Sociogenèse d’un crime d’état

17 octobre 1961 : chèque en blanc à Maurice Papon
par Emmanuel Blanchard
17 octobre 2020

Alors que l’on commémore, ce samedi 17 octobre 2020 (à Paris, Pont Saint-Michel à 18H00), le cinquante-septième anniversaire du massacre d’octobre 1961, il nous paraît utile de revenir sur le travail d’Emmanuel Blanchard. Dans son livre La police parisienne et les Algériens (1944-1962), paru en 2011, l’historien restitue les résultats d’une longue enquête sur la police parisienne. Il montre comment, de (...)

lire la suite
  • La barbarie postmoderne

    À propos d’un roman de Michel Houellebecq : Les particules élémentaires

    par Marie Redonnet 24 août 2000

    Les Particules élémentaires, roman de Michel Houellebecq, a été l’événement de la rentrée littéraire de 1998. Tout en s’inscrivant, en la radicalisant et l’amplifiant, dans la série d’événements médiatiques qui ont fait la vie littéraire cette dernière décennie, ce roman, par son ambition proclamée et son retentissement tout autant que par son talent à imposer des personnages et leurs discours, a valeur de symptôme, auquel il faut prêter attention. Si on définit la littérature par le pouvoir poétique de la (...)

  • Rendez-vous au 35 bis

    Un livre de Christelle Hamel et Diane Lemoine

    Dans la multitude des livres consacrés aux « politiques d’immigration », ce livre se distingue avant tout par sa méthode : préférant la description à la dénonciation, les auteurs, doctorants en anthropologie sociale et culturelle, se sont rendus régulièrement au tribunal dit « 35 bis », où se décide le sort des étrangers interpellés en situation irrégulière. Ils décrivent minutieusement les lieux et les différents acteurs (juge, avocat, représentant de la préfecture, étranger interpellé, inteprète), leur marge (...)

  • pasféministemais

    par Fil 4 février 2000
  • Retour sur la condition ouvrière

    Enquête aux usines Peugeot de Sochaux-Montbéliard. Stéphane Beaud, Michel Pialoux

    Il y a une « idée reçue sociologique » largement répandue depuis vingt ans, qui consiste à dire que la classe ouvrière a disparu au profit d’une large classe moyenne, avec, aux deux extrêmes de l’échelle sociale, les classes supérieures et les exclus. Pourtant les ouvriers constituent toujours le groupe social le plus important de la société française.
    « Pourquoi le groupe ouvrier s’est-il rendu, en quelque sorte, invisible dans la société française ? », s’interrogent Stéphane Beaud et Michel Pialoux. En (...)

  • Tolérance

    Histoire d’une notion controversée

    par Madeleine Rebérioux janvier 1999

    Le mot tolérance s’est aujourd’hui banalisé au point que presque personne ne pourrait aujourd’hui se dire intolérant. Pourtant, le mouvement antiraciste, en d’autres temps (pendant la Révolution française) et d’autres lieux (aux Etats-Unis) s’en est souvent méfié, le jugeant très insuffisant : la tolérance, n’est-ce pas la simple indulgence pour ceux qu’on ne reconnaît pas complètement égaux ? Madeleine Rebérioux nous incite à préférer à ce terme d’autres mots d’ordre, et notamment l’exigence de liberté, (...)

0 | ... | 1620 | 1630 | 1640 | 1650 | 1660 | 1670 | 1680 | 1690 | 1700 | 1710