Une parole étouffée

Présentation du livre Les filles voilées parlent, par ses auteur-e-s
par Ismahane Chouder, Malika Latrèche, Pierre Tevanian
19 octobre 2019

Pour la première fois en 2008, un livre a abordé la question du foulard en donnant à une pluralité de femmes qui le portent le statut de sujets et non d’objets. Les filles voilées parlent offre en effet un espace de parole conséquent (plus de 330 pages) à quarante-quatre lycéennes, étudiantes et jeunes femmes musulmanes portant le foulard, d’âges divers, de profils variés et vivant aux quatre coins de (...)

lire la suite
  • Les filles voilées parlent

    Présentation d’un livre salutaire

    Pour la première fois en 2008, un livre a abordé la question du foulard en donnant à une pluralité de femmes qui le portent le statut de sujets et non d’objets. Les filles voilées parlent offre en effet un espace de parole conséquent (plus de 330 pages) à quarante-quatre lycéennes, étudiantes et jeunes femmes musulmanes portant le foulard, d’âges divers, de profils variés et vivant aux quatre coins de la France, en les laissant parler de ce qu’elles veulent, comme elles le veulent, sur le registre (...)

  • dévoilements

    Du hijab au burkini : les dessous d’une obsession française

    par Pierre Tevanian 19 octobre 2019

    Mars 2004 : loi sur les signes ostensibles, interdisant le port du foulard à l’école publique. Septembre 2010 : loi anti-burqa. Avril 2011 : offensive de Luc Chatel contre les mères voilées accompagnatrices de sorties scolaires. Janvier 2012 : loi « anti-nounous » (interdisant le voile dans les crèches et les garderies), adoptée en première lecture par un sénat socialiste. Juillet 2016 : campagne nationale contre les femmes en « burkini » – et plus largement les femmes musulmanes « trop » couvertes sur (...)

  • Qui sème la haine récolte la colère

    Urgence antiraciste

    par Ndella Paye 18 octobre 2019

    Un seuil qualitatif semble franchi depuis quelques semaines dans la surenchère de la stigmatisation et de la persécution : de plus en plus ouvertement, l’État français et nombre de grand médias cultivent la haine, la violence, l’humiliation à l’encontre des musulmans et des musulmanes. Une guerre est déclarée, s’inquiète Ndella Paye dans les lignes qui suivent. À celles et ceux qui estiment que la peur, la colère, la rage sont mauvaises conseillères, nous répondons que certaines peurs, certaines colères, (...)

  • Sociogenèse d’un crime d’état

    17 octobre 1961 : chèque en blanc à Maurice Papon

    par Emmanuel Blanchard 17 octobre 2019

    Alors que l’on commémore, ce jeudi 17 octobre 2019 (à Paris, Pont Saint-Michel à 18H00), le cinquante-septième anniversaire du massacre d’octobre 1961, il nous paraît utile de revenir sur le travail d’Emmanuel Blanchard. Dans son livre La police parisienne et les Algériens (1944-1962), paru en 2011, l’historien restitue les résultats d’une longue enquête sur la police parisienne. Il montre comment, de 1947 à 1958, la préfecture de police, en réponse à ce qu’elle perçoit comme le « problème nord africain (...)

  • Une révolution conservatrice dans la laïcité

    Retour sur la loi antifoulard du 15 mars 2004

    par Pierre Tevanian 15 octobre 2019

    À l’heure où la droite dure par la voix de Christian Jacob, l’extrême droite par la voix de Julien Odoul, mais aussi la droite dite modérée par la voix du ministre Jean-Michel Blanquer, relancent en choeur la chasse aux voile et aux voilées, en invoquant tous à contre-sens le principe de laïcité, il nous a paru opportun de revenir sur la genèse de ce nouveau sens commun néo-laïciste, et sur la manière dont il subvertit absolument tout ce que fût, en 1880, en 1905, et pendant tout le siècle qui a suivi, la (...)

  • « La Radicalisation »

    Réflexions critiques sur un concept pernicieux

    par Philippe Blanchet 15 octobre 2019

    La nécessaire lutte contre la radicalisation est devenue aujourd’hui un point de consensus national, la controverse portant simplement sur les moyens les plus appropriés pour mener ladite lutte. Le texte qui suit met en évidence le caractère problématique de ce consensus, et plus précisément les dangereux plis que fait prendre à la pensée et à l’action politique l’usage du terme même de radicalisation. À l’heure où la surenchère dans le soupçon et l’amalgame est relancée au sommet de l’État, sous le nom (...)

  • Greta et les tête pleines (de merde)

    Leçon d’écologie mentale

    Sarcasmes, injures, imprécations, et maintenant appels au meurtre : depuis quelques mois, et plus encore ces dernières semaines, monte en puissance, au sein des classes dominantes européennes, et en particulier de leur composante principale (la masculine), un profond, puissant et bruyant flot de paroles de haine contre celle qui s’est imposée comme une figure de la protestation écologiste : Greta Thunberg...
    Après l’ahurissant appel au meurtre lancé sur Twitter par le très distingué président de (...)

  • Eric Zemmour ou le dissident omniprésent (Deuxième partie)

    De la misogynie à l’islamophobie

    par Sebastien Fontenelle 7 octobre 2019

    L’appel à la haine la plus atroce et la plus déchaînée que LCI a relayé dimanche dernier en retransmettant l’intervention d’Eric Zemmour à la « Convention de la droite » a choqué. Heureusement. Mais l’islamophobie d’Eric Zemmour ne date pas d’hier – elle n’est pas d’ailleurs pas cantonnée à ce sinistre personnage. Comme beaucoup s’attachent depuis des années à le dénoncer, elle est largement partagée, dans des registres plus ou moins brutaux, par une grande partie de l’éditocratie. C’est ce que Sébastien (...)

  • Eric Zemmour ou le dissident omniprésent (Première partie)

    De la misogynie à l’islamophobie

    par Sebastien Fontenelle 7 octobre 2019

    L’appel à la haine la plus atroce et la plus déchaînée que LCI a relayé dimanche dernier en retransmettant l’intervention d’Eric Zemmour à la « Convention de la droite » a choqué. Heureusement. Mais l’islamophobie d’Eric Zemmour ne date pas d’hier – elle n’est pas d’ailleurs pas cantonnée à ce sinistre personnage. Comme beaucoup s’attachent depuis des années à le dénoncer, elle est largement partagée, dans des registres plus ou moins brutaux, par une grande partie de l’éditocratie. C’est ce que Sébastien (...)

  • Que veut dire « le privé est politique » ? (3)

    Amour, hétérosexualité et rapports de classe

    A partir du constat que le partage des tâches domestiques entre les hommes et les femmes n’existe pas, des féministes comme Christine Delphy et Diana Leonoard ont développé une véritable théorie de l’exploitation. Celle-ci ne sévit pas dans les usines mais dans les familles, elle ne repose pas sur le salariat mais sur un travail gratuit et invisible. C’est dans Familiar exploitation, un livre paru en Grande-Bretagne en 1992 et tout juste traduit en France sous le titre L’exploitation domestique, que (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 1650