Accueil du site > Études de cas > Politiques d’immigration

Politiques d’immigration

Dernier ajout : 18 octobre.

Tous les articles de cette rubrique

  • Accueillir les migrants ?

    Bien sûr, une fois qu’on aura fait la révolution.

    par Olivier Cyran 18 octobre 2018

    Ce serait bien qu’un de ces jours Lordon, ou Mélenchon, ou Wagenknecht, ou tout autre représentant de cette gauche teeeeeellement anticapitaliste qu’elle veut d’abord abattre la finance et « organiser la sortie de l’euro » avant de condescendre à défendre le droit des migrant.e.s à ne pas crever noyé.e.s ou fracassé.e.s aux pieds de nos forteresses – ce serait bien, donc, qu’ils nous expliquent ce qu’il convient de faire en attendant. Puisqu’ils nous serinent que militer pour la liberté de circulation (...)

  • La bonne nouvelle du jour

    Lettre ouverte à quelques camarades sensibles au prétendu problème de l’immigration

    par Sebastien Fontenelle 30 septembre 2018

    N’est-il pas étonnant de voir certains à gauche considérer que le capitalisme serait l’ami des migrant-e-s ? Et par voie de conséquence les migrant-e-s, et leurs soutiens, des agents du capitalisme ? Dans une chronique parue le 6 septembre dans Politis, que nous reproduisons ici, Sébastien Fontenelle se pose cette question – et y répond. Camarade. Tu peux, bien sûr, continuer, inlassablement, comme tu viens encore de le faire dans ton discours de clôture de ton université d’été, à fustiger « ceux (...)

  • Quelle «  crise migratoire  » ?

    Rhétorique de l’urgence et traitements d’exception

    Au cours de l’été 2015, l’ouverture provisoire de possibilités concrètes d’arriver et de demander l’asile sur son territoire a fait entrer en « crise » une Union européenne qui avait depuis longtemps renoncé à prévoir l’accueil des réfugiés et des migrants. Le terme de « crise migratoire » ou de « crise des migrants » s’est ainsi imposé dans les médias et les déclarations politiques à partir de l’été 2015. Emmanuel Blanchard et Claire Rodier, tous deux membres du Gisti, questionnent l’idée d’une arrivée de masse, (...)

  • Un homme et une femme sont mort.e.s

    Pour un deuil politique

    La destruction annoncée du bidonville de Calais : partir à tout prix, essayer toutes les nuits, prendre des risques. Des accidents ont eu lieu sur l’autoroute A 16 vendredi soir et dimanche soir. Dimanche 9 octobre c’est un couple qui a été renversé. L’automobiliste a signalé l’accident à la police. La femme a été légèrement blessée, l’homme est mort à l’hôpital de ses blessures. Il s’agit du quatorzième décès connu à la frontière britannique depuis le début de l’année." Le 7 octobre dernier, une jeune (...)

  • « Nous ne pouvons pas nous permettre »

    Le collectif Les mots sont importants vous offre quelques données chiffrées sur la richesse économique de la France, et sa misère morale

    Le premier tableau, ci dessous, nous permet de déterminer le rang économique, c’est-à-dire le niveau de richesse, de notre pays. Le second nous indique la part que ledit pays prend dans l’accueil des réfugiés, comparativement aux autres pays européens. Le troisième enfin nous indique, à l’échelle mondiale, quels sont les pays qui accordent le plus l’asile aux-dits réfugiés. L’ensemble se passe de commentaire, mais nous l’introduirons pourtant par un propos ministériel, qui lui aussi constitue un précieux (...)

  • Résultats incertains, bénéfices certains

    Les passeurs, leurs complices et leurs victimes : retour critique sur la nouvelle rhétorique anti-immigration (Dernière partie)

    par Cette France-là 12 septembre 2015

    Parmi toutes les stratégies rhétoriques destinées à légitimer des politiques d’immigration de plus en plus restrictives, brutales et attentatoires aux droits fondamentaux, il en est une qui a connu un remarquable essor ces dernières années – et plus encore ces derniers mois. Il s’agit de la thématique des « filières » de « passeurs » qui « exploitent » la détresse des migrants. Cette thématique, en diabolisant les passeurs (tous assimilés à des « réseaux mafieux » et à des « esclavagistes ») et en réduisant (...)

  • L’efficacité d’un combat

    Les passeurs, leurs complices et leurs victimes : retour critique sur la nouvelle rhétorique anti-immigration (Septième partie)

    par Cette France-là 11 septembre 2015

    Parmi toutes les stratégies rhétoriques destinées à légitimer des politiques d’immigration de plus en plus restrictives, brutales et attentatoires aux droits fondamentaux, il en est une qui a connu un remarquable essor ces dernières années – et plus encore ces derniers mois. Il s’agit de la thématique des « filières » de « passeurs » qui « exploitent » la détresse des migrants. Cette thématique, en diabolisant les passeurs (tous assimilés à des « réseaux mafieux » et à des « esclavagistes ») et en réduisant (...)

  • Des pieuvres et des esclaves ?

    Les passeurs, leurs complices et leurs victimes : retour critique sur la nouvelle rhétorique anti-immigration (Sixième partie)

    par Cette France-là 10 septembre 2015

    Parmi toutes les stratégies rhétoriques destinées à légitimer des politiques d’immigration de plus en plus restrictives, brutales et attentatoires aux droits fondamentaux, il en est une qui a connu un remarquable essor ces dernières années – et plus encore ces derniers mois. Il s’agit de la thématique des « filières » de « passeurs » qui « exploitent » la détresse des migrants. Cette thématique, en diabolisant les passeurs (tous assimilés à des « réseaux mafieux » et à des « esclavagistes ») et en réduisant (...)

  • Les passeurs : tous les mêmes ?

    Les passeurs, leurs complices et leurs victimes : retour critique sur la nouvelle rhétorique anti-immigration (Cinquième partie)

    par Cette France-là 9 septembre 2015

    Parmi toutes les stratégies rhétoriques destinées à légitimer des politiques d’immigration de plus en plus restrictives, brutales et attentatoires aux droits fondamentaux, il en est une qui a connu un remarquable essor ces dernières années – et plus encore ces derniers mois. Il s’agit de la thématique des « filières » de « passeurs » qui « exploitent » la détresse des migrants. Cette thématique, en diabolisant les passeurs (tous assimilés à des « réseaux mafieux » et à des « esclavagistes ») et en réduisant (...)

  • Les migrants : des victimes sans volonté ?

    Les passeurs, leurs complices et leurs victimes : retour critique sur la nouvelle rhétorique anti-immigration (Quatrième partie)

    par Cette France-là 8 septembre 2015

    Parmi toutes les stratégies rhétoriques destinées à légitimer des politiques d’immigration de plus en plus restrictives, brutales et attentatoires aux droits fondamentaux, il en est une qui a connu un remarquable essor ces dernières années – et plus encore ces derniers mois. Il s’agit de la thématique des « filières » de « passeurs » qui « exploitent » la détresse des migrants. Cette thématique, en diabolisant les passeurs (tous assimilés à des « réseaux mafieux » et à des « esclavagistes ») et en réduisant (...)

0 | 10 | 20