Accueil du site > Appels, hommages et fictions

Appels, hommages et fictions

Dernier ajout : 21 février.

Tous les articles de cette rubrique

  • Ma Chère Mélinée

    Une lettre importante

    par Missak Manouchian 21 février 2017

    Le 21 février 1944, Missak Manouchian et vingt-et-un membres de son groupe de Résistance, le FTP-MOI (Francs-Tireurs Partisans, Main d’Oeuvre Immigrée), étaient arrêtés et fusillés sur le Mont-Valérien. Olga Bancic, arrêtée elle aussi, était décapitée quelques mois plus tard. En hommage à Manouchian, à son groupe et à tou-te-s les résistant-e-s, d’hier et d’aujourd’hui, nous publions aujourd’hui la lettre d’adieux qu’il rédigea, le jour de son exécution, à sa femme Mélinée. Ma Chère Mélinée, ma petite (...)

  • Blanc.he et antiraciste : si on essayait ?

    Réflexions sur la place des Blanc.he.s dans la lutte antiraciste

    par Anissa Crayneste, Cassandra Volante 13 février 2017

    Dans nos milieux majoritairement Blancs « de gauche », qui se dirait raciste ? Non, bien-sûr, nous sommes tou.te.s antiracistes ! Mais c’est quoi en fait être antiraciste quand on est blanc.he ? Peut-on vraiment l’être ? On se pose la question depuis un petit moment et ça ne nous semble pas si évident que ça. Pour trouver des pistes de réponses, nous sommes parties aux Etats-Unis parce qu’il nous semblait que ce débat y était plus investi. Ne vivant pas les discriminations racistes, nous nous posions la (...)

  • Pinar Selek n’est pas seule !

    Appel à solidarités face à l’arbitraire d’Etat

    par Solidarité Pinar Selek 30 janvier 2017

    La radicalisation dictatoriale du régime turc se poursuit, aujourd’hui, avec une relance de la persécution non seulement à l’intérieur des frontières nationales, contre les Kurdes, contre les fonctionnaires, contre les opposants, mais aussi à l’extérieur puisqu’est relancé l’interminable harcèlement judiciaire de la sociologue et militante Pinar Selek, auteure de grands livres, désormais réfugiée en France. Les deux textes qui suivent, accompagnés d’une chronologie, rappellent les dix-neuf années de (...)

  • Juliet Berto

    Portrait chinois d’une Chinoise, paraît-il mangeuse de frites

    par Pierre Tevanian 16 janvier 2017

    Juliet Berto, disparue il y a maintenant de longues années, aurait aujourd’hui soixante-dix ans. Le texte qui suit rend hommage à une artiste unique. En une cinquantaine de films comme actrice et trois réalisations plus quelques courts-métrages et documentaires, Juliet Berto a accumulé sur un seul visage et un seul corps, à leur plus haute intensité, la douceur et la puissance burlesque d’Anna Karina, l’inquiétude, la gravité et la sensualité de Maria Schneider, l’implacable dureté des années 60 et 70 (...)

  • Touche pas ma ZEP !

    Soutien à l’appel des établissement mobilisés relevant de l’éducation prioritaire

    11 janvier 2017

    Depuis plusieurs mois des enseignant-e-s d’établissements relevant de l’éducation prioritaire sont en lutte pour dénoncer la baisse constante des moyens, déjà trop faibles, dont ils disposent. Alors que les primaires « de gauche » ont commencé, nous appelons à soutenir cette action pour que les questions d’égalité, d’accès à l’éducation des plus défavorisés et de redistribution sociale entrent enfin dans le débat. Pour signer la pétition ou donner à la caisse de grève, voir ici. Loin de la com’ ministérielle (...)

  • Un Canadien errant

    Hommage à Leonard Cohen (1934-2016)

    par Pierre Tevanian 13 novembre 2016

    C’était un peu annoncé depuis plusieurs semaines, mais il y a des hasards dont on se demande s’ils en sont. Au lendemain du triomphe d’une Amérique blanche, blonde, bruyante, brutale, disparaît le petit bouddhiste apatride, avec sa gueule brune de métèque, de Juif errant ou de pâtre grec, ses choristes éthérées, ses compagnons oudistes arméniens, son orgue bontempi, sa voix cassée à la Hoagy Carmichael et son univers doucement mélancolique, discrètement joyeux, peuplé d’exilés, de femmes libres, (...)

  • Hamida Ben Sadia

    Hommage à une militante

    par Pierre Tevanian, Sylvie Tissot 30 octobre 2016

    Sept ans après, son énergie, sa clairvoyance, sa droiture nous manquent plus que jamais. En souvenir et en hommage à une soeur de lutte, nous republions ces lignes qui furent écrites le jour de sa disparition. Lorsqu’elle prenait la parole, lors des nombreux meetings et manifestations qui ont rythmé sa vie politique, que ce soit, dernièrement, contre la loi anti-voile, contre le Traité européen, contre la répression des émeutiers de 2005 ou pour les sans-papiers, Hamida Ben Sadia en appelait souvent (...)

  • Save the babies, save the babies (Quatrième partie)

    L’Evangile de Marvin & John

    par Pierre Tevanian 30 septembre 2016

    Avant de connaître, à peu près en même temps et au même âge, le même destin atroce, tragique au sens exact du terme (assassinés par un être censé les aimer : John Lennon abattu par un fan, Marvin Gaye par son propre père), leur vie et leur oeuvre est pleine d’autres ressemblances, troublantes et belles. C’est de ces ressemblances que je voudrais parler, et surtout d’un moment particulier qui a enfanté, entre décembre 1970 et septembre 1971, deux oeuvres merveilleuses, extrêmement singulières, (...)

  • Save the babies, save the babies (Troisième partie)

    L’Evangile de Marvin & John

    par Pierre Tevanian 23 septembre 2016

    Avant de connaître, à peu près en même temps et au même âge, le même destin atroce, tragique au sens exact du terme (assassinés par un être censé les aimer : John Lennon abattu par un fan, Marvin Gaye par son propre père), leur vie et leur oeuvre est pleine d’autres ressemblances, troublantes et belles. C’est de ces ressemblances que je voudrais parler, et surtout d’un moment particulier qui a enfanté, entre décembre 1970 et septembre 1971, deux oeuvres merveilleuses, extrêmement singulières, (...)

  • Save the babies, save the babies (Deuxième partie)

    L’Evangile de Marvin & John

    par Pierre Tevanian 16 septembre 2016

    Avant de connaître, à peu près en même temps et au même âge, le même destin atroce, tragique au sens exact du terme (assassinés par un être censé les aimer : John Lennon abattu par un fan, Marvin Gaye par son propre père), leur vie et leur oeuvre est pleine d’autres ressemblances, troublantes et belles. C’est de ces ressemblances que je voudrais parler, et surtout d’un moment particulier qui a enfanté, entre décembre 1970 et septembre 1971, deux oeuvres merveilleuses, extrêmement singulières, (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ...