Accueil du site > Études de cas

Études de cas

Dernier ajout : 24 avril.

Tous les articles de cette rubrique

  • La lepénisation des esprits

    Retour sur une histoire qui ne finit jamais

    par Pierre Tevanian, Sylvie Tissot 24 avril 2017

    Le texte qui suit revient sur trente ans de dérive politique, médiatique, culturelle, qui ont abouti, ce dimanche 23 avril 2017, à une nouvelle percée du Front national, aujourd’hui plus près que jamais du pouvoir présidentiel et de l’hégémonie idéologique, et d’ores-et-déjà pleinement normalisé. Il revient également sur la notion de lepénisation qui, pour analyser la vie politique française, n’a hélas pas fini de servir. La présence de Jean-Marie Le Pen au second tour à l’élection présidentielle en 2002, (...)

  • Le silence en héritage ?

    Les Arméniens et le génocide, entre impératif d’oubli et travail d’anamnèse

    par Nazli Temir Beyleryan 24 avril 2017

    Il y a cent-deux ans, le 24 avril 1915, le ministre de l’intérieur ottoman Talât Pacha ordonnait l’arrestation des intellectuels ou notables arméniens à Constantinople : ecclésiastiques, médecins, éditeurs, journalistes, avocats, enseignants, hommes politiques, ce sont plus de 2000 personnes qui furent alors arrêtées en quelques jours, avant d’être déportées puis massacrées. Ces journées marquent le déclenchement officiel d’un génocide planifié et initié plusieurs semaines plus tôt, qui coûtera la vie à plus (...)

  • Admettre le meurtre, nier le crime

    Le génocide des Arméniens et sa négation dans les mémoires des Jeunes-Turcs unionistes

    par Duygu Tasalp 24 avril 2017

    Le 24 avril 1915, le ministre de l’intérieur ottoman Talât Pacha ordonne l’arrestation des intellectuels ou notables arméniens à Constantinople : ecclésiastiques, médecins, éditeurs, journalistes, avocats, enseignants, hommes politiques, ce sont plus de 2000 personnes qui sont arrêtées en quelques jours, avant d’être déportées puis massacrées. Ces journées marquent le déclenchement officiel d’un génocide planifié et initié plusieurs semaines plus tôt par le parti au pouvoir à l’époque, le Comité Union et (...)

  • Je ne suis pas une négresse !

    Paroles d’une révoltée

    par Marine Sciuto 11 avril 2017

    Je m’appelle Marine. Je suis une femme, française, étudiante de 25 ans. Avant d’aller plus loin dans mon propos, je vais préciser mes origines. Non pas que je les revendique, mais je pense qu’il est toujours important d’indiquer d’où l’on parle... Notez que je déteste qu’on me pose, de prime abord, la question : « Et toi, tu viens d’où ? » Parce que la réponse donnée (la France) ne semble jamais suffire. Et parce qu’à force d’être systématiquement posée, cette question, au départ anodine, prend un sens (...)

  • Au-delà du symbole et du rêve

    Analyse critique de l’opération « Mélanie »

    par Elisa Rojas 28 mars 2017

    Vu le tapage médiatique autour de cette initiative, je voudrais dire quelques mots sur l’opération intitulée « Mélanie peut le faire » qui se propose de réaliser le rêve d’une jeune femme de 21 ans, ayant le syndrome de Down (autrement appelé trisomie 21), de présenter la météo à la télé. Pour remettre les choses en perspective, rappelons que cette campagne est une opération de communication de l’UNAPEI, une fédération d’associations de défense des intérêts des personnes handicapées mentales et de leurs (...)

  • Le « Parcours de sortie de la prostitution » : une grande arnaque

    Quelques remarques critiques sur un prétendu « volet social »

    par Thierry Schaffauser 24 mars 2017

    La loi du 13 avril 2016 pénalisant les clients des prostituéEs a considérablement aggravé les conditions de travail et de vie de ces dernierEs. C’est pourquoi le STRASS appelle à une manifestation le samedi 8 avril 2017, exigeant l’abrogation de cette pénalisation – et de toute mesure prohibitionniste. Le texte qui suit revient, plus précisément, sur le volet social qui était censé accompagner la politique de pénalisation... Un des objectifs de la loi du 13 avril 2016, de réduire « la demande » d’achat (...)

  • Catach-race

    Réflexions sur la relaxe de Georges Bensoussan

    par Faysal Riad, Pierre Tevanian 12 mars 2017

    Sidérant : l’énoncé suivant, « dans les familles arabes, en France, l’antisémitisme, on le tète avec le lait de sa mère », n’est pas raciste ! Il s’agit, selon les juges qui viennent de relaxer Georges Bensoussan , d’une pure et simple – et innocente – figure de style, en l’occurrence une « catachrèse »... Tranquillement, l’année dernière, un arrêt du Conseil des Prud’hommes de Paris nous avait expliqué que traiter quelqu’un de « PD » n’avait rien d’homophobe puisqu’il était « reconnu que les salons de coiffure (...)

  • Quelle «  crise migratoire  » ?

    Rhétorique de l’urgence et traitements d’exception

    Au cours de l’été 2015, l’ouverture provisoire de possibilités concrètes d’arriver et de demander l’asile sur son territoire a fait entrer en « crise » une Union européenne qui avait depuis longtemps renoncé à prévoir l’accueil des réfugiés et des migrants. Le terme de « crise migratoire » ou de « crise des migrants » s’est ainsi imposé dans les médias et les déclarations politiques à partir de l’été 2015. Emmanuel Blanchard et Claire Rodier, tous deux membres du Gisti, questionnent l’idée d’une arrivée de masse, (...)

  • Antisexisme ou antiracisme ? Un faux dilemme (Quatrième partie)

    Prendre en compte le racisme : condition nécessaire à la continuation de la lutte anti-patriarcale

    par Christine Delphy 8 mars 2017

    On commémorera le 15 mars prochain le sinistre anniversaire des treize ans de la loi sur les « signes religieux ostensibles », interdisant le port du foulard dit islamique à l’école, sous peine d’exclusion définitive. À cette occasion, il convient de revenir sur le bilan que le collectif Une école pour tou-te-s avait réalisé en septembre 2005, concernant les effets les plus immédiats et concrets de cette loi : comment s’est-elle appliquée dans les écoles ? Quelles ont été les conséquences pour les (...)

  • Antisexisme ou antiracisme ? Un faux dilemme (Troisième partie)

    Les luttes antisexiste et antiraciste sont-elles compatibles ou contraires ?

    par Christine Delphy 8 mars 2017

    On commémorera le 15 mars prochain le sinistre anniversaire des treize ans de la loi sur sur les « signes religieux ostensibles », interdisant le port du foulard dit islamique à l’école, sous peine d’exclusion définitive. À cette occasion, il convient de revenir sur le bilan que le collectif Une école pour tou-te-s avait réalisé en septembre 2005, concernant les effets les plus immédiats et concrets de cette loi : comment s’est-elle appliquée dans les écoles ? Quelles ont été les conséquences pour les (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ...