Accueil du site > Études de cas

Études de cas

Dernier ajout : 29 avril.

Tous les articles de cette rubrique

  • Hommage à Brahim Bouarram

    Retour sur un crime raciste et son effacement

    par Pierre Tevanian 29 avril 2016

    Le dimanche 1er mai 2016 à 11h00 au Pont du Carrousel (Paris, Métro Saint Michel), plusieurs associations appellent à un hommage à Brahim Bouarram, assassiné par noyade il y a tout juste vingt ans par un militant du Front national. Le texte qui suit est une réflexion à partir de cet assassinat et de son invisibilisation politique. Dédié à Brahim Bouarram et à toutes les victimes de crimes racistes, il se veut une contribution à la réflexion et à la lutte pour que de tels crimes ne se reproduisent (...)

  • Le silence en héritage ?

    Les Arméniens et le génocide, entre impératif d’oubli et travail d’anamnèse

    par Nazli Temir Beyleryan 24 avril 2016

    Il y a cent-un ans, le 24 avril 1915, le ministre de l’intérieur ottoman Talât Pacha ordonnait l’arrestation des intellectuels ou notables arméniens à Constantinople : ecclésiastiques, médecins, éditeurs, journalistes, avocats, enseignants, hommes politiques, ce sont plus de 2000 personnes qui furent alors arrêtées en quelques jours, avant d’être déportées puis massacrées. Ces journées marquent le déclenchement officiel d’un génocide planifié et initié plusieurs semaines plus tôt, qui coûtera la vie à plus (...)

  • Admettre le meurtre, nier le crime

    Le génocide des Arméniens et sa négation dans les mémoires des Jeunes-Turcs unionistes

    par Duygu Tasalp 24 avril 2016

    Le 24 avril 1915, le ministre de l’intérieur ottoman Talât Pacha ordonne l’arrestation des intellectuels ou notables arméniens à Constantinople : ecclésiastiques, médecins, éditeurs, journalistes, avocats, enseignants, hommes politiques, ce sont plus de 2000 personnes qui sont arrêtées en quelques jours, avant d’être déportées puis massacrées. Ces journées marquent le déclenchement officiel d’un génocide planifié et initié plusieurs semaines plus tôt par le parti au pouvoir à l’époque, le Comité Union et (...)

  • Une indignation pas si facile

    A propos du mépris pour la cause anti-spéciste

    par Sylvie Tissot 21 avril 2016

    L’Humanité du 20 avril propose un « Débats&Controverses » sur le scandale des abattoirs, où, comme le révèlent plusieurs vidéos, les animaux sont tués et dépecés dans des conditions atroces. Quatre pages passionnantes, dans lesquelles s’est glissé un billet atterrant. Dans le rôle du philosophe venant donner des leçons d’« indignation », François Wolff revoit à la baisse nos obligations « morales ». L’indignation serait « facile ». Moi qui soutiens depuis peu, et très modestement, la cause anti-spéciste je (...)

  • « Dehors, dehoooooooors ! »

    Finkielkraut à la Sorbonne, ou le Sacre de l’obscurantisme distingué... et de l’exclusion légitime

    par Souad Betka 18 avril 2016

    Lorsqu’une prestigieuse université (la Sorbonne, à Paris) invite un maître-penseur médiatique devenu académicien, et qu’une doctorante en philosophie de ladite prestigieuse Université s’autorise à l’interpeller sur ses manquements à l’éthique intellectuelle, que pensez-vous qu’il advient ? Un indice : la doctorante est par ailleurs musulmane, et nous en sommes en France, en 2016. Petit travail de mémoire, à l’heure où notre académicien et son crew médiatique font, la nuit, debout, l’expérience perturbante (...)

  • Paru initialement en 2005, à la suite d’une déjà longue série de provocations odieuses, le texte qui suit nous parait toujours actuel aujourd’hui, après dix années de surenchère et de dérive vers l’extrême droite, alors que notre fast-thinker vient d’entrer à l’Académie Française. Les récents propos racistes d’Alain Finkielkraut sur le caractère ethnico-religieux des émeutes urbaines, les bons côtés de la colonisation et de l’esclavage, la France qui « n’a fait que du bien aux Africains », l’équipe de football (...)

  • Travail, famille, partouze

    Vichy revisité par Patrick Buisson

    par Sylvie Tissot 16 avril 2016

    Alors que le sinistre Patrick Buisson, militant d’extrême droite fraichement reconverti dans le business des sondages, le conseil du prince (Sarkozy) et la mise sous écoutes, vient d’être reconduit à la tête de La Chaîne Histoire, il nous a paru opportun de revenir, quelques années en arrière, sur un livre fort instructif, qui nous livre sa singulière conception de l’histoire en général, et en particulier de l’histoire de l’Occupation et du régime vichyste... Une nation « femelle », des femmes plongées (...)

  • faute de langage ?

    Bref retour sur l’affaire Rossignol

    par Faysal Riad 12 avril 2016

    Rappel des faits : Interrogée par Jean-Jacques Bourdin, le mercredi 30 mars sur RMC, la "ministre des familles, de l’enfance et des droits des femmes" Laurence Rossignol a fait savoir que les enseignes de mode vendant des "vêtements islamiques" (voiles ou foulards) étaient ‘"irresponsables" car elles faisaient "d’un certain point de vue la promotion de l’enfermement du corps des femmes". Et alors que l’animateur lui objectait qu’il y a des femmes qui portent des foulards et des voiles par choix, (...)

  • pour faire face à la mondialisation, la France doit se réformer, même si c’est impopulaire

    Huitième partie du petit guide contre les bobards de la loi Travail et appel à manifester le 9 avril

    par Attac 9 avril 2016

    « Il est temps d’agir et il faut agir de façon extrêmement musclée », a déclaré Pierre Gattaz le 15 décembre dernier lors d’une conférence de presse. Sur le chômage il faut agir « aussi sérieusement qu’on a traité les attentats terroristes, c’est-à-dire avec un état d’urgence économique pour la croissance et pour l’emploi ». Un mois et demi plus tard était publié le projet de loi Travail qui reprend l’essentiel des exigences du Medef. Et pas seulement : François Hollande « se sait sous surveillance de Bruxelles et (...)

  • référendum d’entreprise : démocratie renforcée !

    Septième partie du petit guide contre les bobards de la loi Travail

    par Attac 8 avril 2016

    « Il est temps d’agir et il faut agir de façon extrêmement musclée », a déclaré Pierre Gattaz le 15 décembre dernier lors d’une conférence de presse. Sur le chômage il faut agir « aussi sérieusement qu’on a traité les attentats terroristes, c’est-à-dire avec un état d’urgence économique pour la croissance et pour l’emploi ». Un mois et demi plus tard était publié le projet de loi Travail qui reprend l’essentiel des exigences du Medef. Et pas seulement : François Hollande « se sait sous surveillance de Bruxelles et (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ...