Accueil > Études de cas

Études de cas

Dernier ajout : 7 décembre.

Tous les articles de cette rubrique

  • De lepénisation à la zemmourisation des esprits

    Débat à la Maison ouverte, Montreuil, vendredi 10 décembre

    par Pierre Tevanian, Sylvie Tissot 9 décembre 2021

    « Trente ans de diabolisation ont montré leurs limites », entend-on de plus en plus, mais la vérité c’est qu’il n’y a jamais eu de diabolisation. Du Diable on ne dit pas qu’il pose les « vraies questions ». Ce qui a amené les fascistes au portes du pouvoir d’État en 2022 n’est pas une diabolisation mais justement trente-huit ans de dé-diabolisation, de banalisation, de légitimation... bref : de lepénisation. Le texte qui suit revient sur ces décennies de dérive politique, médiatique, culturelle, ainsi que (...)

  • Résultats incertains, bénéfices certains

    Les passeurs, leurs complices et leurs victimes : retour critique sur la nouvelle rhétorique anti-immigration (Dernière partie)

    par Cette France-là 7 décembre 2021

    On a pu le constater à l’occasion de l’atroce noyade de Calais, comme à chaque fois que se produit ce type d’horreur, hélas systémique : il existe toute une panoplie de stratégies rhétoriques destinées à évacuer la responsabilité directe et centrale des gouvernements, et la principale d’entre elles, depuis maintenant de nombreuses années, consiste à déplacer la focale – et donc la révolte collective – sur les « filières » de « passeurs » qui « exploitent » la détresse des migrants. Cette thématique, mobilisée (...)

  • L’efficacité d’un combat

    Les passeurs, leurs complices et leurs victimes : retour critique sur la nouvelle rhétorique anti-immigration (Septième partie)

    par Cette France-là 6 décembre 2021

    On a pu le constater à l’occasion de l’atroce noyade de Calais, comme à chaque fois que se produit ce type d’horreur, hélas systémique : il existe toute une panoplie de stratégies rhétoriques destinées à évacuer la responsabilité directe et centrale des gouvernements, et la principale d’entre elles, depuis maintenant de nombreuses années, consiste à déplacer la focale – et donc la révolte collective – sur les « filières » de « passeurs » qui « exploitent » la détresse des migrants. Cette thématique, mobilisée (...)

  • Des pieuvres et des esclaves ?

    Les passeurs, leurs complices et leurs victimes : retour critique sur la nouvelle rhétorique anti-immigration (Sixième partie)

    par Cette France-là 5 décembre 2021

    On a pu le constater à l’occasion de l’atroce noyade de Calais, comme à chaque fois que se produit ce type d’horreur, hélas systémique : il existe toute une panoplie de stratégies rhétoriques destinées à évacuer la responsabilité directe et centrale des gouvernements, et la principale d’entre elles, depuis maintenant de nombreuses années, consiste à déplacer la focale – et donc la révolte collective – sur les « filières » de « passeurs » qui « exploitent » la détresse des migrants. Cette thématique, mobilisée (...)

  • Les passeurs : tous les mêmes ?

    Les passeurs, leurs complices et leurs victimes : retour critique sur la nouvelle rhétorique anti-immigration (Cinquième partie)

    par Cette France-là 4 décembre 2021

    On a pu le constater à l’occasion de l’atroce noyade de Calais, comme à chaque fois que se produit ce type d’horreur, hélas systémique : il existe toute une panoplie de stratégies rhétoriques destinées à évacuer la responsabilité directe et centrale des gouvernements, et la principale d’entre elles, depuis maintenant de nombreuses années, consiste à déplacer la focale – et donc la révolte collective – sur les « filières » de « passeurs » qui « exploitent » la détresse des migrants. Cette thématique, mobilisée (...)

  • Les migrants : des victimes sans volonté ?

    Les passeurs, leurs complices et leurs victimes : retour critique sur la nouvelle rhétorique anti-immigration (Quatrième partie)

    par Cette France-là 3 décembre 2021

    On a pu le constater à l’occasion de l’atroce noyade de Calais, comme à chaque fois que se produit ce type d’horreur, hélas systémique : il existe toute une panoplie de stratégies rhétoriques destinées à évacuer la responsabilité directe et centrale des gouvernements, et la principale d’entre elles, depuis maintenant de nombreuses années, consiste à déplacer la focale – et donc la révolte collective – sur les « filières » de « passeurs » qui « exploitent » la détresse des migrants. Cette thématique, mobilisée (...)

  • Démantèlements

    Les passeurs, leurs complices et leurs victimes : retour critique sur la nouvelle rhétorique anti-immigration (Troisième partie)

    par Cette France-là 2 décembre 2021

    On a pu le constater à l’occasion de l’atroce noyade de Calais, comme à chaque fois que se produit ce type d’horreur, hélas systémique : il existe toute une panoplie de stratégies rhétoriques destinées à évacuer la responsabilité directe et centrale des gouvernements, et la principale d’entre elles, depuis maintenant de nombreuses années, consiste à déplacer la focale – et donc la révolte collective – sur les « filières » de « passeurs » qui « exploitent » la détresse des migrants. Cette thématique, mobilisée (...)

  • « Par passion, par idéologie ou par imprudence »

    Les passeurs, leurs complices et leurs victimes : retour critique sur la nouvelle rhétorique anti-immigration (Deuxième partie)

    par Cette France-là 1er décembre 2021

    On a pu le constater à l’occasion de l’atroce noyade de Calais, comme à chaque fois que se produit ce type d’horreur, hélas systémique : il existe toute une panoplie de stratégies rhétoriques destinées à évacuer la responsabilité directe et centrale des gouvernements, et la principale d’entre elles, depuis maintenant de nombreuses années, consiste à déplacer la focale – et donc la révolte collective – sur les « filières » de « passeurs » qui « exploitent » la détresse des migrants. Cette thématique, mobilisée (...)

  • « S’attaquer aux filières »

    Les passeurs, leurs complices et leurs victimes : retour critique sur la nouvelle rhétorique anti-immigration (Première partie)

    par Cette France-là 30 novembre 2021

    On a pu le constater à l’occasion de l’atroce noyade de Calais, comme à chaque fois que se produit ce type d’horreur, hélas systémique : il existe toute une panoplie de stratégies rhétoriques destinées à évacuer la responsabilité directe et centrale des gouvernements, et la principale d’entre elles, depuis maintenant de nombreuses années, consiste à déplacer la focale – et donc la révolte collective – sur les « filières » de « passeurs » qui « exploitent » la détresse des migrants. Cette thématique, mobilisée (...)

  • Plaidoyer pour les « bons sentiments »

    Réflexions sur un méchant lieu commun

    par Pierre Tevanian 15 novembre 2021

    À gauche comme à droite, que l’on invoque Céline, Sade ou Georges Bataille, Nietzsche ou Carl Schmitt, Machiavel ou Philippe Muray, Jean Genet ou Mao Ze Dong, que l’on dise « moralisme », « moraline », « prêtrise », « catéchisme », « bien-pensance », « mièvrerie », « sentimentalité », « humanisme abstrait », « wokisme » ou « tyrannie de la bienveillance », l’ennemi est partout le même : il s’agit de toute expression artistique ou politique d’un sentiment moral – pour le dire vite : d’un sentiment qui se fonde sur (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 800