Accueil > Études de cas

Études de cas

Dernier ajout : 7 juin.

Tous les articles de cette rubrique

  • « Sans nommer la cage, comment dire l’envol ? »

    Réflexions autour d’Hélène après la chute, de Simon Abkarian

    par Pierre Tevanian 7 juin 2024

    Ce qu’on nomme au théâtre « l’argument » est simple et bien connu : la tristement célèbre Guerre de Troie s’est achevée, Hélène « revient » auprès de son mari Ménélas, qu’elle avait quittée pour Pâris. Le mari humilié a tué son rival et retrouvé un semblant de ce que l’on nomme l’« honneur » et qui fait couler le sang. De son épouse surtout il a repris possession. Retenue dans sa prison dorée – décor minimal mais magnifique, qui ne bougera pas, deux heures durant – l’épouse infidèle affronte (…)

  • L’horreur

    Réflexions sur le massacre d’un peuple et les complicités dont il bénéficie

    par Sebastien Fontenelle 7 mai 2024

    Depuis 7 mois, nous vivons un cauchemar, tétanisés par chaque nouveau « bilan humain » de l’abominable massacre du peuple palestinien. Et dont la dénonciation, en France, est désormais criminalisée.
    Depuis sept mois, nous vivons dans l’horreur, encollé·es dans un cauchemar qui n’en finit jamais de ne jamais finir.
    Depuis sept mois, tous les matins, nous découvrons, tétanisé·es, un nouveau « bilan humain » – l’expression elle-même est horrible – de l’abominable massacre dans lequel plus (…)

  • Trop de mémoire ou trop peu ?

    Quelques réflexions sur un 24 avril de plus

    par Pierre Tevanian 24 avril 2024

    Pour ce 24 avril, nous republions quelques réflexions parues ici-même il y a quatre ans, inspirées par un questionnement de Yériché Gorizian, du mouvement Charjoum – dans des termes crus, qui ont pu sembler excessifs à certains mais me paraissent justes sur le fond, et demeurent hélas, plus que jamais, appropriés à la situation actuelle des Arméniens, en Artsakh notamment, mais pas seulement. Ce questionnement, le voici : « Comment pouvons-nous commémorer une politique d’extermination qui a (…)

  • Admettre le meurtre, nier le crime

    Le génocide des Arméniens et sa négation dans les mémoires des Jeunes-Turcs unionistes

    par Duygu Tasalp 24 avril 2024

    Il y a aujourd’hui cent-neuf ans, le 24 avril 1915, le ministre de l’intérieur ottoman Talât Pacha ordonne l’arrestation des intellectuels ou notables arméniens à Constantinople : ecclésiastiques, médecins, éditeurs, journalistes, avocats, enseignants, hommes politiques, ce sont plus de 2000 personnes qui sont arrêtées en quelques jours, avant d’être déportées puis massacrées. Ces journées marquent le déclenchement officiel d’un génocide planifié et initié plusieurs semaines plus tôt par le (…)

  • Du Président des riches au Président contre les jeunes

    « Sois-jeune et tais-toi » version Macron

    par Sylvie Tissot 19 avril 2024

    Gabriel Attal appelle à un « sursaut d’autorité ». Autorité de qui ? D’un gouvernement au sein duquel si peu ont échappé aux soupçons de corruption ? D’un Président régulièrement pris en flagrant délit de mensonge ? Une chose est sûre : ceux qui auraient besoin de ce surcroît d’« autorité » sont clairement désignés : les jeunes et parmi eux les pauvres, les racisés, ceux qui habitent dans les quartiers populaires, toujours soupçonnés d’ « incivilité » et de « séparatisme ». Face à cette (…)

  • Le jeune acteur ou comment l’école de théâtre m’a appris le sexisme

    Contribution à la critique de l’économie politique sexuelle du théâtre français

    par Claire 25 mars 2024

    Il y a environ deux ans, quand le Me Too théâtre était lancé, j’avais eu l’intention de partager mon expérience pour que l’information circule entre femmes à propos d’un comédien que je pouvais imaginer être toujours – au vu de ce qu’il m’était arrivé – agresseur (insultes, menaces, harcèlement). Je n’étais pas prête à écrire alors et j’avais renoncé. Puis, il y a quelques mois, j’ai su, cette fois, qu’en effet il continuait de passer à l’acte et de violenter (je ne savais pas à quel « degré (…)

  • Tentative de cartographie

    À propos des différents positionnements, dans le champ politique français, par rapport au port du voile par des jeunes femmes musulmanes

    par Pierre Tevanian 21 mars 2024

    La tentative de typologie et de topologie présentée ici est parue sur ce site il y a maintenant vingt ans, à l’occasion de la sinistre loi du 15 mars 2004. Certains des groupes politiques cités ont disparu depuis, ou cessé leurs activités, et de nouveaux sont apparus, se répartissant sur les cinq pôles distingués – nous laissons à chacun·e le soin de trouver où. Le poids politique de chacune des positions a sans doute évolué mais l’essentiel demeure valide : le balisage de l’espace des (…)

  • Michel Droit, pour mémoire

    Brève réflexion anamnésique autour de la consternante et terrifiante affaire Aya Nakamura

    par Pierre Tevanian 15 mars 2024

    À l’heure où le climat et l’environnement se dérèglement à grande vitesse, à l’heure où l’on massacre des civils en Ukraine et à Gaza, où l’on détruit un peuple à petit feu en Chine, où l’on déporte en totalité les Arméniens du Haut Karabagh, où l’on réprime dans le sang au Soudan, à l’heure où, dans nos frontières hexagonales, l’hôpital et l’école publique sont dévastés par les coupes budgétaires, la grande pauvreté et les inégalités à des niveaux sans précédent depuis longtemps, la (…)

  • Le sordide Camp des Saints

    Réflexions sur la forteresse Europe

    par Émilien Bernard 3 mars 2024

    Aux frontières de l’Europe, murs et barrières poussent comme des champignons. Une épidémie de barbelés, symptôme d’une vision du monde xénophobe : les personnes migrantes menaceraient le monde occidental et seraient une nuisance à endiguer coûte que coûte, y compris au prix de leurs vies. C’est dans ces lieux de mort et de vies mutilées, de Laâyoune à Melilla en passant par Lampedusa, Belgrade ou Calais, qu’Émilien Bernard est allé enquêter pendant de longs mois. Le livre qu’il tire de cette (…)

  • L’indocile fi-fille à son vilain papa

    Quand Libération valide la stratégie lepéniste dite de dédiabolisation

    par Pierre Tevanian 1er mars 2024

    Qu’on n’ait pas fini de regretter la beauté, la poésie et la douce folie de « L’oeil de Willem » dans Libération, nous l’avons déjà dit. Que la vignette qui lui a succédé dans le même bas de la même page « Idées / Débats », sous le presque même intitulé, « L’oeil de Coco », soit plus qu’à son tour consternante voire écoeurante de laideur, de grossièreté et de relents « gaulois », misanthropes et réactionnaires, pas vraiment féministes ni « inclusifs » (en bref : le plus mauvais de la (…)