ni soumises", a été un succès autant médiatique que populaire (...) Le site macite.net propose des témoignages (...)

  • Laïcité, communautarisme et foulard

    Vrais et faux débats

    par Jean Baubérot, Jocelyne Cesari 4 septembre 2003

    Le port du foulard islamique vient encore une fois agiter l’opinion publique française. Nombre de voix s’élèvent pour dénoncer la "dérive communautariste" contenue dans le port de ce signe religieux. Or dès que l’appartenance religieuse est en jeu, il convient de différencier société laïque et communautarisme. Le second terme, désigne un mode d’organisation politique conférant des droits spécifiques à des groupes ou communautés fondés sur la religion, la culture, la race ou l’ethnicité. Cela est impossible (...)

  • Morceaux d’anthologie

    Le discours de la droite parlementaire sur l’immigration

    par Danièle Lochak 15 juillet 2003

    En janvier 1997, Le projet de loi Debré est ressorti du Parlement plus musclé encore qu’il n’y était entré. Mais en dehors des amendements adoptés, il y a aussi la masse des amendements proposés qui, s’ils ont été rejetés, n’en méritent pas moins d’être tirés de l’obscurité des colonnes du Journal Officiel où ils resteront consignés pour l’éternité. Au-delà du sottisier qu’ils permettent de constituer (sur le mode du "mieux vaut en rire, de peur d’avoir à en pleurer"), ils sont en effet révélateurs des fantasmes (...)

  • Une gestion néo-coloniale de la contestation politique

    À propos de propos diffamatoires tenus par diverses autorités à propos de citoyens de Dammarie les Lys

    Quelques remarques à propos de la mort de Mohammed Berrichi, et du mépris manifesté à cette occasion par les autorités judiciaires, politiques et policières (juin 2002).
    Les déclarations des autorités judiciaires, préfectorales et municipales, suite à la mort de Mohamed Berrichi et aux manifestations politiques qu’elle a provoquées à Dammarie-les-Lys en juin et juillet 2002, appellent quelques commentaires .
    Le procureur de la République affirme que la mort de Mohamed est "accidentelle pour cause de (...)

0 | ... | 1730 | 1740 | 1750 | 1760 | 1770 | 1780 | 1790 | 1800 | 1810 | 1820