Accueil > Études de cas > Moralismes et immoralismes

Moralismes et immoralismes

Dernier ajout : 15 novembre.

Tous les articles de cette rubrique

  • Plaidoyer pour les « bons sentiments »

    Réflexions sur un méchant lieu commun

    par Pierre Tevanian 15 novembre 2021

    À gauche comme à droite, que l’on invoque Céline, Sade ou Georges Bataille, Nietzsche ou Carl Schmitt, Machiavel ou Philippe Muray, Jean Genet ou Mao Ze Dong, que l’on dise « moralisme », « moraline », « prêtrise », « catéchisme », « bien-pensance », « mièvrerie », « sentimentalité », « humanisme abstrait », « wokisme » ou « tyrannie de la bienveillance », l’ennemi est partout le même : il s’agit de toute expression artistique ou politique d’un sentiment moral – pour le dire vite : d’un sentiment qui se fonde sur (...)