Sociogenèse d’un crime d’état

17 octobre 1961 : chèque en blanc à Maurice Papon
par Emmanuel Blanchard
17 octobre 2020

Alors que l’on commémore, ce samedi 17 octobre 2020 (à Paris, Pont Saint-Michel à 18H00), le cinquante-septième anniversaire du massacre d’octobre 1961, il nous paraît utile de revenir sur le travail d’Emmanuel Blanchard. Dans son livre La police parisienne et les Algériens (1944-1962), paru en 2011, l’historien restitue les résultats d’une longue enquête sur la police parisienne. Il montre comment, de (...)

lire la suite
  • L’avocat des puissants

    Pourquoi il est légitime – et même nécessaire – d’attaquer Eric Dupond-Moretti, entre autres, sur les clients qu’il a défendus

    par Pierre Tevanian 21 août 2020

    À l’occasion du « remaniement de la honte », et plus précisément de la nomination au ministère de la Justice d’un gueulard masculiniste ayant défendu d’abjectes crapules comme Georges Tron, Patrick Balkany, Patrick Cahuzac, Alexandre Djouhri ou Bernard Tapie, et à la tête de la police celle d’un homme deux fois mis en cause pour viol (qui conteste la qualification mais reconnait les faits de chantage sexuel), on voit revenir un discours classique et bien rodé défendant le principe fondamental de la (...)

  • La dernière danse

    Hommage à Mort Shuman (1938-1991), pour les soixante ans de son premier chef d’œuvre

    par Pierre Tevanian 18 août 2020

    Il y a tout juste soixante ans sortait aux États-Unis un 45 tours magique des Drifters, mille fois repris depuis par les plus grand.e.s artistes, d’Ike & Tina Turner à Leonard Cohen et de Harry Nilsson à Dolly Parton, en passant par Dalida, Dion, Jerry Lee Lewis, Emmylou Harris, Carole Laure, Nancy Sinatra & Lee Hazlewood : Save the last dance for me. En hommage à son compositeur, Mort Shuman, qui ne s’arrêta pas là, voici un petit parcours dans une vie et une œuvre multiples, passionnantes (...)

  • People In Me

    Abbey Lincoln : 1930-2010

    par Pierre Tevanian 14 août 2020

    Il y a dix ans, le 14 août 2010, disparaissait Abbey Lincoln, à l’âge de 80 ans le 14 août 2010. Ce petit texte, écrit à cette occasion, rend hommage à une immense musicienne.
    Driva Man.
    Freedom Day.
    Tryptich : Prayer / Protest / Peace.
    All Africa.
    Tears for Johannesburg.
    Ces cinq titres composent l’une des œuvres artistiques et politiques les plus singulières et les plus fortes du siècle dernier, dont nous fêtons cette année le cinquantenaire :
    We Insist ! Max Roach’s Freedom Now Suite.
    Au (...)

  • Mots et maux d’une décennie 2010-2020

    Dix années, trente auteur.ice.s, cinquante textes

    par Pierre Tevanian, Sylvie Tissot 7 août 2020

    Le collectif « Les mots sont importants » fête cet été ses vingt ans en publiant un recueil à plusieurs voix (une trentaine) revenant sur quelques temps forts de ces deux décennies, ou plus précisément de la seconde : 2010-2020, pour déboulonner, comme à notre habitude, les mots, les amalgames, les rhétoriques toxiques. L’occasion aussi de poser quelques jalons pour la décennie qui s’ouvre, toujours sur les mêmes bases, suivant les mêmes boussoles : un devoir d’insolence face aux cuistres et face aux (...)

  • deux mamans, ça ne passe pas !

    Retour sur le refus acharné de nos gouvernants à ouvrir la méthode ROPA à tous les couples

    par Daphné et Julie Guillot 26 juillet 2020

    Le vote de la loi bioéthique devrait permettre aux couples lesbiens d’accéder aux techniques d’Assistance Médicale à la Procréation (AMP) existantes. Toutes les techniques ? Non. L’une d’entre elles, appelée méthode ROPA pour Réception des Ovocytes de la Partenaire, ne sera probablement pas autorisée à l’issue des débats parlementaires. Cette méthode est spécifique aux couples de femmes « bio » et/ou hommes trans, dans la mesure où elle implique que les deux partenaires possèdent ovaires et utérus… (...)

  • Traiter le sexisme comme un sujet sérieux, à part entière, avec un volet répressif cohérent pour les « violences sexuelles et sexistes », c’est-à-dire avec les mêmes peines, que le coupable soit puissant ou misérable, ministre ou citoyen lambda, français ou étranger, voilà qui n’est pas, et même moins que jamais, d’actualité. L’heure est à la promotion de Gérald Darmanin à la tête de la police nationale, à l’instrumentalisation raciste de la cause des femmes, et même à la redécouverte d’un vieux lieu commun (...)

  • Verts de rage

    Sur l’« écologie punitive » et quelques autres prétendus périls verts.

    par Sebastien Fontenelle, Sylvie Tissot 17 juillet 2020

    « Je crois à cette écologie du mieux, pas à cette écologie du moins », a décrété Emmanuel Macron dimanche 14 juillet. Ce qui est intéressant ici n’est pas l’adhésion de pure forme et totalement opportuniste à l’écologie, fût-elle « mieux ». C’est l’opposition que le chef de l’État met en scène entre une « bonne » écologie et la « mauvaise », qu’incarneraient celles et ceux qui sont devenu·es, à gauche, depuis les dernières élections municipales, ses principales et principaux ennemi·es : les représentant·es de (...)

  • Le choc de la photo

    Sur la nécessité de trouver une paire de seins pour illustrer un article sur les féministes.

    par Sylvie Tissot 10 juillet 2020

    Lundi 7 juillet : annonce de la composition du gouvernement Castex. Sidération chez les féministes : Darmanin, accusé de viol – l’enquête a tout récemment été relancée –, nommé à l’Intérieur ; Dupond-Moretti anti-féministe déclaré à la Justice, tandis que Schiappa, reléguée à la « citoyenneté », est remplacée par la seule (ex-)militante des Verts à avoir défendu Baupin.
    Une petite déclaration de guerre ou un grand bras d’honneur au mouvement féministe, dont se fait l’écho Le Monde dans un article du 7 juillet : « (...)

  • La mémoire sélective de Valérie Boyer

    Réflexions sur une instrumentalisation

    par Khaled Sid Mohand 30 juin 2020

    À l’heure où fait rage la guerre des mémoires, à l’heure aussi où la droite vacille à Marseille, à l’heure enfin où la France rayonne plus que jamais grâce aux génies littéraires que sont Eric Zemmour, Alain Finkielkraut, Michel Onfray ou Renaud Camus, un hommage s’impose à une personnalité politique qui ne ménage pas ses efforts pour apporter sa pierre à l’édifice de « l’exception française ». La députée de la huitième circonscription des Bouches-du-Rhône n’a jamais manqué l’occasion d’invoquer la grandeur de la (...)

  • Déboulonnage civique

    Réflexions sur la guerre des statues

    par Pierre Tevanian 21 juin 2020

    « Cachez cette statue que je ne saurais voir » : tel est le titre, odieux, nous y viendrons, d’un éditorial de Laurent Joffrin, directeur de Libération, consacré à la « controverse iconoclaste » qui secoue actuellement le monde entier : faut-il conserver ou « déboulonner » les statues ou les noms de rue glorifiant d’anciens esclavagistes ou d’anciens massacreurs, coloniaux notamment ? Si nous avons choisi d’en proposer une lecture critique, c’est qu’il condense de manière à peu près exhaustive l’ensemble (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 1710