Accueil > Études de cas

Études de cas

Dernier ajout : 21 février.

Tous les articles de cette rubrique

  • De l’héroïsme et de sa déconstruction

    Pour en finir avec la raison d’État mémorielle

    par Pierre Tevanian 21 février 2024

    De la panthéonisation de Missak Manouchian, il y a maintes raisons de se réjouir. Cela n’interdit toutefois aucunement de voir et penser les FTP-MOI, la Résistance et l’émancipation humaine au-delà de l’individu Manouchian, ni de déconstruire le principe-même du Panthéon et de la panthéonisation, ni de crier haut et fort la tartufferie et la duplicité des panthéoniseurs qui convoquent les icônes du cosmopolitisme, de l’internationalisme et de l’antifascisme au moment même où ils (...)

  • Manouchian n’est pas un héros de « roman national »

    Quelques réflexions sur la campagne pour l’entrée de Missak Manouchian au Panthéon

    par Pierre Tevanian 21 février 2024

    « Missak Manouchian, à quand la patrie reconnaissante ? ». Tel est le titre d’un appel lancé, en deux temps, dans le quotidien Libération, en janvier et février 2022. Un appel entendu au sommet de l’État puisque le président Macron va l’annoncer ce dimanche 18 juin 2023 : Missak et Mélinée Manouchian seront panthéonisés. Le texte qui suit réagit à cette initiative, qui soulève une vraie question : celle de la « reconnaissance » d’un homme, et autour de lui d’un groupe, et d’une histoire (...)

  • Mémoire du groupe des étrangers

    À propos d’une chanson célèbre

    par Laurent Lévy 21 février 2024

    Le 21 février 1944, Missak Manouchian et vingt-et-un membres de son groupe de Résistance, le FTP-MOI (Francs-Tireurs Partisans, Main d’Oeuvre Immigrée), étaient arrêtés et fusillés par les Nazis. Olga Bancic, arrêtée elle aussi, était décapitée quelques mois plus tard. Le texte qui suit leur rend hommage.
    Le 21 février 1944, Missak Manouchian et vingt-et-un membres de son groupe de Résistance, le FTP-MOI (Francs-Tireurs Partisans, Main d’Oeuvre Immigrée), étaient arrêtés et fusillés par (...)

  • Pour Missak, Mélinée, les Dix, les Vingt-Trois et les autres

    Éléments de bibliographie pour un hommage mérité (Première Partie)

    par Pierre Tevanian 15 février 2024

    Construit en deux parties, le texte qui suit poursuit une réflexion entamée il y a deux ans, lorsqu’a été annoncé le projet de panthéonisation de Missak et Mélinée Manouchian. Un premier texte, rédigé à chaud, soulignait les manipulations historiques et politiques que laissaient craindre les premiers plaidoyers publics pour ladite panthéonisation. Les lignes qui suivent insistent sur les effets positifs que produit immanquablement, en dépit toutes les filouteries opportunistes qui se (...)

  • Vous avez dit forteresse ?

    Enquête sur l’envers de nos frontières

    par Émilien Bernard 1er février 2024

    Aux frontières de l’Europe, murs et barrières poussent comme des champignons. Une épidémie de barbelés, symptôme d’une vision du monde xénophobe : les personnes migrantes menaceraient le monde occidental et seraient une nuisance à endiguer coûte que coûte, y compris au prix de leurs vies. C’est dans ces lieux de mort et de vies mutilées, des deux côtés de la Méditerranée, de Laâyoune à Melilla en passant par Lampedusa, Belgrade ou Calais, qu’Émilien Bernard est allé enquêter pendant de (...)

  • « Odeur de pisse » et odeur de sang

    Réflexions sur la littérature et la politique, à l’occasion de « l’affaire Sylvain Tesson »

    par Pierre Tevanian 23 janvier 2024

    Suite à la nomination de l’écrivain Sylvain Tesson comme « parrain » de la vingt-cinquième édition du « Printemps des poètes », un collectif de poètes, d’écrivains et de personnalités du monde culturel a publié dans le quotidien Libération une tribune s’élevant contre ce parrainage, du fait des thèses réactionnaires dudit Tesson et de ses accointances avec l’extrême droite. Un déferlement d’attaques s’en est suivi, dans la presse d’extrême droite ou de droite extrême, mais pas seulement, (...)

  • Immigration : une autre voie est possible, nécessaire, urgente

    Pour en finir avec le racisme et l’obscurantisme d’État

    par Pierre Tevanian 18 janvier 2024

    Alors que vient d’être consacrée, à l’issue d’un vote unanime, la terrifiante Union Sacrée de toutes les droites, fascistes inclus, sur un texte de loi opérant un démantèlement sans précédent des droits fondamentaux et une légitimation flambant neuve de l’abjecte « préférence nationale », à l’heure donc où Marine Le Pen pérore à bon droit sur son éclatante « victoire idéologique », il apparait plus urgent que jamais, au-delà de la riposte politique immédiate qui doit s’organiser, et afin (...)

  • 2024 commence, au milieu du désastre, par une victoire féministe

    Changer les mots, bouger les rapports de force

    par Sylvie Tissot 5 janvier 2024

    On s’attendait, après l’intervention d’Emmanuel Macron le 20 décembre puis la publication dans Le Figaro de la tribune en soutien à Gérard Depardieu, à un concert de voix reprenant les arguments bien connus de l’Art et de l’Artiste, de l’Homme et de l’œuvre. On pouvait déjà anticiper la défense bien hypocrite de la « présomption d’innocence » et de « la justice qui doit faire son travail », sans « polémique » bien-sûr. On retenait notre envie de vomir en lisant l’obscène dénonciation du « (...)

  • Une liberté à deux vitesses

    Pour ouvrir une école confessionnelle, mieux vaut être riche et catholique que riche et musulman·e

    par Anna Lochard 31 décembre 2023

    D’« importantes dérives » ont été constatées dans des établissements scolaires privés hors contrat, et en grande partie dans des établissements catholiques traditionalistes. C’est pourtant sans grande difficulté que, généralement, le mouvement catholique d’extrême droite se faufile entre les règlements pour faire vivre ses écoles. Les établissements musulmans sont, eux, empêchés de fonctionner, ou tout simplement menacés comme aujourd’hui le lycée Averroès de Lille, dont le contrat (...)

  • Travail, famille, partouze

    Vichy revisité par Patrick Buisson

    par Sylvie Tissot 26 décembre 2023

    « Défenseur de l’union des droites », c’est ainsi que de nombreux journalistes présentent Patrick Buisson, récemment décédé, personnalité qu’on pourrait plutôt qualifier de franc activiste du ralliement de la droite aux idées de l’extrême-droite. Il nous paraît donc utile, alors que l’extrême-droitisation de la macronie et des Républicains est de fait quasiment réalisée, de revenir sur un des ouvrages de ce conseiller politique. Cet ouvrage est, ce n’est pas un hasard, consacré à la (...)